La langue française

Antijuif

Définitions du mot « antijuif »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANTIJUIF, IVE, adj.

Hostile, opposé aux juifs. Synon. antisémite :
1. Précieusement, il collectionne toutes les chansons antijuives, tous les portraits en couleur des généraux, toutes les caricatures de « bouts coupés ». Car Joseph est violemment antisémite ... Il fait partie de toutes les associations religieuses, militaristes et patriotiques du département. Il est membre de la jeunesse antisémite de Rouen, membre de la vieillesse antijuive de Louviers, ... MirbeauLe Journal d'une femme de chambre,1900, p. 120.
Rem. 1. Emploi subst. dans le titre d'un journal :
2. En venant déjeuner, hier, le général Mercier a dit à Jean : « Eh bien, mon brave Jean? » Mon brave Jean! ... Jules Guérin, dans l'Anti-juif, a écrit, sous ce titre : « Encore une victime des Youpins! », ceci : « Notre vaillant camarade antisémite, M. Jean ... etc. » MirbeauLe Journal d'une femme de chambre,1900p. 159.
Rem. 2. Antisémite/antijuif. Comme le montrent les ex., les deux mots se distinguent principalement par le niveau de langue, antisémite étant plus savant qu'antijuif; antisémite a en outre une coloration pol. et possède un anton. (philosémite) qui manque à antijuif.
SYNT. Discours antijuif ou prohébreu (M. Proust, Sodome et Gomorrhe, 1922, p. 1107), émeutes antijuives (G. Clemenceau, L'Iniquité, 1899, p. 172), journaux antijuifs (G. Clemenceau, L'Iniquité, 1899, p. 76), judaïsme antijuif (G. Clemenceau, L'Iniquité, 1899, p. 448), manifestants antijuifs (G. Clemenceau, L'Iniquité, 1899, p. 182), passions antijuives (G. Clemenceau, L'Iniquité, 1899, p. 181), mesures antijuives (E. Triolet, Le Premier accroc coûte deux cents francs, 1945, p. 34).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 22.

Antijuif*. -

Wiktionnaire

Adjectif

antijuif \ɑ̃.ti.ʒɥif\

  1. Qui s’oppose aux juifs.
    • L’élimination des juifs entraîna la disparition d’un genre littéraire qui avait fait florès au Moyen-Age : la polémique antijuive. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « antijuif »

Mot dérivé de juif avec le préfixe anti-
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « antijuif »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
antijuif ɑ̃tiʒµif

Évolution historique de l’usage du mot « antijuif »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « antijuif »

  • FIGAROVOX/LECTURE - Couvrant la période allant du Ier siècle à aujourd’hui, le nouvel essai de Pierre-André Taguieff retrace brillamment l’évolution du discours antijuif. Une leçon d’histoire. Le Figaro.fr, L’histoire du discours antijuif vue par Pierre-André Taguieff
  • « Les attaques commises à l’encontre de notre communauté, la nuit dernière, sont odieuses et criminelles », a clamé dimanche dans une déclaration Paul Koretz, membre du conseil municipal du district. « Alors que toute l’attention se portait sur les incendies et les pillages, nous n’avons pas vu les crimes de haine et les incidents antisémites. Sous couvert de manifestations, certains ont fait avancer leur ordre du jour antijuif », a-t-il ajouté. The Times of Israël, Les Juifs de Los Angeles font le point après les dégâts subis lors des émeutes | The Times of Israël
  • Il tente à l’automne 1935 de s’implanter en Algérie où ses affiches le présentent comme le « seul organisme intégralement antijuif »1. En 1936, Jean Hennessy se fait élire député de Nice et le parti social-national est intégré dans le groupe parlementaire de la gauche indépendante. AgoraVox, Quand la raison tonne en son cratère - AgoraVox le média citoyen
  • La dénonciation du « sionisme mondial » prend souvent une forme complotiste et recycle les stéréotypes associés à la figure mythique du « juif international » ou à celle des « sages de Sion ». Le mythe antijuif par excellence, celui du « complot juif international », s’est métamorphosé en « complot sioniste mondial ». Nous sommes ici devant un récit mythologique construisant l’ennemi absolu : « le sioniste », figure diabolisée. Il s’ensuit que cet « antisionisme » n’a rien à voir avec le sionisme réel, phénomène historique, ni avec l’Etat-nation qu’est Israël. Le Monde.fr, Pierre-André Taguieff : « Tous ceux qui se disent “antisionistes” ne sont pas antijuifs, mais beaucoup le sont »
  • Même s’il m’arrive par commodité de l’employer, je n’apprécie guère le terme "philosémitisme", qui présuppose l’existence des "Sémites" et renvoie à une vision racialiste fondée sur l’opposition "Aryens-Sémites". De même, il faut rappeler que le terme « antisémite » est mal formé. Le néologisme était justifié en 1879, lorsqu’il a été forgé en Allemagne pour désigner le racisme antijuif,et il l’est resté jusqu’en 1945. Aujourd’hui, les antijuifs ne sont plus nécessairement racistes, ils ne supposent pas l’existence d’une "race sémitique". Ils sont même bien souvent antiracistes ou se disent tels, alors même qu’ils diffusent des thèmes relevant du racisme anti-Blancs. Qu’on lise à ce propos les écrits des "indigénistes" ou des "décolonialistes", qui, avec leur formule magique (l'"intersectionnalité"), prétendent lutter à la fois contre "l’islamophobie", "le racisme" (toujours "blanc" et "systémique"), "le sionisme" (intrinsèquement "raciste") et "l’antisémitisme" (visant principalement les Arabes, en tant que "sémites"). La confusion des idées et des luttes ne cesse de s’accroître. La bêtise aussi. Marianne, Pierre-André Taguieff sur Yann Moix : "Judéophobie - judéophilie, les deux faces d'une même pièce ?" | Marianne

Traductions du mot « antijuif »

Langue Traduction
Anglais anti-jewish
Espagnol antijudío
Italien antijuif
Source : Google Translate API

Synonymes de « antijuif »

Source : synonymes de antijuif sur lebonsynonyme.fr

Antijuif

Retour au sommaire ➦

Partager