La langue française

Ceste

Sommaire

  • Définitions du mot ceste
  • Étymologie de « ceste »
  • Phonétique de « ceste »
  • Évolution historique de l’usage du mot « ceste »
  • Citations contenant le mot « ceste »
  • Traductions du mot « ceste »
  • Synonymes de « ceste »

Définitions du mot « ceste »

Trésor de la Langue Française informatisé

CESTE1, subst. masc.

ANTIQ. Courroie souvent garnie de métal dont les athlètes s'entouraient les mains pour les combats de pugilat. Ceste de fer; être armé du ceste. Deux combattants qui, le bras gauche garni d'un ceste, s'escrimaient avec des bâtons (T. Gautier, Le Roman de la momie,1858, p. 237).
P. méton. Pugilat auquel se livraient les athlètes ainsi armés. Un combat de ceste :
... dans les anciennes républiques, où les travaux étaient livrés aux esclaves, les citoyens, pour n'être pas énervés par la mollesse, introduisirent la lutte, le ceste, le pugilat. J. Joubert, Pensées,t. 1, 1824, p. 401.
Prononc. et Orth. : [sεst]. Ds Ac. 1740-1798. Étymol. et Hist. xves. « courroie garnie de plomb utilisée par les pugilistes » (Oct. de Sainct-Gelays, Enéide, fo43, vo, éd. 1540 ds R. Hist. litt. Fr., t. 6, p. 300); p. méton. 1740 désigne le combat lui-même (Ac.). Empr. au lat. class. cestus, caestus « courroie garnie de plomb utilisée par les pugilistes » et « combat ».

CESTE2, CESTON, subst. masc.

A.− Littér. Ceinture :
1. Mais la raison nationale ressemble à cet autre insecte dont l'Asie a fait présent à l'Europe (...) le tissu précieux qu'il nous laisse en mourant forme le ceste de la beauté et le manteau des rois. J. de Maistre, Souveraineté,1821, p. 401.
P. métaph. Les dures étreintes laissent un ceste bleu sur ta nudité (Toulet, La Jeune fille verte,1918, p. 313).
En partic., MYTH. Ceste, ceston de Vénus. Ceinture de Vénus, qui donnait la grâce, les attraits séducteurs à celles qui la portaient :
2. Et maintenant voici les almées (...); la taille apparaissait nue sous la mousseline dans l'intervalle de la veste et de la riche ceinture relâchée et tombant très bas, comme le ceston de Vénus. Nerval, Voyage en Orient,t. 1, 1851, p. 185.
B.− P. anal., ZOOL. Animal marin transparent, de forme plate et allongée, pouvant atteindre un mètre de long, vivant dans les mers chaudes et tempérées. Le Ceste de Vénus, qui semble une longue ceinture de cristal (H. Coupin, Animaux de nos pays,1909, p. 463).
Prononc. et Orth. : [sεst], [sεstɔ ̃]. Ds Ac. 1798 sous la forme ceste. Étymol. et Hist. 1. Ceste [la date du xves. donnée par Lar. Lang. fr. paraît due à une confusion entre O. de St-Gelays et M. de St-Gellays] 1547 mythol. « ceinture de Vénus » (M. de Sainct-Gelays, Poésies, I, 229, Bibl. elz. ds R. Hist. litt. Fr., t. 6, p. 300); ceston « ceinture de Vénus » (1509, Lemaire de Belges, Illustr., I, 32 ds Hug.) − Cotgr. 1611, repris en 1851, supra ex. 2; 2. p. anal. de forme 1820 ceste zool. (Lav.). Empr. au lat. class. cestus « ceinture » attesté au sens de « ceinture de Vénus » (Stace ds TLL s.v., 964, 40 : acc. gr. ceston); lui-même empr. au gr. κ ε σ τ ο ́ ς « ceinture brodée d'Aphrodite »; ceston représente l'acc. grec. Fréq. abs. littér. : 24.

Wiktionnaire

Nom commun 1

ceste \sɛst\ masculin

  1. (Antiquité) Nom d’un gantelet de cuir souvent garni de plomb, qui servait aux anciens athlètes, pour combattre à coups de poings, dans les jeux publics.
    • le prix du ceste : le prix donné au vainqueur dans cette sorte de combat.
    • Mes mains exercées à soulever un ceste de fer qui donne la mort, mollissaient sur la poitrine désarmée du nain fantastique. — (Charles Nodier, Smarra, ou les démons de la nuit, 1821)

Nom commun 2

ceste \sɛst\ masculin

  1. (Antiquité) Ceinture portée par Vénus.
  2. (Zoologie) Nom vernaculaire de la méduse Chrysaora hysoscella.

Forme d’adjectif démonstratif

cez \Prononciation ?\

  1. Féminin singulier de cest.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CESTE. n. m.
T. d'Antiquité. Espèce de gantelet de cuir, quelquefois garni de plomb, dont les athlètes se servaient dans les combats du pugilat. Il y a dans " l'Énéide " une belle description du combat du ceste.

Littré (1872-1877)

CESTE (sè-st') s. m.
  • Nom d'un gantelet de cuir souvent garni de plomb, qui servait aux anciens athlètes, pour combattre à coups de poings, dans les jeux publics. Le prix du ceste, le prix donné au vainqueur dans cette sorte de combat.

HISTORIQUE

XVIe s. Pollux bon à combattre Aux cestes emplombés…, Ronsard, 847.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CESTE, s. m. (Hist. anc.) êtoit un gros gantelet de cuir, garni de plomb, dont les anciens athletes se servoient dans leurs exercices. Voyez Athletes, & nos Planches d’Antiquités, avec leur explication. On l’appelloit ainsi à cædendo, je bats, je frappe.

Calepin a cru que c’étoit une massue, de laquelle pendoient des balles de plomb attachées par des morceaux de cuir. Il se trompe, car c’étoit seulement une longe de cuir garnie de clous, de plomb, ou de fer, dont on entouroit la main, en forme de liens croisés, & même le poignet & une partie du bras, pour empêcher qu’ils ne fussent rompus ou démis, ou plûtôt afin de porter des coups plus violens. Scaliger fondé sur l’autorité de Servius, a prétendu que le ceste couvroit une partie des épaules : mais dans tous les anciens monumens, les différens contours des courroies dont la main des lutteurs est armée, ne paroissent pas monter plus haut que le coude.

Les Grecs désignoient cette sorte d’armes par quatre noms différens ; savoir ἱμάντες, μύρμηκες, μειλίχαι & σφαῖραι. Le plus ordinaire étoit celui d’ἱμάντες, qui signifie à la lettre des courroies ; ils étoient faits de cuir de bœuf non corroyé, desséché, & par conséquent très-dur. On avoit donné au ceste le nom de μύρμηκες, non que les armes eussent aucune resseniblance avec la figure des fourmis (μύρμηκες), mais parce qu’on sentoit dans les parties qui en étoient frappées des picotemens tout pareils à ceux que causent ces insectes. La troisieme espece, ou les meiliques, étoit la plus ancienne chez les Grecs : c’étoit un simple lacis de courroies très-déliées, qui enveloppant uniquement la main dans le creux de laquelle on les attachoit, laissoient le poignet & les doigts à découvert. On conjecture que la quatrieme espece étoit moins un gantelet, qu’une pelote que les athletes serroient dans leurs mains, & qui n’étoit en usage que dans les gymnases, pour tenir lieu du ceste qu’on employoit dans les combats, à-peu-près comme dans nos salles d’armes on se sert de fleurets au lieu d’épées. Mém. de l’Ac. des B. L. t. III. (G)

* Ceste, (Myth.) ceinture mystérieuse dont l’imagination d’Homere a fait présent à Venus. Ses deux effets les plus merveilleux étoient de rendre aimable la personne qui la portoit aux yeux de ceux mêmes qui n’aimoient plus. L’hymen, le plus grand ennemi de la tendresse, n’étoit pas à l’abri de son prestige ; ainsi que Jupiter s’en apperçut bien sur le mont Ida. Mercure fut accusé de l’avoir volée. Le mot ceste vient du Grec κεστὸς, ceinture, ou autre ouvrage fait à l’aiguille ; & de ceste on fait inceste, qui signifie au simple ceinture déliée ; & au figuré, concubinage ou fornication en général. On a restreint depuis ce terme à la formication entre personnes alliées par le sang. Voyez Inceste.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « ceste »

(Nom commun 1) Du latin caestus (« même sens »).
(Nom commun 2) Du latin cestus (« ruban, ceinture »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Caestus, le même que ceste 2, malgré ae.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ceste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ceste sɛst

Évolution historique de l’usage du mot « ceste »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ceste »

  • « “L’odeur de ceste herbe bruslée fait uriner & purge la matrice”, L’Histoire des Plantes de Jacques Daléchamps, un instrument de la transmission de la matérialité végétale par les sens au XVIe siècle » , "Sens interdits" : le goût, le toucher et l’odorat dans la littérature française des XVe et XVIe siècles (en ligne)

Traductions du mot « ceste »

Langue Traduction
Anglais cestus
Italien caestus
Source : Google Translate API

Synonymes de « ceste »

Source : synonymes de ceste sur lebonsynonyme.fr
Partager