La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « bouterolle »

Bouterolle

[butœrɔl]
Ecouter

Définitions de « bouterolle »

Bouterolle - Nom commun

  • (Héraldique) Figure représentative d'une garniture métallique au bout d'un fourreau, utilisée dans les armoiries.

    Dans les armoiries anciennes, la bouterolle se distinguait par son allure métallique et imposante, couronnant le fourreau avec majestuosité.
    (Citation fictive)
  • Garniture métallique fixée à l'extrémité d'un fourreau d'épée ou de sabre.

    Dans le chaos de la bataille, le seul son distinct était le cliquetis métallique des bouterolles des sabres quand les soldats les replaçaient dans leurs fourreaux.
    (Citation fictive)
  • (Art) Instrument employé par les lapidaires, les orfèvres et en chaudronnerie pour travailler le métal, notamment pour former ou rabattre un rivet.

    Dans l'atelier, le lapidaire expert manipule avec habileté la bouterolle, cet outil indispensable pour sculpter les plus précieuses gemmes.
    (Citation fictive)
  • (Serrurerie) Entaille parallèle à la tige sur le panneton d'une clé permettant l'insertion de celle-ci dans une serrure spécifique.

    Dans le monde de la serrurerie, la bouterolle n'est pas qu'une simple entaille sur le panneton d'une clé, c'est le sésame qui permet l'insertion précise de cette dernière dans une serrure spécifique.
    (Citation fictive)
  • Récipient de grande taille, muni d'un couvercle, en forme de borne, confectionné en paille tressée recouverte de chaux, utilisé historiquement pour le stockage des œufs grâce à son remplissage de balle ou de son.

    Dans les recoins de sa mémoire, elle revoyait encore la bouterolle, cette énorme jarre en paille tressée enduite de chaux où sa grand-mère conservait précieusement les œufs au frais, à l'abri de la chaleur estivale.
    (Citation fictive)

Étymologie de « bouterolle »

Du verbe bouter, signifiant « ce qui se boute, s'adapte », avec l'ajout du suffixe -erolle, comme dans banderole. En wallon, le mot est boteroule. Sa forme évoque aussi une borne bouteroue.

Usage du mot « bouterolle »

Évolution historique de l’usage du mot « bouterolle » depuis 1800

Fréquence d'apparition du mot « bouterolle » dans le journal Le Monde depuis 1945

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Synonymes de « bouterolle »

Citations contenant le mot « bouterolle »

  • La religieuse illusoire et sensible au graine de bouterolle ont peut lui enlever 50% de ces PV avec mais pas plus malheureusement.
    Millenium — Guide Sekiro : Religieuse corrompue, corrupted monk, boss, soluce, astuce - Millenium
  • Généralement, les hommes, pouvant mesurer jusqu’à 1,80 m, sont enterrés en présence de leur lance en bois dont il reste la pointe en fer à hauteur de la tête, d’une épée d’environ 70 cm, également en fer, dans un fourreau accompagné de diverses pièces métalliques (bouterolle, anneaux de baudrier) servant aux spécialistes à bien dater l’âge de l’ensemble.
    La Croix — Près de Troyes, une nécropole exceptionnelle de guerriers gaulois
  • Ainsi naquirent peu à peu les solides ossatures des deux battants du portail et toute la décoration symétrique qui fut ensuite montée comme autrefois: aux rivets, chauffés à blanc et battus au marteau et à la bouterolle et contre bouterole (outils permettant de ne pas écraser les tètes semi- sphériques des rivets). 700 kilos de fer auront ainsi été lentement et sûrement travaillés. Pas moins.
    La-R%C3%A9publique-des-Pyr%C3%A9n%C3%A9es — Escos : un portail comme véritable oeuvre d’art - La République des Pyrénées.fr

Traductions du mot « bouterolle »

Langue Traduction
Anglais snap
Source : Google Translate API


Sources et ressources complémentaires

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.