La langue française

Asocialité

Sommaire

  • Définitions du mot asocialité
  • Étymologie de « asocialité »
  • Phonétique de « asocialité »
  • Évolution historique de l’usage du mot « asocialité »
  • Citations contenant le mot « asocialité »
  • Traductions du mot « asocialité »
  • Synonymes de « asocialité »

Définitions du mot asocialité

Trésor de la Langue Française informatisé

ASOCIALITÉ, subst. fém.

CARACTÉROL. et SOCIOL. Inadaptation à la vie sociale habituelle; caractère d'une personne asociale (cf. asocial A 1 et asociabilité) :
De plus, il est difficile d'isoler les causes d'asociabilité qui résultent de la révolte de la jeunesse par rapport au monde adulte, jeunesse signifiant en réalité adolescence. Tout a été dit avec des exemples impressionnants çà et là dans le monde, sur le refus de nos formes sociales par la jeunesse... Les Grands ensembles d'habitation,1963, p. 24.
Rem. 1. N'est attesté ds aucun dict. gén. 2. 1reattest. 1946 (Mounier, Traité du caractère, p. 480); dér. de asocial*, suff. -ité*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 3.

Wiktionnaire

Nom commun

asocialité \a.sɔ.sja.li.te\ féminin

  1. Caractère d’une personne asociale, incapacité à vivre en société.
    • Affiner le tri de ces enfants contribue à pénaliser les situations sociales difficiles, et parmi celles-ci, à médicaliser celles où la violence et l’asocialité perturbent l’ordre moral. — (Robert Samacher, Psychologie clinique et psychopathologie, 2005)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « asocialité »

(Siècle à préciser) Composé de asocial et -ité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « asocialité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
asocialité asɔsjalite

Évolution historique de l’usage du mot « asocialité »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « asocialité »

  • Agressivité, malpropreté, destructions, aboiements intempestifs, asocialité… Les troubles du comportement chez les chats et les chiens sont la 1ère cause d’abandon, loin devant les départs en vacances ou encore les déménagements. Afin de lutter contre l’abandon, AVA et Solidarité Animal organisent un événement inédit au Refuge AVA, situé en Seine-Maritime : une conférence, retransmise en direct sur les pages Facebook des deux associations, afin de sensibiliser les propriétaires à la nécessité de répondre aux besoins de leurs animaux.  Wamiz, Journée mondiale contre l'abandon : une conférence en ligne pour sensibiliser les propriétaires d'animaux de compagnie ! - Société - Wamiz
  • L’Obs concluait : « que Dieu l’entende » (ce journaliste qui dénonçait l’asocialité des ultra-et-ta-soeur), le Monde conclut : « c’est leur affaire ». Tout le mépris du monde dans le Monde ; je dirais : le mépris en guise d’éthique de pensée et, si j’osais, de gouvernement. La Règle du Jeu, Pascal Bacqué, Nous tous ou L’inutile liberté - La Règle du Jeu - Littérature, Philosophie, Politique, Arts
  • De nombreux Français sont fatigués. Selon une étude menée en 2015, près d’un quart d’entre eux se plaignent de manquer de sommeil, notamment les jours de travail, et près d’un tiers des interrogés déclarent souffrir de troubles du sommeil. 73 % des sondés déclarent également se réveiller au moins une fois par nuit pendant 30 minutes. Un chiffre considérable, expliqué par les écrans omniprésents dans le quotidien des Français. Ces derniers renvoient une lumière bleue qui influence notre horloge biologique. Elle empêche, en effet, la sécrétion de mélatonine, l'hormone centrale de régulation des rythmes chronobiologiques. Les conséquences de ces troubles du sommeil : irritabilité, asocialité, manque de concentration… Franceinfo, VIDEO. Le sommeil des Français est de piètre qualité
  • Asperger et d’autres formes d’asocialité sont devenus banals dans les séries. Ces syndromes apparaissent grâce à une large palette, depuis les deux variations sur Sherlock Holmes (Sherlock et Elementary) jusqu’au casse-pieds Sheldon Cooper de The Big Bang Theory, sans oublier la Suédoise Saga Norén de The Bridge, qui s’est récemment effacée. Dans le cas de Shaun Murphy, la déficience sociale sert à accentuer la solitude du personnage face aux adultes établis voire puissants. Sa tragique histoire familiale complète le tableau d’un être aussi frêle que prodigieusement intelligent. Le Temps, «The Good Doctor», le médecin qui ne comprend rien mais qui sauve - Le Temps
  • Merci pour cette magnifique démonstration de l’asocialité habituelle des gens pas sûr d’eux sur internet ! iGeneration, Au Royaume-Uni, les théories du complot à l'origine d'incendies d'antennes cellulaires | iGeneration
  • No Futur, et pour cause. Les punks est-allemands étaient à ce titre encore plus radicaux. Pour eux, c’était Too Much Future. En clair : pas de celui que nos gouvernants nous dictent. Réprimé par la Stasi, le mouvement punk apparu en RDA vers 1979 était considéré par le Politburo comme « un moyen issu de l’arsenal bourgeois pour manipuler les masses populaires ». Vendus au capitalisme et à la décadence, les punks est-allemands étaient alors jetés dans le même sac qu’avant eux les rockers et les hippies. Poursuivis pour asocialité, jugés, emprisonnés, incorporés de force dans l’armée, les punks est-allemands finiront par s’assagir et se rapprocher des écolos et des pacifistes, mais toujours en guerre contre la ligne droite tracée par le(s) gouvernement(s) et viscéralement dissidents. On n’en est pas là, mais la tentation est grande. Vanity Fair, La chronique du Concierge masqué : Vieux, méchants, insoumis... tous punks !
  • Les sphères politiques romaines demeuraient soucieuses des idées dissidentes ou susceptibles de provoquer séditions ou ruines de leurs coutumes. On bannissait ainsi les penseurs coupables de ruiner la morale ou la citoyenneté – il en fut ainsi des pythagoriciens, des épicuriens, de toute pensée célébrant l’asocialité, l’individualisme, ou les pensées magiques, hostiles à toute matérialité. On priait ces abstracteurs et ces inciviles de regagner la Grèce… Pour autant, Rome ne fut pas ennemie de la philosophie, mais elle célébra celle qui lui convenait le mieux : le stoïcisme. Panétius de Rhodes fut le Pape de cette mouvance philosophique. Disciple d’Antipater de Tarse, scolarque du Portique, à savoir, le grand ponte de l’orthodoxie stoïcienne, il occupera lui-même ce prestigieux poste, étant issu de la noblesse cultivée, héritant d’une famille célèbre pour ses stratèges et ses athlètes, et fréquentant les sommets du pouvoir, devenant l’ami du destructeur de Carthage, Scipion Emilien. Club de Mediapart, Sagesse, de Michel Onfray : un retour aux sources | Le Club de Mediapart

Traductions du mot « asocialité »

Langue Traduction
Anglais asociality
Espagnol asocialidad
Italien asocialità
Allemand asozialität
Chinois 社团性
Arabe الانتماء الاجتماعي
Portugais asocialidade
Russe асоциальность
Japonais 連想
Basque asociality
Corse asocialità
Source : Google Translate API

Synonymes de « asocialité »

Source : synonymes de asocialité sur lebonsynonyme.fr
Partager