Batture : définition de batture


Batture : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BATTURE, subst. fém.

MAR. Fond rocheux à fleur d'eau, sur lequel la mer se brise :
1. Les brisans déployaient sur toute la côte, excepté à la pointe du sud-est, où il y avait une petite batture de rochers, qui pouvait s'étendre à deux encablures : je voulus, avant de continuer ma route, m'assurer s'il y avait fond. Voyage de La Pérouse,t. 2, 1797, p. 299.
2. Les canards assemblés par milliers, les uns silencieux, les autres nerveux et volontiers criards, formaient comme une île vivante sur la batture. G. Guèvremont, Le Survenant,1945, p. 72.
Prononc. : [baty:ʀ]. Étymol. et Hist. 1. Fin xiies. « action de battre, de frapper » (Dialogue Grégoire, éd. W. Foerster, p. 206 dans Gdf. : Cestui li tot poissanz et li merciables Deus en flaelant porcovrit de la parmanable bature) − 1611, Cotgr.; répertorié comme terme ,,vieilli`` dans DG; 2. 1529 mar. « rochers situés un peu au-dessous de la surface de l'eau » (J. et R. Parmentier, Disc. de la navigation, 39, Schefer dans R. Hist. litt. Fr., t. 5, p. 302, s.v. brisant : On voyoit de grans brisans que l'on estimoit bancs ou battures). Dér. du rad. de battre*; suff. -ure*. Fréq. abs. littér. : 3.
BBG. − Lew. 1960, p. 89, 121.

Batture : définition du Wiktionnaire

Nom commun

batture \ba.tyʁ\ féminin

  1. Mélange adhésif obtenu en battant ensemble de la cire, de l’huile de lin, de térébenthine et de mélèze qui sert aux doreurs à coller les feuilles ou à faire les hachures dans les parties rehaussées d’or.
  2. (Par extension) Il désigne ces hachures elles-mêmes.
  3. Dorure faite avec un mélange de miel de colle et de vinaigre
  4. Volée de coups.
    • Si le Teinturier n’a pas le soin de désaviver les couleurs fines en saffrano, dans dans lesquelles il entre du jus de citron, comme dans le ponceau, le cerise, toute sorte de rose, nacarat, isabelle, chamois vif, jamais la moëre ne prendra bien, ainsi que sur le noir, si on ne recommande au Teinturier qu’il soit extrêmement lavé, plutôt à quatre Battures qu’à deux. — (Joubert de l’Hiberderie, Le dessinateur, pour les fabriques d’étoffes d’or, d’argent et de soie, 1765, pages 64-65)
  5. (Arts) Opération qui consiste à aplanir les feuilles avant utilisation en dorure.
  6. (Marine) Réunion des bancs de roche ou de corail presque à fleur d’eau laissant entre eux des fonds plus ou moins grands.
  7. (Pêche) Endroit où il y a peu de profondeur d'eau.
  8. (Canada) Portion du rivage que le jusant (marée descendante) laisse à découvert (Synonyme : estran). Désigne aussi un sommet sous-marin recouvert de peu d’eau, et dangereux pour la navigation.
    • Cette observation n’a lieu que depuis l’embouchure de la rivière jusqu’à la vue de l’Île-aux-Coudres, où alors il faut toujours ranger la côte du Nord, pour éviter les battures qui sont vers la côte du Sud ; le mot batture veut dire des roches. — (Louis-Joseph de Montcalm, Journal du marquis de Montcalm durant ses campagnes en Canada de 1756 à 1759, p. 50, L.-J. Demers, Québec, 1895)
    • Et en juillet
      Le fleuve est tiède
      Sur les battures
      — (Félix Leclerc, In Le Tour de l’île)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Batture : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BATTURE. n. f.
Mélange obtenu en battant ensemble du miel, de l'eau, de la colle et du vinaigre, qui sert aux doreurs à faire les hachures dans les parties rehaussées d'or. Par extension, il désigne ces Hachures elles-mêmes. Il désigne aussi, en termes de Marine, la Réunion des bancs de roche ou de corail presque à fleur d'eau laissant entre eux des fonds plus ou moins grands.

Batture : définition du Littré (1872-1877)

BATTURE (ba-tu-r') s. f.
  • 1Espèce de dorure, dont l'assiette se fait avec du miel détrempé dans de l'eau de colle et du vinaigre.
  • 2 Terme de marine. Fond mêlé de sable ou de roches qui s'élève vers la surface de l'eau.
  • 3 Terme de pêche. Endroit où il y a peu d'eau.

HISTORIQUE

XIIe s. Ke li mal ke il soffrent ne soient mie pie bateure de chastiement, mais durs flaeaz de droite venjance, Job, 471.

XIIIe s. Navreure ou bateüre, Beaumanoir, LX, 11.

XIVe s. Pour faire deux couvertures à chevaux, l'une de bateure pour le tournoy, et l'autre de couture pour la guerre ; pour couldre et assembler le poille et faire la bordeure et bateure d'icelui, De Laborde, Émaux, p. 162.

XVIe s. Les Refformez estoient dans l'estroit des sables et battures, si bien qu'ils ne pouvoient avancer en ordre de combat, D'Aubigné, Hist. II, 300. Les galeres passerent facilement sur les battures et platins, D'Aubigné, ib. II, 302. Leur intention estoit de suivre noz galleres, esperans nous attirer sur les bans et battures, Du Bellay, M. 598.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BATTURE. Ajoutez :
4Volée de coups ; c'est le sens propre encore gardé dans le langage du peuple. Lesquelles [femmes] ne reçoivent autre salaire de leur travail que des battures et des outrages, P. du Moulin, Serm. 1re décade, V (XVIIe s.)
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Batture : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

BATTURE, s. f. (Marine.) c’est un endroit où le fond s’éleve & que la mer couvre, mais où il n’y a pas assez d’eau pour qu’on y puisse passer sans danger. Voyez Basse. (Z)

Batture, composition qu’on met sur les ouvrages de Peinture à plat ou de bossage, comme la sculpture, & sur laquelle on applique de l’or ou du cuivre en feuilles.

Cette composition s’employe chaude, & se fait avec la colle de Flandre & du miel jaune, autant de l’un que de l’autre : on y ajoûte du vinaigre dans la quantité qu’on juge nécessaire pour la faire couler. (R)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « batture »

Étymologie de batture - Littré

Bas-latin, batitura, de battere (voy. BATTRE). Dans l'ancien français, bateure avait le sens général d'action de battre, qu'il a conservé jusque dans le XVIe siècle, et que le peuple attribue encore quand il dit : il y a une batture dans la rue.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de batture - Wiktionnaire

De battre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « batture »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
batture batyr play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « batture »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « batture »

  • Le fleuve Saint-Laurent qui s'élargit, les hautes herbes de la batture, les montagnes de Charlevoix à l'horizon; le Camping de la batture est considéré comme l'un des plus beau du Québec. La Presse, Camping de la batture: grandiose-sur-mer
  • Pour le doré, vous pourriez tenter votre chance dans les tourbillons en face du barrage Hull-2, à Gatineau, à proximité de la batture face à l’île Lower Duck, le long des escarpements à l’est de la baie Martin, dans la baie Grenville ou sur les hauts fonds face au barrage Carillon dans les Laurentides. Les lignes d’herbes, que l’on retrouve dans le lac MacLaurin ainsi que dans les baies Clément, de Lochaber, Noire et des Arcand, abritent de nombreux brochets.  Le Journal de Montréal, Des bons spots de pêche de Hull à Trois-Rivières | JDM
  • « Probablement qu’il est entré sur la batture pour manger du poisson, mais s’est fait prendre par la marée descendante », avance le bénévole. Une fois sur place, M. Durand a procédé aux mêmes manœuvres de routine que dans le cas de la découverte d’une carcasse de béluga ou d’un autre mammifère marin. Il est notamment question de la prise de mesures ainsi que la détermination du sexe et des causes de l’échouage quand c’est possible. Le Manic, Un requin maraîche s’échoue sur une batture - Le Manic
  • On y voit notamment les battures de Beauport et des Français pratiquant la chasse aux oiseaux migrateurs. Champlain identifie plusieurs «Lieux où souvent les sauvages se cabanent» le long des rives. Avant même de montrer la construction, il s’intéressait à l’environnement, un aspect crucial pour la survie des Autochtones et des premiers Français à hiverner, mais aussi pour celle de la colonie naissante. Il pensait au territoire. Il reconnaissait du même coup la présence autochtone préalable au peuplement français.   Le Journal de Québec, Préservons les battures de Beauport | Le Journal de Québec
  • Pour observer les célèbres couchers de soleil de Kamouraska, installez votre tente ou votre petite van au Camping de la Batture, le long du fleuve Saint-Laurent. Réservez tôt si vous voulez profiter des quelques sites qui sont directement près des battures (ces longs rivages qui se découvrent à marée basse).               Salut Bonjour, Voici les huit plus beaux terrains de camping au bord de l'eau au Québec | Salut Bonjour
  • Un rorqual à bosse mesurant de 13 à 17 mètres a été aperçu près du traversier qui relie Sorel-Tracy et Saint-Ignace-de-Loyola, de l’autre côté de la batture de l’île à Pierre dans l’archipel du lac Saint-Pierre. Les 2 Rives, Votre hebdomadaire pour la région de Sorel-Tracy

Traductions du mot « batture »

Langue Traduction
Anglais shoal
Source : Google Translate API

Synonymes de « batture »

Source : synonymes de batture sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires