La langue française

Bavardise

Définitions du mot « bavardise »

Trésor de la Langue Française informatisé

Bavardise, subst. fém.Synon. vieilli de bavardage (cf. Giraudoux, Siegfried, 1928, p. 80; attesté dans la plupart des dict. gén. du xixeet du xxes.). Dernière transcr. dans DG : bà-vàr-diz. 1reattest. 1562 (Du Pinet, Pline, XXVIII, 19 dans Gdf. Compl.); attest. isolée, à nouv. empl. au xviiies. par J.-J. Rousseau dans Littré; dér. de bavard, suff. -ise*. Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Nom commun

bavardise \ba.vaʁ.diz\ féminin

  1. Bavardage.
    • Échauffez votre tête et travaillez ; vous aurez bientôt oublié ou pardonné mes bavardises, et vous trouverez… — (Jean-Jacques Rousseau, Lettre à M. Marcel, 1er mars 1763)
    • Le slam, c’est protester contre la bavardise du monde, contre tous ces commentateurs, ces débatteurs... — (Théâtre/public, revue bi-mestrielle de l’Ensemble théâtral de Gennevilliers, 2008)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BAVARDISE (ba-var-di-z') s. f.
  • Bavardage. Échauffez votre tête et travaillez ; vous aurez bientôt oublié ou pardonné mes bavardises, et vous trouverez…, Rousseau, Lett. à M. Marcel, 1er mars 1763.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bavardise »

→ voir bavard
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bavardise »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bavardise bavardis

Évolution historique de l’usage du mot « bavardise »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bavardise »

  • Par exemple, Marie se retrouve beaucoup dans le côté nerd attachante de Liz Lemon (franchement, comment ne pas s'identifier à Liz Lemon?). Elle s'identifie aussi à Anne of Green Gables (la version minisérie de 1985, s'il vous plaît) pour sa bavardise, son imagination débordante et son énergie parfois un peu trop intense... Mais le personnage de série qui l'a le plus touchée, c'est Fleabag. Pas nécessairement parce qu'elles partagent les mêmes traits de personnalité, ou les mêmes problèmes, mais parce que Fleabag est une héroïne imparfaite qui n'en reste pas moins brillante ou digne d'amour. Ah, et parce qu'elles ont toutes les deux la même passion pour la nuque et les bras d'Andrew Scott. Slate.fr, «À la croisée des mondes», une adaptation qui fait honneur à l'univers des livres | Slate.fr
  • Pour jauger cette dualité de son personnage principal, entre entêtement et bavardise d’un côté ou lâche et hautain de l’autre, le réalisateur américain stakhanoviste met en place un triangle sentimental. Les deux autres pôles sont sa secrétaire Miss Helen Gandy et son bras droit Clyde Tolson (les jumeaux Winkevloss dans Social Network, c’est lui), le basculement de l’hétérosexualité à l’homogénéité. Clint Eastwood, en réalisateur de studios, n’oublie jamais l’importance de la romance. Dans ce film, elle se remarque par la fidélité envers les personnages, mais sans tendresse et avec de la violence (le combat filmé à bout portant entre Clyde et J. Edgar). Tous unis d’une lutte contre un ennemi invisible. Car si au départ de la vocation de J. Edgar est d’empêcher la diffusion du communisme aux Etats-Unis, la suite montre que c’est une lutte face à lui-même et à son entourage, sa mère n’acceptant pas son homosexualité, Clyde n’acceptant pas qu’il nie son homosexualité et Helen qui est toujours là pour lui, à effectuer n’importe quel ordre si injuste ou stupide qu’il soit. Car de cette histoire de la vie d’un américain sortant du commun, c’est l’histoire des Etats-Unis paranoïaques et pratiquant la défense agressive que l’on voit, dont l’usure du temps les pousse à changer et à vouloir du changement, alors ce n’est pas un hasard si le film débute à la fin des sixties pour ensuite retourner en arrière. , Critique de J. Edgar
  • On a tristement le temps comme Rebecca de s’interroger sur le bénéfice que peut retirer notre regard face à cette fable noyée sous une mélasse de bavardise vaine et de regrets qui pèsent lourd. Ce patinage artistique du nombrilisme nous entraîne dans un récit pompeux sans empathie. Cela ne semble pourtant pas se vouloir un portrait à charge mais, acharné à retenir les souvenirs pour les réparer, l’écrivain irradie d’une parole et de justifications qui ne font que s’écouter. Libération.fr, «Montauk», le badin agace - Culture / Next
  • Cette bavardise, qui n’est pas inédite chez l’auteur, jointe au confinement auquel sont condamnés les personnages, fait des 8 Salopards la première pièce créée en 70 mm, et probablement la seule des histoires réunies du théâtre et du cinéma. Cette singularité est loin de suffire à faire du huitième film de Quentin Tarantino une œuvre originale. L’auteur (scénariste, metteur en scène) y ressasse des thèmes qu’il a maintenant usés jusqu’à la corde. Le Monde.fr, « Les 8 Salopards » : Tarantino bavarde dans le blizzard
  • Cette négligence, la bavardise de certains dialogues empêchent Le Mariage à trois d'être un grand film, comme Doillon en a réalisé par le passé. On soupçonne le cinéaste d'avoir voulu tout sacrifier à l'instant, pour le faire durer, avant que la gravité ne reprenne ses droits. Le Monde.fr, "Le mariage à trois" : la partie de campagne de Jacques Doillon

Images d'illustration du mot « bavardise »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « bavardise »

Langue Traduction
Anglais gossip
Espagnol chisme
Italien pettegolezzo
Allemand klatsch
Chinois 八卦
Arabe ثرثرة
Portugais fofoca
Russe слухи
Japonais ゴシップ
Basque esamesak
Corse zingi
Source : Google Translate API

Synonymes de « bavardise »

Source : synonymes de bavardise sur lebonsynonyme.fr

Bavardise

Retour au sommaire ➦

Partager