La langue française

Bibelotier, bibelotière

Définitions du mot « bibelotier, bibelotière »

Trésor de la Langue Française informatisé

BIBELOTIER, IÈRE, subst. et adj.

A.− Emploi subst.
1. Vx. Artisan, fabricant de bibelots; personne tenant un commerce de bimbeloterie. Synon. moins usité de bimbelotier.
Rem. Attesté dans Nouv. Lar. ill., Lar. 20e, Quillet 1965.
2. Amateur, collectionneur de bibelots :
1. Bibelotier, et sa femme plus encore que lui-même, il carottait de belles choses à mes grands-parents... R. de Montesquiou, Mémoires,t. 1, 1921, p. 251.
P. anal. Les bibelotiers du style [les Goncourt] (Thibaudet, Hist. de la litt. fr. de 1789 à nos jours,1936, p. 365).
3. Arg. des typographes. Ouvrier chargé de l'impression des bibelots ou bilboquets (cf. bibelot C 2 et bilboquet).
Rem. Cf. E. Boutmy, Les Typographes parisiens, 1874; G. Fustier, Suppl. au dict. de la lang. verte d'A. Delvau, 1883; Ch.-L. Carabelli, [Lang. de l'impr.].
B.− Emploi adj. [Gén. en appos. ou attribut d'un nom de pers.] Vendeur, amateur ou collectionneur de bibelots. Un baron bibelotier (Giraudoux, Siegfried et le Limousin,1922, p. 229):
2. Il est quelque peu bibelotier et très amusant à entendre raconter la fabrication toute primitive des émaux cloisonnés. E. et J. de Goncourt, Journal,1874, p. 988.
[Appliqué à un inanimé abstr.] L'insenséisme bibelotier de cette maison (E. et J. de Goncourt, Journal,1882, p. 189).
PRONONC. ET ORTH. − Cf. bibeloteur.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1467, juin « celui qui fabrique ou vend des bibelots » (Ord. de L. XI sur l'organis. des corps de mét. de Paris dans Gdf. Compl.) − xvies., ibid.; repris au xixes. 1861, juin (E. et J. de Goncourt, Journal, t. 1, p. 929); 2. 1874 arg. des typographes « ouvrier qui ne travaille que dans les moments de presse » (E. Boutmy, Les Typographes parisiens, p. 35). Dér. de bibelot*; suff. -ier*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 8.

Wiktionnaire

Nom commun

bibelotier \bi.blɔ.tje\ masculin (pour une femme on dit : bibelotière)

  1. Personne qui achète, revend, collectionne, s'intéresse aux bibelots.
    • La devanture d’un bibelotier.
    • Vous savez que je me promène beaucoup dans Paris, comme les bibelotiers qui fouillent les vitrines. Moi je guette les spectacles, les gens, tout ce qui passe, et tout ce qui se passe. — (Guy de Maupassant, Les Tombales, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 60.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « bibelotier »

 Dérivé de bibelot avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bibelotier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bibelotier bibœlɔtie

Évolution historique de l’usage du mot « bibelotier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bibelotier »

  • Chaque après-midi durant les vacances de la Toussaint, le château de Picquigny vit au temps du Moyen-Age. Cirier, forgeron, bibelotier et bien d'autres métiers animeront le village reconstitué par les bénévoles. France 3 Hauts-de-France, Un village médiéval au château de Picquigny (80) - France 3 Hauts-de-France
  • Pour qui craignait, au regard de la tiédeur des dernières œuvres d’Allen, que pareil projet en costumes et décors grand style constitue une invitation au repli sur un exercice de nostalgie bibelotière, Café Society se révèle, malgré ses accès de mollesses et de commentarisme, une très plaisante surprise, et sa variation la plus sensible depuis des années sur le motif du dépit amoureux. Tandis que le cinéaste manifeste sa jubilation à naviguer parmi les fétiches et les mythes adorés de l’époque, égrenant à l’envi les noms de Fred Astaire, Errol Flynn, Judy Garland ou Billy Wilder, même les traits les plus exténués de son écriture comique, filtrant la doublure d’un envers las, participent à tisser la toile spleenétique du film. Ainsi sa partition de punchlines juives pour piano mécanique, qui n’émeuvent pourtant plus que ses groupies équipées d’une fonctionnalité «rires enregistrés», se trouve relue sous un autre jour à la faveur de la belle scène conclusive du film, où se déploie la parade colorée de désenchantement contenu d’un réveillon du nouvel an - l’année n’est pas spécifiée, mais on jurerait que c’est 1939. Libération.fr, «Café Society», haut de glam - Culture / Next

Images d'illustration du mot « bibelotier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « bibelotier »

Langue Traduction
Anglais trinket
Espagnol baratija
Italien gingillo
Allemand schmuckstück
Chinois 饰品
Arabe حلية
Portugais bugiganga
Russe безделушка
Japonais 小物
Basque trinketean
Corse trinket
Source : Google Translate API

Synonymes de « bibelotier »

Source : synonymes de bibelotier sur lebonsynonyme.fr

Bibelotier

Retour au sommaire ➦

Partager