La langue française

Bibus

Sommaire

  • Définitions du mot bibus
  • Étymologie de « bibus »
  • Phonétique de « bibus »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bibus »
  • Citations contenant le mot « bibus »
  • Traductions du mot « bibus »

Définitions du mot bibus

Trésor de la Langue Française informatisé

BIBUS, subst. masc.

Vx et fam. [Avec une nuance de mépris] Chose sans importance, sans valeur :
Quoi! pour des vanités, des bibus, des sornettes, Se sabrer, s'éventrer avec des baïonnettes ... A. Pommier, Crâneries et dettes de cœur,1842, p. 125
Loc. De bibus. Sans importance, sans valeur. C'est une affaire de bibus; ce sont des raisons de bibus (Ac.1798-1878).
[En parlant d'une pers.] Homme de rien, idiot (cf. Balzac, Œuvres diverses, t. 1, 1850, p. 519).
Usuel. Étagère bibus, bibus. Petit meuble à étagères où l'on place des bibelots, des livres.
PRONONC. : [bibys]. Durée mi-longue sur la 2esyll. dans Passy 1914. Pour la prononc. de s final dans bibus, angélus, autobus, blocus, cactus, etc., cf. Kamm. 1964, p. 199. Cf. déjà Ac. 1798 : ,,on prononce l's`` (cf. également Ac. 1835, 1878).
ÉTYMOL. ET HIST. − Av. 1660 de bibus « de rien » (Scarr., Ép. à M. d'Aumale dans DG : Les rimailleurs de bibus Nommez poetes par abus); cf. 1670 (Hauter., Souper mal appr. ds Le Roux : Ventre bleu! Quittez-là vos raisons de bibus). Composé de la racine onomat. bib- « indiquant quelque chose de peu de valeur », v. babiole, bibelot et de la finale lat. -bus p. anal. avec l'expr. jur. fréq. de quibus [agitur] « ce dont il s'agit », d'où a été tirée l'expr. fam. Quibus « argent ».
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 409.

Wiktionnaire

Nom commun

bibus \bi.bys\ masculin invariable

  1. (Vieilli) (Désuet) Chose frivole, sans importance, sans valeur ou sans raison d’être.
    • De bibus, de rien.
    • François-Henri Désérable, ce jeune romancier frémissant du XXIe siècle, qui cultive un goût pour les mots précieux (puddlé, zinzolin, bardache, rogommeuse, bibus, en valdrague, à la venvole), nous entraîne dans un Paris survolté .... — (Jean-Claude Raspiengeas,- Un vie fulgurante, équation à multiples inconnues- Journal La Croix, page 11, 26 mars 2015)
  2. (Mobilier) Meuble de petite taille constitué d’étagères.
    • Je reviens dans le salon avec ce disque, que je place sur le lecteur situé sur un bibus. — (Médéric, La Passion d’Emilie, page 189, 2009, Publibook)
  3. (Québec) (Boisson) (Vieilli) (Rare) Breuvage chaud réconfortant pris en soirée ou à l'heure du coucher (e.g. chocolat chaud, café de son torréfié à base de mélasse, café décaféiné, etc.). → voir bubusse
    • Prendre son petit bibus. — Les jeunes campeurs, dont certains se retrouvaient hors du cocon familial pour la première nuit de leur vie, ne purent s'endormir qu'après avoir pris un bibus, à même leur gamelle en fer-blanc.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BIBUS (bi-bus') s. m.
  • Terme de mépris, employé uniquement dans la locution de bibus, qui signifie sans valeur, sans importance. C'est une affaire de bibus. Ce sont des raisons de bibus. Princesse, quittez donc logogriphe et rébus ; Ce sont les vains efforts des esprits de bibus, Chaulieu, à Mme de Conti. Ils se seraient coupé la gorge pour quelques querelles de bibus, Voltaire, Lett. d'Argental, 17 janv. 1765.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bibus »

D’un radical bib signifiant « menue chose » que l’on retrouve dans rabibocher, babiole, bibelot, bimbelot, etc. ; avec un suffixe latin.
Dans le sens de breuvage chaud, le mot est une variante de bubusse peut-être influencée par le latin bibere (i.e. boire).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Origine ignorée. Cependant comparez l'ancien français bibete : XVe siècle : Par une bibete de feu qui monta au plus haut de la grange, le feu se y print, Du Cange, bibeta. Voyez aussi la locution populaire, un vieux bibon, pour un barbon. Y aurait-il dans ces mots un radical bib à sens péjoratif ?

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bibus »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bibus biby

Évolution historique de l’usage du mot « bibus »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bibus »

  • L’activité de l’aéroport étant amenée à évoluer progressivement au cours du mois de juin, l’offre de transport proposée sur la ligne 40 est susceptible d’être modifiée en conséquence. Les horaires sont disponibles sur le site bibus.fr, rubrique Info trafic ligne 40 et dans l’application Bibus. En heures creuses, la navette aéroport ne marque pas l’arrêt à Prat Pip et Saint-Thudon. La tarification est celle en vigueur sur le réseau Bibus. Le Telegramme, Le réseau Bibus s’adapte au trafic de l’aéroport - Brest - Le Télégramme

Traductions du mot « bibus »

Langue Traduction
Anglais bibus
Espagnol bibus
Italien bibus
Allemand bibus
Chinois 比比斯
Arabe مريلة
Portugais bibus
Russe bibus
Japonais ビバス
Basque bibus
Corse bibus
Source : Google Translate API
Partager