La langue française

Bronchorrhée

Définitions du mot « bronchorrhée »

Trésor de la Langue Française informatisé

bronchorrhée , subst. fém.[Dans les bronchites chroniques] « Irritation de la muqueuse des bronches, avec expectoration abondante de crachats »; synon. pituite, flux muqueux(attesté dans Besch. Suppl. 1845-46, Lar. 19e-20e, Littré, Guérin 1892, Rob., Quillet 1965)

Wiktionnaire

Nom commun

bronchorrhée \bʁɔ̃.kɔ.ʁe\ féminin

  1. (Médecine) Pituite, flux muqueux dans les bronches.
    • L’auscultation révèle à gauche des râles crépitants nombreux au centre, muqueux en dessous, gros et gargouillants au bas. À droite des râles crépitants fins dans la moitié inférieure. Jusqu’ici les mouvements respiratoires ont été normaux. Je diagnostique avec assurance une bronchite double sans miliaires et sans hépatisation ; l’expectoration abondante est visqueuse et muqueuse. — Le 14, la malade crache toujours plus ; mais le bas du poumon gauche devient mat, et ses râles consonnants avec résonnance de la voix. Le soir un second frisson. Le 15, la bronchorrhée est purulente et les crachats gros et nummulaires. Abondante transpiration. Dès ce moment, la bronchite entre dans une période de résolution apparente et il se fait un temps d’arrêt. Vers le 26, la fièvre se relève plus vive encore, et la colliquation commence avec les sueurs, la diarrhée et le marasme rapide. — (« Société vaudoise de médecine : Séance du 4 novembre 1869 », in Bulletin de la Société médicale de la Suisse romande, troisième année, Librairie Rouge et Dubois, Éditeurs, Lausanne, 1869)
    • Cette bronchorrhée s’accompagne d’une toux quinteuse, pénible parfois d’une dyspnée, d’une hémoptysie. — (Serge Jeandeau, Pneumologie, 2007)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BRONCHORRHÉE (bron-ko-rrée) s. f.
  • Terme de médecine. Nom de l'affection vulgairement appelée pituite, flux muqueux.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bronchorrhée »

(Date à préciser) Dérivé de bronche avec le suffixe -rrhée.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Βρόγχος, gorge, et ῥεῖν, couler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bronchorrhée »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bronchorrhée brɔ̃ʃɔre

Évolution historique de l’usage du mot « bronchorrhée »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bronchorrhée »

  • Il s’agit plus précisément d’une maladie respiratoire aigue de l’enfant de moins de 2 ans. Elle est causée par un virus (dans 70% des cas par le virus respiratoire syncytial VRS, ou encore le metapneumovirus, l’influenza, le rhinovirus…). Il s’attaque aux muqueuses de l’appareil respiratoire. Ces principaux symptômes sont des sécrétions nasales (rhinorrhée) et bronchiques (bronchorrhée) importantes, de la toux et  de la fatigue (dyspnée). Figaro Santé, Rééducation de la bronchiolite - Qu’est ce que c’est ? - Fiches santé et conseils médicaux

Traductions du mot « bronchorrhée »

Langue Traduction
Anglais bronchorrhœa
Source : Google Translate API

Synonymes de « bronchorrhée »

Source : synonymes de bronchorrhée sur lebonsynonyme.fr

Bronchorrhée

Retour au sommaire ➦

Partager