La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « cangue »

Cangue

Définitions de « cangue »

Trésor de la Langue Française informatisé

CANGUE, subst. fém.

Instrument de torture portatif, en Chine, ayant la forme d'une planche ou d'une table percée de trois trous dans lesquels on introduisait la tête et les mains du supplicié :
Une cruauté ingénieuse et fantasque avait présidé à l'enchaînement de ces prisonniers. (...) ceux-ci avaient les poignets pris dans des cangues de bois; ceux-là, le col étranglé dans un carcan ou dans une corde qui enchaînait toute une file, faisant un nœud à chaque victime. T. Gautier, Le Roman de la momie,1858, p. 217.
Prononc. et Orth. : [kɑ ̃:g]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1687 (P. Guy Tachard, Prem. Voy. de Siam des PP. Jesuites, t. III, p. 133 ds König, p. 48). Empr. au port. canga « sorte de carcan », attesté dep. 1635 (sous la forme ganga ds Dalg.; canga en 1640, Cardim, ibid.), prob. formé à partir des mots chinois K'ang « portant sur les épaules » et hia, nom de cet instrument de torture (König, p. 48; FEW t. 20, p. 98; Bl.-W.5; U. T. Holmes, Language t. 10, p. 282). Le gaul. canga « joug » (REW3, no1585; DEI), le celt. *cambica « bois courbe » dér. de cambos « courbe » (Cor.) ne conviennent ni du point de vue sém. ni du point de vue géogr., les plus anc. attest. port. désignant toujours l'instrument de torture d'Extrême-Orient (v. Dalg.). Fréq. abs. littér. : 8. Bbg. Boulan 1934, p. 199.

Wiktionnaire

Nom commun - français

cangue \kɑ̃ɡ\ féminin

  1. Sorte de carcan portatif dont on fait usage en Asie et surtout en Chine. Note : Consiste ordinairement en deux pièces de bois très pesantes et échancrées au milieu, qu’on réunit après y avoir introduit le cou et les poignets du condamné.
    • Le supplice de la cangue.
    • Il est entré dans la Révolution par la porte des sacristies, comme un missionnaire allant au-devant de la cangue en Chine ; et il y apportera une ardeur cruelle, des besoins d’excommunier les mécréants, de flageller les tièdes — quitte à être, lui-même, percé de flèches, et crucifié avec les clous sales de la calomnie ! — (Jules Vallès, L’Insurgé, G. Charpentier, 1908)
    • Quiconque aura volé des chevaux appartenant au souverain sera puni de trois mois de cangue et, à l’expiration de cette peine, envoyé à une frontière rapprochée. — (Annam, ‎Paul-Louis-Félix Philastre, Le code annamite, nouvelle traduction complète, 1909)
    • Nous avons en effet découvert une véritable chambre de tortures ! Chevalets, colliers pointus, cangues, brodequins, poucettes. — (Jean Ray, Harry Dickson, Les Spectres-Bourreaux, 1932)
  2. (Figuré) Poids ou douleur au niveau des épaules.
    • Une sorte de cangue lui écrasait les épaules, ses articulations paraissaient à jamais raidies. Le moindre geste exigeait un effort démesuré. — (Joseph Kessel, L’Équipage, Gallimard, 1969, page 212)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CANGUE. n. f.
Espèce de carcan portatif dont on fait usage en Asie et surtout en Chine : il consiste ordinairement en deux pièces de bois très pesantes et échancrées au milieu, qu'on réunit après y avoir introduit le cou et les poignets du condamné. Le supplice de la cangue.

Littré (1872-1877)

CANGUE (kan-gh') s. f.
  • Carcan portatif qui sert à une sorte de supplice usité dans l'Asie et dans lequel on engage le cou et les poignets du patient.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cangue »

Du portugais canga.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cangue »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cangue kɑ̃g

Évolution historique de l’usage du mot « cangue »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cangue »

  • Ce texte, Le fou à la cangue, révèle exactement ce rapport privilégié que Motoori Norinaga a noué avec les récits mythiques tout au long de sa vie, mais il révèle aussi toute l’originalité et la fougue qu’il a mises à les interpréter. France Culture, "Le fou à la cangue" de Motoori Norinaga
  • Échosondeur, videlle, cangue… Saurez-vous trouver la bonne définition de ces mots?  L’actualité, [Quiz] Questions de vocabulaire! | L’actualité
  • Tu naquis dans un infâme bosquet, reléguée que tu fus pour n'avoir point l'heur d'être sujette du royaume: mais te voici désormais reine, délivrée, affranchie de la cangue de ton extraction, la plus basse qui soit, celle qui faisait de toi un être inférieur, indigne de gésir en une sépulture qui ne soit une décharge où l'on épand lisier et ordures.  LExpress.fr, "Requiem pour un bébé rom devenu enfant du paradis" - L'Express

Traductions du mot « cangue »

Langue Traduction
Anglais cangue
Source : Google Translate API

Synonymes de « cangue »

Source : synonymes de cangue sur lebonsynonyme.fr

Cangue

Retour au sommaire ➦

Partager