La langue française

Babillement

Définitions du mot « babillement »

Trésor de la Langue Française informatisé

BABILLEMENT, subst. masc.

Action de babiller; flux, volubilité de paroles (Ac. 1835-78). Le babillement est quelquefois un symptôme de maladie.
P. métaph. :
1. ... le temps s'approchait, où elle devait, d'une manière inattendue, faire ses adieux aux enchantements de la vie, abandonnant pour toujours la compagnie des tourterelles, des gélinottes et des verdiers, les babillements de la tulipe et de l'anémone, les conseils des herbes du marécage, l'esprit incisif des grenouilles, et la fraîcheur des ruisseaux. Lautréamont, Les Chants de Maldoror,1869, p. 229.
P. anal. :
2. Tous regardaient avec un véritable plaisir cette jolie fille, si douce et si timide; Iôsef lui-même souriait. Il y avait en elle comme un parfum des champs; une bonne odeur de printemps et de grand air, quelque chose de riant et de doux, comme le babillement de l'alouette au-dessus des blés; en la regardant, il vous semblait être en pleine campagne, dans la vieille ferme, après la fonte des neiges. Erckmann-Chatrian, L'Ami Fritz,1864, p. 30.
Rem. Selon la plupart des dict. gén. du xixes., le terme est utilisé surtout en médecine.
PRONONC. : [babijmɑ ̃]. Pour [λ] mouillé ou yod, cf. babillage.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1584 (J. des Caurres ds Delboulle, Rec. de notes lexicologiques : un babillement blasphémateur de voix diaboliques), attest. isolée; 1790 méd. (Encyclop. méthod., Médecine, t. 3, p. 509 : On a vu plus d'une fois le babillement opiniâtre, suivi de toux violentes, d'anhelations, et même de crachemens de sang); 1864 lang. commune, supra ex. 2. Dér. de babiller*; suff. -ment1*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 3.
BBG. − Encyclop. méthod. Méd. t. 3 1790.

Wiktionnaire

Nom commun

babillement \ba.bij.mɑ̃\ masculin

  1. Action de babiller.
    • Rien ne lui échappait : le susurrement sucré de la jeune vedette héroïne, le parler guttural du caïd sans scrupules, les nasillements du faux-frère, les jacassements de la commère, le jargon du bellâtre amoureux, les caracoulements du jeune premier, les gémissements de l’orpheline, les piaulements des villageois, les babillements des ouvrières, les graillements de la douairière, les braillements du nouveau riche en train de se pavaner, les sifflements du beau-parleur, les craillements des hommes avides, les croassements des maîtres-chanteurs, les coqueriquements des hâbleurs, les jabotements de la fille de joie, les cacardements de l’oie blanche, les pépiements des enfants, les gazouillements de l’alerte soubrette, les glatissements du foudre de guerre, les glapissements de la grue de service, les piaillements de la valetaille, les gloussements de la poule émoustillée, les hôlements du maître-chanteur, les frigottements de sa victime, les glougloutements du dindon de la farce, les coucoulements du pique-assiette, les frouements de la vieille femme acariâtre, les pupulements de la coquette, les gringottements du jeune chanteur, les cajolements du faraud, les grisolements de la mauviette, les margottements de la petite caille grassouillette, les criaillements de la grande pintade efflanquée, les trissements de l’hirondelle des faubourgs […] — (Christine Longepierre, Alinéa, Orizons, Paris, 2010)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BABILLEMENT. n. m.
Action de babiller.

Littré (1872-1877)

BABILLEMENT (ba-bi-lle-man, ll mouillées) s. m.
  • Action de babiller.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « babillement »

 Dérivé de babiller avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « babillement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
babillement babijmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « babillement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « babillement »

  • Commet remonter aux origines de la parole ? Chez nos ancêtres humains et pré humains ? Que nous apprennent les vocalises des babouins et le babillement des bébés sur l’émergence de la parole humaine ? RFI, Depuis quand parlons-nous ? - Autour de la question
  • Devenir parent donne parfois de drôles d’idées, et une créativité exacerbée. En témoigne cette vidéo publiée sur YouTube par un jeune papa mélomane, qui s’est amusé à recréer un tube du groupe de rock AC/DC rien qu’avec... les babillements de son bébé ! PARENTS.fr, Insolite : un papa recrée une chanson d’AC/DC rien qu’avec les bruits de son bébé (vidéo) | PARENTS.fr
  • "Areuh areuh, bababa"... Dès sa naissance, l'enfant vocalise. Vers cinq mois, les babillements commencent et le bébé différencie les intonations de ceux qui l'entoure. Avant de maîtriser les syllabes, comme "baba" ou "mama", ils reconnaissent les voyelles. France Inter, Les bébés préfèrent entendre d'autres bébés
  • Pour mener à bien leurs travaux, les chercheurs ont fait écouter des babillements enfantins effectués par une femme et des sons qui se rapprochaient davantage de gazouillements de bébés. Au final, les tout-petits sont davantage attirés par leurs propres vocalisations et les écoutent plus longtemps. ConsoGlobe, Le gazouillement des bébés : une étape clé du langage
  • Ils ont fait leurs premières bêtises sur les bancs de l’école primaire publique Éric Tabarly (forcément) à Arzon. 20 ans qu’ils se connaissent. À 28 ans, Hugo Joubin et Benoit Bégasse sont donc déjà de vieux copains, à défaut d’être des vieux loups de mer. En 2018, ils ont choisi de faire un break dans leur (début de) vie professionnelle et de se donner du temps pour voyager. « On n’a ni femme, ni enfant. Donc c’était maintenant ou attendre la retraite » s’amuse Benoit Bégasse. C’est lui qui a déniché le bateau, un Westerly Seahawk de 35 pieds (10,5 mètres). Une unité qui n’est pas de toute jeunesse puisqu’elle flottait déjà quand les deux compères n’avaient pas encore émis le moindre babillement sur cette Terre. Benoit n’a pas eu à aller chercher très loin. « Padawan », de son petit nom, est le bateau du paternel. « On a consacré six mois à le remettre en état. Il était bon pour naviguer en baie de Quiberon, mais au-delà, cela aurait été un peu dangereux ». De l’huile de coude et des conseils avisés de connaisseurs ont permis à « Padawan » de retrouver un lustre qu’un ciel étoilé ne lui avait pas connu depuis longtemps. Le Telegramme, Le Télégramme - Vannes - Voile. C’est dimanche ? Cap sur les Antilles !

Images d'illustration du mot « babillement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « babillement »

Langue Traduction
Anglais babbling
Espagnol balbuceo
Italien balbettio
Allemand plappern
Chinois 胡说
Arabe الهذيان
Portugais balbuciando
Russe болтовня
Japonais バブリング
Basque babbling
Corse babbi
Source : Google Translate API

Synonymes de « babillement »

Source : synonymes de babillement sur lebonsynonyme.fr

Babillement

Retour au sommaire ➦

Partager