La langue française

Bagotter

Sommaire

  • Définitions du mot bagotter
  • Étymologie de « bagotter »
  • Phonétique de « bagotter »
  • Images d'illustration du mot « bagotter »
  • Vidéos relatives au mot « bagotter »
  • Traductions du mot « bagotter »
  • Synonymes de « bagotter »

Définitions du mot bagotter

Trésor de la Langue Française informatisé

BAGOT(T)ER,(BAGOTER, BAGOTTER) verbe intrans.

Argot
A.− Emploi abs. ,,Porter des bagages`` (bagots) (Bruant 1901).
P. ext. Faire des exercices ou des marches pénibles (cf. L. Sainéan, L'Arg. des tranchées, 1915, p. 33 et Esn. Poilu 1919, p. 52).
B.− Marcher en se dépêchant; courir :
1. Les autres merdeux des rayons, ça les faisait marrer la manière que je bagottais, la vitesse que j'atteignais pour passer d'un étage à l'autre. Lavelongue, il voulait pas que je pause... Céline, Mort à crédit,1936, p. 164.
Bagoter dans.
Marcher, se promener, aller et venir (cf. L. Sainéan, L'Arg. des tranchées, 1915, p. 113) :
2. ... des cuistots qui bagotaient dans les rues en chialant parce qu'ils n'avaient pas d'bois ni d'charbon; ... Barbusse, Le Feu,1916, p. 36.
,,Barboter dans l'eau`` (Ch.-L. Carabelli, [Lang. campagn.]; cf. également G. Esnault, Notes complétant et rectifiant « Le Poilu tel qu'il se parle », 1956).
C.− Emploi pronom., à valeur subjective. Se bagoter.Courir :
3. Se bagoter, même sens [que bagoter, errer] : « Est-ce que c'est pas pus prop' d'a'oir le pain sur une étagère (...) que d' l'a'oir à s'bagoter sur un' tab'? » Esn. Poilu1919, p. 52.
Orth.− On écrit le plus souvent bagoter. Orth. bagotter dans l'ex. 1 ci-dessus.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1901 arg. (Bruant : Bagoter, porter des bagages); a) [1910 arg. milit. « manœuvrer » d'apr. Esn.]; 1915, 31 mars, id. « faire du pas de gymnastique, des exercices fatigants », d'où « faire un travail pénible » (Rigolboche, no2 ds L. Sainéan, L'Argot des tranchées, p. 116 : Quand l'appel a été fait ... les autres [les non malades] démurgent et vont bagoter à l'exercice pour se dégeler les fumerons); b) 1910 pop. « courir » d'apr. Esn.; 1919 (Esn. Poilu : Bagoter, c'est courir comme fait le bagotier qui ahane à côté de la voiture des voyageurs du domicile à la gare ou inversement, pour décharger les bag − bagages −); p. ext. 2. 1915, févr. arg. « marcher, errer » (Écho des Marmites, no3 ds L. Sainéan, L'Argot des tranchées, p. 113 : Marcher : Bagotter, se baguenauder). Dér. avec dés. -er de bagot 1897 (J. Rictus, Les Soliloques du pauvre, p. 121 : quoi qu'tu vas foutre? Fair' des bagots ... ou bien encor Aux Hall's ... décharger des primeurs!), formé sur le rad. de bagage* avec suff. -ot*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 23.
BBG. − Rheims 1969 [Cr. Vie Lang. 1969, p. 240]. − Sain. Lang. par. 1920, p. 534.

Wiktionnaire

Verbe

bagotter \ba.ɡɔ.te\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire un travail fatigant, pénible.
  2. Courir en tous sens en se fatiguant.
  3. (Par extension) Marcher, errer.
    • Le bras appuyé au chambranle, Florence me regardait, et ce bras ployé, seul morceau de chair nu émergeant de la manche du peignoir qu’elle avait réussi à dégauchir, était comme une amorce pour l’œil qui devait, bon gré mal gré suivre, filer le train, passer de la ligne des épaules à celle des hanches, pour chuter sur les cannes, posées inégalement, non jointes, en porte-à-faux, mais plus génialement encore qu’on le voit faire aux mannequins dans Elle, avec aussi un chouïa de rappel des gonzesses qui bagottent de biais sur les fresques égyptiennes, et puis encore, référence personnelle, un petit quelque chose d’une certaine Mme Léone, une gentille femme de ménage qu’un de mes potes d’école m’avait fait connaître vers nos seize ans et qui était, la maligne, parvenue à une telle perfection technique dans l’exposition, qu’elle voyait jamais arriver le péril de face, mais toujours seulement au moment du rinçage de la serpillière dans le seau, sur lequel elle devait, fatal ! s’arc-bouter solidement, tant les hommages qui lui venaient était roides et sincères. — (Albert Simonin, Grisbi or not grisbi, Série noire, 1954, page 79-80)
  4. (Argot militaire) Faire des exercices de marche au pas, du bagotage.
  5. (Informatique) (Télécommunications) Être instable, subir un bagotage.
    • Ce signal bagotte et provoque des erreurs de transmission.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « bagotter »

De l’argot bagoter, se comporter comme un bagotier (personne chargée de décharger les bagages des voyageurs à la gare).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bagotter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bagotter bagɔte

Images d'illustration du mot « bagotter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Vidéos relatives au mot « bagotter »

Traductions du mot « bagotter »

Langue Traduction
Anglais ramble
Espagnol divagar
Italien passeggiata
Allemand wanderung
Chinois 漫谈
Arabe هذى
Portugais divagar
Russe заговариваться
Japonais 騒々しい
Basque osteratxo
Corse ramble
Source : Google Translate API

Synonymes de « bagotter »

Source : synonymes de bagotter sur lebonsynonyme.fr
Partager