La langue française

Blanc-manger

Définitions du mot « blanc-manger »

Trésor de la Langue Française informatisé

BLANC-MANGER, subst. masc.

Entremets à base de gelée et de lait d'amandes :
1. Il [Réhu] la dépeint [MmeTallien] nue jusqu'aux flancs... Il a vu cela, lui, toute cette chair d'espagnole, grassouillette et pâle, nourrie de blancs-mangers... A. Daudet, Immortel,1888, p. 111.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. du xixeet du xxesiècle.
P. métaph. :
2. Nous sommes de bien grossiers personnages, et ce beau monde qui vit de blanc-manger littéraire a bien raison de nous mépriser. Sainte-Beuve, Nouveaux lundis,t. 1, 1863-69, p. 315.
Rem. Attesté dans Lar. 19e, Guérin 1892.
Prononc. ET ORTH. : [blɑ ̃mɑ ̃ ʒe]. Au plur. des blancs-mangers.
Étymol. ET HIST. − 1275-1300 « aliment blanc, à base de lait, d'amandes et de blanc de volaille » (Bataille de Karesme et de Charnage dans Fabliaux, éd. Barbazan et Méon, IV, 91, 355 dans T.-L.). Composé de l'adj. blanc* et de manger*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 10.

Wiktionnaire

Nom commun

blanc-manger \blɑ̃.mɑ̃.ʒe\ masculin

  1. (Europe) (Cuisine) Dessert à base de lait, d’amandes, de sucre et d’un aliment épaississant.
    • Car, pour le bal, c’est une chose décidée, et je ferai les invitations dès que Nicholle aura fait les provisions nécessaires pour le blanc-manger et les fromages glacés. — (Jane Austen, Orgueil et Préjugé, Paschoud, 1822)
    • Les circonvolutions compactes étaient enveloppées de dure-mère, ornées d’un réseau de nerfs et alimentées par d’épaisses artères qui ressemblaient à des galeries dans du blanc-manger. — (Belinda Bauer, Cadavre 19, traduit de l’anglais par Christine Rimoldy, 10/18, 2015, page 141.)
  2. (Québec) (Cuisine) Dessert à base de lait, de sucre et de fécule de maïs.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BLANC-MANGER. n. m.
T. de Cuisine. Espèce de gelée qui se fait communément avec du lait, des amandes, du sucre et de la colle de poisson. Des blancs-mangers.

Littré (1872-1877)

BLANC-MANGER (blan-man-jé) s. m.
  • Terme de cuisine. Espèce de gelée qui se fait communément avec du lait, des amandes, du sucre et de la colle de poisson.

    Au plur. Des blancs-mangers.

HISTORIQUE

XIIIe s. La sele qui au cheval fu Estoit faite d'un blanc-mangier, Fabliaux, Barbazan, t. IV, p. 71.

XIVe s. Blanc mengier de chapons pour malades, Ménagier, II, 5.

XVIe s. Poules bouillies et graz chappons on blanc manger, Rabelais, Pant. IV, 59.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « blanc-manger »

Blanc, manger.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Doit son nom à sa couleur blanchâtre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « blanc-manger »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
blanc-manger blɑ̃kmɑ̃ʒe

Évolution historique de l’usage du mot « blanc-manger »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « blanc-manger »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « blanc-manger »

Langue Traduction
Anglais blancmange
Espagnol flan
Italien biancomangiare
Allemand blancmanger
Portugais manjar-branco
Source : Google Translate API

Synonymes de « blanc-manger »

Source : synonymes de blanc-manger sur lebonsynonyme.fr

Blanc-manger

Retour au sommaire ➦

Partager