La langue française

Albuginé, albuginée

Définitions du mot « albuginé, albuginée »

Trésor de la Langue Française informatisé

ALBUGINÉ, ÉE, adj. et subst. fém.

ANATOMIE
A.− Adj. [En parlant de certaines humeurs, de certains tissus] De couleur blanche.
Spécialement
Fibre albuginée :
1. M. Chaussier nomme fibre albuginée celle qui est blanche, linéaire, cylindrique, tenace, rénitente, élastique, peu extensible. Cette fibre forme des membranes plus ou moins larges, des bandes, des bandelettes, des cordons qui dans leur état de fraîcheur ont une teinte blanche luisante, argentine et satinée; elle entre dans la composition des aponévroses, des ligamens, des tendons, etc. Nysten1814-20.
Rem. Attesté également ds Ac. 1835-Ac. t. 1 1932, Poit. 1860, Nouv. Lar. ill.
Humeur albuginée. Humeur aqueuse de l'œil. (Attesté ds Nysten 1814-20, Besch. 1845, Nouv. Lar. ill.).
Membrane ou tunique albuginée de l'œil. Sclérotique, blanc de l'œil. (Attesté ds Ac. 1798-Ac. t. 1 1932, Besch. 1845, Littré, Nouv. Lar. ill., Lar. 20e, Rob.).
Membrane ou tunique albuginée (des testicules) :
2. ... le testicule est limité extérieurement par une tunique conjonctive, la tunique albuginée; ... E. Perrier, Traité de zoologie,t. 4, 1893, p. 3521.
Rem. Attesté également ds Nysten 1814-20, Ac. 1798-Ac. t. 1 1932, Besch. 1845, Poit. 1860, Littré-Robin 1865.
Membrane albuginée profonde et membrane albuginée superficielle. Noms donnés à deux des lames dont est formée la couche externe du derme, appelée corps muqueux (Nouv. Lar. ill. et Lar. 20e).
B.− Subst. fém. Albuginée des testicules ou albuginée. Membrane enveloppant les testicules :
3. Ces organes ont pour seconde enveloppe un prolongement du péritoine, qui se comporte à leur égard comme tout le reste de cette membrane à l'égard des viscères abdominaux; c'est-à-dire, que c'est un sac fermé, ou à peu près, dans l'adulte, qui les contourne et leur adhère dans une partie de la surface externe de ses parois, repliée pour cela dans l'autre partie qui reste libre. Leur tunique propre se distingue par sa blancheur, qui l'a fait appeler albuginée, par son tissu ferme et serré, et par sa texture fibreuse. Les testicules proprement dits, ont une forme ovale (...). Leur substance, de couleur grisâtre, n'a présenté, examinée avec soin, qu'un lascis de vaisseaux fins (...). Plusieurs (...) se rendent dans l'épididyme à travers le corps d'hygmore, dont la substance compacte forme une saillie longitudinale le long de la paroi interne de l'albuginée qui répond à l'épididyme. Il part de ce corps un assez grand nombre de filamens ou de lames qui séparent les conduits séminifères en faisceaux, dirigés en travers, et vont se fixer dans les points opposés de l'albuginée. G. Cuvier, Leçons d'anatomie comparée,t. 5, 1805, p. 12.
Rem. 1. Attesté également ds Nysten 1814-20, Nouv. Lar. ill.-Lar. 3, Pt Rob., Rob. Suppl. 1970. 2. S'emploie aussi dans cette accept. à la forme adj., au xixes. surtout (supra A spéc.).
Prononc. : [albyʒine].
Étymol. ET HIST. − 1. Adj. 1377 [1495] méd. humeur albuginée « humeur aqueuse de l'œil » (B. de Gordon, Pratiq., III, i ds Gdf. Compl. : Et puis vient − à l'œil − l'umeur albuginee qui est l'ordure et la superfluité de l'umeur cristalline); 2. 1805 subst. supra. Dér. de albugine (albugo*); suff. -é(e)*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 9.
BBG. − Bél. 1957. − Littré-Robin 1865. − Nysten 1814-20. − Prév. 1755.

albuginé < albugo. « Tache blanche »

Wiktionnaire

Adjectif

albuginé \al.by.ʒi.ne\

  1. (Médecine) Qui est blanc, en parlant de certains tissus, de certaines membranes.
    • Tunique albuginée.
    • Fibre albuginée.
    • La membrane albuginée de l’œil.
    • Les esprits animaux ne sont pas autre chose que les esprits du suc albuginé ou nutritif des parties spermatiques, car ils doivent être nourrissants, corroborants, consolidants. — (Charles Victor Daremberg, Histoire des sciences médicales, volume 2, 1870)

Nom commun

albuginée \al.by.ʒi.ne\ féminin

  1. (Médecine) Membrane enveloppant certains organes génitaux tels que le testicule, l’ovaire, le corps caverneux et le corps spongieux.
    • L’albuginée du testicule.
    • La tunique profonde, l’albuginée, est une capsule fibreuse du testicule. — (Christophe Poncelet, Christophe Sifer, Physiologie, pathologie et thérapie de la reproduction chez l’humain, 2011)

Forme d’adjectif

albuginée \al.by.ʒi.ne\

  1. Féminin singulier de albuginé.

Nom commun

albuginée \al.by.ʒi.ne\ féminin

  1. (Médecine) Membrane enveloppant certains organes génitaux tels que le testicule, l’ovaire, le corps caverneux et le corps spongieux.
    • L’albuginée du testicule.
    • La tunique profonde, l’albuginée, est une capsule fibreuse du testicule. — (Christophe Poncelet, Christophe Sifer, Physiologie, pathologie et thérapie de la reproduction chez l’humain, 2011)

Forme d’adjectif

albuginée \al.by.ʒi.ne\

  1. Féminin singulier de albuginé.

Nom commun

albuginée \al.by.ʒi.ne\ féminin

  1. (Médecine) Membrane enveloppant certains organes génitaux tels que le testicule, l’ovaire, le corps caverneux et le corps spongieux.
    • L’albuginée du testicule.
    • La tunique profonde, l’albuginée, est une capsule fibreuse du testicule. — (Christophe Poncelet, Christophe Sifer, Physiologie, pathologie et thérapie de la reproduction chez l’humain, 2011)

Forme d’adjectif

albuginée \al.by.ʒi.ne\

  1. Féminin singulier de albuginé.

Nom commun

albuginée \al.by.ʒi.ne\ féminin

  1. (Médecine) Membrane enveloppant certains organes génitaux tels que le testicule, l’ovaire, le corps caverneux et le corps spongieux.
    • L’albuginée du testicule.
    • La tunique profonde, l’albuginée, est une capsule fibreuse du testicule. — (Christophe Poncelet, Christophe Sifer, Physiologie, pathologie et thérapie de la reproduction chez l’humain, 2011)

Forme d’adjectif

albuginée \al.by.ʒi.ne\

  1. Féminin singulier de albuginé.

Nom commun

albuginée \al.by.ʒi.ne\ féminin

  1. (Médecine) Membrane enveloppant certains organes génitaux tels que le testicule, l’ovaire, le corps caverneux et le corps spongieux.
    • L’albuginée du testicule.
    • La tunique profonde, l’albuginée, est une capsule fibreuse du testicule. — (Christophe Poncelet, Christophe Sifer, Physiologie, pathologie et thérapie de la reproduction chez l’humain, 2011)

Forme d’adjectif

albuginée \al.by.ʒi.ne\

  1. Féminin singulier de albuginé.

Nom commun

albuginée \al.by.ʒi.ne\ féminin

  1. (Médecine) Membrane enveloppant certains organes génitaux tels que le testicule, l’ovaire, le corps caverneux et le corps spongieux.
    • L’albuginée du testicule.
    • La tunique profonde, l’albuginée, est une capsule fibreuse du testicule. — (Christophe Poncelet, Christophe Sifer, Physiologie, pathologie et thérapie de la reproduction chez l’humain, 2011)

Forme d’adjectif

albuginée \al.by.ʒi.ne\

  1. Féminin singulier de albuginé.

Nom commun

albuginée \al.by.ʒi.ne\ féminin

  1. (Médecine) Membrane enveloppant certains organes génitaux tels que le testicule, l’ovaire, le corps caverneux et le corps spongieux.
    • L’albuginée du testicule.
    • La tunique profonde, l’albuginée, est une capsule fibreuse du testicule. — (Christophe Poncelet, Christophe Sifer, Physiologie, pathologie et thérapie de la reproduction chez l’humain, 2011)

Forme d’adjectif

albuginée \al.by.ʒi.ne\

  1. Féminin singulier de albuginé.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ALBUGINÉ, ÉE. adj.
T. de Médecine. Qui est blanc, en parlant de certains tissus, de certaines membranes. Tunique albuginée. Fibre albuginée. La membrane albuginée de l'œil.

Littré (1872-1877)

ALBUGINÉ (al-bu-gi-né, née) adj.
  • Terme d'anatomie. Il se dit des membranes, des tissus dont la couleur est blanche. Membrane albuginée. La tunique albuginée de l'œil ou sclérotique. La rétraction des tissus albuginés.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « albuginé »

Mot dérivé de albugine avec le suffixe .
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Albugo (voy. ce mot).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « albuginé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
albuginé albyʒɛ̃e

Évolution historique de l’usage du mot « albuginé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « albuginé »

  • Il y a une étude faite par des chercheur anglais qui prouve que la stimulation douloureuse (du a la stimulation des nocicepteurs, et de l’intégration des données nerveuses) est bien plus importante pour le coup dans les testicules que lors de l'accouchement, et de plus si il y a rupture de l'albuginé il peut y avoir perte d'une gonade accompagnée d'une douleur PERMANENTE, globalement ils estiment qu'un accouchement équivaut à se faire casser 20 os en même temps, le coup dans les parties équivaut 200 (soit la quasi totalité des os du corps humain) , L'accouchement chez les indiens Huichol

Traductions du mot « albuginé »

Langue Traduction
Anglais albuginea
Espagnol albuginea
Italien albuginea
Allemand albuginea
Chinois 白膜
Arabe ألبوجينيا
Portugais albuginea
Russe белочная оболочка
Japonais アルブギニア
Basque albuginea
Corse albuginea
Source : Google Translate API

Synonymes de « albuginé »

Source : synonymes de albuginé sur lebonsynonyme.fr

Albuginé

Retour au sommaire ➦

Partager