La langue française

Barbiche

Définitions du mot « barbiche »

Trésor de la Langue Française informatisé

BARBICHE, subst. fém.

A.− Vx, inus. Barbe légère, peu fournie.
P. ext., cour. Petite barbe que l'on laisse pousser à l'extrémité du menton :
1. Frédéric se trouvait auprès d'un jeune homme blond, à figure avenante, et portant moustache et barbiche comme un raffiné du temps de Louis XIII. Flaubert, L'Éducation sentimentale,t. 1, 1869, p. 35.
2. Le prêtre lui trouva un rire de diable, avec sa barbiche pointue et ses yeux troués de biais. Zola, La Faute de l'Abbé Mouret,1875, p. 1269.
3. J'ai interrogé le père Pitois sur cette glorieuse époque, sur le discours du président en 1896. Il a tiré sa barbiche deux ou trois fois, comme pour faire descendre les souvenirs... Guéhenno, Journal d'un homme de 40 ans,1934, p. 96.
SYNT. a) Barbiche blanche, blonde, poivre et sel, roussâtre; barbiche romantique. b) Épointer sa barbiche, se frotter la barbiche; sourire dans sa barbiche.
P. méton., fam. Personne portant barbiche :
4. Eh! la Barbiche, ajouta-t-elle, en faisant signe à Lazare, qu'elle voulait désigner... Murger, Scènes de la vie de jeunesse,1851, p. 201.
5. Il paraît que cette même barbiche rouge s'est retrouvée plus tard avec la même fonction dans une autre émeute, l'affaire Quénisset. Hugo, Les Misérables,t. 2, 1862, p. 282.
Au fig. :
6. ... nous avons [en juin 1940] bousculé de vénérables barbiches, arraché le vote réticent de sénateurs tremblants et de députés hargneux. Et un mandat (...) a été confié au maréchal Pétain. (M. Déat). L'Œuvre,4 févr. 1941.
B.− P. anal.
1. ZOOL. Poils qui poussent sous la mâchoire inférieure de certains animaux (chèvre, bouc, etc.).
P. compar. :
7. La porte s'ouvrit. Un homme, sous une lampe, parut. Il avait un chapeau de soie hérissé, un monocle, pas de moustaches, mais une barbiche de chèvre qui lui pendait sous le menton. Romains, Les Copains,1913, p. 52.
2. BOT. Nom vulgaire de la nigelle. Synon. barbe-de-capucin, cheveux-de-Vénus.
PRONONC. ET ORTH. : [baʀbiʃ]. Lar. encyclop. écrit : on dit aussi barbichet et barbichon. Cf. aussi Lar. 19e, Nouv. Lar. ill., Pt Lar. 1906, Lar. 20eainsi que Quillet 1965. Littré et Guérin 1892 admettent comme vedette barbiche, barbichet, barbichon. DG note barbichon et barbichet.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1794 subst. masc. « homme qui porte la barbe » (Aude, Madame Angot au sérail, I, 8, p. 6 : Mais finis donc, vilain barbiche, finis donc); 2. 1842 subst. fém. « petite barbe au menton » (Reybaud, Jérôme Paturot, p. 197). Dér. de barbe1*; suff. -iche*; au sens 1 v. aussi barbette et barbichet.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 151.
BBG. − Barbier (P.). Étymol. et hist. de qq. mots fr. In : [Mél. Haust (J.)]. Liège, 1939, pp. 38-42.

Wiktionnaire

Nom commun

barbiche \baʁ.biʃ\ féminin

  1. (Barbe) Petite touffe de poils que l’on laisse pousser au menton.
    • Ce commandant, un homme fort, haut, avec des moustaches et une barbiche grises, […], nous reçut avec bonhomie et amabilité. — (Ivan Tourgueniev, L’Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • Devant moi, un type tout différent et qui n’a rien d’oriental : trente-deux à trente-cinq ans, figure à barbiche roussâtre, regard très vif, […]. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. II, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Physiquement malade, d’aspect débile, la figure ravagée et longue, qui se termine par une petite barbiche poivre et sel. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 208)
    • Le Dr Marengo portait un manteau à col de castorette. Sa barbiche, soyeuse et unie, semblait un morceau de la même bête dont le pelage ornait son vêtement. — (Dominique Fernandez, Dans la main de l'ange, éd. Grasset, 1982, chap. 3)
  2. (Botanique) Un des noms vernaculaires de la nigelle de Damas.
    • La nigelle des champs, vulgairement barbiche, barbe de capucin ou tout-épice, est commune dans les blés de nos contrées méridionales. Ses semences aromatiques sont employées comme épices. — (Nouvelle encyclopédie théologique ou nouvelle série de dictionnaires sur toutes les parties de la science religieuse, tome 23 : Dictionnaire d'agriculture (tome unique), publiée par Jacques-Paul Migne, au Petit-Montrouge, 1852, p. 948)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BARBICHE. n. f.
Petite touffe de poils qu'on laisse pousser au menton.

Littré (1872-1877)

BARBICHE (bar-bi-ch') s. f.
  • 1Petite barbe que l'on laisse pousser au menton ou aux joues.
  • 2 Terme de botanique. Un des noms vulgaires de la nigelle de Damas, dite aussi araignée, barbe-de-capucin et cheveux-de-Vénus.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « barbiche »

De barbe avec le suffixe -iche.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Barbe. Ce mot familier, mais encore usité, est dans le Dictionnaire de l'Académie, 1re édition ; il est inconcevable que l'Académie l'ait supprimé dans la dernière édition.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « barbiche »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
barbiche barbiʃ

Évolution historique de l’usage du mot « barbiche »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « barbiche »

  • L’histoire du début de leur voyage est bien connue : les Malraux, après avoir rendu visite à Hanoï, à Léonard Aurousseau qui remplaçait Louis Finot absent, à la direction de l’Ecole française d’Extrême-Orient, redescendent vers Saïgon puis Phnom Penh, escortés par Henri Parmentier, ‘professeur à l’Ecole française, qui se pare d’une barbiche blanche de vieux bohème quelque peu gaillard’. (Clara Malraux, 1966, p.133). , CAMBODGE - HISTOIRE: André Malraux et le musée de Phnom Penh, l'enquête du «Souvenir Français»
  • Remise à la mode, la barbe longue nécessite un peu de patience et il faudra jusqu’à deux ans pour obtenir la longueur souhaitée. Son entretien est assez aisé et toutes les fantaisies sont permises, qu’il s’agisse de la longueur de la moustache, qui peut être plus ou moins longue étoffée comme de son contour que l’on peut adapter en fonction de la forme du visage. Carrée, arrondie, ovale, en barbichette… elle peut être plus ou moins étoffée. Men's UP, Courte, bouc ou barbiche ? La barbe, une arme de séduction massive

Traductions du mot « barbiche »

Langue Traduction
Anglais goatee
Espagnol perilla
Italien pizzetto
Allemand bart
Portugais barbicha
Source : Google Translate API

Synonymes de « barbiche »

Source : synonymes de barbiche sur lebonsynonyme.fr

Barbiche

Retour au sommaire ➦

Partager