La langue française

Barbichon

Sommaire

  • Définitions du mot barbichon
  • Étymologie de « barbichon »
  • Phonétique de « barbichon »
  • Évolution historique de l’usage du mot « barbichon »
  • Citations contenant le mot « barbichon »
  • Images d'illustration du mot « barbichon »
  • Traductions du mot « barbichon »

Définitions du mot barbichon

Trésor de la Langue Française informatisé

BARBICHON1, subst. masc.

ZOOL. Petit barbet. Synon. barbiche.ORNITH. Gobe-mouches d'Amérique.
Prononc. : [baʀbiʃ ɔ ̃]. Étymol. et Hist. I. 1587 [prob.] « petit barbet » [d'apr. Quem. t. 2, le mot traduit le lat. barbatulus] (Gilles Durant, La Pancharis de Bonnefons, 8, d'apr. Delboulle dans R. Hist. litt. Fr., t. 4, p. 135 : Gentil petit barbichon), ce sens figure dans les dict. dep. Ac. 1694, s.v. barbiche. II. 1770-83 ornithol. (Buffon, Hist. naturelle, t. 4, p. 535 : Tous les gobe-mouches ont plus ou moins le bec garni de poils ou de soies; mais dans celui-ci elles sont si longues qu'elles se portent en avant jusqu'au bout du bec, et c'est pour exprimer ce caractère que le nom de barbichon lui a été donné), attest. isolée, repris dep. Ac. Compl. 1842. I dimin. de barbet1*; II dimin. de barbiche*; suff. -ichon*.

BARBICHON2, subst. masc.

Pop. ou fam.
A.− Petite barbiche :
Les cheveux courts ou longs, la barbe épaisse ou rasée, la royale ou le barbichon, les moustaches retroussées ou pendantes, toutes ces modes, qui ont varié de cent manières l'expression des têtes françaises, ont eu d'illustres origines. Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin,t. 4, 1813, p. 264.
B.− ,,Moine à barbe`` (France 1907).
PRONONC. ET ORTH. : [baʀbiʃ ɔ ̃]. Pour la rem., cf. barbiche.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1813 « petite barbiche », supra ex. Dimin. de barbiche*; suff. -on*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Nom commun

barbichon \baʁ.bi.ʃɔ̃\ masculin

  1. (Barbe) Petite barbiche. → voir barbichette
    • C’est le Père Noël qui me les donne ! (Il a baissé la voix.) Il sait bien, pourtant, que je ne les aime pas [les marrons glacés], mais il le fait exprès, parce que, un soir de réveillon où nous nous sommes trouvés nez à nez, lui et moi, et où j’avais un peu envie de plaisanter, je lui ai tiré la barbe en l’appelant « mon barbichon » ! — (Colette Vivier, La maison des petits bonheurs, 1939, éd. Casterman Poche, page 190.)
  2. (Zoologie) Petit barbet, chien de compagnie à poil long tire-bouchonné. → voir bichon
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. (Ornithologie) Moucherolle barbichon (Myiobius barbatus) : espèce de tyrannidé (famille des tyrans et des moucherolles) d’Amérique du Sud.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BARBICHON. n. m.
Petit barbet.

Étymologie de « barbichon »

Diminutif de barbiche avec suffixe -on.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « barbichon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
barbichon barbiʃɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « barbichon »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « barbichon »

  • Le glabre sera bientôt une espèce à protéger comme jadis le peau-rouge. Il fait figure de totem de l’ancien monde quand les garçons, par respect et hygiène, prenaient le temps de soigner leur apparence au lever du jour. Dans cette barbe souvent disparate, timide et anarchique, il y a une volonté de dissimuler, de cacher ses traits, d’annihiler sa personnalité sous le coup d’une mode ridicule. Le barbichon pense se distinguer dans la foule alors qu’il adopte le même masque vulgaire de la modernité anonyme. Il suit le troupeau par manque de caractère et fainéantise. Il coupe la chaîne qui le relayait à son père et à son grand-père, avec ces gestes quotidiens, inlassablement répétés, de la mousse et du rasoir, du blaireau et du lavabo. Il croit incarner sa virilité dans le poil dru, il indique seulement sa soumission au système. Car le jeune homme qui a décidé de tenter l’expérience de la barbe comme celle du tatouage ou du véganisme, a perdu l’estime de soi. Se regarde-t-il vraiment dans la glace, chaque matin ? A-t-il conscience de cette farce ? Il porte sur le visage les stigmates d’une époque normée, atrocement directive, où les identités sont outrageusement niées. On lui a imposé la barbe sans même qu’il s’en rende compte. Il a applaudi. Il pouvait enfin exprimer toute sa créativité artistique par cet habile subterfuge. Il était libre, fier de lui, regardez-le parader avec tous ses camarades barbus à la télé, dans les pubs ou à la machine à café. L’internationale du poil a gagné la bataille idéologique, quelle sera la prochaine étape ? L’uniforme ? Causeur, Au secours, la barbe revient! - Causeur

Images d'illustration du mot « barbichon »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « barbichon »

Langue Traduction
Anglais goatee
Espagnol barbas de chivo
Italien pizzo
Allemand spitzbart
Chinois 山羊胡子
Arabe لحية صغيرة
Portugais cavanhaque
Russe эспаньолка
Japonais あごひげ
Basque kokospekoa
Corse u caprettu
Source : Google Translate API
Partager