La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « chapellenie »

Chapellenie

Définitions de « chapellenie »

Trésor de la Langue Française informatisé

Chapellenie, subst. fém.Dignité, bénéfice d'un chapelain. Aux princes, aux comtes, aux barons, elle [la Princesse Lointaine] promettait des royaumes; aux pauvres clercs faméliques, des chapellenies, des bénéfices, des reliques pour leurs couvents (J. et J. Tharaud, Le Chemin de Damas,1923, p. 65). Ds Ac. 1740-1878. Pour Fér. Crit. t. 1 1787 la graph. de Trév. chapelaînie est mauvaise puisqu'il s'agit de [ə] muet dans la 3esyll. 1resattest. 1301 capelenie pic. (Cart. de Flines, II, 499, Hautcœur ds R. Hist. litt. Fr., t. 6, p. 302) − xives. ibid., 1348 chappellenie (cité ds Mém. de la Sté de l'hist. de Paris et l'Ile-de-France, 1875, p. 213), av. 1453 chapellenie (Monstrelet, Chron., II, 187 ds Gdf. Compl.); de chapelain, suff. -ie*. Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Nom commun - français

chapellenie \ʃa.pɛl.ni\ féminin

  1. (Religion) Bénéfice d’un chapelain ; titre de chapelain.
    • Il venait de Saint-Amand où, pendant deux ans, il avait été titulaire de la chapellenie Notre-Dame dans l’église paroissiale : sorte de sinécure, d’ailleurs peu payée, qui n’obligeait qu’à célébrer les quelques messes prévues par le fondateur. — (Alexandre Dubois, Henri Platelle, Journal d’un curé de campagne au XVIIe siècle, 1965)
    • On peut citer à ce sujet le duc de Médinacéli, qui pouvait certainement placer en canonicats, cures, provendes, chapellenies, aumôneries, etc., plus de mille sujets, plusieurs de ces bénéfices n’exigeant point que les titulaires fussent prêtres. — (Anonyme, Le Clergé en Espagne, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

CHAPELLENIE (cha-pè-le-nie) s. f.
  • Bénéfice d'un chapelain. Il possédait une chapellenie dans la cathédrale.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CHAPELLENIE, s. f. (Jurispr.) selon Rebuffe & quelques autres canonistes, signifie une chapelle sub tecto, érigée en titre de bénéfice. Panorme est d’avis contraire ; c’est-à-dire que chapellenie, selon lui, signifie une chapelle sub dio. Quelques autres, comme M. Chastelain, disent que chapellenie est le titre du bénéfice, & chapelle, l’autel où il est desservi. Le sens le plus ordinaire dans lequel on employe ce terme, est pour exprimer le titre d’un bénéfice desservi à l’autel d’une chapelle sub tecto. Voyez ci-devant Chapelle. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « chapellenie »

Chapelain.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

→ voir chapelain
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chapellenie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chapellenie ʃapɛlœni

Évolution historique de l’usage du mot « chapellenie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chapellenie »

  • Depuis un an et demi, Johann, toujours en quête, mais apaisé, a trouvé sa place dans une chapellenie de Nancy où la messe est dite en latin, dans un cadre reconnu par le diocèse. « J’ai besoin d’une transcendance. Dieu est mon roc, mon guide. » Portant un regard moins dur sur le monde, il envisage même de nouvelles préoccupations, comme le consommer local. La Croix, Johann Graille-Bégin, des détours pour trouver sa voie
  • L’histoire, quant à elle, a été inventée de toutes pièces à partir d’un document de 1376, déniché par Pierre Vallat, le maire de la localité : cette année-là, Richard de Brebotte décide de doter une « chapellenie » sur les recettes de ses terres. Pour le dire plus simplement, Richard signe là un acte par lequel il déclarait qu’une partie de l’argent que procuraient ses terres devait financer un service de culte. C’est la seule mention de Richard de Brebotte qui est parvenue jusque nous. , Edition Belfort-Héricourt-Montbéliard | Retour au Moyen-Âge pour le spectacle de l’été
  • Début XIVe siècle, Arnal de Landorre y fonda une chapellenie sous le nom de Saint-Michel. À partir du petit oratoire roman qui est devenu le chœur, l'église fut agrandie aux XVe et XVIe siècles de chapelles gothiques. On y trouve un portail Renaissance et elle renferme une statue en bois de la Vierge (XVIIIe siècle) et une de sainte Foy en pierre de la fin du XVe siècle. Dans le cimetière, on peut voir une croix sculptée en pierre. La chapelle et cette croix sont classées aux Monuments historiques depuis le 22 janvier 2004. ladepeche.fr, Arvieu. Notre-Dame d'Aures lieu important de pèlerinage - ladepeche.fr
  • Une dernière précision historique… Depuis le legs du Cardinal de Joyeuse, ambassadeur du Roi Henri IV près le Saint Siège, et de la Reine Anne d’Autriche, épouse de Louis XIII, les Pieux Établissements de la France à Rome et à Lorette disposent d’une fondation à Lorette, qui comprend aujourd’hui une maison dans le centre-ville, et quelques hectares de terres dans les alentours. Cette fondation permet d’entretenir une chapellenie française permanente auprès du sanctuaire afin d’accueillir les pèlerins francophones. , Le Pape en visite au sanctuaire italien de Lorette - Vatican News
  • Alfred Terrenq, l'ancien maire du village a fait des recherches. Il raconte : « Boissède ou Bouchède signifie pays boisé ou couvert de broussailles. Il est situé sur l'ancienne voie romaine Lombez-Lannemezan. Des vestiges d'un camp ont été découverts par Savès Patrimoine au quartier de Pargesse. L'église Saint-Jean, qui date du XVI siècle, était à l'origine une église basse. Une chapellenie avait été fondée en 1 547 par Jean de Sabaillan, cadet de Boissède. D'importants travaux furent effectués en 1 822 et sa surélévation, au double de sa hauteur, date de 1 869. » ladepeche.fr, Boissède, un nom boisé - ladepeche.fr
  • L’assemblée a ratifié la candidature d’Hubert Bugnon comme président de la Commission de surveillance de la gestion des bénéfices curiaux et de chapellenie et celle d’Elmar Perler comme suppléant à la présidence de cette commission. cath.ch, Fribourg: Patrick Mayor élu président du Conseil exécutif de la CEC – Portail catholique suisse

Traductions du mot « chapellenie »

Langue Traduction
Anglais chaplaincy
Italien cappellania
Source : Google Translate API

Synonymes de « chapellenie »

Source : synonymes de chapellenie sur lebonsynonyme.fr

Chapellenie

Retour au sommaire ➦

Partager