La langue française

Calomel

Définitions du mot « calomel »

Trésor de la Langue Française informatisé

CALOMEL, subst. masc.

CHIM., COMM. Poudre blanche altérable à la lumière, utilisée notamment comme purgatif et comme vermifuge. Nom sc. chlorure mercureux. Synon. mercure doux (vx).Donner, prendre du calomel; pommade au calomel. Voyons, un tout petit laxatif. Un centigramme de calomel dans une cuillerée d'eau (Malègue, Augustin,t. 2, 1933, p. 119).Je prends du calomel, car j'ai la vésicule douloureuse (Gide, Journal,1942, p. 115).
Prononc. et Orth. : [kalɔmεl]. Ds Ac. 1878 avec la var. calomélas. Ds Ac. 1932 sans cette var.; on rencontre cette var. encore ds Ac. Compl. 1842, Land. 1834, Littré, Guérin 1892, DG (qui est le dernier dict. à la transcrire : kà-lò-mé-làs') et Quillet 1965 (,,anc. calomélas``). Étymol. et Hist. 1751 (Encyclop. t. 2). Composé du gr. κ α λ ο ́ ς « beau » et de μ ε ́ λ α ς « noir », ainsi nommé parce que la poudre noire utilisée en début de préparation est noire (Littré); cf. en angl. dès 1675 calomel (Wiseman, J. Surg. ds NED); le corps aurait été découvert en 1611 (Littré-Robin). Fréq. abs. littér. : 7.

Wiktionnaire

Nom commun

calomel \ka.lɔ.mɛl\ masculin (très rarement employé au pluriel)

  1. (Chimie) Ancien nom du protochlorure de mercure sublimé, encore usité en termes de pharmacie.
    • Dans les doses permises et malgré l’effroi du mercure ils administrèrent du calomel. — (Gustave Flaubert, Bouvard et Pécuchet, Lemerre, Paris, 1881)
    • Reprenons nos esprits, et de ce rhum qui, je vous en fiche mon billet, vaut tous les calomels du monde. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 469)
    • Le chlorure mercureux Hg2Cl2, sel connu depuis longtemps sous les noms de dragon mitigé, de mercure sublimé doux et surtout de calomel, existe, comme nous le savons, à l'état naturel. — (Clément Duval, Que sais-je?, n° 317 : Le mercure, Presses universitaires de France, 1968, page 83)
    • Ce n’est pas de la confiture de fraises… Il m’observe, il hésite un instant et il dit : « C’était bien de la confiture de fraises, mais ce que tu y voyais, c’était un peu de calomel. On l’avait mélangé avec elle, on espérait que tu ne t’apercevrais de rien, je sais que tu détestes le calomel, mais il faut absolument que tu en prennes… » — (Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983, collection Folio, page 46)
    • Une combinaison d’électrodes qu’on pourrait utiliser pour déterminer le pH est constituée par une électrode à hydrogène reliée par un pont salin à une électrode au calomel. — (Peter William Atkins, ‎Loretta Jones, Principes de chimie, 2007)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CALOMEL. n. m.
Ancien nom du protochlorure de mercure sublimé, encore usité en termes de Pharmacie.

Littré (1872-1877)

CALOMEL (ka-lo-mèl et ka-lomé-las') s. m..
  • Terme de chimie. Ancien nom du protochlorure de mercure.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CALOMEL, s. m. terme de Pharmacie, nom qu’on donne au mercure doux, sublimé jusqu’à quatre fois ou même davantage. Voyez Mercure.

Il paroît que cette dénomination a été d’abord donnée à l’éthiops minéral, & est composée des deux mots Grecs ϰαλὸς, beau, & μέλας, noir, parce que les corps pâles ou blancs qu’on en frotte, deviennent noirs. Voyez Ethiops.

D’autres veulent qu’elle ait été donnée dès le commencement au mercure doux, par la fantaisie d’un certain Chimiste qui se faisoit servir dans ses opérations par un noir, & que cette dénomination fait allusion tout-à-la-fois à la couleur de l’aide qui étoit noir, & à la beauté du médicament qui étoit d’une fort belle apparence. (N)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « calomel »

Καλὸς, beau, et μέλας, noir : ainsi nommé, dit-on, parce que le chimiste qui le découvrit, vit, dans la préparation, se changer une belle poudre noire en une poudre blanche.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « calomel »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
calomel kalɔmɛl

Évolution historique de l’usage du mot « calomel »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « calomel »

  • Les auteurs sont clairs. Pour Guy Lecuivre, « c’est une légende mouzonnaise confortée par Victor Thiriet, ancien médecin militaire, qui, selon sa petite-fille, aurait été appelé à Baybel pour y soigner l’Empereur et aurait diagnostiqué “C’est le foie… Du calomel”. » Le calomel est un ancien médicament à base de mercure. , Edition Verdun | L’empereur a dormi à la ferme de Baybel ? Une fake news
  • La solution de calomel peut être pulvérisée en toute sécurité sur les livres, mais étant donné le coût pour les finances publiques des trois pulvérisations quotidiennes définies par la posologie, le gouvernement en accord avec le conseil scientifique a estimé qu’il fallait traiter uniquement les livres atteints du Covid-19 présentant des symptômes graves. À cette fin, ils seront donc préalablement testés au moyen d’écouvillons spécifiques. Fabriqués en Chine, ce matériel indispensable au dépistage des romans, essais, bande-dessinées et recueils de poésie a mis, hélas, près de trois mois à nous parvenir malgré des commandes passées dès le début du mois de mars par le gouvernement. Ceci justifie le retard du déconfinement des livres qui mettront donc trois semaines de plus que les êtres humains à entrer dans le «monde d’après» pour «se réinventer et retisser du lien social». Le Figaro.fr, Barbara Lefebvre: «Et maintenant, la mise en quarantaine des livres de bibliothèque...»
  • Lowe veut être tenu informé en temps réels. Il dispose pour cela d’un allié dans la place : Archibald Arnott médecin de l’armée britannique qui assiste le docteur de Napoléon, Francesco Antommarchi, un Corse lui aussi, arrivé sur l’île en septembre 1819, en même temps que le curé. Contre l’avis du médecin français, Arnott a fait administrer à Napoléon une forte dose de calomel, un puissant laxatif. , VIDÉO. Il y a 198 ans, le 5 mai 1821, Napoléon expirait à Sainte-Hélène - Draguignan.maville.com

Traductions du mot « calomel »

Langue Traduction
Espagnol calomelano
Italien calomelano
Allemand kalomel
Portugais calomelano
Source : Google Translate API

Synonymes de « calomel »

Source : synonymes de calomel sur lebonsynonyme.fr

Calomel

Retour au sommaire ➦

Partager