La langue française

Carcinome

Sommaire

  • Définitions du mot carcinome
  • Étymologie de « carcinome »
  • Phonétique de « carcinome »
  • Évolution historique de l’usage du mot « carcinome »
  • Citations contenant le mot « carcinome »
  • Traductions du mot « carcinome »
  • Synonymes de « carcinome »

Définitions du mot « carcinome »

Trésor de la Langue Française informatisé

CARCINOME, subst. masc.

PATHOL. Tumeur épithéliale maligne :
... l'école allemande crée l'expression de carcinome qui s'applique aux seules tumeurs malignes à structure alvéolaire. Roussy dsF. Widal, P.-J. Teissier, G.-H. Roger, Nouv. traité de méd., fasc.5, 1920-24, p. 4.
Prononc. et Orth. : [kaʀsinɔm]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1545 « tumeur maligne » (Guill. Guéroult, Hist. des plantes, 139 ds R. Hist. litt. Fr., t. 6, p. 294). Empr. au lat. class. carcinoma « tumeur », du gr. κ α ρ κ ι ́ ν ω μ α « id. ».
DÉR.
Carcinomateux, euse, adj.Qui est de la nature du carcinome. Cellules carcinomateuses (J. Verne, La Vie cellulaire hors de l'organisme,1937, p. 176).Rem. Primitivement carcinomateux avait un sens moins spécifique qu'aujourd'hui.On donne le nom de cancer, ou tumeur carcinomateuse, à une tumeur dure, inégale, raboteuse, de couleur livide, où se font sentir des douleurs aiguës et lancinantes, et autour de laquelle on aperçoit des veines gonflées et remplies d'un sang noir et épais (Geoffroy, Manuel de méd. pratique,1800, p. 328). Dernière transcr. ds DG : kàr-si-nò-mà-teu', fém. -teūz'. Ds Ac. 1762 et 1835-1932. 1resattest. 1655 (Patin, II, 251 d'apr. Quem. Méd., p. 93), 1661 (Guy Patin, Lettres, 279, édit. 1689 ds R. Hist. litt. Fr., t. 6, p. 294); du rad. carcinomat- tiré du gr. κ α ρ κ ι ́ ν ω μ α, -α τ ο ς (carcinome*) suff. -eux*. Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Nom commun

carcinome \kaʁsi.nɔm\ ou \kaʁ.si.nom\ [1] masculin

  1. Variété de cancer qui se développe à partir de l’épithélium.
    • D’autres types de tumeurs oculaires (mélanome, carcinome ou lymphome) peuvent se développer dans la conjonctive, les paupières ou l’orbite. — (Aurélien Coustillac, Cancers de l’œil, Journal de l’Institut Curie, n° 103, septembre 2015, page 3)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CARCINOME. n. m.
T. de Médecine. Une des variétés du cancer.

Littré (1872-1877)

CARCINOME (kar-si-no-m') s. m.
  • Terme de médecine. Synonyme de cancer.

HISTORIQUE

XVIe s. Ceste fievre, de mesme que les carcinomes, demande plustost à estre flattée qu'irritée, Paré, XX, 29.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CARCINOME, s. m. καρκίνωμα, terme de Medecine, synonyme à cancer. Ce mot vient de καρκίνος, cancer, écrevisse. Voyez Cancer.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « carcinome »

Καρϰίνωμα, de ϰαρϰίνος, cancer (voy. ce mot).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin carcinoma.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « carcinome »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
carcinome karsinɔm

Évolution historique de l’usage du mot « carcinome »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « carcinome »

  • Le carcinome à cellules de Merkel ou CCM est un cancer cutané agressif et de moins en moins rare. Explications du Pr Philippe Saiag, onco-dermatologue et référent national Merkel du réseau CARADERM. Courrier picard, Dermatologie : le CCM, un cancer de la peau à surveiller
  • à Maud Une mort délicieuse et douce / Dans un aéroport petit / Ce serait à l'insu de tous / (Ou, pourquoi pas, à Rimini?) J'aimais beaucoup le cul des filles / Et je n'ai guère aimé que ça / Dans la nuit, si peu qui scintille, / Si peu de joies, de falbalas. Hardi ! Les carcinomes opèrent / Leur travail secret et serein, / Ils enlèvent des morceaux de chair / (Il me reste à peu près un rein). Mets ta langue, un peu, sur ma bite / Avant qu'il n'y ait plus rien du tout. / Promène ta langue. Tu habites / Dans un autre univers que nous.
  • Le rapport est une étude détaillée du marché Traitement du carcinome à cellules de Merkel qui aborde toutes les informations essentielles dont un nouveau marché entrant et les acteurs existants ont besoin pour mieux comprendre le marché. L’objectif principal de cette étude nommée marché Traitement du carcinome à cellules de Merkel est daider à une prise de décision stratégique fiable vis-à-vis des opportunités sur le marché Traitement du carcinome à cellules de Merkel. Il propose des comptes d’entreprises, des investisseurs industriels, et des secteurs d’activités avec des observations importantes pour améliorer la capacité de prise de décision. se connecter à la vente dexperts [email protected] or call us on +1-312-376-8303. Thesneaklife, Étude du marché Traitement du carcinome à cellules de Merkel Mondial 2020 tenant compte de l’analyse des effets du coronavirus (COVID-19) par compagnies Merck, Amgen Inc, Apcure SAS, BeiGene Ltd, Immune Design Corp – Thesneaklife
  • En outre, la récente pandémie de COVID-19 au début de 2020 a un impact sur le marché mondial de Traitement du carcinome thymique. En raison de la propagation sans précédent du coronavirus à travers le monde, le marché mondial de Traitement du carcinome thymique est entravé dans divers secteurs tels que l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud, l’Europe, l’Asie-Pacifique, le Moyen-Orient et l’Afrique, etc. De nombreux fabricants sont confrontés à ce problème en raison de la pandémie du coronavirus. De nombreuses industries connaissent aussi des fluctuations de la demande, qui peuvent principalement changer les tendances chez les consommateurs. Journal l'Action Régionale, Rapport sur le marché Traitement du carcinome thymique mondial 2020 – Couvrant l’impact du COVID-19, informations financières, développements, analyse SWOT par les meilleures entreprises mondiales | Merck Co., Inc., Novartis AG, Onxeo SA, Sumitomo Dainippon Pharma Co. – Journal l'Action Régionale
  • Nous avons récemment publié notre rapport de recherche mis à jour, intitulé «Marché de la Médicaments contre le carcinome neuroendocrinien». Le rapport analyse les incidences actuelles du marché ainsi que les prévisions concernant ce dernier, plus particulièrement durant la période 2020 à 2027. Une étude de recherche permet danalyser le changement dans la dynamique du marché, le volume du marché régional, les innovations technologiques et la Médicaments contre le carcinome neuroendocrinien des opportunités daffaires dans la période prévisionnelle. Le rapport analyse également la situation actuelle du marché de la Médicaments contre le carcinome neuroendocrinien en analysant de manière approfondie plusieurs fabricants, associations, entreprises, vendeurs et industries qui en dépendent. [email protected] or call us on +1-312-376-8303. Journal l'Action Régionale, Médicaments contre le carcinome neuroendocrinienXiaflex, Novartis AG, Roche, Molecular Insight pharmaceuticals, Callisto Pharmaceuticals – Journal l'Action Régionale
  • La NMPA (l'administration nationale chinoise des produits médicaux) a approuvé Lipiodol Ultra-Fluide pour une utilisation dans la chimio-embolisation trans-artérielle (cTACE) du carcinome hépatocellulaire (CHC) au stade intermédiaire chez les patients adultes, une nouvelle indication pour Lipiodol Ultra-Fluide en Chine.Le CHC est le cancer primaire du foie le plus fréquent et la quatrième cause de décès par cancer dans le monde. À elle seule, la Chine recense plus de 50% de tous les cancers primaires du foie dans le monde avec près de 330.000 cas selon l'OMS, ce qui correspond à la plus forte prévalence de cancers du foie à l'échelle mondiale. Bourse Direct, Guerbet : Lipiodol Ultra-Fluide approuvé en Chine pour la chimio-embolisation trans-artérielle du carcinome hépatocellulaire au stade intermédiaire
  • « Le carcinome à cellules squameuses de l'oropharynx est souvent découvert à un stade avancé et entraîne pour les patients une morbidité colossale associée au traitement. Il est donc crucial de développer des stratégies pour identifier plus rapidement ce type de cancer », souligne Chamindie Punyadeera, doctorant (Queensland University of Technology, Brisbane, Australie) et l'un des principaux auteurs. Medscape, Première mondiale: un test salivaire détecte un cancer oropharyngé occulte lié au HPV
  • Le rapport d’enquête statistique comprend une étude détaillée du marché du traitement des carcinomes basocellulaires 2020, ainsi que les tendances, la taille, la part, les moteurs de croissance, les défis, l’analyse concurrentielle et les revenus de l’industrie. Le rapport comprend également une analyse de la concurrence globale du marché ainsi que du portefeuille de produits des principaux acteurs opérant sur le marché. Pour comprendre le scénario concurrentiel du marché, une analyse du modèle Five Forces de Porter a également été incluse pour le marché. Betanews.fr, Impact du marché du traitement des carcinomes basocellulaires 2020-2025 Taille de l'industrie, part, historique du développement, évaluation actuelle, stratégie commerciale, tendances à venir de l'industrie - Betanews.fr
  • Bien qu’elle ne soit pas encore autorisée, la combinaison d’anticorps sera d’ici peu recommandée en première intention dans le traitement de l’hépatocarcinome avancé, a indiqué, auprès de Medscape édition internationale, le Dr Josep Llovet (Icahn School of Medicine at Mount Sinai, New York, Etats-Unis), qui a participé à la rédaction des critères d’évaluation. Medscape, Hépatocarcinome avancé: une immunothérapie combinée supérieure au sorafenib
  • Le marché Médicaments contre le carcinome rénal global couvre une vue d’ensemble des produits et la portée générale de définir les termes clés et fournit un client avec une idée générale sur le marché et ses tendances. Rapports Monitor fournit une analyse approfondie du marché tels que les principaux acteurs ainsi que leurs forces et leurs faiblesses. Le rapport contient également les faits et les valeurs clés du marché Médicaments contre le carcinome rénal global en termes de volume et de chiffre d’affaires, taux de croissance et de revenus. Thesneaklife, Impact de l’éclosion de COVID-19 sur Global Médicaments contre le carcinome rénal Rapport de recherche 2020-2026 | Xiaflex, Novartis AG, Roche, Molecular Insight Pharmaceuticals, etc – Thesneaklife
  • Le carcinome basocellulaire représente 70% des cas de cancers de la peau et est parmi les cancers qui se soignent le mieux, notamment parce qu'il évolue lentement, localement, sans s'étendre aux autres organes. Il se situe généralement sur les zones exposées au soleil et dans 80% des cas sur le visage et le cou, ce qui le rend détectable rapidement.  www.pourquoidocteur.fr, Cancer de la peau : il en existe trois types différents
  • L’analyse globale Traitement du carcinome corticosurrénalien marché fournit en outre un paysage pionnier du marché ainsi qu’une histoire d’augmentation du marché et un développement clé impliqué dans l’industrie. Le rapport présente également une étude de recherche approfondie pour une enquête professionnelle sur les industries à fort potentiel de croissance avec une analyse du marché. Le rapport Traitement du carcinome corticosurrénalien marché aide les entreprises à comprendre les tendances du marché et les perspectives de marché futures, les opportunités et à articuler les stratégies commerciales critiques. Journal l'Action Régionale, Traitement du carcinome corticosurrénalien Croissance et statut du marché explorés dans un nouveau rapport de recherche – Journal l'Action Régionale
  • Le cancer de la peau tue une personne toutes les dix minutes dans le monde. Sa forme la plus courante (70% des cancers cutanés) et aussi la moins grave est le carcinome basocellulaire. Arrive ensuite le carcinome épidermoïde (20%), beaucoup plus agressif. En raison de la gravité et de la fréquence de cette maladie, de nombreux chercheurs essayent de trouver des stratégies pour diminuer les risques de le développer. La vitamine A, présente dans les produits animaux (oeufs, poulet...) et de nombreux fruits et légumes, étant connue pour augmenter la tolérance de la peau au soleil, des chercheurs américains ont voulu voir si sa consommation pouvait réduire le risque de carcinome épidermoïde. La réponse est oui, comme le révèle l'étude parue le 31 juillet dans le journal JAMA Dermatology.   www.pourquoidocteur.fr, Cancer de la peau : la vitamine A réduirait les risques de carcinome épidermoïde
  • En outre, les chercheurs se sont aperçus que le VHB induisait l’expression de CDKN2C et que l’expression de CDKN2C chez des patients est associée à la progression des maladies chroniques du foie, dont le carcinome hépatocellulaire (CHC), et à une survie plus faible à long terme chez les patients atteints de CHC. Ainsi, les résultats de cette étude montrent que les traitements contre les cancers faisant appel à des inhibiteurs des CDK4/6 pourraient activer le virus et représenter un risque pour les patients porteurs du VHB. Salle de presse | Inserm, Hépatite B : identification d’une nouvelle molécule produite par les cellules hôtes favorisant l’infection | Salle de presse | Inserm
  • L'agence réglementaire de la santé brésilienne (ANVISA - Agência Nacional de Vigilância Sanitária) a autorisé l'essai miR-AGE, conduit de manière randomisée, en double aveugle et contrôlée contre placebo chez des patients COVID-19 à risque élevé. L'étude, déjà approuvée en France et en Allemagne, sera désormais menée au Brésil, où le nombre de nouvelles infections continue d'augmenter rapidement. "En étendant l'étude miR-AGE au Brésil, un des pays où la pandémie est la plus active actuellement, nous espérons offrir une option thérapeutique efficace pour le traitement des patients COVID-19 à risque élevé. Nous avons également initié les procédures d'autorisation réglementaire dans d'autres pays d'Amérique latine qui sont fortement touchés par la propagation rapide de la pandémie. Par ailleurs, le recrutement des patients avance conformément à nos attentes dans nos autres essais cliniques avec ABX464, à savoir les Phase 2b dans la rectocolite hémorragique et les Phase 2a dans la polyarthrite rhumatoïde, ainsi que pour notre essai de Phase 1/2 avec ABX196 dans le carcinome hépatocellulaire mené aux Etats-Unis", dit le Pr Hartmut Ehrlich, Directeur Général d'Abivax. Bourse Direct, Abivax : des nouvelles avancées pour l'essai miR-AGE
  • Il s’agit donc d’un carcinome épidermoïde cutané très kératinisant négligé. L’évolution prolongée est possible dans ces formes histologiques très bien différenciées (celles qui forment un nodule d’où émerge une corne de kératine). Elles peuvent se développer longtemps sans menacer le pronostic vital. Réalités Biomédicales, Une « corne de dragon » lui pousse dans le dos – Réalités Biomédicales
  • Pour la première fois, les Dr Guillaume de Bonnecaze (Hôpital Larrey/CHU de Toulouse) et Pr Benoît Chaput (Hôpital Rangueil/CHU de Toulouse) sont parvenus, au moyen d’une technique chirurgicale inédite, à reconstruire le nez d’un patient porteur de cinq carcinomes basocellulaires, forme de cancer de la peau la plus répandue chez l’adulte. Leurs travaux viennent d’être publiés dans la revue Head and Neck. www.pourquoidocteur.fr, Cancer de la peau : au CHU de Toulouse, une technique innovante pour reconstruire le nez d’un patient
  • Le carcinome basocellulaire est un cancer de la peau et le cancer le plus fréquent dans le monde. Aux États-Unis seulement, environ deux millions de nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année. Bien que la grande majorité des CBC soient diagnostiqués tôt et traités par chirurgie ou radiothérapie, une petite proportion d’entre eux peuvent atteindre un stade avancé et pénétrer plus profondément dans les tissus (stade localement avancé), ce qui les rend plus difficiles à traiter. Aux États-Unis, environ 20 000 patients sont atteints d’un CBC au stade avancé et environ 3 000 en décèdent chaque année selon les estimations. Le CBC est le deuxième cancer de la peau non-mélanome contre lequel Libtayo a permis d’obtenir des résultats -- les premiers pour cette classe de médicaments. Libtayo a par ailleurs été approuvé aux États-Unis dans le traitement du carcinome épidermoïde cutané (CEC) au stade avance en 2018. , Sanofi : Libtayo® (cemiplimab) permet d'obtenir des réponses durables et cliniquement significatives dans le traitement de deuxième ligne du carcinome basocellulaire au stade avancé | Zone bourse
  • Villepinte (France), le 16 juin 2020 - 18:00 CET - Guerbet (GBT), un leader mondial en imagerie médicale, annonce avoir obtenu l'approbation par la TGA (Therapeutic Goods Administration) australienne de Vectorio®, un système de mélange et d'administration pour la cTACE et d'une nouvelle indication pour Lipiodol® Ultra-Fluide en tant qu'agent d'imagerie pour la visualisation et la localisation lors de la chimio-embolisation trans-artérielle du carcinome hépatocellulaire (CHC) à un stade intermédiaire chez l'adulte. Le CHC est le cancer primaire du foie le plus fréquent et la quatrième cause de décès par cancer dans le monde1. « L'approbation de ce traitement reconnu par chimio-embolisation trans-artérielle conventionnelle constitue un grand pas en avant pour les patients atteints d'un cancer du foie en Australie. Avec Vectorio®, système de mélange et d'injection innovant pour la cTACE, la préparation du mélange du médicament anticancéreux avec Lipiodol® sera bien plus facile pour les radiologues interventionnels », a commenté le Docteur Gerard Goh, The Alfred Hospital and Monash University & Président de l'Interventional Radiology Society of Australasia (IRSA). Lipiodol® Ultra-Fluide est utilisé pour la chimio-embolisation trans-artérielle conventionnelle, une procédure peu invasive qui consiste à mélanger Lipiodol® Ultra-Fluide avec un agent anticancéreux et à injecter ce mélange dans le foie par voie trans-artérielle en tant que chimiothérapie locorégionale ciblée des tumeurs hépatiques non résécables (CHC). Lipiodol® Ultra-Fluide agit à la fois comme un produit de contraste, un véhicule de médicament anticancéreux et un agent embolique transitoire artério-portal2.   Vectorio® est un kit unique de dispositifs médicaux3 résistants au Lipiodol® Ultra-Fluide comprenant des seringues, un robinet et des systèmes de prélèvement brevetés. Ce kit est destiné au mélange et à l'injection de Lipiodol® Ultra-Fluide avec un produit anticancéreux au cours de procédures cTACE.   Ce dispositif médical : · Offre une résistance de 24 heures au Lipiodol® Ultra-Fluide3 · Contient un robinet breveté, trois voies et quatre connexions, offrant la possibilité d'un « nouveau mélange sur la table d'examen et d'un contrôle d'injection optimisé » (les radiologues interventionnels ont la possibilité de procéder à un nouveau remplissage sans déconnexion du micro-cathéter) · Inclut tous les dispositifs dans un seul kit · Est facile à utiliser : installation intuitive, ergonomique et rapide du dispositif.   Aux côtés de l'oncologie chirurgicale, l'oncologie médicale et l'oncologie radiothérapique, l'oncologie interventionnelle est de plus en plus reconnue comme le quatrième pilier de la prise en charge du cancer car les preuves en faveur des traitements anticancéreux locorégionaux guidés par l'image sont de plus en plus nombreuses, tout comme les traitements et applications disponibles.   Pour les procédures d'oncologie interventionnelle, l'indication de Lipiodol® Ultra-Fluide dans la cTACE est approuvée dans la région EMEA (Autriche, Belgique, Danemark, France, Hongrie, Iran, Irlande, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, République Tchèque, Suisse, Tunisie, Turquie), en Amérique Latine (Argentine, Brésil, Chili, Colombie, Mexique, Pérou, Uruguay) et dans la région Asie-Pacifique (Australie, Brunei, Cambodge, Chine (y compris Hong Kong et Taïwan), Corée du Sud, Inde, Mongolie, Nouvelle-Zélande, Philippines, Sri Lanka, Thaïlande, Vietnam). L'indication d'imagerie du carcinome hépatocellulaire (CHC) pour Lipiodol® Ultra-Fluide est enregistrée aux États-Unis, au Canada et en Allemagne. Lipiodol® Ultra-Fluide est autorisé en co-administration avec le chlorhydrate d'épirubicine pour injection trans-artérielle au Japon. Vectorio® est enregistré en tant que système de mélange et d'injection pour la cTACE dans les régions EMEA (Autriche, Belgique, Danemark, France, Hongrie, Irlande, Luxembourg, Portugal, Pays-Bas, République Tchèque, Suisse, Turquie), Amérique (Argentine, Brésil, Colombie, Équateur, Mexique, Pérou) et Asie-Pacifique (Australie, Corée du Sud, Hong Kong, Inde, Nouvelle-Zélande, Taïwan, Thaïlande, Vietnam).   Vectorio® est également enregistré en tant que kit d'imagerie du carcinome hépatocellulaire au Canada et en Allemagne.   Ces deux approbations de Lipiodol® Ultra-Fluide pour la cTACE et de Vectorio® en Australie s'inscrivent dans la stratégie de développement de l'activité d'imagerie interventionnelle de Guerbet et d'investissement dans ses programmes cliniques et de R&D, dont l'objectif est d'offrir des thérapies minimalement invasives efficaces et innovantes en oncologie. Lipiodol® Ultra-Fluide est utilisé dans les procédures conventionnelles de chimio-embolisation trans-artérielle pour le traitement des patients atteints de tumeurs hépatiques inopérables. L'utilisation de la cTACE a été publiée dans plus de 100 études cliniques, dont cinq études randomisées internationales, menées sur plus de 10 000 patients atteints de CHC de stade intermédiaire. La cTACE a été établie comme le traitement de référence des patients atteints de CHC au stade intermédiaire par plusieurs directives internationales de consensus clinique en Chine, au Japon, en Corée du Sud, en Europe et aux États-Unis. Ces directives consensuelles recommandent la cTACE chez les patients atteints de CHC au stade intermédiaire4, 5, 6, 7, 8. Les directives de l'EASL4 (Association européenne pour l'étude du foie) stipulent que ces patients présentent une survie médiane de 2,5 ans après TACE alors que la cTACE étend la survie de ces patients à 32 mois9, voire 37 mois10, soit jusqu'à 7 mois supplémentaires. À propos de la cTACE La chimio-embolisation trans-artérielle conventionnelle (cTACE) est une procédure peu invasive qui consiste à mélanger Lipiodol® Ultra-Fluide avec un médicament anticancéreux et à injecter ce traitement de manière trans-artérielle dans le foie en tant que chimiothérapie ciblée locorégionale. Dans cette procédure, Lipiodol® Ultra-Fluide agit comme un agent de contraste, un véhicule de médicament anticancéreux et un agent embolique transitoire artério-portal2. La cTACE a été réalisée pour la première fois au Japon en 1982, puis appliquée avec succès en Asie, en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, ainsi qu'en Amérique du Nord.   À propos de Lipiodol® Ultra-Fluide Lipiodol® Ultra-Fluide (esters éthyliques d'acides gras iodés de l'huile d'œillette) avait été développé à l'origine pour la radiologie diagnostique, dans des indications incluant la lymphographie et l'hystérosalpingographie. Dans un second temps, le produit a été utilisé en oncologie interventionnelle pour le traitement par chimio-embolisation trans-artérielle conventionnelle du carcinome hépatocellulaire multinodulaire. Les indications approuvées pour Lipiodol® Ultra-Fluide peuvent varier selon les pays. Pour de plus amples informations, consultez le résumé des caractéristiques du produit en vigueur dans votre pays. À propos de Vectorio® Vectorio® est un dispositif médical stérile de classe Is (CE 0459) conçu pour être utilisé uniquement par des professionnels de santé. Sa fonctionnalité est vérifiée pour une durée allant jusqu'à 24 h de contact avec Lipiodol® Ultra-Fluide3. Utilisation prévue : système de mélange et d'injection résistant au Lipiodol® pour la chimio-embolisation trans-artérielle conventionnelle (cTACE). Pour obtenir des informations complètes sur les précautions et les conditions d'utilisation optimales, nous vous recommandons de consulter les instructions d'utilisation fournies avec le dispositif ou par votre représentant Guerbet local. Utilisation réservée aux pays où le dispositif est autorisé par les autorités de santé. Vectorio® est fabriqué par Medex, une filiale du groupe Guerbet.   À propos de Guerbet Guerbet est un leader de l'imagerie médicale au niveau mondial, offrant une gamme étendue de produits pharmaceutiques, de dispositifs médicaux, de solutions digitales et IA, pour l'imagerie diagnostique et interventionnelle, afin d'améliorer la prise en charge thérapeutique des patients. Pionnier depuis plus de 90 ans dans le domaine des produits de contraste, avec plus de 2 800 collaborateurs dans le monde, Guerbet innove en continu et consacre 9 % de ses ventes à la Recherche & Développement dans quatre centres en France, en Israël et aux États-Unis. Guerbet (GBT) est coté au compartiment B d'Euronext Paris et a réalisé en 2019 un chiffre d'affaires de 817 millions d'euros. Pour plus d'informations sur Guerbet, merci de consulter le site www.guerbet.com.   Références 1 WHO, cancer today Liver Source: Globocan 2018 2 Kan et al., Seminars in Interventional Radiology 2008; 25 (2): 7785. 3 Test report (E17-41) - Verification report of the device's functionality after 24h exposure to Lipiodol® 4 EASL-EORTC Clinical Practice Guidelines for the Management of Hepatocellular Carcinoma. J. Hepatol. 2018 5 Kokudo N , Clinical Practice Guidelines for Hepatocellular Carcinoma 2013:Japan Society of Hepatology Chapter 5 https://www.jsh.or.jp/English/guidelines_en/Guidelines_for_hepatocellular_carcinoma_2013 6 Liver Cancer. 2018 Sep; 7(3): 235-260. Publication en ligne du 14 juin 2018. doi: 10.1159/000488035 PMCID: PMC6167671 PMID: 30319983 Guidelines for Diagnosis and Treatment of Primary Liver Cancer in China (2017 Edition) Jian Zhou, 7 Hong Kong Consensus Statements for the Management of Unresectable Hepatocellular Carcinoma Tom Tan-To Cheung Liver Cancer. 2018 Mar; 7(1): 40-54. 8 Asia-Pacific clinical practice guidelines on the management of hepatocellular carcinoma: a 2017 update Masao Omata Hepatol Int. 2017 Jul; 11(4): 317-370 9 Kudo M et al. Lancet Gastroenterol Hepatol 2018; 3:37-46 10 Ikeda M et al. J Gastroenterol 2018; 53:281-290 , La Therapeutic Goods Administration (TGA) approuve à la fois Vectorio® et une nouvelle indication pour Lipiodol® Ultra-Fluide en Australie
  • Selon un travail mené pendant 3 ans auprès de 484 patients, « l’incidence des cas de carcinome épidermoïde cutané augmente avec le mébutate d’ingénol par rapport à l’imiquimod (3,3% versus 0,4% des patients) ». , Magazine Santé | Risque de cancer de la peau du Picato : trois études inquiétantes
  • Comme nous le disions plus haut, les carcinomes sont très majoritairement liés au soleil. Mais on retrouve des carcinomes épidermoïdes au niveau de la vulve chez la femme ou de la verge et du gland chez l’homme. Hormis la pratique du naturisme, c’est généralement le tabagisme ou la présence d’une maladie chronique de la peau ( lichen) qui sont responsables de ces cancers. "Le carcinome épidermoïde résulte d’une inflammation chronique qui peut être liée au soleil ou aggravée par un agent chimique, ou l’utilisation par exemple de cortisone pour traiter le lichen sur le gland. Quant au tabac, ses agents cancérigènes se retrouvent dans les urines, ce qui augmente les risques de carcinomes épidermoïdes du gland et de la vulve", explique le dermatologue.  Doctissimo, Ces cancers de la peau dans des zones étranges – Doctissimo
  • On peut diviser les cancers de la peau en plusieurs catégories : les non-mélanomes (incluant les carcinomes vaso-cellulaire et épidermoïdes) et les mélanomes. Ceux-ci sont plus rares mais redoutables. Symptômes, facteurs de risque, diagnostic, traitements... Tout savoir avec la dermatologue Anne-Marie Provensal. , Cancer de la peau : signes, dépistage, traitements
  • 30 programmes cliniques et plus de 10 000 patients évalués dans plus de 15 types de tumeurs différents. Outre le CCR, ces différents types de tumeurs comprennent le cancer de la tête et du cou, le carcinome à cellules de Merkel, le cancer bronchique non à petites cellules et le carcinome urothélial. Caducee.net, L’association Bavencio - Axitinib désomais indiquée dans le traitement du carcinome à cellules rénales de stade avancé
  • Derrière le terme générique de « cancer de la peau », on distingue en réalité trois différentes formes de cancers cutanés : le carcinome basocellulaire, le carcinome épidermoïde et le mélanome. Le professeur Bernard Guillot, onco-dermatologue au CHU de Montpellier, nous détaille les facteurs de risque, les symptômes et les traitements associés à chacune de ces trois pathologies. Femme Actuelle, Carcinome, mélanome : le point sur les différents cancers de la peau : Femme Actuelle Le MAG
  • La quasi-totalité des adénomes sont des tumeurs bénignes, mais certains peuvent être atypiques, agressifs ou des carcinomes de l'hypophyse. Ils résistent au traitement, récidivent et peuvent provoquer des métastases dans le cas du carcinome. Medisite, Adénome de l'hypophyse : une tumeur bénigne mais un traitement complexe
  • Qu'est-ce qu'un cancer de la peau ? Quelle différence entre carcinome et mélanome ? Quels symptômes à surveiller ? Les réponses du médecin. Femme Actuelle, Cancer de la peau : les symptômes à reconnaître et les différents traitements : Femme Actuelle Le MAG
  • Le rapport de recherche intitulé Traitement du carcinome corticosurrénalien est le dernier publié par Market.us. Le marché Traitement du carcinome corticosurrénalien a connu une dynamique de haute qualité ces dernières années. La demande se maintient à la hausse en raison de l’augmentation de la force d’achat qui devrait augurer correctement du marché mondial. Le rapport de recherche perspicace sur le marché Traitement du carcinome corticosurrénalien comprend l’évaluation des cinq forces de Porter et l’évaluation SWOT pour reconnaître les éléments ayant un impact sur le comportement du client et du fournisseur. Le rapport passe en revue le scénario de paysage concurrentiel visible parmi les principaux Traitement du carcinome corticosurrénalien joueurs, leur rapport professionnel d’entreprise, les ventes, les ventes, les tactiques d’entreprise et les prévisions des situations d’entreprise d’affichage transparent. the walkingdeadfrance, Traitement du carcinome corticosurrénalien Marché Évaluation de l'impact d'une pandémie de coronavirus - Opportunités, application, défis et principales entreprises prévision 2029 - the walkingdeadfrance
  • traitement du carcinome épidermoïde cutané présentés à l'ASCO 2020 montrent des réponses durables et plus prononcées au fil du temps , GNW: Les résultats à long terme de Libtayo® (cemiplimab-rwlc) dans le | Zone bourse
  • Le cancer du sein de stade 0 correspond au stade in situ. On le nomme précisément "carcinome canalaire in situ". Il se traduit par la présence de cellules cancéreuses, mais qui n’infiltrent pas en profondeur les tissus. Ces cellules n’ont pas non plus colonisé les tissus adjacents ou les petits vaisseaux lymphatiques.  Doctissimo, Le cancer du sein de stade 0 : plus vite détecté, plus vite soigné ! - Doctissimo
  • Les deux types de carcinomes Femme Actuelle, Carcinomes : les cancers de la peau les plus fréquents : Femme Actuelle Le MAG
  • En France, 40 000 à 50 000 nouveaux cas de carcinomes basocellulaires sont déclarés chaque année. En cause, des expositions solaires brutales, agressives et répétées. Une fois déclaré, le carcinome basocellulaire possède une malignité « locale » : il ne produit pas de métastases. Cependant, s’il n’est pas traité il peut envahir les tissus environnants. Destination Santé, Cancer de la peau : qu’est-ce qu’un carcinome ? - - Destination Santé
  • Sanofi vient d’annoncer que la Commission européenne (CE) a délivré une autorisation conditionnelle de mise sur le marché à Libtayo® (cemiplimab) dans le traitement du carcinome épidermoïde cutané (CEC) métastatique ou localement avancé chez des patients non candidats à une chirurgie ou à une radiothérapie à visée curative. , » Sanofi : feu vert européen pour Libtayo® dans le carcinome épidermoïde cutané au stade avancé MyPharma Editions | L'Info Industrie & Politique de Santé
  • Une dermatologue examine un patient présentant un carcinome basocellulaire. Radio-Canada, Malgré la prévention, le carcinome basocellulaire reste le plus fréquent des cancers de la peau | Les éclaireurs
  • Comment les reconnaître ? 80 à 85 % des carcinomes cutanés se développent sur les zones exposées au soleil : visage, dos, mains. Le plus souvent, ils forment un nodule ferme, bien limité, lisse pouvant faire penser à un kyste ou une lésion sur la peau qui s’étend très progressivement. Mais seul l’examen du dermato suivi, au besoin, d’une biopsie (prélèvement d’un échantillon pour analyse au microscope) peut le confirmer. Femme Actuelle, Carcinome, mélanome : surveiller les taches suspectes : Femme Actuelle Le MAG
  • Dans un rapport publié ce jeudi 27 juillet, l'American Academy of Dermatology (AAD) alerte sur l'augmentation du nombre de cas d'un certain type de cancer de la peau, le carcinome épidermoïde, moins agressif que le mélanome mais plus répandu.  ladepeche.fr, Moins agressif que le mélanome, le nombre de carcinomes, second cancer de la peau, inquiète les experts - ladepeche.fr
  • Environ 80 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année en France, parmi lesquels 90% sont des carcinomes cutanés et 10% des mélanomes cutanés. Le premier type comprend les formes basocellulaires et épidermoïdes : la première ne métastase pas, à l'inverse de la seconde qui peut envahir les ganglions lymphatiques et métastaser. www.pourquoidocteur.fr, Cancers de la peau : comment bien choisir sa protection solaire ?
  • L’étude sur l’industrie mondiale du traitement du carcinome épidermoïde de la tête et du cou aide chaque entreprise à fournir des opportunités importantes aux entreprises spécifiques ainsi que l’avenir de l’industrie mondiale du traitement du carcinome épidermoïde de la tête et du cou. L’objectif principal du rapport sur le marché du traitement du carcinome épidermoïde de la tête et du cou est d’inclure des informations de profil récemment mises à jour pour tenir un registre du marché du traitement du carcinome épidermoïde de la tête et du cou à travers le monde, parallèlement aux décisions commerciales. Thesneaklife, Recherche sur le marché du traitement du carcinome épidermoïde de la tête et du cou (impact de COVID-19) 2020-2026: GlaxoSmithKline, Teva, Roche, Celgene – Thesneaklife
  • Neuf cancers de la peau sur dix résultent de l’activation des cellules de l’épiderme qui ne produisent pas de pigments, les kératinocytes. Ces carcinomes surviennent souvent après 50 ans sur des zones découvertes du corps (visage, cou, épaules, dos des mains), dans la mesure où ils découlent principalement d’une surexposition répétée au soleil. Marie Claire, Cancer de la peau : les signes des cancers de la peau - Marie Claire
  • PARIS (Agefi-Dow Jones)--Sanofi et la biotech américaine Regeneron ont annoncé vendredi que le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l'Agence européenne des médicaments avait recommandé l'approbation conditionnelle de leur traitement contre le carcinome épidermoïde cutané (CEC), un des cancers de la peau les plus fréquemment diagnostiqués dans le monde. , SANOFI : Sanofi obtient l'avis favorable du CHMP dans le carcinome épidermoïde cutané
  • Les personnes souffrant d’hypertension artérielle sont invitées à surveiller leur peau. Les traitements à base d’hydrochlorothiazide sont associés à un risque de développer un cancer cutané de type carcinome. , Hypertension - L’hydrochlorothiazide associé à un risque de cancer de la peau - Actualité - UFC-Que Choisir
  • LA CHRONIQUE DU PR KHAYAT. Le Royaume-Uni ainsi que d'autres pays européens enregistrent ces 30 dernières années une importante hausse de l'incidence du carcinome in situ du pénis, maladie qui peut se transformer en cancer du pénis plus tard. Sciences et Avenir, Hausse spectaculaire du carcinome in situ du pénis en Europe - Sciences et Avenir
  • Les carcinomes baso-cellulaires représentent la majorité des cancers cutanés. Dans la plupart des cas, ils se soignent très biens. En revanche, le risque de récidive s'élève à 60%, selon une nouvelle étude menée par les chercheurs de Stanford University School of Medicine (Etats-Unis). Les résultats de cette recherche montrent qu'une fréquence anormale de récidive de carcinomes baso-cellullaires pourrait correspondre à un risque élevé de cancers additionnels (sang, du seins, des intestins ou encore de la prostate..). Medisite, Carcinome baso-cellulaire : les récidives augmenteraient le risque de cancer des intestins
  • Il peut également apparaître dans la zone génitale, ou dans des cicatrices ou des plaies cutanées n’importe où sur le corps. Bien que le carcinome épidermoïde puisse ressembler à une zone plate ressemblant à une peau saine, il peut y avoir des signes plus évidents de malignité : Presse santé, Reconnaitre les 3 principaux cancers de la peau avec un auto-examen
  • Traitement du carcinome urothélial, cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) INFO DU CONTINENT, Tecentriq Marché Analyse d'impact COVID-19 et stratégie commerciale prédictive par les meilleures entreprises (2020-2029) - INFO DU CONTINENT
  • Rueil-Malmaison – 26 mars 2020 – Bristol Myers Squibb (BMS), entreprise biopharmaceutique pionnière et leader en immuno-oncologie, annonce la prise en charge en France de la première association d’immunothérapies, nivolumab + ipilimumab, dans le traitement de première ligne au stade avancé du carcinome rénal à cellules claires ou comportant un contingent de cellules claires de pronostic intermédiaire ou défavorable0F1. Le carcinome rénal à cellules claires représente environ 80% des cas de cancers du rein1F2. Le 3 mars 2020 a été publié au Journal Officiel l’agrément à l’usage des collectivités ainsi que la prise en charge sur la liste en sus de l’association d’immunothérapies nivolumab + ipilimumab dans le traitement des patients adultes atteints d’un carcinome rénal à cellules claires ou comportant un contingent de cellules claires avancé de pronostic intermédiaire ou défavorable. La Commission de la transparence (CT) de la Haute Autorité de Santé s’était déjà prononcée en faveur de la prise en charge et de l'inscription de l’association nivolumab + ipilimumab sur la liste des spécialités agréées à l’usage des collectivités dans son avis du 10 juillet 2019. L’association nivolumab + ipilimumab avait obtenu son AMM européenne dans cette indication le 11 janvier 2019. , Cancer du rein métastatique : première association d’immunothérapies en traitement de première ligne
  • J’ai 40 ans et la peau très blanche. ­Malgré l’utilisation de crèmes solaires à fort indice, on m’a diagnostiqué, sur l’arête du nez, un carcinome basocellulaire. Je viens de me faire opérer pour le retirer, mais ma dermatologue et mon chirurgien m’alertent sur le fait que les récidives sont très ­fréquentes. Auriez-vous des conseils de prévention complémentaires afin ­d’­éviter que je ne développe de nouveau ce type de carcinome ? , Comment se protéger d'un carcinome basocellulaire ?
  • « Les résultats de cette étude étayent également un ensemble d'éléments de notre indication principale de base ainsi que notre essai de phase I/II portant sur le tigilanol tiglate chez les patients atteints de carcinome à cellules squameuses de la tête et du cou récemment annoncée, dans laquelle la dose optimale a été trouvée pour un premier patient », a déclaré Dr Gordon. Caducee.net, La publication des premières données humaines révèle l'innocuité et l'efficacité du tigilanol tiglate sur les tumeurs solides
  • La différence entre mélanome et carcinome s'explique par les cellules à partir desquelles ils se développent. Les mélanomes naissent à partir des mélanocytes, c'est-à-dire les cellules produisant la mélanine, le pigment qui colore la peau et est donc à l'origine du bronzage, et situées dans les couches profondes de l'épiderme. Cosmopolitan.fr, Mélanome et carcinome : tout savoir sur les cancers de la peau - Cosmopolitan.fr
  • Si on entend beaucoup parler des mélanomes, ces cancers de la peau les plus graves auxquels il faut être particulièrement vigilant, c'est d'un autre type de tumeur souffre l'acteur phare de la saga Marvel : un carcinome basocellulaire. Sciences et Avenir, Le carcinome basocellulaire : ce cancer de la peau dont souffre Wolverine - Sciences et Avenir
  • Sa forme la plus courante est le carcinome hépatocellulaire, qui prend naissance dans les cellules qui forment la majeure partie du foie (appelées hépatocytes). Le carcinome hépatocellulaire se développe le plus souvent chez les personnes qui ont un foie endommagé, comme par exemple au cours d’une cirrhose alcoolique, virale ou toxique. www.pourquoidocteur.fr, Cancer du foie : découverte d’une nouvelle protéine impliquée dans son développement
  • Cancers de la tête et du cou : un nouvel essai confirme les bienfaits de l'association radiothérapie/immunothérapie12/03/2020 : Un nouvel essai de phase II révèle qu'une combinaison de radiothérapie et d'immunothérapie a conduit à encourager des résultats de survie et une toxicité acceptable pour les patients atteints d'un carcinome épidermoïde localement avancé de la tête et du cou (HNSCC). , Cancers de la tête et du cou : un nouvel essai confirme les bienfaits de l'association radiothérapie/immunothérapie
  • L’évolution de la maladie est très lente : "la maladie de Bowen progresse généralement vers le carcinome épidermoïde invasif (cancer de la peau) en plusieurs années. Cette durée est variable d’un sujet à un autre. Toutefois, une telle complication est le plus souvent évitée grâce aux traitements. La chirurgie peut offrir la guérison", selon le spécialiste. À noter que de rares cas d’évolution très longue sans formation de carcinome ont été décrits. Medisite, Maladie de Bowen : symptômes et traitements de cette maladie cutanée
  • L’acteur australien Hugh Jackman vient d’annoncer sur Twitter qu’il souffrait d’un cancer de la peau, plus précisément d’un carcinome cellulaire. Mais que sait-on exactement de cette maladie ? Topsante.com, Cancer de la peau : qu’est-ce que le carcinome basocellulaire ... - Top Santé
  • Après avoir pris en compte tous ces facteurs, les scientifiques ont réalisé que les buveurs de café avaient en moyenne 50% de risque en moins de développer un carcinome hépatocellulaire que ceux qui n’en buvaient pas. www.pourquoidocteur.fr, Boire du café diminuerait le risque de cancer du foie
  • Environ 80 000 nouveaux cancers de la peau sont diagnostiqués chaque année en France, parmi lesquels 90% sont des carcinomes et 10% des mélanomes. Ce dernier type de cancer cutané se développe sur une peau saine ou dans 20 à 30% des cas, à partir de la transformation maligne d'un grain de beauté.  www.pourquoidocteur.fr, Cancer de la peau : les peaux foncées sont-elles vraiment moins à risque ?
  • Il y a plusieurs années, j’ai écorché un point rubis près de l’oreille droite en faisant mon brushing, qui s’est divisé en trois boutons. J’ai consulté au service dermato du CHU. Biopsie, échographie, et résultat : carcinome basocellulaire superficiel sans ganglions. Comment un point rubis écorché peut-il se transformer en carcinome ? , Carcinome basocellulaire : que faire ? - Alternative Santé

Traductions du mot « carcinome »

Langue Traduction
Anglais carcinoma
Espagnol carcinoma
Italien carcinoma
Allemand karzinom
Portugais carcinoma
Source : Google Translate API

Synonymes de « carcinome »

Source : synonymes de carcinome sur lebonsynonyme.fr
Partager