Caporaliser : définition de caporaliser

chevron_left
chevron_right

Caporaliser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CAPORALISER, verbe trans.

Soumettre au caporalisme. Caporaliser la jeunesse.
P. ext. Soumettre à une autorité tatillonne :
1. ... le premier Empire a caporalisé les Facultés et les Sciences et gravement amoindri, sinon tué, le goût des recherches originales... L. Daudet, Le Stupide XIXesiècle,1922, p. 225.
Absolument :
2. [Degas peint la danseuse] soumise au régisseur, qui dispense les amendes et caporalise rudement parmi ce petit monde plébéien, vicieux et anémique. C. Mauclair, Les Maîtres de l'impressionnisme,1904, p. 88.
Prononc. : [kapɔ ʀalize]. Étymol. et Hist. 1867 « transformer en caporal » (Lar. 19e). Dénominatif de caporal*; suff. -iser*.

Caporaliser : définition du Wiktionnaire

Verbe

caporaliser \ka.pɔ.ʁa.li.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Militaire) Nommer caporal.
  2. (Figuré) Traiter de manière autoritaire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Caporaliser : définition du Littré (1872-1877)

CAPORALISER (ka-po-ra-li-zé) v. a.
  • 1 Néologisme. Faire caporal. Il y avait des caporaux qui disaient qu'on les avait caporalisés malgré eux, et qui demandaient à résigner leurs galons, Trochu, Journ. offic. 6 juin 1872, p. 3811, 3e col.
  • 2 Fig. Établir un régime de caporalisme.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « caporaliser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
caporaliser kapɔralize play_arrow

Conjugaison du verbe « caporaliser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe caporaliser

Évolution historique de l’usage du mot « caporaliser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « caporaliser »

  • Royal compte malgré tout sur le soutien de la base militante et, surtout, sur celui de l'opinion. C'est bien l'enjeu de cette Fête de la fraternité. « Entre 3 000 et 5 000 personnes sont attendues », avance (un peu imprudemment ?) Brahim Abbou, l'un des coordinateurs de la fête. Fidèle parmi les fidèles, Sophie Bouchet-Petersen sonne la mobilisation générale auprès des adhérents de Désirs d'avenir, l'association dont Royal a pris récemment la présidence. « Retrouvons-nous à Montpellier et montrons-leur, à tous, que « DA » (NDLR : Désirs d'avenir), c'est du solide », écrit dans un mail l'amie de Royal en appelant « à ne pas caner sous la mitraille car c'est exactement ce que les snipers attendent ». Le député Guillaume Garot dénonce d'ailleurs une opération orchestrée de « discrédit ». « Royal n'est pas isolée, assure-t-il. Elle n'a jamais voulu caporaliser qui que soit. Si certains ont voulu exprimer des nuances par rapport à elle, la fidélité à sa démarche reste entière. » Vérification ce week-end. leparisien.fr, Royal joue gros ce week-end - Le Parisien
  • Vous ne pensez pas que le peuple de Côte d’Ivoire mérite d’avoir d’autres visages  30 ans après ? C’est là que se pose le problème. En réalité, nous jeunes d’Afrique, nous ne pouvons plus accepter qu’après avoir élu des personnes, qu’elles viennent s’accaparer, caporaliser l’Etat et veuillent changer la Constitution et demeurer au pouvoir. Ça, c’est terminé. Maintenant, puisque vous voulez que je me prononce sur les personnalités de monsieur Bédié et de monsieur Gbagbo, je voudrais vous dire que monsieur Bédié et moi  avons un accord politique. Nous avons décidé d’aller à l’élection d’octobre 2020. Afriksoir, « Il ne faut pas avoir fait Harvard pour savoir que Ouattara ne pouvait que battre Gbagbo » : L’intégralité de la conférence de Soro devant la presse française – Afriksoir
  • Le verdict est tombé. Au 54e anniversaire d'une indépendance confisquée, nous sommes retombés en indigénat : l'Algérie est en faillite financière ! L’avenir n’est plus entre nos mains. L’avenir, notre avenir va dépendre des grandes places de Manhattan, de Paris et de Bruxelles, là où siègent les grands argentiers de la planète, ceux-là qui vont nous donner à manger en échange du legs de Ben M’hidi : l’indépendance, la dignité, l’honneur d’une nation. Une nation à genoux, qui s’est laissée caporaliser par une bande de truands et que l’on s’apprête à livrer, décharnée, aux grands usuriers qui commandent l’économie mondiale. Oui, nous n’avons plus comme bijou de famille à hypothéquer, que cette indépendance-là dont on ne sait plus si on fêtera, demain, le 54e anniversaire de la naissance ou le premier anniversaire de la mort. Le Matin d'Algérie, 54e anniversaire de l'indépendance : Qu'avez-vous fait de l'Algérie ? | Politique
  • "On me dit aigri et revanchard. Non! Je ne suis jaloux de personne!" D'ailleurs, il n'est pas candidat. Mais, comme Vassal, il y pense fort et marque sa différence : "On ne va pas me caporaliser. Gaudin ne peut rien me promettre. Je ne le crains pas. Depuis sa première élection, il joue avec les siens, promet sa place à tout le monde." Puis retire la chaise. Dernière victime : le sénateur Bruno Gilles. Même s'il le conteste, Gaudin — qui n'a pas répondu au JDD — lui a fait croire qu'il lui laisserait le fauteuil en cours de mandat. "Le jour où ça s'est su, il l'a dégagé", fulmine Muselier, furieux que son pote ait marché. Le maire a divisé le duo : à 78 ans, son génie politique reste intact. Problème : quelques semaines plus tard, Gilles a subi une greffe du cœur et "Muso" qui fait "un parallèle entre les dates" traite ­Gaudin d'"infanticideur" qui "génocide son camp". lejdd.fr, A Marseille, les prétendants à la mairie se déchirent déjà
  • D’une part, ces élites se sont efforcées de caporaliser la société, puis de contenir et d’émasculer les luttes sociales. Pour ce faire, elles ont jugulé l’irruption des dépossédés sur la scène sociale en se passant de la démocratie qui avait pourtant constitué l’une des pierres d’angle des mouvements anticoloniaux d’après-guerre. D’où la prolifération, à l’époque, des régimes militaires et des partis uniques. D’autre part, en droite ligne du fait colonial, elles ont tenté tant bien que mal de neutraliser les luttes de classe tout en intensifiant, chaque fois que cela était possible, les luttes ethniques et identitaires. Le Monde.fr, Achille Mbembe : « Pourquoi il n’y aura pas de “gilets jaunes” en Afrique »
  • 1. Pendant très longtemps, on nous a dit que ce pays ne connaîtrait jamais de coup d’Etat. Cette déclaration lapidaire, adossée à rien d’autre que la conviction béate qu’il n’y aura jamais de réaction face à toutes les dérives, a permis à certains d’écrire des livres où ils rangeaient les autres au statut de figurants, caressaient de projet de remplacer les quinquennats par des septennats, etc. Bédié pouvait donc refuser le droit de vote à 18 ans, maintenir le bulletin unique, Fologo pouvait militer pour les unes opaques au motif que « le bois ne manque pas en Côte d’Ivoire », on pouvait confisquer et caporaliser la presse d’Etat, etc. Tout cela, sans crainte : il n’y aurait jamais de coup d’Etat en Côte d’Ivoire. Connectionivoirienne.net, Pourquoi le régime de Ouattara et Gon ne devrait pas avoir peur d’une Procession catholique pour la paix en Côte-d’Ivoire - Connectionivoirienne.net
  • Rien n’explique le communiqué fait par Madame la Ministre si ce n’est l’intention de caporaliser notre instrument de solidarité.  Ce communiqué, expression de la volonté manifeste du ministre de faire main basse sur la mutuelle en utilisant un faire-valoir (BOKO Michael) est une grosse méprise de la part de la ministre qui montre sa méconnaissance criante du fonctionnement des mutuelles sociales , Mupemenet-Ci : Gnagna Zadi répond sèchement à la ministre Kandia Camara et lui fait une leçon - Linfodrome
  • Aucune abstention, aucun vote contre. Et de toute manière, aucun candidat en face. Ce que même Abdelaziz Bouteflika ne peut pas se permettre, Ali Haddad le fait. Le secret du nouveau patron des patrons : avoir réussi à jouer dans un contexte favorable entre un pouvoir désireux de caporaliser son patronat et ses ambitions personnelles. Le patron du groupe ETRHB, réputé proche de l’entourage présidentiel, incarne une génération de chefs d’entreprise nés avec le capitalisme et gâtés par la politique redistributive de la rente menée par le chef de l’Etat depuis les années 2000. Ce que certains observateurs économiques appellent déjà "la nouvelle oligarchie" dont une bonne partie, la moins visible aussi, est liée à des réseaux d’argent… pas toujours propres. Visa pour l'Algérie, Algérie : les nouveaux oligarques — Visa pour l'Algérie
  • Kabila a bc fait pour equipper notre armee. Ne le diabolisons pas en tout. Le probleme c'est l'indiscipline, le manque d'ethique et la trahison interne due a l'infiltration de l'armee par des rwandais et leurs complices congolais. Il faut caporaliser tous ces infiltres et leurs complices en les ecartant de la chaine de commandement et de la logistique. Discipliner une armee est un travail de longues haleine mais le reve est permis. , mediacongo.net - Actualités - Global Fire Power : avec ses moyens militaires, la RDC peut envahir le Rwanda et en faire sa vingt septième province
  • Certains, comme Nadine Morano, estiment au contraire que le mouvement Libres est une menace pour l'intégrité du parti…Je suis bien trop attaché à ma liberté pour vouloir caporaliser les esprits des autres. Nous nous nous sommes tous fixés une limite évidente: ne jamais jouer contre notre camp. Nous avons trop subi les divisions de nos prédécesseurs. On a envie de jouer collectif. lejdd.fr, Geoffroy Didier : "Désormais, avec les Républicains, le pouvoir est sous surveillance"
  • L’histoire est connue. Valls compta parmi les fervents soutiens à Macron quand le président Hollande hésitait encore à le nommer ministre de l’économie. Il mit tout son poids pour obtenir gain de cause. Une fois Emmanuel Macron installé à Bercy, Manuel Valls changea vite d’attitude, infligeant à « son » ministre des petites humiliations puis des grandes- notamment au banc du gouvernement à l’Assemblée nationale en lui refusant la parole lors de la fameuse séance des questions d’actualité, cherchant ainsi à le caporaliser, jouant et surjouant de son autorité, bref se muant- tout ce que Macron déteste. Sans doute Manuel Valls prit-il vite conscience des ambitions présidentielles d’Emmanuel Macron; sans doute ne tarda-t-il pas à comprendre que, puisque leur champ électoral était le même, il n’y aurait point de place pour deux impétrants; sans doute lui fut-il insupportable que Macron fit preuve d’une lucidité bien plus aiguë que la sienne quant à l’état de dégénérescence du système politique. Emmanuel Macron, en quelques jours, quelques semaines, quelques mois, occupa tout l’espace politique et idéologiques que d’aucuns auraient pu croire dévolu à Manuel Valls. Dans ce contexte au moins « chargé », on peut entendre l’inimitié, voire la jalousie, de l’un (Valls) pour l’autre (Macron). Mais il est grand temps, pour Manuel Valls, de s’extirper de ce- mauvais- jeu de rôle. Macron a gagné. Macron est élu. Macron gouverne. C’est dans ce système là, tout entier dévolu à Macron que l’ex-premier ministre doit désormais s’insérer. Sinon... Sinon, Manuel Valls peut chercher une reconversion, un autre...métier. Ce serait dommage. Challenges, Pourquoi Manuel Valls doit absolument améliorer ses relations avec Macron - Challenges
  • Le 10 décembre 2019, l’UAS a reçu officiellement une correspondance du Ministre de la Fonction Publique du Travail et de la protection Sociale en même temps qu’un communiqué final et une proposition de 5 centrales syndicales. Le pouvoir, passant sous silence son attitude de dilatoire face au mouvement syndical, s’est fendu d’un communiqué lu à la Télévision nationale sur le simple fait que le Porte-parole de l’UAS ait envoyé une correspondance pour solliciter le report d’un RDV qui coïncidait avec la tenue de la présente rencontre qui est capitale pour les travailleurs. Bien évidemment l’objectif visé est présenter le mouvement syndical comme belliqueux, opposé au dialogue autour des préoccupations des travailleurs. Voilà comment le pouvoir MPP conçoit la question du dialogue social qui est utilisé pour tenter de discréditer et caporaliser le mouvement syndical. Infowakat, Infowakat | Burkina : l'IUTS, toujours objet de bagarre entre l'UAS et le gouvernement
  • Les signaux d’un changement à la tête du conseil d’administration de Camwater transparaissaient déjà. Surtout après le décret signé en mi-journée par le chef de l’Etat, Paul Biya, le 14 août dernier. Le texte présidentiel nommait Patrick Kum Bong Akwa comme « personnalité désignée » par la présidence de la République pour siéger au conseil d’administration de la Cameroon Water Utilities Corporation (Camwater), entreprise publique de production, de distribution et de commercialisation de l’eau potable. Et plus tard en journée, ce qui n’était qu’une rumeur sur la toile s’est confirmée au sortir d’une « brève » session extraordinaire du Conseil d’administration de la Camwater, présidée en début d’après-midi en son siège à Douala, par le ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee), Gaston Eloundou Essomba. Au bout de trente minutes de travaux, le sort de Jérôme Obi Eta a été scellé. Le président du Conseil d’administration (PCA) désigné le 31 mars 2006 a été déchu. Le vieux briscard, peut-on dire, laisse ainsi des plumes, après avoir tenté de « caporaliser » la gestion d’une entreprise en pleine mutation, notamment depuis la reprise en main, en mai dernier, des activités rattachées à l’affermage jadis géré par la Camerounaise des eaux (CDE). cameroon-report.com, Camwater. Patrick Kum Bong aux commandes du conseil d’administration | cameroon-report.com
  • Pour lui, l’ordonnance du Président de la République accordant une dérogation ou plus clairement une autorisation aux deux chambres de siéger constitue une violation flagrante de la lettre et l’esprit de l’article 144 de la Constitution, car cette disposition précise déjà que l’Assemblée nationale et le Sénat se réunissent de plein droit. Le Président de la République vient donc de mettre son autorité en parallèle à celle de la Constitution alors que dans un Etat de Droit l’autorité suprême, c’est la Constitution. De plus, a-t-il rappelé, il n’est point anodin de rappeler que l’Exécutif a récemment expédié une mission de 80 personnes à Lubumbashi en violation de l’ordonnance du Président de la République. »Il se dessine, dès lors, une volonté manifeste de caporaliser le pouvoir législatif afin de créer un régime de confusion des pouvoirs tout en livrant aux gémonies les excellents travaux de Montesquieu adoptés par tous les Etats modernes »a fait remarquer Chris Shematsi. CONGO POLITIS, Covid-19-Prorogation de l'état d'urgence :Halte au Presidentialisme Tropical. (Maître Chris Shematsi) – CONGO POLITIS
  •  Depuis sa nomination ès qualité de ministre de la Justice à l’issue de l’élection du président IBK, le  Garde des Sceaux, Mohamed Ali Bathily, a engagé un va-t-en guerre contre la famille judicaire, en occurrence les magistrats. Sa tentative de vouloir caporaliser la justice s’est soldée par des inculpations de magistrats et de suspensions dont la plus spectaculaire est celle prise illégalement contre le substitut du procureur Idrissa Hamidou Touré. Mali Actu, Echec de la tentative de caporalisation de la justice par Bathily : Le juge Idrissa Hamidou Touré blanchi par la Cour Suprême et le Conseil Supérieur de la Magistrature !
  • J’ai connu à titre personnel les premières marques de cette volonté du politique de « caporaliser » la justice. Au soir du 20 septembre 2007, David Pujadas ouvre le journal de France 2 en annonçant qu’un « haut magistrat » avait critiqué « la ministre qui n’avait pas été choisie pour sa compétence ». Étant l’auteur de cette critique, je me suis retrouvé dans le bureau de mon procureur général de l’époque, Laurent Lemesle, pour être entendu. Ce fut le début d’une procédure disciplinaire à mon encontre… Avais-je commis un crime de lèse-majesté ? L’histoire prouvera que oui.  Atlantico.fr, Le cataclysme du mur des cons pour le système judiciaire français | Atlantico.fr
  • La main que j’ai tendue n’est pas une simple réédition du passé, avec la volonté de caporaliser telle ou telle force. Je suis partisan d’une forme de dépassement des structures actuelles. On ne peut pas avoir vu naître La République en marche et ne pas percevoir l’impérieuse demande des électeurs d’en finir avec les querelles d’hier. On a pendant deux ans subi la décomposition, maintenant il faut agir sur la recomposition. C’est l’heure du big bang ! Le Monde.fr, Olivier Faure : « La France de gauche existe et il est urgent de la faire réapparaître »
  • Par cette répression, les autorités affichent clairement leurs velléités de caporaliser les médias publics et de remettre en cause les acquis de l’insurrection dans le secteur des médias publics. Cette immixtion du politique dans les médias publics entache leur crédibilité. Cela a un impact sur le travail des agents qui sont exposés à la vindicte populaire lors de la couverture de certaines manifestations publiques et qui se voient souvent refoulés par certains manifestants qui jugent leur travail partisan. Ce fut le cas lors de la manifestation des commerçants du marché Nabi yaar, le 27 avril 2020, où les équipes de la RTB (Télé et Radio) ont été prises à partie. C’est le retour aux dérives des années pré-insurrection. , Médias publics : Le SYNATIC et l’AJB dénonce des velléités de remise en cause des acquis - leFaso.net, l'actualité au Burkina Faso
  • À cause de Marseille ou de la situation nationale chez LR ?Les deux. On n'arrive plus à faire d'adhérents, notamment chez les jeunes. Les gens n'en peuvent plus. Wauquiez aurait dû tout reprendre à zéro, changer de nom, faire avec du neuf. Au lieu de cela, il a choisi de ménager les sensibilités comme avant, fillonistes, sarkozystes, juppéistes. Il garde Dati, Hortefeux... Il n'y a guère qu'au groupe à l'Assemblée nationale où ça se passe bien. Jacob garde l'unité en évitant de caporaliser les gens. Il y a une vraie liberté. LaProvence.com, Politique | La sale semaine de la droite marseillaise | La Provence
  • En face, les partisans du refus de la structuration disaient que le hirak n’a pas vocation à se structurer en une organisation unique, étant donné sa composante plurielle. Certains sont même allés jusqu’à considérer que le hirak était en soi une organisation ayant en son sein ses propres représentants ; qu’il ne fallait surtout pas le caporaliser ni le bureaucratiser. Cette tendance préconise de maintenir intacte la mobilisation en attendant de voir surgir de manière automatique et spontanée des organisations par le bas. El Watan, Hosni Kitouni. Chercheur indépendant en histoire du fait colonial et ancien cadre du Parti de la révolution socialiste (PRS) : «La question de la structuration du hirak est mal posée» | El Watan
  • S’est interrogé le candidat déclaré à la présidentielle de 2020. « Vous ne croyez pas que le peuple de Côte d’Ivoire mérite de voir d’autres visages trente ans après ? C’est là que se pose le problème. Nous jeunes d’Afrique ne pouvons plus accepter qu’après avoir élu des personnes, qu’elles viennent s’accaparer, caporaliser l’Etat et changer la constitution pour demeurer au pouvoir. Ça c’est terminé », a prévenu Soro. Afriksoir, « Je dois rentrer pour être président en Côte d’Ivoire »: (Guillaume Soro) – Afriksoir
  • La Loi Blanquer, actuellement en discussion au Parlement, vise à caporaliser les professeurs, à instaurer des établissements de natures différentes au sein même du service public (établissements des savoirs fondamentaux, aux objectifs pédagogiques restreints, pour les quartiers populaires et les zones rurales, avec des échanges de services imposés entre premier et second degré … et à l’autre bout de la hiérarchie sociale, les établissements internationaux qui pourront sélectionner leurs élèves, leurs professeurs et recevoir des dons des entreprises privées), privilégie les établissements privés (financement par les communes des maternelles privées, libéralisation de la mission pédagogique, ouvertes à toutes sortes d’acteurs). AgoraVox, La loi Blanquer détruit l'Éducation Nationale : explications et décodages - AgoraVox le média citoyen
  • Guy Geoffroy (député de Seine-et-Marne, LR), ancien proviseur de lycée, également chargé de l’éducation dans le staff de François Fillon, pare aux objections. Il réfute l’idée d’un uniforme "pour caporaliser de manière imbécile" et veut y voir plutôt un moyen de lutter contre le relâchement de l’autorité à l’école. Selon lui, les élèves avec cette tenue vestimentaire imposée seront dans de meilleures dispositions pour apprendre, notamment le "vivre-ensemble". L'Obs, Tous en uniforme ! L’école selon Fillon
  • La lutte pour de meilleures conditions de vie est à l’image de la dépravation de nos valeurs d’antan. Certains acteurs de cette lutte veulent caporaliser et politiser les autres. Eux, ils ont tous les droits, jamais de devoirs, même quand ils se retrouvent hors-la-loi. Les échos du Faso, Donc, certains pensent avoir un autre pays que ce Burkina-là? Ya yellé! - Les échos du Faso
  • IBK lui-même sait pertinemment que le Conseil supérieur de l’agriculture ne pourra atteindre ses objectifs tant que ces questions ne sont pas réglées. Il est notamment reproché à des personnalités du monde paysan de vouloir caporaliser les producteurs en imposant un système électif violant les règles de renouvellement conformes aux textes maliens et aux règlements de l’UEMOA en matière de gouvernance. , CONSEIL SUPÉRIEUR DE L’AGRICULTURE : La présidence va-t-elle botter en touche ? – Malijet
  • Il a également décrié le fait que les maires n’aient pas été associés dès le départ à cette lutte. «On veut caporaliser la décentralisation. Ce n’est pas l’objectif poursuivi par le Chef de l’Etat. Ceux qui sont les bras séculier du Chef de l’Etat doivent l’accompagner dans sa volonté. Si nous avions été consultés, on aurait mieux aidé les décideurs à prendre les décisions les plus appropriées. Nous profitons de cette occasion pour interpeller le ministre de la Décentralisation, en lui disant que la décentralisation viendra avec les actions qu’il voudra bien prendre, parce que nous avons l’impression que certains ministres prennent des décisions à la place de ceux qui doivent implémenter la décentralisation», a-t-il dit. Actu Cameroun, Don du Président Paul Biya : après le chef traditionnel de Minkan, le maire de Loum se dit déçu
  • Tous ceux qui ont entrepris de caporaliser et d'enrégimenter par force la jeunesse du Sud dans le Rdpc, le font pour leurs intérêts nombrilistes en donnant l'impression à leur Chef qu'ils ont réussi à adhérer tout le Sud dans le Rdpc. , Cameroon-Info.Net:: Cameroun - Me Christian Ntimbane Bomo (avocat au Barreau de Paris): « L'interdiction du meeting du MRC à Ebolowa participe d'une malheureuse volonté affichée de désintégration de l'unité et de la cohésion nationale »
  • Le parti socialiste est sur la même ligne. « On nous reproche d’être productivistes, mais on ne l’est pas devenu depuis juillet, plaide Gülsen Yildirim, première secrétaire fédérale PS. Mais ce qui me met le plus en colère, c’est quand on parle de volonté d’hégémonie et de caporaliser. C’est l’inverse de ce qu’on a voulu faire et qui, entre parenthèses, aurait sans doute été plus facile de faire accepter pour moi en interne. » www.lepopulaire.fr, Après la prise de position des Verts, le reste de la gauche à Limoges prône toujours « l'union » malgré « la colère » - Limoges (87000)
  • Hocine Belalloufi : Il convient d’abord d’affirmer qu’une bonne partie du peuple a refusé cette situation. Les luttes syndicales, sociales et politiques n’ont jamais cessé, y compris dans les années 1990. Mais le pouvoir a tout fait pour caporaliser l’UGTA et y est parvenu par la corruption (gestion des œuvres sociales, affaire Khalifa impliquant la direction de la Centrale) et par la répression des luttes et des syndicats combatifs autonomes ou de l’UGTA. Les partis, syndicats et associations ont été entravés dans leur action, réprimés et parfois même clonés. Or, un peuple a besoin d’être organisé pour résister et refuser cette corruption. Mais le rapport de forces était en faveur du pouvoir. DzVID, Hocine Belalloufi : «Le combat démocratique est désormais une exigence de masse»
  • « (…) C’est vrai que les choses se sont un peu dégradées ces dernières années. Car, quand on remonte un peu dans le passé il y a 10 ans, la liberté que les journalistes avaient d’aborder certains sujets, n’est plus vraiment ça aujourd’hui. Certes il y en a toujours qui font leur métier. Quand ils choisissent de rester attachés à l’éthique, à la déontologie et au professionnalisme, ils y parviennent mais ce n’est pas sans difficultés. Le drame est que le plus grand nombre de nos confrères ont plutôt opté pour autre chose qui n’est pas du journalisme. Dans ces conditions, je pense que chacun fait son choix, chacun à ses motivations et chacun sait pourquoi il est venu dans le journalisme, pourquoi il a choisi ce métier. Donc le choix est personnel et ça se ressent à travers les productions et les prises de positions de chacun. (…) la faute incombe aux journalismes eux-mêmes. Ceci, parce que quand on prend un peu les relations incestueuses entre la presse et la politique, cette dernière n’aime la presse que lorsqu’elle fait ses éloges. C’est vrai que si la presse se met à critiquer, les politiques prennent leur distance ou bien commencent par chercher des voix de contournement. Et comme je l’ai dit tantôt, il appartient aux journalistes eux-mêmes de prendre leur métier au sérieux, de savoir ce qu’ils y font, ce qu’est la presse, pourquoi ils ont opté pour ce métier et comment ils veulent y faire carrière. S’il y a une pierre à jeter à quelqu’un, c’est bien aux journalistes. Les politiques et tout le reste, chaque lobby cherchera peut-être à caporaliser la presse. Mais il appartient aux journalistes eux-mêmes de faire front, de faire barrière justement à ces tentatives-là et de montrer que ce qui compte pour eux, c’est le professionnalisme. Donc si aujourd’hui on se plaint de l’état de la liberté qui a reculé, pour moi la faute incombe absolument aux journalistes. Tout le reste, qu’ils soient politiques, économiques et autres, ils chercheront toujours à caporaliser la presse. (…) il faut toujours insister sur le professionnalisme, les règles du métier. D’un autre côté pour ce qui est des patrons de presse, il faut qu’un gros effort soit fait pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des  journalistes. Parce que quoi qu’on dise, il faut quand même un minimum pour l’appropriation des vertus. Lorsque le minimum fait défaut, c’est normal que le journaliste se laisse aller à tous les vents. Car après tout, on vit, on travaille pour avoir des revenus, prendre soin de sa famille et de soi-même. » Matin Libre, Etat de la presse au Bénin 4 ans sous Talon : des journalistes évaluent et proposent – Matin Libre
  • Puis, fort de son expérience en tant que Premier Ministre et artisan principal de l’organisation de la présidentielle de 2020, il s’est indigné de la volonté brutale du pouvoir d’Abidjan de caporaliser cette institution qui a la charge d’organiser le scrutin présidentiel de 2020. YECLO.com, Soro: "cette petite CEI n’est pas digne du grand Président qu’est Ouattara" - YECLO.com
  • Tous ceux qui ont entrepris de caporaliser et d'enregimenter par force la jeunesse du Sud dans le Rdpc, le font pour leurs intérêts nombrilistes en donnant l'impression à leur Chef qu'ils ont réussi à adhérer tout le Sud dans le Rdpc. camer.be, CAMEROUN :: Me Christian Bomo Ntimbane : "Actuellement au Sud, les partis d'opposition sont très sollicités." :: CAMEROON
  • Pourtant, tout les cadres du parti ne sont pas d'accord pour aller jusqu'à l'exclusion, Benjamin Griveaux lui-même ayant déclaré : "Je ne demande pas qu’on exclue Cédric Villani pour une raison simple : je crois que ce n’est pas la bonne manière de faire que de caporaliser la pensée. Ce n’est pas la culture d’En marche." Ce mardi matin encore sur RMC et BFM TV, le ministre du Logement et proche d'Emmanuel Macron Julien Denormandie estimait qu'il s'agissait d'une mauvaise idée. LCI, Municipales : Villani dans le collimateur de LaRem | LCI
  • Finalement, Jean-Claude M’vuemba exhorte le président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, Godé Mpoyi, qui est en même temps l’homme de Dieu (NDLR : Pasteur et responsable de l’Eglise « Image de l’Eternel » située à Bandalungwa) de ne pas caporaliser ce temple de la démocratie provinciale. « Quand on est pasteur le dimanche, il faut le rester toute la semaine », lui rappelle-t-il. Il encourage les avocats de la victime d’aller jusqu’au bout. Scoop RDC, Sanctions contre Mike Mukebayi à l’APK, Jean-Claude M’vuemba à Godé Mpoyi : «Quand on est pasteur le dimanche, il faut le rester toute la semaine » - Scoop RDC
  • D'un 6 février à l'autre, de façon plus générale, lutter contre l'extrême droite ne se fera pas en instrumentalisant le passé pour caporaliser la gauche à des fins manœuvrières, mais en proposant une réelle alternative. Au Front de Gauche, nous y travaillons. Le HuffPost, D'un 6 février à l'autre | Le HuffPost
  • Avec toutes les mesures administratives, j‘ai toujours l‘impression qu‘on cherche à nous  caporaliser  ! On a peur de quoi! Qu‘on reprenne  notre liberté , ou notre responsabilité Ce devrait être  pourtant l‘objectif de toute société , vouloir émanciper l‘individu . On aurait pu viser à un  déconfinement progressivement, région par région. Non, c’est plus fort que nous , il faut tous faire pareil ! On a peur de quoi ? D‘un éclatement du pays? Valérie Pécresse suggère un retour progressif des salariés en télétravail „nous voulons tendre vers un objectif de 90% la deuxième semaine après le 11 mai, puis de 80 % jusqu’à l‘été . » C est du bon sens , mais est-ce ce bon sens que l‘on recherche  ? Entreprendre.fr, Coronavirus : le journal de bord de Robert Lafont
  • Mais fondamentalement, l’option du dialogue politique pour régler les crises est une sorte de reconnaissance tacite du dysfonctionnement des institutions de la République. En effet, un bon fonctionnement des institutions prévues par les textes et les lois fondamentales est une anticipation à la survenance des crises. Malheureusement, sous les tropiques, les dirigeants ont tendance à caporaliser les institutions dont les responsables, pour la plupart du temps placés avec leur bénédiction, se croient obligés de faire allégeance. En conséquence, des crises qui pourraient être évitées si toutes les institutions fonctionnaient normalement surviennent et finalement le dialogue politique vient comme pour colmater les brèches. BENIN WEB TV, Bénin: le dialogue politique en Afrique, une panacée à la crise politique ?
  • Voilà ce que c'est que de s'attacher à la lettre plus qu'à l'esprit. C'est la même chose que votre prof de math qui vous ferait faire des divisions sans en comprendre ni le mécanisme, ni l'utilité. Pareil pour les gammes au piano. Au lieu de lutter contre les gens qui se rassemblent et disséminent le virus, cette administration fait du chiffre. C'est comme pour les radars. Ce gouvernement-là choisit la répression, c'est une politique de droite: nous infantiliser, nous caporaliser, nous réprimer. On le voit avec les mouvements sociaux. Malheureusement c'est ce qu'attendent beaucoup de nos concitoyens. L'autre solution serait qu'on devienne des adultes responsables, et qu'on mette un peu de démocratie dans ce pays. Qu'on arrête d'élire les marionnettes des grands groupes de la finance, des banques, de l'industrie militaire et des médias. Bien sûr une répression sera toujours présente, mais en marge. midilibre.fr, Coronavirus : à Frontignan, hormis quelques irréductibles, le massif de la Gardiole est désert - midilibre.fr
  • Voilà Cédric O obligé de se lancer dans un travail de couturier pour rapiécer la majorité. "Pendant deux semaines, j'ai passé des coups de fil. Pas pour caporaliser, mais pour expliquer." Il argumente : l'utilisation de l''application StopCovid se fera sur la base du volontariat, et les épidémiologistes la demandent. Le 15 avril, lors d'une visioconférence devant les Jeunes avec Macron (JAM), il explique pourquoi il est opposé au vote que réclament la gauche et la droite : "La seule chose qui va intéresser les médias, ce sont les gens de la majorité qui vont voter contre!" Or, dit-il à ces jeunes, "le but, ce n'est pas de fracturer la majorité…" lejdd.fr, Lancement de StopCovid : vers la fin d'une épique bataille politique
  • Ce n'est pas seulement la liberté pédagogique des enseignants qui est mise à mal, mais aussi la liberté de pensée d'une Institution toute entière mise au pas. La liste serait longue, à la Prévert (mais malheureusement moins réjouissante) :  des enseignants à qui l'on distribue des « guides », au mépris de leur expertise, des inspecteurs du premier degré que l'on veut caporaliser, dont on réduit les missions à des fonctions de contrôle, des inspecteurs du second degré sommés de relayer des injonctions paradoxales, et de nier la réalité des difficultés de mise en œuvre sur le terrain, une Inspection générale de plus en plus technocratisée, réduite au contrôle et dépossédée de sa fonction d'expertise, des chercheurs en sciences de l'éducation, en sciences humaines et sociales que l'on stigmatise, ostracise, voire excommunie du débat d'idées inhérent à tout système éducatif dans un État de droit, des instances d'évaluation que l'on met au pas, voire que l'on remplace pour que le Ministre ne puisse disposer que des évaluations abondant dans le sens des réformes du ministère. , Tribune : Des hauts fonctionnaires du ministère dénoncent le projet réactionnaire de JM Blanquer
  • La tentation (du groupe) a été de caporaliser cette richesse de parcours et d'idées lejdd.fr, Départs de LREM : "Nous étions venus pour un idéal, beaucoup sont déçus"
  • Toute attitude visant à caporaliser et à enregimenter les opinions démocratiques est à proscrire et surtout est contre-productive. camer.be, CAMEROUN :: MISE AU POINT SUR LA SORTIE DE MADAME KAH WALLA À PROPOS DE la transition par Christian Ntimbane :: CAMEROON
  • Depuis plusieurs jours, des voix s’élèvent au sein du conseil communal de Kankan pour dénoncer ce que certains appellent une gestion opaque et solitaire des comptes de la mairie. Ils accusent le maire, Mory Kolofon Diakité, de « caporaliser » la gestion des fonds sans associer ses collègues. Le mis en cause balaye tout d’un revers de main et renvoi ses accusateurs vers le receveur communal, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture. Guinée Matin - Les Nouvelles de la Guinée profonde, Kankan : le maire accusé de gestion opaque et solitaire - Guinée Matin - Les Nouvelles de la Guinée profondeGuinée Matin – Les Nouvelles de la Guinée profonde
  • Dans un communiqué daté du 22 avril, l’ACAJ dénonce le comportement de Tunda Ya Kasende qui selon elle, vise à caporaliser la magistrature de la République Démocratique du Congo (RDC). , mediacongo.net - Actualités - Entrave à la Justice : Georges Kapiamba demande à Félix Tshisekedi de rappeler à l'ordre Tunda Ya Kasende
  • La liberté d’expression n’a pas seulement mauvaise presse auprès de nos dirigeants, qui depuis des décennies ne font que revenir sur cette liberté fondamentale au nom de la guerre contre le terrorisme et du tout sécuritaire. Elle est aussi la cible des groupuscules radicaux, identitaires ou gauchistes qui ne supportent pas le pluralisme démocratique et cherchent à caporaliser les universités, parfois avec la lâche complicité du personnel universitaire. Contrepoints, Lille : François Hollande censuré par l’extrême gauche | Contrepoints
  • Le Premier ministre a donc sorti par surprise samedi après-midi l’arme du 49-3 pour faire adopter la réforme des retraites à l’Assemblée nationale. L’opposition crie au "passage en force". A votre avis, est-ce que cette initiative va lui être profitable ou est-ce qu’elle peut lui faire du tort?Le 49-3 va permettre de sortir la réforme des retraites de l’impasse dans laquelle elle était, à cause du déluge d’amendements que l’opposition avait déposés – surtout le PC et la FI. Ça, c’est un bénéfice pour le gouvernement. D’un autre côté, le risque, c’est toujours pour le Premier ministre d’avoir l’air de vouloir à la fois museler l’opposition et caporaliser la majorité. Là, dans les faits, personne ne peut soutenir qu’il n’y a pas eu de débat : on en était à 117 heures de débat sur le texte, et on n’avait pas fini l’article 8! Donc oui, ça fait des mécontents. La réalité, c’est qu’Edouard Philippe n’avait pas d’autre choix pour tenir son calendrier ; et que ses opposant voulaient qu’il en arrive là – pour montrer à leurs électeurs qu’ils ont tout tenté pour bloquer la réforme. Donc on dira que le Premier ministre passe en force. C’est toujours mieux que d’avoir un moment de faiblesse. lejdd.fr, EDITO. Le débat sur les retraites est loin d’être terminé
  • "Je ne demande pas qu'on exclue Cédric Villani, pour une raison simple : je crois que ça n'est pas la bonne manière de faire que de caporaliser la pensée, ça n'est pas la culture d'En marche", a-t-il argumenté. "Cédric Villani a informé le président de la République et le Premier ministre qu'il ferait une déclaration aux Parisiennes et Parisiens ce mercredi 4 septembre à 19 heures et que sa décision n'était en aucun cas un acte de défiance vis-à-vis de leur action", a déclaré lundi à l'AFP Baptiste Fournier, directeur de campagne de M. Villani pour l'investiture en marche. Europe 1, Municipales à Paris : "Nous finirons rassemblés" avec Villani, assure Griveaux
  • Antoine Maurice n'a pas manqué d'adresser un tacle à son adversaire du 28 juin prochain, Jean-Luc Moudenc : "Nous proposons un autre choix, un autre chemin, que celui du conservatisme de Jean-Luc Moudenc, qui nous enferme dans le siècle passé, qui n'a fait que caporaliser son équipe pendant 6 ans, et dont la majorité a explosé en vol à la fin de son mandat." ladepeche.fr, Municipales à Toulouse : la liste d'Archipel Citoyen pour le second tour - ladepeche.fr
  • Le président Senghor, durant sa présidence (1962-1981) a eu à faire face à trois crises de magnitude ‘’secousse du régime’’: une crise politique, une crise universitaire et une crise alimentaire. Le président Senghor, au chapitre de sa gestion de sa crise politique de 1962, s’en est sorti haut la main, en parvenant à caporaliser le pouvoir judiciaire et faire coffrer Mamadou Dia, à la suite d’une parodie de justice. Avant de régner pendant vingt ans sans tempêtes politiques majeures ; en instaurant l’hyper-présidentialisme, un monarque républicain. Au chapitre de sa gestion de sa crise universitaire de Mai 68 qui a failli l’emporter pour de peu, lui et son régime, le président Senghor a pu redresser la barre et reprendre les choses en main, in-extremis, au prix de plusieurs concessions et compromis accordés. Enfin, le président Senghor va faire face à la pire crise alimentaire qu'a connue le Sénégal, la crise de la famine due à la grande sécheresse des années 1973-1974. On n’avait jamais vu une telle sécheresse au Sénégal, écrira le président Senghor, dans l’un de ses formidables textes. Le président Senghor se sortira de cette terrible crise alimentaire - la famine -, en s’endettant auprès du FMI et de la Banque mondiale. C’est d’ailleurs, l’acte fondateur des relations Sénégal-Institutions de Bretton Woods, qui jusqu’à ce jour, nous tiennent la gorge. Pour gérer cette crise, Senghor va s’offrir à l’Aide au Développement et ouvrir le Sénégal sur les marchés du Capitalisme libéral. SenePlus, SENGHOR, LA CAROTTE ET LE BATON (1/4) | SenePlus
  • Pour eux, les élus nationaux particulièrement ceux du Front Commun pour le Congo (FCC) veulent caporaliser l’appareil judiciaire en donnant des pouvoirs exhorbitants au Ministre de la justice pour qu’ils aient l’emprise sur le Parquet. Ils exigent coûte que coûte le retrait de ces propositions qu’ils jugent inconstitutionnelles. , mediacongo.net - Actualités - Palais du peuple : la Police fait usage des gaz lacrymogènes pour disperser les militants UDPS
  • Pour Patrick Kanner, « Monsieur Mélenchon ne doit pas caporaliser la gauche. Il doit rester à sa place : c’est-à-dire une place importante, mais à sa place ». Le 17 février, le leader de la France Insoumise avait en effet tweeté sur la motion de censure rejetée, « faute des signatures des députés socialistes pourtant promises. » Public Senat, Obstruction parlementaire : « Monsieur Mélenchon ne doit pas caporaliser la gauche » estime Patrick Kanner | Public Senat
  • "...point n'est besoin de rappeler que la justice est le socle d'un État de droit. La caporaliser, c'est la vider de sa substance et violer le principe sacro-saint de la démocratie à savoir la séparation des pouvoirs" a-t-il conclu  Actualite.cd, Réforme de la justice: des résidences des proches de Ngoyi Kasanji vandalisées à Mbuji-Mayi  | Actualite.cd
  • La polémique autour de la recomposition de la HAC continue de susciter des réactions. Déclinant sa position sur l’amendement en cours de la loi L003 portant sur la Haute Autorité de la Communication (HAC), le président de l’ONG Même Droit pour Tous dit que cette recomposition n’a qu’aune seule visée , celle de caporaliser l’institution en charge de la régulation des médias en Guinée. kalenews, Guinée/Recomposition de la HAC : « Ça n’aura d’autres intérêts que de caporaliser cette institution… » – kalenews

Traductions du mot « caporaliser »

Langue Traduction
Anglais militarize
Source : Google Translate API

Synonymes de « caporaliser »

Source : synonymes de caporaliser sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires