La langue française

Chapelier, chapelière

Définitions du mot « chapelier, chapelière »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHAPELIER, IÈRE, subst.

A.− Celui, celle qui fait ou vend des chapeaux :
1. Ils [Bouvard et Pécuchet] reculèrent devant la dépense « d'un de ces chapeaux qui se plient, et qui portent le nom du chapelier Gibus, leur inventeur ». Flaubert, Bouvard et Pécuchet,t. 1, 1880, p. 88.
2. À ma première sortie dans les rues de la ville, je tombai en arrêt devant la boutique d'un chapelier, c'est-à-dire, plus particulièrement, devant un coquin de petit chapeau... Gide, Ainsi soit-il,1951, p. 1197.
Emploi adj. Maître, ouvrier chapelier. Claude, pendant deux ans, s'était consumé d'amour pour une apprentie chapelière (Zola, L'Œuvre,1886, p. 40).
B.− Malle chapelière ou chapelière. Malle à compartiments pour les chapeaux, les robes. Ce fut une bousculade effrénée dans les chambres, au grenier, partout. Jeanne avait descendu les chapelières (É. Estaunié, Bonne-Dame,1891, p. 45).
Prononc. et Orth. : [ʃapəlje], fém. [-jε:ʀ]. Pour la maintenance de [ə] muet, cf. chamelier et chancelier. Ds Ac. 1694-1878 au masc. et au fém., ds Ac. 1932 au masc. uniquement. Étymol. et Hist. 1. Ca 1210 subst. masc. capelier « personne qui fait des couronnes de fleurs » (Reclus de Molliens, Miserere, éd. van Hamel, 195, 9 ds T.-L.) − 1614 (Hulsius, Dict. françois-alemand...); 2. ca 1268 subst. masc. « personne qui fabrique des chapeaux », 1299 subst. fém. chapeliere (E. Boileau, Métiers, éd. G. B. Depping, p. 248; Ordonnances comm.-mét., ibid., 384); 1611 adj. (Cotgr.); 3. 1877 [malle] chapelière (Gaz. des Trib., 11 févr., p. 145, 4ecol. ds Littré). Dér. de l'a. fr. chapel (chapeau*); suff. -ier*. -ière*. Fréq. abs. littér. Chapelier : 147. Chapelière : 2. Bbg. Lew. 1960, p. 210.

Wiktionnaire

Nom commun

chapelier \ʃa.pə.lje\ masculin (pour une femme on dit : chapelière)

  1. Celui qui fait ou qui vend des chapeaux.
    • Il y a même des chapeliers qui vendent des casquettes trouées et déchirées d’avance à l’usage des maladroits ; mais on ne connaît guère que Bézuquet, le pharmacien, qui leur en achète. C’est déshonorant ! — (Alphonse Daudet, Aventures prodigieuses de Tartarin de Tarascon, 1872, chap. 1 : Le Jardin du baobab,)
    • […]; aussi les dandies de l'endroit se font-ils habiller par les tailleurs et coiffer par les chapeliers de Copenhague. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 50)

Adjectif

chapelier \ʃa.pə.lje\ masculin

  1. Qui concerne les chapeaux.
    • L’industrie chapelière.
    • Une malle chapelière.

Nom commun

chapelier [Prononciation ?] (graphie normalisée) masculin (pour une femme on dit : chapeliera)

  1. (Limousin) Chapelier.

Forme d’adjectif

chapelière \ʃa.pə.ljɛʁ\

  1. Féminin singulier de chapelier.

Nom commun 1

chapelière \ʃa.pə.ljɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : chapelier)

  1. Celle qui fait ou qui vend des chapeaux.

Nom commun 2

chapelière \ʃa.pə.ljɛʁ\ féminin

  1. Malle disposée pour recevoir des chapeaux.

Forme d’adjectif

chapelière \ʃa.pə.ljɛʁ\

  1. Féminin singulier de chapelier.

Nom commun 1

chapelière \ʃa.pə.ljɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : chapelier)

  1. Celle qui fait ou qui vend des chapeaux.

Nom commun 2

chapelière \ʃa.pə.ljɛʁ\ féminin

  1. Malle disposée pour recevoir des chapeaux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHAPELIER. n. m.
Celui qui fait ou qui vend des chapeaux pour hommes et quelquefois aussi pour dames. Adjectivement, Malle chapelière ou simplement Chapelière, Malle disposée pour recevoir des chapeaux.

Littré (1872-1877)

CHAPELIER (cha-pe-lié, liê-r') s. m.
  • Celui, celle qui fait ou vend des chapeaux d'homme. Pradon a mis au jour un livre contre vous ; Et, chez le chapelier du coin de notre place, Autour d'un caudebec j'en ai lu la préface, Boileau, Épître VI.

HISTORIQUE

XIIIe s. Nul chapelier de fleurs ne peut, ne ne doit cueillir ou faire cueillir au jour de dimanche en ses courtils nulles herbes, nulles fleurs à chappeaulx faire, De Laborde, Émaux, 205. Quiconques veut estre chapeliers de fleurs à Paris estre le puet franchement…, Liv. des mét. 246.

XIVe s. Une chappeliere qui livrera chappeaulx le jour des nopces, Ménagier, II, 4.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* CHAPELIER, s. m. (Art méchan.) ce terme a deux acceptions : 1°. il se dit de celui qui a le droit de faire fabriquer, de fabriquer & de vendre des chapeaux, en qualité de membre de la communauté des Chapeliers. Cette communauté date son origine de 1578. Elle est gouvernée par quatre jurés, dont le premier a été pris dans le nombre des anciens jurés, & s’appelle grand-garde, & les trois autres, entre les maîtres de dix ans de réception. Ils n’ont chacun que deux ans d’exercice. Pour être admis à la maîtrise, il faut avoir fait cinq ans d’apprentissage, quatre ans de compagnonage, & chef-d’œuvre. Il n’y a que les fils de maîtres qui soient exempts de ces épreuves. Ce corps est divisé en marchands & en fabriquans ; les marchands, en marchands en neuf, & marchands en vieux ; & les fabriquans, en Chapeliers proprement dits, & en teinturiers. Les arracheurs, les coupeurs, les apprêteurs, & autres dont il est fait mention à l’article Chapeau, sont des ouvriers attachés à la fabrique des chapeaux, & soûmis aux visites des jurés Chapeliers. Voyez à l’article Chapeau, sur la fin, l’abregé des reglemens. Chapelier se dit 2°. d’un ouvrier, même compagnon, qui fabrique le chapeau.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « chapelier »

Chapeau, par chapel.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(fin XIIe siècle) Dérivé de chapeau avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

 Dérivé de chapeu avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chapelier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chapelier ʃapœlje

Évolution historique de l’usage du mot « chapelier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chapelier »

  • Dans la cité chapelière, les trois cafés, de la place, du pont et l’Orygin’l ainsi que les restaurants le Don Quichotte, Le marin d’eau douce et La casa ont accueilli à nouveau les clients. lindependant.fr, Et la vie reprit avec la réouverture des cafés - lindependant.fr
  • S’il a devancé le maire sortant dès le 1er tour avec un score de 36,01 % au cours d’une quadrangulaire inédite dans la cité chapelière, Christian Soula qui mènera donc la liste Ensemble pour tous à Espéraza lors du second tour des élections municipales, reste fidèle à sa ligne de conduite "notre priorité reste Espéraza ". lindependant.fr, Élections municipales à Espéraza : pour Christian Soula, "l’école reste notre priorité" - lindependant.fr
  • C’est lors du dernier conseil municipal du samedi 6 juin, que l’assemblée a, à l’unanimité, pris deux délibérations en faveur des cafetiers et restaurateurs de la cité chapelière. lindependant.fr, La mairie d’Espéraza au chevet des cafetiers et restaurateurs - lindependant.fr
  • À l’office de tourisme de Caussade, l’Épopée chapelière est de nouveau ouverte au public qui est invité à partir à la découverte d’un savoir-faire unique, via un voyage immersif dans l’univers du chapeau de paille, en compagnie des acteurs principaux de la chapellerie depuis 1789, au travers d’un parcours parsemé d’histoires, de chapeaux, et de vidéos interactives. Les horaires de visite, à réserver, sont : 9 h 30, 10 h 30, 11 h 30, 12 h 30 et 14 h 30, 15 h 30 ou 16 h 30, sur les jours d’ouverture de l’office de tourisme. ladepeche.fr, Caussade. L’Épopée chapelière ouverte au public - ladepeche.fr
  • Il nous faut à nouveau fouiller dans les archives et registres de l’ASPIBD afin d’éclairer l’économie élargie du quartier. Dans les années 1950, plusieurs artisans offraient leur savoir-faire : Nayrac (chaudronnier), Bonnefis et Labro (cordonniers, le premier cité fabriquait aussi des sabots), Assié et Rozière (cycles), Lienneton (droguiste), Escalier (menuisier), Nayrac et Portero (transporteurs). Parmi les métiers disparus, notons la présence d’un chaisier (Casanova), chapelier (Mouysset), couturière (Marty), fabricant de couronnes mortuaires (Bousquet), étameurs (Faraco et Viargue). ladepeche.fr, Decazeville. Quartier de Fontvergnes : ses artisans et ses entrepreneurs de 1950 à 1980 - ladepeche.fr
  • L’avantage d’acheter local réside notamment dans le fait que la plupart des pièces de ce magma artistique sont uniques ou en édition limitée. Le regard se pose sur les kimonos de HA.NA, sur les créations de la chapelière Laura Catignani, puis on aperçoit les robes fleuries au parfum presque fifties d'Anne-Sophie Villard, et une envie de vacances vous envahit soudainement. Lorsque les couleurs pop des chaussettes DillySocks et les coups de pinceau sur t-shirt de la marque biennoise Ioko viennent s’entrechoquer dans la rétine, une soudaine envie d’une longue nuit dansante nous fait fantasmer sur l’insouciance qui régnait avant le Covid-19. Le Temps, Dans le magma artistique de la boutique Black & Yellow, à Genève - Le Temps
  • Un véritable raz de marée qui a balayé la cité chapelière, un peu comme il y a six ans, quand Georges Reverte avait battu Jean Torrent. Hier soir, à l’issue d’un dépouillement qui s’est déroulé dans des conditions sanitaires strictes et particulières (seuls les têtes de liste et colistiers étaient autorisés à assister au dépouillement à l’intérieur du bureau de vote), c’est Georges Reverte qui dignement a annoncé les résultats à une cinquantaine de personnes massée devant les portes du centre culturel, puis s’est effacé laissant la place à Christian Soula. C’est dans les bras de sa compagne que le futur maire d’Espéraza s’est jeté, sous les bravos d’amis et sympathisants. "C’est l’essai que nous avons transformé, a déclaré Christian Soula. C’est une belle campagne notamment sur la dernière quinzaine, ça a été un travail d’équipe très important, de fédérer, d’être le rassembleur d’Espéraza". Christian Soula a aussi remercié les Espérazanais et les Espérazanaises : "C’est la victoire d’ensemble pour tous, c’est nous, ça reflète Espéraza" et de poursuivre "on va maintenant se mettre au travail et d’avoir un discours très clair, un discours très ouvert, de partage… tout le monde pourra venir s’intégrer sur les commissions, on recevra tout le monde, on écoutera tout le monde". Le conseil municipal et l’élection de Christian Soula à la tête de la commune devraient avoir lieu samedi matin, un conseil où la liste "Ensemble pour tous à Espéraza" aura 16 élus, la liste "Renforçons la dynamique d’Espéraza" 2 élus et la liste "COOPERAZA" 1 élu. ladepeche.fr, Municipales à Espéraza : Christian Soula confirme le 1er tour et tombe le sortant - ladepeche.fr

Traductions du mot « chapelier »

Langue Traduction
Anglais hatter
Espagnol sombrerero
Italien cappellaio
Allemand hutmacher
Portugais chapeleiro
Source : Google Translate API

Synonymes de « chapelier »

Source : synonymes de chapelier sur lebonsynonyme.fr

Chapelier

Retour au sommaire ➦

Partager