La langue française

Amome

Sommaire

  • Définitions du mot amome
  • Étymologie de « amome »
  • Phonétique de « amome »
  • Évolution historique de l’usage du mot « amome »
  • Citations contenant le mot « amome »
  • Traductions du mot « amome »
  • Synonymes de « amome »

Définitions du mot « amome »

Trésor de la Langue Française informatisé

AMOME, subst. masc.

BOT. Genre de plantes aromatiques ou médicinales originaires des pays chauds (Asie ou Afrique), auquel appartiennent le gingembre, les cardamomes, la graine du paradis, etc. :
Dame douce! cette guerre cessez, Et de pitié (comme L'épine porte l'amome) Votre rigueur fleurissez. J. Moréas, Poèmes et sylves,Le Pèlerin passionné, 1891, p. 107.
Rem. 1. Syntagmes amome cardamome, espèce d'amome indigène de l'Inde qui produit des semences, dont les fruits sont utilisés en médecine ou pour les liqueurs de table; amome en grappe; faux amome, plante de la famille des ombellifères dont les semences ont une odeur analogue à celle de l'amome. 2. Dér. Amomé, ée, ées, adj. et subst. fém. plur. a) adj. ,,Qui ressemble à l'amome`` (Ac. Compl. 1842); b) subst. fém. plur. Famille de plantes dicotylédones qui comprend les amomes.
Prononc. ET ORTH. : [amɔm]. DG transcrit la 2esyllabe du mot avec [o] fermé; Quillet 1965 : amome ou amomée. Dér. Amomé. Ac. Compl. 1842, s.v. amomé mentionne le sing. fém. plur. amomées (cf. aussi Besch. 1845 et Lar. 19e).
Étymol. ET HIST. − 1213 bot. « genre de plantes aromatiques à tubercules (renfermant l'espèce du gingembre, du cardamome) » (Faits des Romains, 627, 28 d'apr. L. F. Flutre ds Romania, t. 65, p. 482 : La fu li nardes toz floriz, li espies od tot amomes et cynnamomes). Empr. au lat. amomum « plante odoriférante » dep. Plaute, Truc., 540 ds TLL s.v., 1966, 64; cf. Pline (Nat., 12, 48, ibid., 56 : amomi uva in usu est [ex] Indica vite), emprunté lui-même au gr. α ́ μ ω μ ο ν « amome (arbrisseau indien) » (Aristote, fr. 105 ds Bailly). Rabelais (Hug.) emploie la forme amomon, hellénisme qui demeure isolé; voir André Bot. 1956, p. 28. Amomé(es), subst. fém. plur. 1829 (Boiste, Nomenclature complète d'hist. nat., p. 169); adj. 1838 (Ac. Compl. 1842). Amomacées, subst. fém. plur. 1865 (Littré-Robin).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 2.
BBG. − Bél. 1957. − Bible 1912. − Bouillet 1859 ( et s.v. amomées).Boiss.8. − Comm. t. 1 1837. − Littré-Robin 1865 (et s.v. amomacées, amomées).Mont. 1967. − Mots rares 1965. Nysten 1814-20. − Prév. 1755. − Privat-Foc. 1870 (et s.v. amomées).

Wiktionnaire

Nom commun

amome \a.mɔm\ masculin

  1. (Botanique) Genre de plantes de la famille des Zingibéracées, des contrées chaudes de l’Asie, souvent dotées d’une saveur piquante et aromatique, et dont une espèce (Amomum subulatum) fournit la grande cardamome ou cardamome brune, une épice parfois substituée à la cardamome véritable.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AMOME. n. m.
T. de Botanique. Genre de plantes presque toutes originaires des contrées chaudes de l'Asie, à peu près semblables à nos roseaux, et douées en général d'une saveur piquante et aromatique. Le gingembre est une espèce d'amome.

Littré (1872-1877)

AMOME (a-mô-m') s. m.
  • Terme de botanique. Genre de plantes presque toutes exotiques, et douées, en général, d'une saveur piquante et aromatique.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* AMOME, s. m. amomum racemosum, est un fruit sec, en grappe, membraneux, capsulaire, plein de graines, qui a été connu des anciens Grecs, ainsi qu’il est facile de s’en assûrer par la comparaison qu’on en peut faire avec la description de Dioscoride. V. dans la mat. med. de Geoffroy, les sentimens des Botanistes sur l’amome. La grappe de l’amome est composée de dix ou douze follicules ou grains ; ces grains sont membraneux, fibreux, faciles à rompre, & serrés les uns près des autres, sans pédicule ; ils naissent du même sarment ; ce sarment est ligneux, fibreux, cylindrique, de la longueur d’un pouce ; odorant, acre, garni de feuilles entassées, soit petites & disposées en écailles à la partie où ce sarment ne porte point de follicules, soit de six feuilles plus longues qui environnent chaque follicule, comme si elles en étoient le calice. Trois de ces longues feuilles sont de la longueur d’un demi-pouce ; & les trois autres sont un peu plus courtes : elles sont toutes minces, fibreuses, acres, odorantes, souvent retirées à leur sommet, rarement entieres, de sorte qu’à peine s’étendent-elles au-delà des grains de l’amome ; ce qui vient, comme il est croyable, de ce qu’elles se froissent mutuellement, & se brisent à leur extrémité dans le transport. La grosseur & la figure de ces grains d’amome est semblable à celle d’un grain de raisin : ils ont une petite tête, ou plûtôt un petit mammelon à leur pointe, & à leur extérieur des filets très-minces, & des nervures comme des lignes dans toute leur longueur : ils ont encore trois petits sillons, & autant de petites côtes qui répondent aux trois rangs de graines qui remplissent l’intérieur des follicules, & qui sont chacun séparés par une cloison membraneuse. Chaque rang contient beaucoup de graines anguleuses, enveloppées d’une membrane mince, si étroitement que ces trois rangs ne forment que trois graines oblongues. La couleur du bois & des grappes est la même : dans les unes elle est pâle, dans d’autres blanche ou roussâtre ; mais dans les follicules blancs, les graines sont ordinairement avortées, au lieu que dans les roussâtres, elles sont plus solides & plus parfaites. Ces graines sont anguleuses, d’un roux foncé en-dehors, & blanches en-dedans : mais elles sont plus solides que celles du cardamome. Les grappes ont une odeur vive qui approche de celle de la lavande ordinaire, mais plus douce : séparées de leurs follicules, les graines ont une odeur plus forte & plus acre, & qui tient de celle du camphre.

L’amome renferme beaucoup d’huile essentielle aromatique, subtile & volatile, qu’on en tire par la distillation après l’avoir fait macérer dans l’eau.

Il faut choisir le plus récent, le plus gros, assez pesant & rempli de grains bien nourris, de couleur purpurine, odorans, acres au goût ; il en faut séparer la coque blanchâtre, qui n’est bonne à rien, afin d’avoir les grains purs & nets : on nous l’apporte des îles Philippines. Il incise, il digere, résiste au venin, chasse les vents, fortifie l’estomac ; il donne de l’appétit & de la vigueur, & provoque les mois aux femmes.

L’amomum, ou sium aromaticum, sion officinarum, Tourn. Inst. 308. est une semence chaude, seche, atténuante, bonne pour lever les obstructions, chasser le gravier des reins, & exciter l’urine & les regles ; elle passe pour alexipharmaque ; on l’employe quelquefois pour l’amome véritable, celui dont nous avons donné d’abord la description. (N)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « amome »

Du latin amomum[1], dérivé du grec ἄμωμον, ámômon[1][2].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ἀμωμον, aromate de l'Inde.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « amome »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
amome amɔm

Évolution historique de l’usage du mot « amome »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « amome »

  • La pharmacopée ouïgoure est très souvent composée de médicaments aromatiques, dont le musc, l'ambre gris, l'herbe daiyi, le girofle, l'amome etc. En outre, ces remèdes se constituent d'élément à fort caractère, comme la noix vomique, le stramonium, ou encore la semence de jusquiame. , La médecine ouïgoure — Chine Informations
  • Les noms des parfums de cette époque gardent, encore aujourd'hui, un certain prestige : cinnamome d'Egypte, nard, myrrhe, amome indienne... Autant de senteurs venues d'Orient et adaptées à la romaine, parfois agrémentées d'huile de rose ou de safran. Les fards ont aussi connu leur heure de gloire. Le plus prisé : le purpurissum, toujours élaboré à partir du murex. Les yeux connaissaient aussi leurs petits secrets pour encore mieux briller. , La femme romaine et sa place dans la Rome antique

Traductions du mot « amome »

Langue Traduction
Anglais amome
Espagnol amome
Italien amome
Allemand amome
Chinois 阿美
Arabe امومي
Portugais amome
Russe amome
Japonais アモメ
Basque amome
Corse amome
Source : Google Translate API

Synonymes de « amome »

Source : synonymes de amome sur lebonsynonyme.fr
Partager