La langue française

Boujaron

Définitions du mot « boujaron »

Trésor de la Langue Française informatisé

BOUJARON, subst. masc.

MAR. vx. Mesure en fer-blanc contenant un seizième de litre pour la distribution des boissons aux marins.
P. méton. Ration d'eau-de-vie des marins. Un boujaron de tafia :
1. Spécialiste de la patrouille et des coups de main, mon escouade devint le noyau de la section franche et les amateurs étaient nombreux (...) bien entendu à cause du supplément de pinard et du triple boujaron de rhum dont nous jouissions... Cendrars, La Main coupée,1946, p. 145.
P. métaph. :
2. Je n'ai jamais eu, en vingt ans, de besogne si pressante (...) que je n'aie d'abord lu Maurras. C'est mon « boujaron », comme disent les marins, verre de remontant pour la journée. L. Daudet, Ch. Maurras et son temps,1928, p. 124.
Prononc. et Orth. Dernière transcr. dans DG : bou-jà-ron. Pour le terme de mar., Lar. 19e: ,,on l'appelle aussi bougeron``. Étymol. et Hist. 1792 mar. boujarron « petite mesure d'alcool » (Romme, Dict. de la marine fr., p. 99 d'apr. R. Arveiller dans Fr. mod., t. 25, p. 306); fin xviiies. boujaron (Coignet, Cahiers, p. 163 dans Brunot t. 9, p. 977). Empr. au prov. boujarroun « petite mesure de fer-blanc qui sert à distribuer les liquides à l'équipage d'un navire », issu p. métaph. iron. de boujarroun « bougre, sodomite » (v. Mistral), empr. au lat. bulgarus « bulgare » (v. bougre); mais le rapport sém. entre « sodomite » et « mesure » reste obscur. L'esp. bujarrón, proposé comme étymon par FEW t. 1, s.v. bulgarus et Rupp., p. 107, n'a que le sens de « sodomite » (v. Cor. et Al.).
BBG. − Rupp. 1915, p. 107.

Wiktionnaire

Nom commun

boujaron \bu.ʒa.ʁɔ̃\ masculin

  1. (Marine) Récipient, le plus souvent de fer-blanc, qui sert dans la cambuse à distribuer des rations de divers liquides à un équipage et qui contient un peu moins d’un seizième de litre.
    • Du linge, un boujaron fait d’une calebasse,
      Un brin de buis breton, et ce vieux chapelet
      De Saint-Malo, voilà l’héritage au complet.

      — (Jean Richepin, Le Flibustier, Librairie Charpentier et Fasquelle, Paris, 1902, page 16)
  2. (Par extension) Ration journalière d’alcool que percevaient les marins en service dans les colonies, ou les pêcheurs dans certains pays.
    • En Islande, chaque équipe recevait une distribution avant et après le quart de pêche. Il y avait de la sorte six boujarons réglementaires ; le boujaron est de six centilitres. Soit déjà trente-six centilitres d’alcool par jour à chaque homme ! — (J-M Grossetête, La grande pêche de Terre-Neuve et d'Islande, Ancre de Marine Editions, 2001, réédition de l'édition originale de 1921, page 176-177)
  3. (Rare) (Désuet) Sodomite, bougre Référence nécessaire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOUJARON. n. m.
T. de Marine. Petite mesure de fer-blanc qui sert, dans la cambuse, à distribuer des rations de divers liquides à l'équipage et qui contient un peu moins du seizième d'un litre. Un boujaron d'eau-de-vie.

Littré (1872-1877)

BOUJARON (bou-ja-ron) s. m.
  • Terme de marine. Petite mesure de fer-blanc qui sert dans la cambuse à distribuer les divers liquides à l'équipage, et contient le seizième d'une pinte (un peu moins du seizième d'un litre).
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « boujaron »

De l'occitan bojarron (« fripon », « coquin »)[1].

Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Espagn. bujaron, sorte de pot (voy. BOUCARO).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « boujaron »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
boujaron buʒarɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « boujaron »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « boujaron »

  • À Binic-Étables-sur-Mer, au bout d’une impasse, un pavillon ordinaire. Sous la boîte aux lettres, un écriteau : Cidre bouché, boujaron. « Bienvenue, sourit Martine Barreau. Mon mari ne devrait pas tarder, il est dans le verger ». À grandes enjambées, ce dernier s’approche. La poignée de main est virile. Jacques Barreau endosse ses 72 printemps aussi bien qu’il ramasse des kilos de pommes à l’automne. Ses mains, endurcies par des années de labeur, témoignent d’un amour inconditionnel pour le travail, la terre et le fruit que l’on peut en récolter. Son trésor est là, à portée de main… Le Telegramme, Insolite. Jacques fait renaître le boujaron, l'eau-de-vie des marins - LeTelegramme Soir

Traductions du mot « boujaron »

Langue Traduction
Anglais boujaron
Espagnol boujaron
Italien boujaron
Allemand boujaron
Chinois 布加龙
Arabe بوغارون
Portugais boujaron
Russe boujaron
Japonais boujaron
Basque boujaron
Corse boujaron
Source : Google Translate API

Synonymes de « boujaron »

Source : synonymes de boujaron sur lebonsynonyme.fr

Boujaron

Retour au sommaire ➦

Partager