La langue française

Assavoir

Définitions du mot « assavoir »

Trésor de la Langue Française informatisé

ASSAVOIR, verbe trans. et conj.

I.− Verbe trans., vx. Faire assavoir (qqc.). Faire connaître (qqc.) :
1. Une circulaire de la guerre fait assavoir aux gardes nationaux que comme l'envoi d'un parlementaire peut être une ruse de guerre, il faut continuer à tirer, quand même l'ennemi a cessé son feu. E. et J. de Goncourt, Journal,1871, p. 787.
2. J'ai mes raisons pour le savoir. Le prince a purement et simplement fait une algarade à Swann et lui a fait assavoir, comme disaient nos pères, de ne plus avoir à se montrer chez lui, étant donné les opinions qu'il affiche. Proust, Sodome et Gomorrhe,1922, p. 676.
Rem. Ce vx mot enregistré par Lar., Littré, Guérin 1892, DG, Quillet 1965 n'est utilisé qu'accompagné du verbe faire; l'expr. faire assavoir est employée ou par effet plaisant ou par souci d'arch. Elle est fréq. dans la lang. juridique.
Emploi subst., néol., pop. Faire les assavoirs. Faire savoir, informer.
II.− Conj. Synon. de c'est-à-dire :
3. Il allait lui-même avec une perche à crochet émonder, assavoir ôter le mort et le rompu, et élaguer, assavoir couper les branches inutiles et nuisantes empêchant l'arbre d'avoir bonne grâce. Pourrat, Gaspard des Montagnes,Le Château des sept portes,1922, p. 132.
PRONONC. ET ORTH. − 1. Forme phon. − Seule transcription ds DG : à-sà-vwàr. 2. Forme graph. − Guérin 1892 écrit assavoir ou asavoir.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1174 « savoir, connaître, apprendre » (B. de Ste Maure, Ducs Normandie, ii, 9065 ds Gdf. Compl. : As autres l'a fait asaveir); 1403 c'est assavoir « c'est-à-dire » (Chr. de Pisan, Long estude, 4421, ibid. : Saint Augustin a ce propos Si dit ou livre du prepos De Nostre Seigneur que l'en puet Justement guerroier qui veult, C'est assavoir : Pour la publique Chose garder, il est licite). Dér. de savoir*; préf. a-1*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 15.
BBG. − Canada 1930. − Gardette (P.). Le Carcabeau en franco-provençal du péage de Belleville. R. Ling. rom. 1961, t. 25, p. 43. − Gaudin (M.). Parasitisme. Vie Lang. 1969, p. 700. − Lerch (E.). Zur Interpretation Villons (assavoir − à savoir, savoir). Neuphilol. Mitt. 1938, t. 39, pp. 338-361.

Wiktionnaire

Verbe

assavoir \a.sa.vwaʁ\ 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. (Désuet sauf au Canada) Savoir (dans la locution désuète faire assavoir).
    • Sachez que le Grand Khan demeure trois mois de l’an, assavoir : décembre, janvier et février, en la principale cité du Cathay (Chine septentrionale), laquelle a nom Cambaluc. — (Les récits de Marco Polo, texte original français du XIIIe siècle rajeuni & annoté par Henri Bellenger, Paris : Maurice Dreyfous, s.d., page 80.)
    • « Les trois restants, je les ai tués, après qu’ils m’eurent fait clair et net assavoir qu’ils aimaient mieux m’affronter que me suivre » — (George R. R. Martin, Le trône de fer – L'intégrale 3, 2000 – traduit par Jean Sola, 2001-2003.)
    • Mon chien, à moi, avait suivi mes parents au pèlerinage ; si bien que je ne pouvais pas m’assurer si c’était du vrai monde ou du mauvais qui clochetait au dehors ; car vous savez que les animaux et particulièrement les chiens ont grande connaissance là-dessus et jappent d’une façon qui le fait assavoir aux humains. — (George Sand, Les Maîtres sonneurs, George Bell and sons, 1908, page 55)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ASSAVOIR (a-sa-voir)
  • Faire assavoir, que l'on écrit maintenant, faire à savoir (voy. FAIRE).

REMARQUE

Les anciens textes montrent qu'il y avait un verbe assavoir qui se construisait comme les autres avec faire, et qu'on a mal à propos décomposé en à savoir. Faire est toujours suivi de l'infinitif sans aucun intermédiaire, excepté dans la locution faire à savoir ; mais on voit qu'elle est l'altération d'une locution correcte qui rentre dans la règle.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et li dus dit qu'il en parleroit à sa gent, et ce que il trovereit, il le feroit assavoir, Villehardouin, XV. Et quant la chose a entendue Li bons prodons devant nommés, Bons chevaliers, bien renommés, C'est assavoir Virginius, la Rose, 5651. Et quant la court aura coneu quel respit le seignor deit aveir, le seignor deit fair assaver le plus tost que il porra…, Ass. de Jér. I, 240.

XVe s. On leur fit asavoir de par le roi…, Froissart, I, I, 33. Oultre plus, faisons assavoir, Et certifions…, Orléans, Quittance d'amour.

XVIe s. Et celluy temps passa comme les petitz enfanz du pays, c'est assavoir, à boyre, manger et dormir, Rabelais, Garg. I, 11. Le doubte qui troubloyt son entendement estoyt assavoir s'il debvoit plourer pour le dueil de sa femme ou rire pour la joye de son filz, Rabelais, Pant. II, 3.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « assavoir »

Dérivé de savoir avec le préfixe a-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

À et savoir ; norm. assaveir ; picard, assavoir, faire savoir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « assavoir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
assavoir asavwar

Évolution historique de l’usage du mot « assavoir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « assavoir »

  • Mon premier réflexe a été de penser à une ancienne tournure française préservée chez nous. Mon instinct me disait qu’il y avait peut-être un rapprochement à faire avec deux autres vieux verbes français toujours employés ici : «assavoir» et «accroire». Si les Québécois se font «assavoir des choses» et se font «accroire des affaires», c’est peut-être pour la même raison qu’ils font «à semblant»... ou «assemblant» (notez que la première orthographe ressort quand même 30 fois plus souvent sur Google). Le Droit, Ne faites pas « à semblant » | Chroniques | Le Droit - Gatineau, Ottawa
  • Toute doctrine politique se doit d’être jugée sur pièces, c’est pourquoi plus une doctrine foireuse tarde à prouver son caractère foireux, plus elle s’enracine durablement dans l’esprit des hommes. Si le communisme produit moins d’émules aujourd’hui qu’hier, c’est qu’il a prouvé concrètement et à grande échelle ce dont il est capable. Or, il n’en va pas de même de l’anarchisme demeuré – d’un point de vue politique – à l’état quasi embryonnaire. Ce qui peut surprendre si l’on considère le nombre croissant d’anarcho-syndicalistes qui gonfla les rangs de l’Internationale en cette seconde moitié du 19ème siècle. Lors du IVème Congrès de l’Association Internationale des travailleurs de 1869, on dénombrait non moins de 63% d’anarchistes (ou bakouninistes), 31% de marxistes et 6% de mutuellistes (assavoir de proudhoniens). Deux tiers rechignant à se compromettre d’une quelconque manière à la politique gouvernementale, pour un tiers seulement s’accordant sur l’idée que l’abstention politique constituait une erreur stratégique. La scission définitive entre les deux courants eut lieu en avril 1870 au cours du congrès régional de la fédération romande. Même si – et sans doute parce que – le marxisme devait à terme l’emporter, l’anarchisme se radicalisa tant et si bien qu’elle finit par prôner, comme le fit Kropotkine : “la révolte permanente par la parole, par l’écrit, par le poignard, le fusil, la dynamite”. Autrement dit : l’action directe. Et cela va de soi : point de médiation politique possible pour qui voit l’institution comme une mascarade et l’égalité promise ni plus ni moins qu’un crapuleux mensonge… La Règle du Jeu, Raphaël Denys, Albert Londres et la défense de Dieudonné - La Règle du Jeu - Littérature, Philosophie, Politique, Arts

Traductions du mot « assavoir »

Langue Traduction
Anglais assert
Espagnol afirmar
Italien asserire
Allemand behaupten
Chinois 断言
Arabe يجزم
Portugais afirmar
Russe утверждают
Japonais 主張する
Basque aldarrikatzeko
Corse affermà
Source : Google Translate API

Synonymes de « assavoir »

Source : synonymes de assavoir sur lebonsynonyme.fr

Assavoir

Retour au sommaire ➦

Partager