La langue française

Baladinage

Définitions du mot « baladinage »

Trésor de la Langue Française informatisé

BALADINAGE, subst. masc.

A.− Métier de baladin.
P. méton. Farce de baladin, plaisanterie burlesque.
Au fig., péj. :
1. ... le régent, ignorant le principe incontestable qui l'autorisait à déclarer son pupille libéré, ne vit pas combien cette opération aurait été juste, sensée, humaine, utile, préférable en tous sens au Baladinage cruel qui amusa, pervertit et ruina la France. (Linguet). S. Mercier, Néologie,t. 1, 1801, p. 66.
B.− CHORÉGR., vx. Danse faite de sauts. Synon. danse par haut :
2. ... ses progrès [au ballet de cour] (...) provoquèrent (...) cette crainte du baladinage que nous voyons percer chez de Punes. J. Écorcheville, Vingt suites d'orchestre,1906, p. 45.
PRONONC. : [baladina:ʒ].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1754 chorégr. (Cahusac, La Danse anc. et mod. : les embellissements que Lully fit à la Danse du Théâtre, furent d'abord jugés un Baladinage), attest. isolée; 1838 signalé comme néologisme avec un sens très proche (Ac. Compl. 1842 : Baladinage [...] Métier, office de baladin); 2. mil. xviiies. fig. « bouffonnerie, plaisanterie sotte » (Voltaire, Siècle de Louis XIV, 32 dans Littré : C'est un baladinage que deux tomes de lettres dans lesquelles il n'y en a pas une seule d'instructive), qualifié de ,,vieilli`` dans DG. Dér. de baladin*; suff. -age*.

Wiktionnaire

Nom commun

baladinage \ba.la.di.naʒ\ masculin

  1. Plaisanterie bouffonne et de mauvais goût.
    • On a pu lui reprocher son ton de badinage, qui rattache Fontenelle à des auteurs spirituels et raffinés dont le type est Voiture, ce Voiture à qui Voltaire reprochait ses faux brillants et son baladinage. — (Fontenelle (Bernard Le Bovier, M. de), ‎Alexandre Calame, ‎Société des textes français modernes (Paris, France), Entretiens sur la pluralité des mondes, 1966)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BALADINAGE (ba-la-di-na-j') s. m.
  • 1Plaisanterie bouffonne et de mauvais goût.
  • 2Sottise. C'est un baladinage que deux tomes de lettres dans lesquelles il n'y en a pas une seule d'instructive, Voltaire, S. de L. XIV, 32.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BALADINAGE. Ajoutez :
3Baladinages, nom donné autrefois aux danses par haut, dans lesquelles on sautait plus ou moins, par opposition aux danses par bas ou danses nobles, comme le menuet, la courante, où le danseur ne quittait pas le parquet.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « baladinage »

 Dérivé de baladin avec le suffixe -age.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Baladin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « baladinage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
baladinage baladɛ̃aʒ

Évolution historique de l’usage du mot « baladinage »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « baladinage »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « baladinage »

Langue Traduction
Anglais stroll
Espagnol paseo
Italien passeggiare
Allemand bummel
Chinois 漫步
Arabe تنزه تجول
Portugais passear
Russe прогулка
Japonais 散歩
Basque ibilaldi
Corse passeggiata
Source : Google Translate API

Synonymes de « baladinage »

Source : synonymes de baladinage sur lebonsynonyme.fr

Baladinage

Retour au sommaire ➦

Partager