La langue française

Charretée

Définitions du mot « charretée »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHARRETÉE, subst. fém.

A.− Charge, contenu d'une charrette. Une charretée de foin (Flaubert, Trois contes,Un Cœur simple, 1877, p. 9).
P. ext. Charge, contenu d'un véhicule quelconque :
1. [La concubine de mon père] était marchande de pommes à la brouette (...) pendant qu'elle était à sa charretée, il venait chez nous une écaillère... Sue, Les Mystères de Paris,t. 5, 1842-43, p. 174.
B.− Au fig., fam. Très grande quantité.
1. Au sing. Une charretée de mots (Genevoix, Les Mains vides,1928, p. 171).La lourde charretée des écrivains socialistes (Flaubert, L'Éducation sentimentale, t. 1, 1869, p. 174).
2. Au plur., littér. [Souvent précédé d'un n. de nombre cardinal avec valeur d'emphase; le compl. prép. est] :
a) [Un n. concr.] Nous sommes partis (...) flanqués de quatorze charretées de bagages (Toulet, Comme une fantaisie,1918, p. 149).
b) [Un n. abstr.] Il faut avec lui quarante charretées de patience et de compassion (G. Sand, Les Maîtres sonneurs,1853, p. 244).Cette lampe pue comme trente-six mille charretées de diables (A. France, Histoire comique,1903, p. 114).
Juron. Mille charretées de démons! (O. Feuillet, Onesta,1848, p. 241).
Loc. Par charretées, à pleines charretées :
2. Les grands traits, les beaux vers sont là dans l'œuvre de Hugo par charretées Et les perles du style à pleins boisseaux jetées. A. Pommier, Crâneries et dettes de cœur,1842, p. 43.
Prononc. et Orth. : [ʃaʀte]. Ds Ac. 1694-1932. Fér. Crit. t. 1 1787 : ,,On pourrait écrire comme on prononce : châretée. 1relongue, r forte.`` Pour le timbre de la 1resyll., cf. charrette. Pour la graph. avec 2 r par rapport à chariot qui n'en prend qu'un, cf. chariot. Étymol. et Hist. 1086 caretedes plur. (Domesday Book, 68a, 175ed'apr. F. Hildebrand ds Z. Rom. Philol., t. 8, 1884, p. 325). Dér. de charrette*; suff. -ée*. Fréq. abs. littér. : 54. Bbg. Gottsch. Redens. 1930, p. 237.

Wiktionnaire

Nom commun

charretée \ʃaʁ.te\ féminin

  1. Charge d’une charrette.
    • C’est par ces rues montantes, grouillantes de peuple, qui s’en vont vers les hauteurs de Belleville et de Ménilmontant, qu’on verra la marchande pousser à grand’peine sa charretée de petits pots de fleurs : résédas, géraniums, rosiers nains, qui font une forêt en miniature, et, aux jolis matins de mai, capucines, liserons, cobéas, qui encadreront les fenêtres des hautes maisons à l’aspect sordide, où le grand luxe est de suspendre une petite boule argentée entre deux rideaux de plantes grimpantes.— (Henry Gréville, Les Petites Marchandes des rues dans Les Types de Paris, E. Plon, Nourrit et Cie (Paris), 1889)
    • Le frôlement des plumes sur le papier rappelait celui des fagots traînés à charretées pleines, par un chemin forestier, sur une couche de feuilles mortes. — (Nicolas Gogol, Les âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1949)
    • Au début tout s’est déroulé normalement, les charretées de gerbes qu’ils empilent et transportent une à une jusqu’à l’aire où va se dresser le gerbier. — (Marie Touraine, La dernière vendange, 2000, Fayard)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHARRETÉE. n. f.
Charge d'une charrette. Charretées de bois, de foin, de vin.

Littré (1872-1877)

CHARRETÉE (cha-re-tée) s. f.
  • Ce que contient une charrette. Une charretée de foin.

    Populairement. Une charretée d'injures, toute sorte d'injures qu'on dit à quelqu'un.

HISTORIQUE

XIIe s. Cil porte un mail, n'ot lance ne espée ; De fer i ot demie charetée, Bat. d'Aleschans, v. 5369.

XIIIe s. Et de buches à charretées Por faire feu en cheminées, la Rose, 17873. Nulle charretée, pour avoir nul que elle meine, quex que li avoirs soit, ne doit paier que deus deniers de chaucie, Liv. des mét. 275. Une caretée de buce [bûche], Beaumanoir, XXIV, 16.

XIVe s. De charrettes en a mené mainte chartée, Guesclin. 1508. On en peüst chargier quarante charetées, Girart de Ross. v. 4604.

XVIe s. Mille bourdes qu'il a en France rapportées, Assez pour en charger quatre grandes chartées, Du Bellay, J. IV, 83, verso. Combien encourut de ruyne nostre dernier duc de Bourgoigne, pour la querelle d'une charretée de peaux de mouton ! Montaigne, IV, 167.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* CHARRETÉE, s. f. (Œcon. rust. & Comm.) est la quantité que peut contenir une charrette considérée comme mesure. Je dis considérée comme mesure, parce que nous n’avons point de mesure qui s’appelle & qui soit en charrette. Cependant la capacité de la charette ou charretée rapportée à la mesure du bois, n’est que la moitié de la corde, ou ne contient que la voie de Paris. Voyez Corde & Voie.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « charretée »

 Dérivé de charrette avec le suffixe -ée.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Charrette ; provenç. et espagn. carretada ; ital. carretata.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « charretée »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
charretée ʃarœte

Évolution historique de l’usage du mot « charretée »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « charretée »

  • Maud Caubet – Au début, je voulais faire de l’architecture d’intérieur. Quand j’étais plus jeune, j’avais ce complexe de croire que pour être architecte, il fallait être ingénieure, très bon en maths. Alors, je me suis inscrite aux Beaux-arts, un site exceptionnel, mais je me suis heurtée à cette culture de la pensée unique où tu dois vivre avec des architectes, sortir avec des architectes, charretée avec des architectes, etc. Cela m’a vraiment étouffé, même si j’y ai appris beaucoup de choses. Au bout de deux ans, j’ai dit «stop» et je me suis inscrite à la Villette. C’est une école beaucoup plus généraliste, plus ouverte, vous êtes un peu un électron libre. Il y avait des workshops avec architectes venant d’Asie, et là, je me suis éclatée. J’ai appris à me forger mes propres références. C’est ce qui marque mon parcours : se construire son propre caractère, sa propre ambition. Chroniques d‘architecture, Maud Caubet ou l’architecture du décloisonnement
  • En 1944, Francis Carco, peintre des bas-fonds, romancier de la racaille, poète des rues obscures, se trouve en Suisse. A l’époque, il jouit d’une certaine célébrité: il fréquente des voyous, se lie avec des artistes, a signé une charretée de livres merveilleux, a eu une aventure pittoresque avec la romancière Katherine Mansfield, et fait partie de l’Académie Goncourt. Bibliobs, La boîte à bouquins de Forestier : la mort en dansant
  • L’Albine aimait trôner sur sa charrette ; elle recevait les énormes “fourchées”, égalisait, tassait. L’édifice montait, montait, pour être bientôt gros comme une maison. Et tout là-haut, maintenant, l’Albine était plantée comme un drapeau. Pour la dernière charretée, son homme lui lançait le bouquet, une énorme gerbe de digitales, de branches de châtaignier, de bleuets et de marguerites : le bouquet tricolore sur fond vert de la victoire, qu’elle brandissait comme un trophée. www.lamarseillaise.fr, Quand la faucheuse mécanique arrive en pays provençal

Traductions du mot « charretée »

Langue Traduction
Anglais cartload
Espagnol carretada
Source : Google Translate API

Synonymes de « charretée »

Source : synonymes de charretée sur lebonsynonyme.fr

Charretée

Retour au sommaire ➦

Partager