La langue française

Alfa

Définitions du mot « alfa »

Trésor de la Langue Française informatisé

ALFA, subst. masc.

A.− BOT. Nom arabe d'une graminée stipacée, qui croît en abondance sur les régions arides du Sud-Est de l'Espagne et de l'Afrique du Nord, et dont les feuilles jonciformes servent à des usages divers (ouvrages de sparterie, cordages, pâtes à papier) (cf. Botanique, 1960, p. 1273 [encyclopédie de la Pléiade]) :
1. L'alfa est une plante utile : il sert de nourriture aux chevaux; on en fait en Orient des ouvrages de sparterie, et, dans le Sahara, des nattes, des chapeaux, des gamelles, des pots à contenir le lait et l'eau, de larges plats pour servir les fruits, etc. Sur pied, il sert de retraite au gibier : lièvres, lapins, gangas. E. Fromentin, Un Été dans le Sahara,1857, p. 52.
2. Dans l'Ouest algérien des déplacements de cent kilomètres en latitude sont courants; ils sont commandés par l'extension de la zone de l'alfa à laquelle les troupeaux restent fidèles. M. Wolkowitsch, L'Élevage dans le monde,1966, p. 97.
B.− P. ext., PAPET. Qualité de papier obtenu par le traitement de l'alfa, utilisé dans l'édition depuis 1900, ,,très apprécié à cause de ses qualités de légèreté, de finesse et son aptitude à prendre l'encre``. (Brun 1968) :
3. Je voulais vous charger de tous mes souvenirs pour William James et vous prier de lui remettre un exemplaire de la nouvelle édition de mon livre, sur papier d'alfa. Vous en aurez un aussi. P. Bourget, Nos actes nous suivent,1926, p. 130.
4. Si je trouverais pas un moyen de repêcher notre « polycopie » la si neuve machine, notre fierté! Si belle, si indispensable... Et le petit fourneau « mirmidor »? Qui marchait à l'huile?... Et peut-être aussi en même temps trois ou quatre « grosses » de vieilles brochures?... Surtout les cosmogonies qu'étaient sur « alfa »! Auxquelles il tenait tant... L.-F. Céline, Mort à crédit,1936, p. 560.
Alfa-cellulose. ,,Pâte à papier de qualité supérieure constituée de cellulose presque pure.`` (La Civilisation écrite, 1939, p. 0606).
Cire d'alfa. ,,Résidu de la fabrication de la pâte à papier d'alfa; substitut de la cire de Carnauba. = Cire de fibre, de Sparte.`` (Duval 1959).
C.− Arg. (gén. empl. au fém.). Chevelure de « cheveux blancs » (cf. Ch.-L. Carabelli, [Langue populaire]) ou de « cheveux blonds » :
5. Alfa : Cheveux blonds (...) l'alfa (...) a absolument l'aspect d'un paquet de filasse (...). (Argot des voleurs) N[ouveau]. Ch. Virmaître, Dict. d'argot fin-de-siècle,1894, p. 7.
,,Il n'a plus d'alfa sur le ciboulo`` (Nouguier, Notes manuscrites interfoliées au dict. de Delesalle, 10 janv. 1900, p. 8) ,,il est chauve.`` (Nouguier, Notes manuscrites interfoliées au dict. de Delesalle, 10 janv. 1900, p. 8) :
6. On dit (...) du chauve (...) qu'il n'a plus d'Alfa sur le plateau. Bruant1901, p. 101.
Prononc. − 1. Forme phon. : [alfa]. 2. Homon. : alpha (lettre de l'alphabet).
Étymol. ET HIST. − 1. 1680 brinne d'auffe « brin de jonc » (Dortière, Traité de mar., art. des Galères, chap. des voiles ds Jal 1848 : Toille estoupiere pour les mantelets... toille riette pour la bande de bolume [pour l'ourlet d'en bas] ... Brinnes d'auffe); 2. 1848 « graminée qui croît dans le nord de l'Afrique dont les brins servent à faire de la sparterie » (Daumas, Le Grand désert, 175 et passim ds Quem. t. 1 1959 : Les gens d'Ouargla ont remplacé la corde en poil de chameau ... par une corde en alfa); 1900 papier d'alfa (DG : Alfa); cf. 1926, P. Bourget, Nos actes nous suivent, p. 130. Empr. à l'ar. ḥalfā « plante de sparte » passé au sens 1 en prov. sous la forme elfa « espèce de corde en jonc de peu de valeur » (1376, Pansier, Hist. de la lang. prov. à Avignon, t. 3, p. 66 : 217 elfas a for de 5 florins lo sent), puis « le jonc lui-même » (1397, Id., ibid., sans attest.), devenu aufo, aufa d'où fr. auffe; 2 nouvel empr. par le canal des Colonies fr. d'Afrique du Nord.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 45.
BBG. − Bél. 1957. − Brun 1968. − Cham. 1969. − Comte-Pern. 1963. − Delorme 1962. − Duval 1959. − Éd. 1913. − Esn. 1966. − Lar. comm. 1930. − Littré-Robin 1865. − Sandry-Carr. 1963.

Wiktionnaire

Nom commun

alfa \al.fa\ masculin.

  1. (Botanique) Graminée de l’Afrique du Nord appartenant à la famille des Poacées (Stipa tenacissima) dont on fait des cordages, des nattes, du papier, etc.
    • L’aspect général du pays était celui d'une grande prairie d’alfa. — (Société de géographie (France), Bulletin de la Société de géographie, 1845)
    • Je ne m’étais pas davantage inquiété de l’étrangeté de cette enquête : pourquoi diable La Tribune de Casablanca s’intéressait-elle à ce qui se passait à quelques centaines de kilomètres à l’est, en altitude, sur ce plateau aride où ne poussent que l’alfa et les ennuis ? — (Fouad Laroui, Khourigbga ou les lois de l’univers, dans le recueil L’Étrange Affaire du pantalon de Dassoukine, 2012, p. 54)
    • L’outillage d’extraction comprend : deux couffins en alfa tressé, d’une contenance de deux ouïbas chacun; une pioche du genre pic, […]. — (Jean-Louis Combès, Les potiers de Djerba, Secrétariat d’État aux affaires culturelles et à l’information,, 1967, p. 51)
  2. (Par extension) Papier fabriqué avec cette plante.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ALFA. n. m.
T. de Botanique. Graminée de l'Afrique du Nord dont on fait des cordages, des nattes, du papier, etc.

Littré (1872-1877)

ALFA (al-fa) s. m.
  • Nom arabe de la stipe très tenace, graminée dont les feuilles cylindriques, coriaces, longues de 50 à 60 centimètres, sont coupées ou arrachées, et servent à faire de la sparterie, des cordes, de la pâte à papier ; il croît en Espagne, en Grèce et dans tout le nord de l'Afrique. Ces prévisions sont justifiées par l'accroissement de l'exportation des alfas dont le chiffre, qui était de 45 000 tonnes en 1873, s'est élevé à 58 000 tonnes en 1874, Exp. de la situation de l'Algérie par le gouverneur général, dans Journ. offic. 6 fév. 1876, p. 1074, 2e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « alfa »

De l’arabe حلف, ḥalfa (« alfa, stipe, sparte »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin alpha.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « alfa »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
alfa alfa

Évolution historique de l’usage du mot « alfa »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « alfa »

  • Escuser ma maladresse. Je n’ai rien voulu insinuer, je suis tout aussi désoler que vous que alfa ne produit/conçoit plus en italie. Mon commentaire etait deplacer car je venait d’avoir une conversation un peu du meme style avec une personne sir un forum au sujet des marques qui perdent leur identites etc… et… Bref, tant que Alfa continue de nous seduire et de maintenir leur charme et le plaisir de conduire, personelement, cela me va trés bien. J’adore cette marque et j’atend avec impatience d’enfin concretiser l’achat de cette Giulia qui me fait de l’oeil depuis sa sortie. Veuillez encore escuser le malentendu de mon comentaire precedent. Italpassion, Le B-SUV Alfa Romeo fabriqué en Pologne, FCA reçoit 166 millions d'euros d'aides pour Tychy - Italpassion

Images d'illustration du mot « alfa »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « alfa »

Langue Traduction
Anglais alfa
Espagnol alfa
Allemand alfa
Portugais alfa
Source : Google Translate API

Synonymes de « alfa »

Source : synonymes de alfa sur lebonsynonyme.fr

Alfa

Retour au sommaire ➦

Partager