La langue française

Cellérier, cellérière

Sommaire

  • Définitions du mot cellérier, cellérière
  • Étymologie de « cellérier »
  • Phonétique de « cellérier »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cellérier »
  • Citations contenant le mot « cellérier »
  • Traductions du mot « cellérier »

Définitions du mot cellérier, cellérière

Trésor de la Langue Française informatisé

CELLÉRIER, IÈRE, subst. et adj.

Vieilli [Dans les ordres monastiques]Religieux, religieuse chargé(e) de l'approvisionnement du cellier, de la nourriture et des dépenses de la communauté. Synon. intendant, économe.Le père cellérier et le père hôtelier (Huysmans, L'Oblat,t. 2, 1903, p. 165):
l'abbesse. − Ma sœur Françoise-Claire est cellérière et ne peut partir sur l'heure, sans avoir mis en ordre les affaires et les comptes. Montherlant, Port-Royal,1954, p. 1025.
Prononc. et Orth. : [seleʀje], fém. [-ʀjε:ʀ]. Ds Ac. 1694-1932, sous la forme cellérier (,,on prononce célérier, ère`` Ac. 1835). Fér. écrit cellérier en 1768 et cellerier en 1787 (et transcrit en conséquence). Cellerier également ds Rouss.-Lacl. 1927, qui souligne le ,,maintien de l'e muet``. Étymol. et Hist. Ca 1175-80 celerier (Renart, éd. M. Roques, br. II, 3627 [var. celenier]); ca 1195-1200 celeriere (ibid., br. XIV, 14590 : [var. celeresse]). Du lat. eccl. cellararius, cellerarius « religieux préposé au soin du cellier » ca 520 Règle du Maître, éd. A. de Vogüé, 16, 29, lui-même réfection d'apr. cellarium « magasin à vivres » (cf. cellier) de cellarius « chef de l'office » attesté dep. Plaute, Captifs, 895. Fréq. abs. littér. : 31.

Wiktionnaire

Nom commun

cellérier \se.le.ʁje\ masculin (pour une femme on dit : cellérière)

  1. Titre d’office qu’on donne dans un monastère au religieux, à la religieuse (cellérière) qui prend soin de la dépense de bouche et du temporel.
    • […] il est possible qu’il ait été caché par l’administrateur général de l’abbaye, le moine cellérier. — (F. Savatier, Un trésor retrouvé à Cluny, Pour la science n° 483, janvier 2018, page 13)

Nom commun

cellérière\sel.le.ʁjɛʁ\ féminin

  1. Titre d’office qu’on donne dans un monastère à la religieuse qui prend soin de la dépense de bouche et du temporel.
    • Sœur Benoite dirige, elle, le pôle administratif-comptabilité, en dehors de son rôle de cellérière de la communauté .— (Arnaud BevilacquaÀ Chantelle, une mère abbesse chef d'entreprise – Journal La Croix, page 26, 17 mars 2016)

Nom commun

cellérière\sel.le.ʁjɛʁ\ féminin

  1. Titre d’office qu’on donne dans un monastère à la religieuse qui prend soin de la dépense de bouche et du temporel.
    • Sœur Benoite dirige, elle, le pôle administratif-comptabilité, en dehors de son rôle de cellérière de la communauté .— (Arnaud BevilacquaÀ Chantelle, une mère abbesse chef d'entreprise – Journal La Croix, page 26, 17 mars 2016)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CELLÉRIER, IÈRE. n.
Titre d'office qu'on donne dans un monastère au religieux, à la religieuse qui prend soin de la dépense de bouche et du temporel.

Littré (1872-1877)

CELLÉRIER (sè-lé-rié, riê-r') s. m.
  • Titre d'office dans les ordres monastiques. Le cellérier. la cellérière, est un religieux, une religieuse, qui a soin des provisions et de la nourriture du couvent.

    Adj. Le frère cellérier, la sœur cellérière.

    Par extension, celui ou celle qui est chargée du même soin ailleurs que dans un couvent. Quelle personne es-tu ? dit-il à ce fantôme. - La cellérière du royaume De Satan, reprit elle ; et je porte à manger à ceux qu'enclôt la tombe noire, La Fontaine, Fabl. III, 7.

HISTORIQUE

XIIe s. Il prist un pot, si l'a dedens bouté, Mist à sa bouche, en son cors l'a coulé ; Le cenelier en a forment pesé, Bat. d'Aleschans, 3927.

XIIIe s. Tu me deïs que d'un celier T'en avoit en [on] fet celerier, Ren. 14418. Un mien scelerier qui estoit né de Doulevens, Joinville, 240.

XIVe s. Le celerier et le consierge de la court le roi, Du Cange, cellerarius.

XVe s. Entre les autres qui furent decapités, le furent deux moines de Joy en Brie, c'est à savoir le celerier du dit lieu et dam Symon, Monstrelet, I, 240.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cellérier »

Du bas latin cellararius, ou cellerarius [2].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. cellarier ; anc. catal. cellerer ; espagn. cillerero ; portug. cellareiro ; ital. cellerajo ; d'une forme cellariarius, de cellarium (voy. CELLIER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cellérier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cellérier sɛlerie

Évolution historique de l’usage du mot « cellérier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cellérier »

  • Dans un accident du travail, l'employeur est condamné s'il est prouvé qu'il y a eu négligence... cellérier comme les autres, une jeune femme est morte quand même Lyonmag.com, Accident mortel aux Halles : Alain Cellerier condamné à de la prison ferme

Traductions du mot « cellérier »

Langue Traduction
Anglais cellarer
Espagnol mayordomo
Italien cellerario
Source : Google Translate API
Partager