La langue française

Apothéoser

Définitions du mot « apothéoser »

Trésor de la Langue Française informatisé

APOTHÉOSER, verbe trans.

A.− [Le compl. désigne une pers. ou une faculté humaine] ,,Mettre au rang des dieux`` (Ac. Compl. 1842).
P. anal. :
1. Je me souviens ainsi d'un raout des plus bourgeois, pourtant, mais où j'ai cru assister à un bal de demi-dieux (...) l'Europe avait délégué là [en Californie], dans le bonheur et l'éclat d'un paradis du Pacifique, des échantillons humains apothéosés par la sélection naturelle, le sport et la joie de vivre. Une race nouvelle, un ballet bachique, dans quelque Olympe fabuleux. Morand, L'Eau sous les ponts,1954, p. 170.
Au fig. Glorifier, exalter :
2. Voulant ridiculiser l'Apothéose de Voltaire, j'ai dû dire Apothéoser, l'auteur de la Pucelle Apothéosée; ... S. Mercier, Néologie ou Vocab. de mots nouv.,t. 1, 1801, p. 40.
S'apothéoser.S'exalter :
3. De cette multitude [de mes moi] au moins soyons le roi! Mon orgueil peut encor dans sa déconfiture À s'apothéoser ainsi trouver pâture. Richepin, Mes paradis,1894, p. 189.
B.− [Le compl. désigne une chose] Transfigurer :
4. Tout, hommes, paysages, palais, dans le monde lyrique, est pour ainsi dire apothéosé. Baudelaire, L'Art romantique,1867, p. 548.
5. Je t'adore, Soleil! Tu mets dans l'air des roses, Des flammes dans la source, un dieu dans le buisson! Tu prends un arbre obscur et tu l'apothéoses! E. Rostand, Chantecler,1910, p. 28.
Rem. 1. Néol. pour Ac. Compl. 1842, Lar. 19e, Guérin 1892. Attesté également ds Besch. 1845 (inus.), Littré, Nouv. Lar. ill. et Lar. encyclop. 2. La docum. fournit un ex. d'emploi adj. du part. prés. apothéosant « qui apothéose » : ,,... [aux courses du Cirque, au moment de la victoire,] toutes les énergies de l'âme projetées en un spasme (...) plus profond, plus apothéosant que le spasme même de l'amour!`` (Richepin, Contes de la décadence romaine, 1898, p. 122).
PRONONC. − Seule transcription ds Land. 1834 et Littré : a-po-té-ô-zé.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1595-1654 « mettre au rang des dieux » (Balz., Lettres inéd., LVI, éd. Tamizey-Larroque ds Littré Suppl. 1877 : Pourquoi ne serait-elle pas aussi apothéosée ou canonisée?); 2. av. 1755 « transfigurer » (Saint-Simon, Mém., p. 209 ds IGLF : Ces bienfaits jusqu'alors inouïs apothéosèrent à jamais les continuelles perfidies et les ingratitudes monstrueuses des La Cour). Dér. de apothéose*; dés. -er.

Wiktionnaire

Verbe

apothéoser \a.pɔ.te.ɔ.ze\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’apothéoser)

  1. (Vieilli) (Rare) Mettre au rang des dieux.
    • Le 30 avril 1904, le rédacteur s’en prend à la date du 1er mai « que les ouvriers du monde entier, tant soit peu atteints de socialisme, ont choisi pour apothéoser le travail… » Pourquoi n’avoir pas choisi plutôt le jour de la fête de quelque saint ? (Antoine Lugon ; UNE TRAVERSEE DU SIECLE AVEC LE NOUVELLISTE, 1903-2003)
    • Les personnages dominants, ceux devant lesquels on fait défiler les siècles, sont les hommes funestes qui suscitèrent la haine entre les peuples et cherchèrent leur gloire dans le choc et l’écrasement des armées : (…); Alexandre le Macédonien, barbare qui triompha des Perses grâce au génie de la Grèce, et qui mit son orgueil à se faire apothéoser en dieu d’Asie ; … (Elisée Reclus ; L’Homme et la Terre)
    • Si la richesse ne ruisselait pas, c'était directement imputable aux choix politiques d'Obama et de son prédécesseur démocrate, Bill Clinton, tous deux apothéosés les jours suivants — (Thomas Frank, Pourquoi les riches votent à gauche, page n°364, Éditions Agone, 2018).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

APOTHÉOSER (a-po-té-ô-zé) v. a.
  • 1Mettre au rang des dieux, mettre dans le ciel. Si la mâchoire pesante [son imprimeur] dont vous me parlez opérait le miracle que vous voudriez, pourquoi ne serait-elle pas aussi apothéosée ou canonisée ? Guez de Balzac, Lett. inédites, LVI, édit. Tamizey Larroque.
  • 2 Fig. Accueillir comme une espèce de dieu. Qu'on examine avec quelle basse et universelle idolâtrie ce traître [Pichegru] était apothéosé dans tous les cercles, dans tous les journaux, Général Klinglin, t. I, p. 484.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « apothéoser »

→ voir apothéose
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « apothéoser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
apothéoser apɔteɔse

Évolution historique de l’usage du mot « apothéoser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « apothéoser »

  • Mr Le journaliste. le ministre Baby a commencé cette discrimination dès son arrivée avec la nomination de BACHAR au FAPFA( son cousin) au détriment des cadres de ce service qui ont cadré et formé le » petit ». C’est au nom du sectarisme et le régionalisme que BABY agit. L’article 16 de l’Accord D’Alger leur donne l’occasion inouïe » d’apothéoser » , maliweb.net - Turbulence au sommet : Bocary Tréta, Choguel Kokala Maiga, Sada Samaké, Mohamed Ali Bathily Dramane Dembélé et Mahamane Baby : Ces Ministres qui annoncent la chute du régime IBK

Traductions du mot « apothéoser »

Langue Traduction
Anglais apotheose
Espagnol apoteósico
Italien apotheose
Allemand apotheose
Chinois a
Arabe مؤمن
Portugais apoteose
Russe apotheose
Japonais 神格化
Basque apotheose
Corse apotheose
Source : Google Translate API

Synonymes de « apothéoser »

Source : synonymes de apothéoser sur lebonsynonyme.fr

Apothéoser

Retour au sommaire ➦

Partager