La langue française

Barbette

Définitions du mot « barbette »

Trésor de la Langue Française informatisé

BARBETTE1, subst. fém.

A.− Vx. Petite barbe.
B.− P. anal., HABILL., vx. Guimpe, sorte de mentonnière attachée sur la tête, couvrant le col et encadrant le visage que portaient les religieuses, les femmes âgées et les veuves :
... tantôt elles les [cheveux] bâtissoient en pyramide haute de trois pieds; elles y suspendoient ou des barbettes, ou de longs voiles ou des banderoles de soie tombant jusqu'à terre et voltigeant au gré du vent... Chateaubriand, Ét. hist.,1831, p. 445.
PRONONC. : [baʀbεt].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1294 habill. (Dehaisnes, Doc. concernant l'hist. de l'art dans les Flandres, p. 83 dans IGLF Techn. : pour plusieurs manieres de ceuvrekies et de barbetes); 1337 barbette (Ibid., p. 318); 2. 1376 fauconn. « petite barbe » (Modus, fo77 vo, Blaze dans Gdf. : Et quand il est sus − le faucon −, qu'il face ung peu de barbette soubz le bec de sa plume). Dér. de barbe1*; suff. -ette*.
BBG. − Lew. 1960, p. 292.

BARBETTE2, subst. fém.

FORTIF., vx. Plate-forme ou épaulement d'où une pièce d'artillerie peut tirer dans tous les sens.
Loc. adv. À barbette :
Ce fort est (...) celui où se renfermerait l'officier général commandant dans ce département; car en temps de paix il réside à N S del Destero, qui est une ville absolument ouverte, et qui n'a pour toute défense qu'une petite batterie à barbette, établie sur l'île Sainte-Catherine, ... Voyage de la Pérouse,t. 4, 1797, p. 94.
Tirer à barbette. Tirer à découvert, sans épaulement de terre pour se protéger. Les Autrichiens, ayant tiré à barbette, perdirent un monde considérable (Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 1, 1848, p. 414).
P. ext., MAR. Batterie découverte établie sur le pont des gaillards.
Fam. Coucher à (la) barbette (vx). Coucher sur un matelas à même le sol.
Prononc. : [baʀbεt]. Étymol. et Hist. 1752 fortif. (Trév. Suppl. : Barbette. C'est une espèce de platte-forme ou petite élévation de terre, qu'on pratique ordinairement dans les angles d'un bastion, pour placer du canon qui tire par-dessus le parapet); 1752 artill. (Ibid. : On dit : Mettre le canon à barbette, tirer le canon à barbette, quand on tire le canon à découvert, et sans épaulemens de terre pour se cacher). Étymol. discutée. Selon Littré, il s'agirait d'un dimin. de barbe « parce que le canon fait la barbe, rase l'épaulement » Cf. aussi, dans la lang. de la fortif., tirer à barbe (barbe1*). FEW t. 1, s.v. barba, no25 ne rejette pas cette explication et suggère aussi un rapp. sém. possible avec (sainte) Barbe, patronne des artilleurs (explication adoptée par EWFS2), mais voit de préférence dans barbette un dér. de barbes (d'un vaisseau) « parties du bordage de l'avant, vers l'endroit où l'étrave s'assemble avec la quille »; d'où dans la lang. de la mar., batterie barbette, batterie du château d'avant, non couverte par l'accastillage du vaisseau (d'apr. Jal2). De là ensuite, p. ext., l'emploi du mot comme terme de fortif. Cette filiation lexicale, qui rattache barbette à un emploi métaphorique de barbe1désignant divers objets situés en avant de qqc., rend inutile le recours au sens métaphorique de raser et exclut un rattachement à (sainte) Barbe (encore dans Jal2, qui pourtant, s.v. barbe, donne sainte-barbe comme désignant un « local clos ... à l'arrière du vaisseau »!). Fréq. abs. littér. : 3.

Wiktionnaire

Nom commun

barbette \baʁ.bɛt\ féminin

  1. Femelle de barbet.
  2. (Religion) Guimpe qui couvre le sein d’une religieuse.
  3. (Militaire) (Désuet) Plate-forme d’où l’on tirait le canon à découvert.
  4. (Par extension) (Désuet) Ce canon lui-même.
  5. (Argot militaire) (1840 ou avant) Soldat du génie.
    • Durant les causeries autour de la soupe, il avait appris du capitaine les choses « indispensables au métier » , que les cavaliers étaient des cavalos, […], le génie des barbettes […] — (Georges d'Esparbès, La folie de l'épée, Albin Michel, Paris 1927, p. 50.)
  6. (Marine) (Désuet) Grelin d’une galère.
  7. (Marine) (Désuet) Batterie d’un navire sans encaissement.
  8. (Ichtyologie) Synonyme de loche franche (poisson).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BARBET, ETTE. n.
Chien à poil long et frisé. Tondre un barbet. Une belle barbette. Fam., Être crotté comme un barbet, Être fort crotté. Fam., Suivre quelqu'un comme fait un barbet, Le suivre partout. Il s'emploie aussi adjectivement. Un chien barbet.

Littré (1872-1877)

BARBETTE (bar-bè-t') s. f.
  • 1Sorte de guimpe dont les religieuses se couvrent le sein.
  • 2 Terme de fortification. Espèce de plate-forme ou de petite élévation de terre, qui se fait ordinairement dans les angles d'un bastion pour y placer du canon, qui tire par-dessus le parapet. Tirer le canon à barbette, c'est le tirer à découvert sans épaulement de terre pour se cacher. Six pièces de douze tirées à barbette, y feraient [au mur de Soliman] dans une nuit une brèche praticable, Chateaubriand, Itinér. II, 292.
  • 3 Populairement. Coucher à la barbette, à terre sur un matelas sans bois de lit.

HISTORIQUE

XIVe s. Et quand il [le faucon] est sus, que il face ung peu de barbette soubz le bec, de sa plume, Modus, f° LXXVII, verso.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BARBETTE. Ajoutez :
4En marine, on donne le nom de barbette à toute batterie qui n'est pas couverte. Le système des tours fixes à batterie barbette à plaque tournante semble aujourd'hui vouloir faire concurrence au système américain, A. de Kanstret, Rev. des Deux-Mondes, 1er déc. 1872, t. LXXII, p. 713.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « barbette »

Diminutif de barbe ; dans le premier sens, parce que cette guimpe est une sorte de barbe ; dans le deuxième, parce que le canon fait la barbe, rase l'épaulement ; dans le troisième, parce que la barbe de celui qui est ainsi couché touche pour ainsi dire le sol.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Composé de barbet, barbe et Sainte-Barbe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « barbette »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
barbette barbɛt

Évolution historique de l’usage du mot « barbette »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « barbette »

Langue Traduction
Italien barbetta
Source : Google Translate API

Synonymes de « barbette »

Source : synonymes de barbette sur lebonsynonyme.fr

Barbette

Retour au sommaire ➦

Partager