Autosubsistance : définition de autosubsistance

chevron_left
chevron_right

Autosubsistance : définition du Wiktionnaire

Nom commun

autosubsistance \o.to.syb.zis.tɑ̃s\ féminin

  1. Capacité d’un groupe à survivre sans soutien externe.
    • La croissance du capitalisme industriel au xixe siècle n’a été possible qu’au prix du déracinement d’une population agricole, dont la vie matérielle était auparavant surtout assurée par l’autosubsistance. — (Alain Desrosière, « Du budget des familles à l’indice des prix », Mathématiques et économies, Bibliothèque Tangente no 62, janvier 2018, page 52.)
    • Dans la société traditionnelle, la polygamie était motivée par le fait de procréer et d’avoir plusieurs enfants, créer une famille nombreuse. D’un côté, cela était perçu comme un signe témoignant de la virilité de l’homme, de l’autre côté, il y avait des raisons socio-économiques, car les différentes femmes jouaient le rôle d’instrument pour l’autosubsistance de la famille. Ce sont elles qui allaient dans les champs pour cultiver, puiser de l’eau à la rivière et faire la cuisine. — (Theotime Kurhengamuzimu, Étude critique sur le rôle de la femme dans Les Soleils des indépendances d’Ahmadou Kourouma, mémoire de licence à l’université de Dalécarlie, 2016, pages 18-19.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « autosubsistance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
autosubsistance otɔsybsistɑ̃s play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « autosubsistance »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « autosubsistance »

  • Si elle n’a pas vocation à assurer l’autosubsistance des villes, l’agriculture urbaine remplit d’autres fonctions à la fois environnementales, sociales et pédagogiques comme nous l’explique Baptiste Grard, écologue actuellement en post-doctorat à AgroParisTech et l’INRA et qui bichonne le potager expérimental installé sur le toit d’AgroParisTech à Paris (5e). Enlarge your Paris, Tour d’horizon des initiatives d’agriculture urbaine dans le Grand Paris
  • Le nickel ne marche pas très fort en ce moment, malgré un rebond récent(cours en forme de montagnes russes) et les kanaks ne sont pas vraiment un peuple de pécheurs, sinon sous une forme traditionnelle(autosubsistance) . Les timides tentatives, subventionnées, d'exploitation industrielle de la pêche n'ont pas donné les fruits escomptés. L'Obs, Vers un report du référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie au 4 octobre
  • Ce manque de résilience est tout à fait saillant pour une ville comme Paris et sa population de 2,148 millions d'habitants: soit une dépendance alimentaire autour de 4,6 milliards de calories par jour à apporter aux Parisiens. Notre capitale dispose au maximum de quelques jours d'autonomie alimentaire. Sans vouloir faire des villes anciennes des paradis perdus, sur le plan alimentaire, l'autosubsistance était néanmoins un prérequis vital. Prendre le meilleur des deux mondes semble être la bonne direction à suivre et c'est justement l'idée défendue par Carolyn Steel avec sa sitopia (du grecque sitos, blé, nourriture, et topos, lieu). La Tribune, Covid-19: La clé des champs, clé de voute de la ville résiliente
  • Chacun est conscient que nos choix sanitaires, écologiques, sociaux sont arbitrés par la gestion des déficits publics et privés. L’argent décide de tout, alors que, par destination, l’argent ne devrait être qu’un moyen d’échange des services et des biens réellement utiles. L’argent est un lien, indispensable dans toute économie qui dépasse l’autosubsistance, mais ce n’est pas un bien. Je n’ai pas dit : « l’argent ce n’est pas bien » ! Simplement, ce n’est pas un bien, ni une fin en soi : c’est un moyen. Machiavel l’avait bien vu : « L’homme ne croit s’assurer de ce qu’il possède qu’en acquérant davantage. » Sous prétexte de sécurité financière, nous réclamons toujours davantage de moyens, et nous perdons de vue la finalités de l’activité économique. La Vie.fr, Paul Clavier : “L’argent doit être un lien, pas un bien !“
  • Ici, les familles mapuches dépendent d’une agriculture d’autosubsistance :  99 % ne disposent pas d’ordinateur ou de réseau mobile, précise Marisol Araneda. Neuf élèves sur dix vivent sous le seuil de pauvreté.  Pour contrer cette fatalité, l’idée a surgi :  Si les enfants ne viennent pas à l’école, c’est à l’école d’aller chez eux.  , Au Chili, une école itinérante pour lutter contre le décrochage - Redon.maville.com

Traductions du mot « autosubsistance »

Langue Traduction
Corse autosufficienza
Basque autosufizientzia
Japonais 自給自足
Russe самодостаточность
Portugais auto-suficiência
Arabe الاكتفاء الذاتي
Chinois 自给自足
Allemand selbstversorgung
Italien autosufficienza
Espagnol autosuficiencia
Anglais self-sufficiency
Source : Google Translate API

Synonymes de « autosubsistance »

Source : synonymes de autosubsistance sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires