La langue française

Centripète

Définitions du mot « centripète »

Trésor de la Langue Française informatisé

CENTRIPÈTE, adj.

Qui tend à rapprocher ou à se rapprocher du centre. Force, pression centripète. Anton. centrifuge.
BOT. Qui s'épanouit d'abord à sa base et plus tard à son sommet. Inflorescences centripètes (L. Plantefol, Cours de bot. et de biol. végétale,t. 1, 1931, p. 479).
LING. Phonèmes centripètes. Phonèmes ,,caractérisés articulatoirement par une cavité de résonance (...) dont le volume est plus grand en arrière de l'étranglement le plus étroit qu'en avant`` (Ling. 1972).
PHYSIOL. [En parlant d'un influx nerveux] Qui est transmis de la périphérie vers un centre nerveux. Synon. afférent (cf. afférent II).C'est ainsi encore que les nerfs moteurs peuvent devenir centripètes et que les nerfs sensibles se transforment en centrifuges (Durkheim, De la Division du travail soc.,1893, p. 322).
Rem. Les dict. attestent le dér. centripétence, subst. fém. Tendance à se porter vers le centre.
Prononc. et Orth. : [sɑ ̃tʀipεt]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1700 phys. mécan. force centripète (Varignon, v. centrifuge); spéc. 1863 bot. inflorescence centripète (Littré). Transcr. de la création lat. de Newton : centripeta 1687 (Principia ds Barb. Loan-words 1921, p. 253), composé sav. de centrum, centre et petere « chercher à gagner ». Fréq. abs. littér. : 34. Bbg. Barb. Loan-words 1921, p. 253. − Behrens Engl. 1927, p. 65.

Wiktionnaire

Adjectif

centripète \sɑ̃.tʁi.pɛt\ masculin et féminin identiques

  1. (Physique) Qui tend à approcher d’un centre.
    • Un corps libre qui se meut circulairement est retenu dans son orbite par une force centripète.
  2. (Écologie) Qualifie les plantes qui se multiplient vers le centre de leur groupement.
    • De grandes Hélophytes sociales, Scirpus lacuslris, Apium nodiflorum, Oenanthe aquatica, O. fistulosa, Phalaris arundinacea, etc. se développent en direction centripète ; […]. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises, les associations végétales de la vallée de La Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 66)
  3. (Botanique) Qui s’épanouit d’abord à sa base et plus tard à son sommet.
  4. (Physiologie) Qualifie l’influx nerveux qui est transmis de la périphérie vers un centre nerveux.
  5. (Grammaire) Plaçant un modificateur devant un noyau.
  6. (Économie) Qui se dirige vers un centre économique ou politique.
    • A contrario, mais toujours à échelle régionale, les différentiels de croissance économique génèrent de puissants mouvements centripètes vers les régions et les villes en expansion : la Chine littorale en est actuellement une bonne illustration. — (Christian Pradeau & Jean-François Malterre, Migrations et territoires, dans Les cahiers d'Outre-Mer n° 234/vol. 59, Presses Universitaires de Bordeaux, 2006)

Adjectif

centripète [sentɾiˈpɛte] (graphie normalisée)

  1. Variante de centripèt.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CENTRIPÈTE. adj. des deux genres
. T. de Physique. Qui tend à approcher d'un centre. Un corps libre qui se meut circulairement est retenu dans son orbite par une force centripète.

Littré (1872-1877)

CENTRIPÈTE (san-tri-pè-t') adj.
  • Terme de physique. Qui tend à rapprocher d'un centre. C'est la force centripète qui ramène vers la terre les corps qui tombent ; c'est elle aussi qui fait graviter la lune sur la terre, la terre sur le soleil. Dieu a donné à la matière brute la force centripète, Voltaire, Dial. 25.

    Terme de botanique. Inflorescence centripète, disposition par laquelle les pétales se rapprochent du centre. Une évolution simple, ni centripète ni centrifuge.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « centripète »

Latin fictif centripeta, de centrum, centre, et petere, gagner, tendre à (voy. PÉTITION).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Transcription de la création latine de Newton centripeta, composé de centrum (« centre ») et petere (« chercher à gagner »). → voir centre et -pète
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « centripète »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
centripète sɑ̃tripɛt

Évolution historique de l’usage du mot « centripète »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « centripète »

  • Entrer dans « la révolution du regard », c’est avoir le courage d’adresser ces questions et d’apporter les meilleures réponses : celles qui – enfin – font place à une sincère considération des agents actifs de l’entreprise par leur management.  Celle qui installe une force centripète rassembleuse plutôt que celle qui souffre d’une force centrifuge séparante. lsa-conso.fr, Pour une « révolution du regard » Post...
  • Il y a une deuxième attitude, elle aussi centripète, individualiste et peu réfléchie, mais cette fois-ci basée sur : « il ne m’arrivera rien » ! Et donc, avec un désintérêt, parfois teinté de « négationnisme », j’ai tendance à me déplacer comme si le virus n’existait pas – du moins pour moi -. C’est une attitude qui se termine par une « négligence » envers moi et les autres. Pressenza, Covid19 : une attitude humaniste choisit la prise en charge personnelle et sociale, rejetant la terreur et la négligence négationniste
  • L'autre racine qui fait naître ce sentiment d'inégalité est liée à la nouvelle configuration géographique du capitalisme. Le capitalisme du XXe siècle était centrifuge : il diffusait géographiquement ses effets. Celui du XXIe siècle est centripète : les métropoles aspirent les richesses, au détriment des banlieues éloignées, des villes moyennes et des campagnes. L'analyse du récent scrutin américain de mi-mandat montre une polarisation inédite des préoccupations sociales et des votes. Pour le dire rapidement, les électeurs républicains sont ouvriers, agriculteurs, vivent à l'écart des grandes villes. Ils se sentent abandonnés. Les électeurs démocrates travaillent dans la finance, les services aux entreprises, et vivent dans les métropoles. Ils se portent bien.   LExpansion.com, Inégalités: l'ère du capitalisme centripète - L'Express L'Expansion
  • Ce qui est choquant également est que cette politique ne fasse pas l’objet d’une pédagogie qui rendrait compréhensible et explicite les relations qu’entretient le centre-ville d’une grande métropole avec sa périphérie. La vitesse de déplacement ralentit, nous marcherons davantage dans un air plus pur mais la suppression de l’automobile risque de tuer l’activité. La ville sera plus saine mais inerte, plus agréable à vivre mais sans activité, dépeuplée alors que tout donne à penser qu’une attraction centripète amorce le renversement du phénomène d’évasion des dernières décennies. Chroniques d‘architecture, Rue de Rivoli, une bataille pour Paris, pour la métropole
  • L’Église qui se nourrit de la Parole vit donc pour annoncer la Parole. Elle ne parle pas pour ne rien dire, mais va sur les routes du monde : non pas parce qu’elles lui plaisent ou parce qu’elles sont faciles d’accès, mais parce que ce sont des lieux de l’annonce. Une Église fidèle à la Parole n’épargne pas son souffle pour proclamer le kérygme et ne s’attend pas à être appréciée. La Parole divine, qui sort du Père et se déverse sur le monde, la pousse jusqu’aux extrémités de la terre. La Bible est son meilleur vaccin contre la fermeture et l’auto-conservation. Elle est Parole de Dieu, pas la nôtre, et nous empêche d’être au centre, elle nous préserve de l’autosuffisance et du triomphalisme, elle nous appelle constamment à sortir de nous-mêmes. La Parole de Dieu possède une force centrifuge, non pas centripète : elle ne fait pas replier sur l’intérieur, mais pousse vers l’extérieur, vers ceux qu’elle n’a pas encore atteints. Elle n’assure pas de tièdes réconforts, parce qu’elle est feu et vent : elle est l’Esprit qui enflamme le cœur et recule les horizons, en les élargissant par sa créativité. La Croix, À la fédération biblique, le pape François confie : “La Parole de Dieu possède une force centrifuge, non pas centripète”
  • A ce point, le jeune avocat compare les civilisations occidentale et orientale : « La civilisation occidentale est centrifuge, la civilisation orientale est centripète. La civilisation occidentale est donc naturellement perturbatrice, tandis que la civilisation orientale relie. Je crois aussi que la civilisation occidentale est sans but, la civilisation orientale a toujours eu un but devant elle. Je ne mélange pas ou ne confond pas la civilisation occidentale avec le progrès chrétien ». Gandhi signale que le système télégraphique, le téléphone et le train ne connotent pas le progrès chrétien mais celui de la civilisation occidentale, marquée par une activité débordante. Il remarque que les orientaux, dans leur état contemplatif peuvent sombrer dans la léthargie ou la paresse et qu’il est nécessaire d’entrer en contact avec l’occident pour transférer leur énergie vers un nouveau dynamisme. Et il ajoute : «Aussitôt ce fait accompli, je ne doute pas non plus que la civilisation orientale deviendra prédominante, car elle a un objectif ». Ce Gandhi de 1908 est encore en avance sur l’Inde régressive actuelle, marquée par le castéisme, le colorisme, la violence systémique et les ségrégations. Ce propos est très loin du Gandhi de 1894, qui assimilait les noirs à des “kafirs brutaux”, disant que les Noirs étaient des paresseux et que les Indiens leur étaient de loin supérieurs… Or, déjà en septembre 1905, Gandhi avait écrit sur John Dube, un leader zoulou qui allait devenir le premier leader de l’ANC, disant que c’était un africain admirable, à connaître. Notons aussi que l’hebdomadaire de Dube, Ilanga lase Natal, a été initialement publié dans la presse de l’Opinion Indienne (journal fondé par Gandhi, mon commentaire) et les gens de l’école de Dube visitaient souvent l’ashram du militant des droits des indiens. Clicanoo.re, [clicazot] Mouvement des statues : Gandhi déboulonné | Clicanoo.re
  • 7L’un des apports essentiels de l’ouvrage est donc d’analyser la reconfiguration du champ théâtral (européen) au prisme d’une nouvelle force centripète : la mondialisation des agents, des institutions et des publics. Théâtre dans la mondialisation s’attarde sur la formation des avant-gardes belges et italiennes dans leurs nations respectives, puis montre comment elles en sont venues à occuper une position dominante dans le champ français. L’autrice repart de la nomination d’Hortense Archambault et Vincent Baudriller à la tête du Festival d’Avignon en 2003 et surtout de leur décision, dès 2004, d’associer un artiste majeur à la programmation. Nancy Delhalle montre bien que Thomas Ostermeier, premier choisi, a renouvelé l’image du festival sans pourtant opter pour une rupture franche avec une certaine tradition française. Pour synthétiser le propos très convaincant de l’ouvrage, l’édition 2004 du Festival accorde encore une importance majeure à la textualité et au logos, rénove sans le brusquer l’héritage de ses prédécesseurs français, ambitionne de toucher un large public et assume dans sa programmation une vision médiatrice des arts vivants. En outre, une large partie de la programmation est francophone et les spectacles étrangers sont sélectionnés selon un idéal universaliste très « Avignonnais » : faire connaître « le meilleur » du théâtre mondial. , De la communauté à l’utopie : l’impact sociopolitique des théâtres postdramatiques (Acta Fabula)

Traductions du mot « centripète »

Langue Traduction
Anglais centripetal
Espagnol centrípeta
Italien centripeta
Allemand zentripetal
Portugais centrípeta
Source : Google Translate API

Synonymes de « centripète »

Source : synonymes de centripète sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « centripète »

Centripète

Retour au sommaire ➦

Partager