La langue française

Avaloir

Définitions du mot « avaloir »

Trésor de la Langue Française informatisé

AVALOIR1, subst. masc.,AVALOIRE, subst. fém.

A.− TECHNOLOGIE
1. [Correspond à avaler1A 1]
CHAPELLERIE. Outil servant à avaler la ficelle.
SELLERIE. Avaloire, subst. dém., ou avaloir1, subst. masc. Pièce du harnais qui descend derrière les cuisses des chevaux et les entoure à leur partie inférieure :
1. Au collier, au licol, à la poitrinière, à la bricole, jusqu'aux avaloirs qui descendent sur leurs cuisses mouillées [des mules], les grelots sonnaient, tintinnabulaient sur les pavés du faubourg de Triana... Morand, Le Flagellant de Séville,1951, p. 78.
2. [Correspond à avaler1B]
PÊCHE. Digue établie sur une rivière de manière à retenir les saumons (cf. avaloir2).
Avaloire, subst. fém., ou avaloir1, subst. masc.
BÂT. Avaloir(e) d'une cheminée. ,,... partie du conduit, de forme tronconique, située au-dessus du foyer pour avaler la fumée`` (Noël 1968).
TRAV. PUBL. Avaloir(e) d'une bouche d'égout. ,,... partie de forme tronconique reliant la chaussée à l'égout`` (Noël 1968) :
2. Un jour, vers 1816, une petite fille qui portait à une actrice de l'Ambigu ses diamants pour un rôle de reine, fut surprise par une averse, et fut si fatalement entraînée dans l'égout de la rue du Temple qu'elle allait y disparaître, sans les secours d'un passant ému par ses cris; mais elle avait lâché les diamants, qui furent retrouvés dans un regard. Cet événement fit grand bruit, il donna du poids aux réclamations pour la suppression de ces avaloirs d'eau et de petites filles. Balzac, Sur Catherine de Médicis,Le Martyr calviniste, 1841, p. 57.
3. [Correspond à avaler1* C 2] CÉRAM. Sorte de meule formée de deux disques métalliques servant à broyer les minerais. Synon. mâchoire.
B.− Arg. [Correspond à avaler1* B] Avaloire, subst. fém., ou, plus rare, avaloir1, subst. masc. Gosier :
3. Disciple de la bande noire, Pour bien te caler l'avaloire... Hogier-Grison, Les Hommes de proie,Le Monde où l'on flibuste, 1887, p. 325.
4. [J'aime mieux jeûner et porter des savates] que d'être sans eau d'aff dans l'avaloir (...) [=] sans eau-de-vie dans le gosier. Sue, Les Mystères de Paris,t. 1, 1842-43, p. 35.
PRONONC. ET ORTH. : [avalwa:ʀ]. Pt Lar. 1968 signale : ,,on dit aussi avaloir``.
ÉTYMOL. ET HIST. A.− 1. xiiies. technol. (sellerie) avaleoire (De l'Oustillement au villain, Montaiglon et Rayn., II, 150 ds Gdf. Compl. : Et forrel et dossiere, Trais et avaleoire); 1754 avalloir (La Vie agricole, 325 ds IGLF Techn. : Une sellette avec une dossière et des avalloirs. 31. 10 s.), rare; 2. 1272 pêche avaloir « gorge pratiquée dans une rivière pour prendre le poisson » (Cart. de Marquette, Richel. 1. 10967, fo40 vods Gdf. : Dou droit qu'il demandoient u voloient avoir a no moulin de marke et as avaloirs et as escluses) − xvies., ibid.; 1772 avaloire (Duhamel du Monceau, Traité des pesches maritimes, des rivières et des étangs, t. 2, p. 260 : [...] des Avaloires; elles consistent en une digue ou chaussée qui traverse le lit de la rivière [...] aux deux extrémités de cette digue sont établis des coffres [...] la face d'amont est ferrée par un grillage pour que l'eau traverse le coffre, et que le poisson ne puisse en sortir); 1845 avaloir « sorte de nasse, d'engin » (Besch.); 3. 1611 [1600 d'apr. FEW t. 14, p. 142a] avalloire « ouverture permettant l'accès à un lieu inférieur » (Cotgr.); non attesté ds les dict. en dehors de Lar. 19e; 1841 trav. public Balzac, supra; 1701 habill. (Fur. : Avaloire. C'est aussi chez les Chapeliers un outil dont ils se servent pour faire couler la ficelle du chapeau au bas de la forme). B.− 1615 avaloire « gosier (d'un homme qui absorbe beaucoup) » (Comédie des proverbes, 11, 3 ds Dict. hist. Ac. fr., t. 4, p. 576a : Cela passe doux comme lait, mais je pense que tu es fils de tonnelier, tu as belle avaloire); 1810 pop. avaloir (E. Molard, Le Mauvais lang. corrigé, p. 31 : Avaloir Grand gosier [...] dites, une belle avaloire). Dér. du rad. de avaler1* étymol. A. et B; suff. -oir*; oire*.
BBG. − Barb.-Cad. 1963. − Baudr. Pêches, 1827. − Bouillet 1859. − Chesn. 1857. − Forest. 1946. − Gay t. 1 1967 [1887]. − Le Roux 1752. − Michel 1856. − Mots rares 1965. − Noël 1968. − Sain. Lang. par. 1920, p. 42.

AVALOIR2, subst. masc.

A.− Synon. de avaloir1* ou avaloire*.
B.− PÊCHE. Sorte de nasse.
Rem. Attesté à partir de Besch. 1845 ds la plupart des dict. généraux.
ÉTYMOL. ET HIST. − V. avaloir1.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 2.
BBG. − Barb.-Cad. 1963. − Chesn. 1857. − Duch. 1967, p. 64. − France 1907. − Larch. 1880. − La Rue 1954.

Wiktionnaire

Nom commun 1

avaloir \a.va.lwaʁ\ masculin

  1. (Attelage) Pièce du harnais, sangle passant derrière les cuisses, un peu au-dessous de la queue, et qui permet à un cheval de retenir une voiture dans les descentes ou de lui faire faire marche arrière.
    • « Ainsi tu auras un peu plus chaud, petit sot ! » dit-il en remettant l’avaloir et la sellette par-dessus le balin. — (Léon Tolstoï, Maître et Serviteur, 1895 ; traduit du russe par Boris de Schlœzer, p. 139)

Nom commun 2

avaloir \a.va.lwaʁ\ masculin

  1. (Belgique) Bouche d’égout.
    • Pour le public, l'aspect visible des égoûts[sic : égouts] se limite aux avaloirs et aux margelles. — (Les égoûts de Bruxelles s'ouvrent gratuitement aux Bruxellois, lalibre.be, 2 août 2012)
  2. (Belgique) Égouts.
    • Dans le zoning industriel de Tournai-Ouest, quelques usines ont été envahies par les eaux que les avaloirs n’arrivaient plus à absorber. — (Orages : quelques inondations à Tournai et Mouscron, lesoir.be, 2 août 2010)
    • Toutes les eaux usées vont à l’avaloir.
  3. (Familier) (Ironique) Gosier d’une personne qui mange et boit beaucoup.
    • Il lui est resté une arête de poisson dans l’avaloir.
    • Bosse attend son heure pour mettre son mot. Il renverse un peu la tête et se vide son rhum dans l’avaloir. — ( Roger Martin du Gard, Vieille France, Gallimard, 1933 ; éd. Le Livre de Poche, p. 30)
  4. (Pêche) Sorte de nasse.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

AVALOIR (a-va-loir) s. m.
  • Terme de pêche. Sorte de nasse.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « avaloir »

(Siècle à préciser) (Nom 1) De aval.
(Siècle à préciser) (Nom 2) Du verbe avaler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Aval, en bas.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « avaloir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
avaloir avalwar

Évolution historique de l’usage du mot « avaloir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « avaloir »

  • Les lingettes à la poubelle, les serviettes hygiéniques aussi. Les cartons de papier W.-.C. n’ont pas non plus leur place dans les toilettes. Pas plus que les restes de nourriture ou de l’huile et autres produits toxiques. Et les masques et les cigarettes qu’on jette au sol et qui finissent par se retrouver dans les avaloirs, ce n’est vraiment pas un geste citoyen ! Le Soir Plus, Ottignies: les avaloirs ne sont pas des dépotoirs - Le Soir Plus
  • – 22h23, route inondée à Freux: les pompiers de Saint-Hubert doivent intervenir rue Suzerain à Freux, à hauteur du château, car la route est inondée sur 150m2 suite à un avaloir bouché. Communes, régions, Belgique, monde, sports – Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net, Hangar détruit, véhicules en feu et routes inondées, la nuit très chargée des pompiers luxembourgeois
  • Les 10 000 avaloirs d’eau de pluie du Bassin d’Arcachon servent encore trop de poubelles. Le Siba lance une campagne de sensibilisation envers le grand public. SudOuest.fr, Arcachon : les bouches d’évacuation d’eau de pluie ne sont pas des poubelles

Images d'illustration du mot « avaloir »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « avaloir »

Langue Traduction
Anglais drain
Espagnol desagüe
Italien drain
Allemand ablassen
Chinois 排水
Arabe تصرف
Portugais drenar
Russe сливной
Japonais ドレイン
Basque ihesa
Corse scorri
Source : Google Translate API

Synonymes de « avaloir »

Source : synonymes de avaloir sur lebonsynonyme.fr

Avaloir

Retour au sommaire ➦

Partager