La langue française

Avoyer

Définitions du mot « avoyer »

Trésor de la Langue Française informatisé

AVOYER1, subst. masc.

Dignité de premier magistrat dans certains cantons suisses :
... la table de la diète des treize cantons. C'est une magnifique table du seizième siècle, (...) autour de laquelle méditaient ces avoyers et ces landammans redoutés des empereurs; ... Hugo, Le Rhin,1842, p. 378.
PRONONC. ET ORTH. : [avwaje]. Ac. Compl. 1842 donne la var. avoier; Nouv. Lar. ill. cite St Laurent qui écrit avoyé : ,,Des avoyés représentaient les cantons à la diète de l'Empire.``
ÉTYMOL. ET HIST. − 1319 avoyé (Rec. dipl., II, 68 ds Pat. Suisse rom. t. 2, p. 168 : Nos li Avoyé ... de Fribor); 1363 advoyez (Rec. diplom. du cant. de Frib., III, 180 ds Gdf. Compl. : Je, Jehan Velga, advoyez de Fribor); xvies. avoyer (D'Aubigné, Lett. à M. Manuel ds Rob. : Vous ne communiquerez ce petit mot qu'à M. l'avoyer). Forme romande de avoué* (EWFS2et Thomas ds Romania, t. 40, p. 106); la finale primitive -yé a été ensuite confondue avec -ier comme le montre le fém. -ière, -eresse (Pat. Suisse rom., loc. cit.).
BBG. − Bouillet 1859. − Dupin-Lab. 1846. − Mots rares 1965. − Pierreh. 1926. − Pierreh. Suppl. 1926. − Pol. 1868.

AVOYER2, verbe.

I.− Emploi trans.
A.− Vx et inus. Avoyer qqn.Diriger, mettre quelqu'un sur la bonne voie. Avoyer une personne égarée (Lar. 19e, Nouv. Lar. ill.).
Rem. Attesté ds Ac. Compl. 1842, Lar. 19e, Guérin 1892 et Nouv. Lar. ill.
B.− TECHNOL. Avoyer une scie. Lui donner de la voie en écartant ses dents alternativement à droite et à gauche :
La dent [des scies à dents rapportées] étant plus large que le disque, ces scies n'ont pas besoin d'être avoyées. R. Champly, Nouv. encyclop. pratique,t. 11, 1927, p. 28.
II.− Emploi intrans., MAR., inus. ,,Changer de direction, en parlant du vent quand il change de rumb`` (Ac. Compl. 1842). Le vent avoye, semble vouloir avoyer (Lar. 19e).
DÉR.
Avoyage, subst. masc.Action d'avoyer une scie. (1927, R. Champly, Nouv. encyclop. pratique, t. 11, p. 11 et 40; suff. -age*).
PRONONC. : [avwaje], j'avoie [ʒavwa] (conjug. d'aboyer, cf. Ortho-vert 1966).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Ca 1175 aveer « mettre en chemin, diriger » (Chr. de Troyes, Chevalier Lion, éd. W. Foerster, 4988 ds T.-L. : Einsi parlant la convea Tant qu'au droit chemin l'avea); ca 1175 pronom. « se mettre en chemin » (Id., ibid., 5808, ibid. : Maintenant se sont avoiiees, Si s'an vont grant joie menant), ,,vieux mot`` dep. Trév. 1752; 2. 1732 mar. (Rich. : On dit, sur la mer : le vent d'Est s'avoia, pour dire, commença à soufler, ou soufler d'un autre rumb. Il vient de voie et est non seulement fort vieux, mais bas); 3. 1922 technol. (Lar. univ. : Avoyer [...] Donner de la voie aux scies en écartant les dents). Dér. de voie*; préf. a-1*, dés. -(i)er.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 20.
BBG. − Bél. 1957. − Forest. 1946. − Mots rares 1965.

Wiktionnaire

Verbe

avoyer \a.vwa.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Donner de la voie à une lame de scie, c’est-à-dire élargir son mordant en inclinant ses dents alternativement à gauche et à droite.
    • Il existe des scies dont les dents sont avoyées, c’est-à-dire inclinées alternativement à droite et à gauche; le trait de coupe est dès lors plus large que la lame.
    • Il convient d’avoyer régulièrement la lame de la scie, c’est-à-dire de rendre régulier l’écartement des dents par rapport à l’axe de la lame.
  2. Muer.
    • C’était comme un triple rite de passage à l’adolescence, et l’on disait qu’un enfant était « avoyé » pour dire qu’il avait mué. Aucun patron ne pouvait employer un commis qui ne fût « avoyé ». — (Lionel Labosse, M&mnoux, Publibook, 2018, p. 254).

Nom commun

avoyer \a.vwa.je\ masculin (pour une femme on dit : avoyère)

  1. Titre du premier magistrat, dans quelques cantons suisses.
    • P. de C. du 1er août 1701. — Une fille en âge de majorité, ou une veuve, gérant ses biens et n'ayant ni tuteur ni avoyer établi par figure de justice, peut valablement faire marchés, se céduler, s'obliger et contracter sans aucune autorisation, et tels actes sont tenus et réputés valides. — (Déclarations ou points de coutume rendus par le Petit-Conseil de la ville de Neuchâtel, publié par George-Auguste Matile, Neuchâtel : Imp. Attinger, 1836)
    • À Berne, l’avoyer représentait en droit l’empereur, mais en fait la bourgeoisie dès la seconde moitié du XIIIe siècle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

AVOYER (a-vo-ié) s. m.
  • Titre du premier magistrat dans quelques cantons suisses.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « avoyer »

Forme équivalente à avoué, avocat, et provenant d'un mot bas-latin, qui a ou n'a pas existé, tel que advocatarius, où s'est produit le même changement que dans voyelle par rapport à vocalis.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Verbe) De voie.
(Nom) Du français avoué.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « avoyer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
avoyer avɔje

Évolution historique de l’usage du mot « avoyer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « avoyer »

  • Non seulement il était très long, ce texte, mais à l’image du terme «banal», il comportait une multitude de mots compliqués pour une enfant de 10 ans (je me souviens qu’il y avait aussi «avoyer). , «J’avais fait un four…», l’air du temps de Pascal Hofer
  • MM. Maillard, Marque, Cuny et Fleck ont identifié cet objet. Il s’agit d’un outil de charpentier appelé baille-voie ou tourne-à-gauche. Il permet de « donner de la voie » aux dents de scie (avoyer). , Moselle | Outil de charpentier
  • Ainsi pince à avoyer, pince-monseigneur, chignole sont coupées, travaillées, assemblées au gré de l’imagination, donnant vie à de drôles de bêtes sorties de l’eau ou de terre, toujours stylisées, parfois à peine suggérées, avec un brin de poésie, tout un bestiaire d’étranges créatures qui laisse place au rêve et à l’imaginaire. , Edition Bar le Duc | Chapeau, l’artiste ferrailleur !
  • Au temps des croisades, le corps du saint fut transféré depuis Myre – en Asie mineure – sur sol italien, à Bari, en 1087. Les Zähringen, fondateurs de la ville de Fribourg en 1157, vouaient un culte particulier au saint évêque de Myre. Ils placèrent l’église paroissiale sous sa protection. A l’Abbaye cistercienne de Hauterive, une chapelle en l’honneur de Saint Nicolas fut édifiée dès 1320. Les reliques actuelles furent apportées de Rome à Hauterive vers 1420 par l’abbé Pierre d’Affry. Pour obtenir le transfert de ces précieuses reliques à l’église de Fribourg, l’avoyer et le conseil de la ville eurent recours à l’autorité du pape Jules II. Une bulle pontificale, datée du 2 juillet 1505, accordait ces reliques à Fribourg. Le transfert se fit le 9 mai 1506. cath.ch, Le vrai visage de saint Nicolas révélé? – Portail catholique suisse
  • bien dommage que la gauche se réveille maintenant après avoir jamais répondu aux lettre et question ouverte de Philippe briant et Bernard avoyer Handicap.fr, AAH et revenus du conjoint : des députés proposent !
  • Au collège des Bruyères de La Clayette, qui compte 260 élèves, 139 bulletins ont été validés et deux sont nuls. Neuf candidats se sont présentés pour neuf sièges à pourvoir. Lucy Alloin-Pla, Remy Barraud, Yassine Benedi, Maël Bonnetin, Maureen Doucet, Nicolas Dumont, Celia avoyer, Thibaud Pasquier et Lola Pellegrin ont été élus. , Chauffailles | 19 collégiens ont été élus conseiller communautaire jeune

Traductions du mot « avoyer »

Langue Traduction
Anglais avow
Espagnol confesar
Italien ammettere
Allemand bekennen
Chinois 承认
Arabe اعترف
Portugais confessar
Russe декларировать
Japonais 誓う
Basque avow
Corse avow
Source : Google Translate API

Synonymes de « avoyer »

Source : synonymes de avoyer sur lebonsynonyme.fr

Avoyer

Retour au sommaire ➦

Partager