La langue française

Bibelotage

Définitions du mot « bibelotage »

Trésor de la Langue Française informatisé

BIBELOTAGE, subst. masc.

Familier
A.− Action de bibeloter, manie de celui qui collectionne des bibelots :
1. Je prends, afin d'occuper mes moments creux, la manie, puis le vice du bibelotage, du bric-à-brac. A. Arnoux, Double chance,1958, p. 31.
Rem. Attesté dans Nouv. Lar. ill., Lar. encyclop., Rob., Quillet 1965.
,,Petit trafic, échange de marchandises`` (L. Rigaud, Dict. du jargon parisien, 1878) :
2. ... elle ne détestait pas ça, les tripotages d'argent l'amusaient, ce bibelotage de marchande à la toilette chatouillait ses passions de vieille commère. Zola, L'Assommoir,1877, p. 645.
B.− P. ext. Occupation futile, petits travaux de peu d'importance. S'occuper de bibelotages (Quillet 1965) :
3. Ils [les Goncourt] avaient derrière eux, quand ils débutèrent comme romanciers, dix ans de bibelotages, de livres d'ailleurs excellents sur l'art du xviiiesiècle... Thibaudet, Hist. de la litt. fr. de 1789 à nos jours,1936, p. 364.
Faire du bibelotage. ,,S'amuser à des riens`` (G. Delesalle, Dict. arg.-fr. et fr.-arg., 1896).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1877 « manie de celui qui s'occupe de bibelots », supra ex. 2. Dér. de bibeloter* étymol. 1 et 2; suff. -age*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 2.

Wiktionnaire

Nom commun

bibelotage \bi.blɔ.taʒ\ masculin

  1. Action de bibeloter.
    • […] car elle ne détestait pas ça, les tripotages d’argent l’amusaient, ce bibelotage de marchande à la toilette chatouillait ses passions de vieille commère. — (Émile Zola, Les Rougon-Macquart : l’Assommoir, 1877)
  2. (Figuré) Fait de s’occuper à des choses de peu d’intérêt.
    • Autrefois, je me suis amusé à noter les coutumes étranges des peuples que je visitais. Mais ce bibelotage ne m’a laissé qu’une sensation pénible d’ennui. — (Ernest Psichari, Le voyage du centurion : Les voix qui crient dans le désert, L’Harmattan, 1948, page 122)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « bibelotage »

(Siècle à préciser) Composé de bibeloter et -age.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bibelotage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bibelotage bibœlɔtaʒ

Évolution historique de l’usage du mot « bibelotage »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bibelotage »

  • Du "bibelotage", persiflera Pissarro, le mentor des débuts, face aux objets insolites créés par Gauguin, tel le Coffret, réalisé en 1884, dont une face est ornée de danseuses inspirées de Degas et l'autre incrustée de netsuke japonais.   LExpress.fr, Au Grand Palais, Gauguin, artiste et artisan - L'Express
  • Non seulement Gauguin avait encore plus de difficultés à vendre ses sculptures que ses toiles, mais son travail était incompris de ses amis. Pissaro le qualifiait de "bibelotage", d'autres évoquaient un "art de matelot". Le Point, Gauguin au Grand Palais, à la recherche de l'art total - Le Point

Images d'illustration du mot « bibelotage »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « bibelotage »

Langue Traduction
Anglais trinket
Espagnol baratija
Italien gingillo
Allemand schmuckstück
Chinois 饰品
Arabe حلية
Portugais bugiganga
Russe безделушка
Japonais 小物
Basque trinketean
Corse trinket
Source : Google Translate API

Synonymes de « bibelotage »

Source : synonymes de bibelotage sur lebonsynonyme.fr

Bibelotage

Retour au sommaire ➦

Partager