La langue française

Blatier

Définitions du mot « blatier »

Trésor de la Langue Française informatisé

BLATIER, subst. masc.

Vx. Commerçant en blé, ou en grains (cf. Du Camp, Mémoires d'un suicidé, 1853, p. 206; J. de La Varende, Le Troisième Jour, p. 200).
En emploi de subst. apposé. Marchand blatier.
Rem. Emploi attesté dans Littré, Lar. 19e-20eet Rob.
Prononc. ET ORTH. : [blatje]. Fér. Crit. t. 1 1787 recommande de ne pas dire bladier. À comparer avec Nouv. Lar. ill. : ,,on dit aussi bladier et blatrier`` (Ac. Compl. 1842 et Lar. 19e, s.v. blatrier, renvoient à blavier). Besch. 1845 écrit blâtier (avec accent circonflexe).
Étymol. ET HIST. − 1267-68 bläetier, blatier « revendeur de grain » (E. Boileau, Métiers, 20 dans T.-L.). Prob. adaptation d'un lat. médiév. *bladatarius formé d'apr. bladataria « entrepôt à grains » (ca 1192-1219 dans Du Cange t. 1, p. 673c) cf. a.fr. blaeterie « id. » (1231 dans Gdf.). Le suff. -ataria/ atarius permet d'opposer ces mots à blaierie (*bladaria) « terre à blé » (ca 1200 dans Gdf.) et à blaier « gardien de terres semées en blé » (1326 dans Gdf. mais déjà blaerius 1281 dans Du Cange s.v.).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Nom commun

blatier \bla.tje\ masculin (pour une femme on dit : blatière)

  1. Celui qui achète du blé pour le revendre. Courtier en céréales, plus particulièrement en blé.
    • Ce qui est sûr, c’est que les blatiers étaient nombreux dans le Lauragais vers 1800. — (Jack Thomas, Le temps des foires – Foires et marchés dans le Midi toulousain de la fin de l’Ancien Régime à 1914, 1993)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BLATIER. n. m.
Celui qui achète du blé pour le revendre.

Littré (1872-1877)

BLATIER (bla-tié ; l'r ne se lie pas ; au pluriel l's se lie : les blatiers au marché, dites : les bla-tié-z au marché) s. m.
  • Celui qui vend du blé sur les marchés.

    Adjectivement. Marchand blatier.

HISTORIQUE

XIIIe s. Se estagier de Paris achetoit blé por revendre, et blatier ou talemelier viegnent seur le marchié, Liv. des mét. 18. Quiconques veut estre blaetiers, c'est à savoir venderes de blé, et de toutes autres manieres de grain bon et beau, ib. 20.

XVe s. Et [les Anglois] estoient sur penneaux assez de pareille façon que portoient les blatiers du pays de France, Monstrelet, liv. I, chap. 203.

XVIe s. Desjà l'Esté et Ceres la bletiere…, Ronsard, 135.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* BLATIER, s. m. (Commcrce & Police.) marchand qui achete le blé sur les greniers des campagnes, pour le revendre dans les marchés des villes. Ce mot vient du vieux terme Latin bladus, fruit ou semence. Il y avoit une communauté de blatiers à Paris du tems de S. Loüis, & ce prince leur donna des statuts. Il y a plus de trois siecles que ceux de cette ancienne communauté sont réduits à vendre à petite mesure, & ont été nommés regratiers ou grainiers ; ceux qui font ce grand commerce se nomment marchands de grains. Le nom de blatiers n’est donc resté qu’à une cinquantaine de petits marchands forains, qui vont avec des chevaux ou des ânes chercher le blé dans les campagnes, & qui l’amenent à somme dans les marchés des grandes villes.

Ce commerce a son avantage & son inconvénient pour le public. Les blatiers facilitent la vente des grains à ceux qui n’en ont qu’une petite quantité : mais aussi ce grain, qu’ils achetent & sur lequel ils gagnent, revient plus cher entre les mains de celui qui doit le consommer. Il est de la bonne police d’avoir l’œil sur ces petits commerçans, & de les empêcher de mêler les grains, de les falsifier, & de les faire renfler, ce qu’ils appellent blatrer.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « blatier »

(Date à préciser) De l’occitan blat (« blé ») et -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bas-lat. bladarius, du bas-lat. bladum, blé (voy. BLÉ).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « blatier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
blatier blatie

Évolution historique de l’usage du mot « blatier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « blatier »

  • QUIZ - Qui était le «fumiste»? Que faisait le «blatier»? Le Figaro vous propose de le découvrir en un court test. Le Figaro.fr, Connaissez-vous ces noms de métiers oubliés?

Traductions du mot « blatier »

Langue Traduction
Anglais blatter
Espagnol estruendo
Italien blatter
Allemand plappern
Chinois 打击
Arabe بثثره
Portugais blatter
Russe блаттер
Japonais はねる
Basque blatter
Corse sfocatura
Source : Google Translate API

Synonymes de « blatier »

Source : synonymes de blatier sur lebonsynonyme.fr

Blatier

Retour au sommaire ➦

Partager