La langue française

Champisse

Définitions du mot « champisse »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHAMPI, IS(S)E,(ISE, ISSE) subst. et adj.

Vx, région. (Enfant) conçu ou trouvé dans les champs; bâtard (François le Champi, 1850, roman de G. Sand). Enfant champi, fille champisse. Elle, la pauvre champise, l'enfant du grand chemin (A. Daudet, La Petite paroisse,1895, p. 42):
1. Mon droit est le droit du champi, et pour que vous n'en ignoriez, de l'enfant reçu et élevé ici par la charité de Madame Blanchet; ... G. Sand, François le Champi,1850, p. 190.
2. ... en pareil cas, dit le proverbe, graine de paille ne vaut jamais graine de bois de lit et il faut des tempéraments comme celui de MmeRezeau pour inverser la coutume, pour imposer le champi au détriment des enfants de la chambre. H. Bazin, La Mort du petit cheval,1949, p. 264.
Rem. Attesté ds Ac. Compl. 1842 et la plupart des dict. gén. hormis Ac. 1798-1932; le succès du roman de G. Sand a sans doute contribué à lui donner une nouvelle vitalité.
Prononc. et Orth. : [ʃ ɑ ̃pi], fém. [-is]. Passy 1914 transcrit le fém. [-i:z] (champise). La graph. empl. par G. Sand, champi, est enregistrée ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e, Littré, Guérin 1892 et Lar. Lang. fr. s.v. champi, DG et Quillet 1965 renvoient à champis. Les 2 formes sont admises ds Nouv. Lar. ill.-Lar. encyclop. ainsi que ds Rob. Nouv. Lar. ill. souligne que la forme champis est plus régulière (cf. étymol. -is altéré en -i). Ac. Compl. 1842 rappelle que Rabelais a écrit champy. Étymol. et Hist. 1390 champiz « (enfant conçu dans les champs) bâtard » (A.N. JJ 139, pièce 75 ds Gdf. Compl.) − 1611 champi, Cotgr.; repris au xixes. 1834 (Boiste). Dér. de champ1*; suff. -is* altéré en -i (Nyrop t. 3, § 271, 2o). Fréq. abs. littér : 1. Bbg. Roques (M.). Enfant de la balle. Mél. Michaëlsson (K.). 1952, p. 404.

Wiktionnaire

Nom commun

champisse \ʃɑ̃.pis\ féminin

  1. (Désuet) Enfant fille abandonnée qu'on a retrouvé dans un champ.
    • S’il a cru, en épousant cette champisse, cette enfant trouvée, honorer la vertu toute nue et associer à sa vie une compagne qua la gratitude lierait à lui pour jamais, son erreur, son illusion n’ont pas été médiocres. — (Henry Guy, Histoire de la poésie française au XVIe siècle, Volume 2, Clément Marot et son école, 1910)
    • Quand l'herbe est haute, les deux sœurs se perdent dedans, comme deux champisses. Le père leur a enseigné l'usage des mots anciens. — (Michel Layaz, Deux sœurs, Carouge-Genève : Éditions Zoé, 2012)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « champisse »

De champ.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « champisse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
champisse ʃampis

Citations contenant le mot « champisse »

  • Janine est une champisse. C’est-à-dire que, nourrisson, elle a été abandonnée dans un champ. Placée en orphelinat, son histoire aurait pu virer au mélodrame. Sauf que, sortant de cet établissement à 18 ans, elle décide de prendre la vie à bras le corps. , Janine Croûton ou l'illumination inattendue, un livre qui fait du bien par une auteure du Perche | Le Perche

Traductions du mot « champisse »

Langue Traduction
Anglais champisse
Espagnol champisse
Italien champisse
Allemand champisse
Chinois 尚皮塞
Arabe بطل
Portugais champisse
Russe champisse
Japonais シャンピス
Basque champisse
Corse champisse
Source : Google Translate API

Synonymes de « champisse »

Source : synonymes de champisse sur lebonsynonyme.fr

Champisse

Retour au sommaire ➦

Partager