La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « caroncule »

Caroncule

Variantes Singulier Pluriel
Féminin caroncule caroncules

Définitions de « caroncule »

Trésor de la Langue Française informatisé

CARONCULE, subst. fém.

A.− ANAT. (hum. et animale). Petite excroissance non pathologique de chair.
1. En gén. Caroncule(s) lacrymale(s). Caroncule(s) située(s) dans l'angle interne de l'œil :
La caroncule lacrymale est placée dans l'angle interne ou nasal des paupières; on la voit sans dissection : c'est une masse petite, arrondie et rougeâtre, composée de sept follécules distincts qui produisent une humeur épaisse et blanchâtre... Cuvier, Leçons d'anat. comp.,t. 2, 1805, p. 437.
P. ell. Caroncule. Même sens : Petite excroissance non pathologique de chair, située dans l'angle interne de l'œil. ... s'essuie la caroncule, où ne perle aucune larme (H. Bazin, Vipère au poing,1948, p. 268).
2. Spéc., ORNITH. Excroissance de chair située sur le front, la gorge, etc. de certains oiseaux. La caroncule charnue, de forme conique (...) qui s'élève sur la base du bec supérieur du dindon (Lautréamont, Les Chants de Maldoror,1869, p. 339).De magnifiques coqs, noirs de crête, de caroncule et d'épiderme (Verne, L'Île mystérieuse,1874, p. 290).
P. métaph. Se di[re] anarchiste et littérateur (...) en arborant quelle caroncule de dindon! (Bloy, Journal,1894, p. 107).
B.− P. ext., BOT. Excroissance de certaines graines (cf. A. Brongniart, Recherches sur les graines, 1876, p. 30 et L. Plantefol, Cours de bot. et de biol. végétale, t. 1, 1931, p. 514).
Prononc. et Orth. : [kaʀ ɔ ̃kyl]. Ds Ac. 1762 et 1798 au plur.; ds Ac. 1835-1935 au singulier. Étymol. et Hist. 1. Ca 1560 [date Lar. Lang. fr.] anat. caruncule « petite excroissance charnue » (Paré, I, 29 ds Littré); 1690 caroncule (Fur.); d'où 2. 1805 « excroissance charnue sur la tête et au cou de certains oiseaux » (Cuvier, Leçons d'anat. comp., t. 2, p. 550); 3. 1808 bot. « renflement charnu qui entoure le hile de certaines graines » (Boiste). Empr. au lat. caruncula au sens 1 dep. Cicéron ds TLL s.v., 502, 16 [Varron l'emploie déjà mais le sens n'est pas clair]; 2 et 3 sont des extensions de 1. Fréq. abs. littér. : 21.
DÉR.
Caronculeux, euse, adj.,anat. (hum. et animale). Qui a rapport aux caroncules, qui est pourvu de caroncules. Plumage pleureur du coq (...) chair caronculeuse des crêtes (E. et J. de Goncourt, La Maison d'un artiste,1881, p. 8; cf. aussi Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e, Lar. encyclop., Littré, Guérin 1892, Quillet 1965). Seule transcr. ds Littré : ka-ron-ku-leû, fém. -leû-z. 1reattest. 1824 (Nysten); de caroncule, suff. -eux*.

Wiktionnaire

Nom commun - français

caroncule \ka.ʁɔ̃.kyl\ féminin

  1. (Anatomie) Petite excroissance charnue.
    • Caroncule lacrymale, petite éminence rougeâtre placée dans le grand angle de l’œil et formée par la réunion d’un certain nombre de follicules muqueux.
    • […] ils ont vu quelquefois, mais bien rarement, une membrane qui unissait des protubérances charnues, qu'ils ont appelées caroncules myrtiformes, mais ils soutiennent que cette membrane était contre l'état naturel. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, De la puberté, in Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, 2007, page 222.)
  2. (Ornithologie) Certaines excroissances charnues qui se voient au front, à la gorge, aux sourcils des oiseaux.
    • L’oiseau possède donc un élément qui pend sous le bec : une caroncule. — (Nathalie Beaux, Le cabinet de curiosités de Thoutmosis III : plantes et animaux du « Jardin botanique » de Karnak, 1990)
  3. (Zoologie) Excroissance dure sur le bec d’une tortue, utilisé pour casser la coquille de l’œuf au moment de l’éclosion ; dent de l’œuf.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CARONCULE. n. f.
T. d'Anatomie. Petite excroissance charnue. Caroncule lacrymale, Petite éminence rougeâtre placée dans le grand angle de l'œil et formée par la réunion d'un certain nombre de follicules muqueux. Il se dit aussi de Certaines excroissances charnues qui se voient au front, à la gorge, aux sourcils des oiseaux.

Littré (1872-1877)

CARONCULE (ka-ron-ku-l') s. f.
  • 1 Terme d'anatomie. Petite éminence charnue. La caroncule lacrymale.
  • 2 Terme de zoologie. Excroissance charnue ornant le front, la gorge, les sourcils des oiseaux.
  • 3 Terme de botanique. Renflement à la surface de certaines graines.

HISTORIQUE

XVIe s. Une petite caruncule eslevée dedans l'entrée du col de la vessie comme une fraise, laquelle est souvent prise pour caruncule non naturelle par ceux qui sondent, Paré, I, 29.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CARONCULE, s. f. terme d’Anatomie, signifie à la lettre une petite portion de chair, étant un diminutif du latin caro, chair. Voyez Chair.

Mais ce terme s’applique d’une maniere plus spéciale à quelques parties du corps en particulier.

Les caroncules lacrymales sont deux petites éminences situées, l’une à droite l’autre à gauche, chacune au grand angle de l’œil, & qui séparent les deux points lacrymaux.

Quelques auteurs n’appellent lacrymale que la caroncule qui est au grand angle ou angle interne, & appellent celle qui est au petit, innominée.

Galien avoit enseigné qu’il y avoit dans l’œil deux glandes qui versent un suc, & cela dans les brutes ; & cependant les modernes voulant les trouver dans l’homme, ont imaginé que la caroncule filtroit les larmes ; & l’erreur n’a fait que passer, pour ainsi dire, de main en main jusqu’à Stenon & Morgagni ; l’un qui proposa de nouveaux conduits hygrophtalmiques, & l’autre qui donna une anatomie plus exacte de la caroncule : c’est une glande sebacée, conglomerée, oblongue, transversalement située dans l’appendice de la fente de l’œil, pleine de follicules qui donnent une cire qui sort par divers petits trous, sous la forme de vers, pleine aussi souvent de divers petits poils, comme on en voit presque par-tout dans les glandes sebacées. Haller, Comment. Boerh.

Il est facile de concevoir que cette glande empêche le lac, ainsi nommé par M. Petit, de se dessécher. Quand les bords des paupieres sont exactement joints, elle distend les points lacrymaux, afin qu’ils soient libres, éminens, & comme attentifs à leur devoir : elle retient dans les poils, les ordures de l’œil ; enfin elle sépare une partie de l’humeur sebacée de Meibom.

Caroncules myrtiformes, sont quatre petites éminences charnues, environ de la grosseur d’une baie de myrte, raison pour laquelle on les a appellées myrtiformes. Elles sont situées proche, ou pour mieux dire, à la place même de l’hymen, aux parties génitales des femmes.

Quelques-uns prétendent qu’elles sont plus grosses dans les filles, & qu’elles s’appetissent de plus en plus par le coït : mais d’autres, avec plus de vraissemblance, veulent que ce soit le coït même qui leur ait donné naissance, & qu’elles ne soient autre chose que des portions de la membrane même de l’hymen déchirée, qui se sont retirées. Voyez Hymen.

Les caroncules papillaires ou mamillaires, sont de petites protubérances en-dedans du bassinet des reins, formées par l’extrémité des conduits qui portent la sérosité des glandes des parties extérieures au bassinet.

Elles ont été découvertes par Carpi, & ainsi appellées parce qu’elles ressemblent à un petit teton ou une mamelle. Elles ont la figure d’une tête de gland, & sont moins rouges & plus dures que la chair. Elles sont de la grosseur d’un pois, mais elles sont plus grosses en-haut qu’en-bas : elles se terminent en quelque sorte en pointe, à l’endroit où elles sont percées pour laisser passer l’urine dans le bassinet. Voy. Rein, Bassinet, &c. (L)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « caroncule »

Caruncula, diminutif de caro, chair.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin caruncula, diminutif de caro, caronis (« chair »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « caroncule »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
caroncule karɔ̃kyl

Évolution historique de l’usage du mot « caroncule »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « caroncule »

  • L’aventure a pu commencer. D’abord, trouver le bon site pour approcher ce gros passereau, surtout célèbre pour sa caroncule, l’impressionnant morceau de peau issu de sa bouche avec lequel « l’oiseau licorne » (son surnom) tente de séduire les femelles. Plutôt que la forêt dense, ils ont opté pour des parties plus clairsemées, en altitude. « Mais nous avons dû tailler la piste, puis apporter le matériel. Des jours d’approche » avant l’installation, poursuit Jeff Podos. Le Monde.fr, Le cri record de l’araponga blanc
  • L’oie de Guinée se distingue des autres oies par son corps plus élancé, son arrière-train gras et ses jolies plumes de couleur brune et aux reflets gris. Sa tête est blanche sur le dessous et brune au-dessus, tout comme son cou qui est bicolore. L’oie de Guinée possède un bec assez fort surmonté d’une caroncule noire. Ses pattes sont de couleur orangée et ses ailes sont de grande taille. Binette & Jardin, L'oie de Guinée, oie gracieuse et de grande taille
  • Vous dites avoir consulté un gynécologue, un dermatologue, un médecin, et qu’aucun ne vous a apporté de réponse. Peut-être parce que chacun vous a dit qu’il n’y avait rien d’inquiétant ou rien de spécial à faire et que cela ne vous a pas rassurée ? Si cela est le cas, c’est parce qu’il y a parfois des petits résidus d’hymen, des caroncules hyménéales, qui sont de petits bourgeons qui peuvent se former après défloration lorsque l’hymen se déchire, et donner cette impression d’excroissances. Mais il faut les laisser. , Boules autour du vagin : qu'est-ce que c'est ?
  • De quoi amuser et redonner aux enfants l’envie de manger des légumes ! Et puisque les poules ne tarderont pas à envahir les jardins, voici une idée de poussins « à croquer », réalisés avec : du riz safrané (ou autres épices jaunes) pour l’ovale des corps, du poivron rouge pour la crête et la caroncule, de la peau d’aubergine (ou autre produit foncé) pour les yeux, sertis d’un grain de quinoa ou de riz cuit, des carottes taillées pour les pattes et le bec. Le Telegramme, Atelier food art - Atelier enfants. Des idées pour s'occuper - Le Télégramme
  • Araponga blanc (Procnias albus wallacei) mâle, Serra dos Carajás (Brésil), octobre 2005. Chez cette sous-espèce, la caroncule pendrait plutôt à gauche du bec, tandis que chez la sous-espèce nominale, elle pendrait plutôt à droite !Photographie : Arthur Grosset Ornithomedia.com, Découverte d'une population d'Arapongas blancs dans l'état du Pará (Brésil) | Ornithomedia.com

Traductions du mot « caroncule »

Langue Traduction
Anglais wattle
Espagnol carúncula
Italien bargiglio
Source : Google Translate API

Synonymes de « caroncule »

Source : synonymes de caroncule sur lebonsynonyme.fr

Caroncule

Retour au sommaire ➦

Partager