La langue française

Airelle

Sommaire

  • Définitions du mot airelle
  • Étymologie de « airelle »
  • Phonétique de « airelle »
  • Évolution historique de l’usage du mot « airelle »
  • Citations contenant le mot « airelle »
  • Traductions du mot « airelle »
  • Synonymes de « airelle »

Définitions du mot « airelle »

Trésor de la Langue Française informatisé

AIRELLE, subst. fém.

BOT. Arbrisseau de la famille des vacciniées qui porte une petite baie d'un noir violacé, légèrement acide et qu'on appelle suivant les régions, abrêtier, bleuet, brimbelle, moret, myrtille, raisin des bois, teint-vin, vaciet ... On connaît l'airelle ponctuée, l'airelle veinée, l'airelle en corymbe, l'airelle de Cappadoce, etc. :
1. Les bras des sapins, s'abaissant pour se relever du bout comme les pans d'une tente, faisaient partout du sombre. Des touffes d'airelles et des fourrés de framboisiers foisonnaient dans le demi-jour. H. Pourrat, Gaspard des montagnes,La Tour du Levant, 1931, p. 209.
Rem. ,,L'airelle croît dans les régions montagneuses (Alpes, Vosges) en terrains siliceux; elle s'emploie comme antidiarrhéique; ses fruits servent à faire des tartes et des sirops.`` (Quillet 1965).
Le fruit de cet arbrisseau :
2. Sur la moindre parcelle de terre la fraise pourprée abonde, et l'airelle sucrée en grappes, et la framboise velue encore verte. J. de Pesquidoux, Chez nous,t. 1, 1921, p. 235.
Rem. Dans l'usage courant airelle est le terme du Midi, myrtille celui du Nord ,,qui élimine peu à peu les mots régionaux``. (Dauzat 1954).
Prononc. − 1. Forme phon. : [ε ʀ εl]. Barbeau-Rodhe 1930 signale également pour la 1resyllabe la possibilité d'une prononc. avec [ε ˑ] mi-long. Pt Lar. 1968 est le seul à transcrire la 1resyllabe avec [e] fermé. − Rem. Land. 1834, Gattel 1841 transcrivent également la 1resyllabe avec [e]; Nod. 1844, Littré et DG : [ε]. 2. Dér. et composés : airellier.
Étymol. ET HIST. − 1596 (Hulsius, Dict. françois-alemand et alemand-françois d'apr. Behrens ds Z. fr. Spr. Lit. t. 23, 2epart., p. 10 : airelle, steinberlein und schwarzebeer). Empr. à un mot dial. du Massif Central (Chamalières éi̭réla, Recharenge ai̭relo ds Nauton, Atlas ling. du Massif Central, t. 1, 1957, carte 212, points 9 et 4) ou des Alpes (voir Rolland, Flore pop., t. 7, p. 235 et Dauzat Ling. fr. 1946, pp. 243-244), dér. d'un simple attesté par le prov. mod. aire, du lat. ater « noir ».
STAT. − Fréq. abs. litt. : 17.
BBG. − Ac. Gastr. 1962. − Bél. 1957. − Bouillet 1859. − Boiss.8. − Dumas 1965 [1873]. − Duval 1959. − Lar. comm. 1930. − Lar. méd. 1970. − Lar. mén. 1926. − Lasnet 1970. − Littré-Robin 1865. − Mont. 1967. − Nysten 1814-20. − Sganzini (S.). La Denominazioni del ginepro e del mirtillo nella Svizerra italiana. Italia dialettale. 1934, t. 10, pp. 263-293. [Cr. Jud (J.). Vox rom. 1937, t. 2, p. 308].

Wiktionnaire

Nom commun

airelle \ɛ.ʁɛl\ féminin

  1. (Botanique) Sous-arbrisseau à fleurs rougeâtres, de la famille des vacciniées.
    • Des touffes d’airelles et des fourrés de framboisiers foisonnaient dans le demi-jour. — (H. Pourrat, Gaspard des montagnes, La Tour du Levant, 1931)
  2. (Botanique) Fruit charnu, indéhiscent et comestible de cet arbuste, dont les graines sont noyées dans la pulpe, souvent sphériques, rouges ou bleues, d’où le nom de bleuet ou noires, légèrement acide, dont on fait usage en médecine et dans la teinture.
    • Confiture d’airelles.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AIRELLE. n. f.
T. de Botanique. Sous-arbrisseau à fleurs rougeâtres, de la famille des Vacciniées, qui porte une petite baie nommée aussi Airelle, d'un noir violacé, légèrement acide, dont on fait usage en médecine et dans la teinture.

Littré (1872-1877)

AIRELLE (è-rè-l') s. f.
  • Terme de botanique. Sous-arbrisseau (vaccinium) portant des baies dites aussi airelles, grosses comme la merise, noires, violacées, aigrelettes.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

AIRELLE, s. f. ou MIRTILLE, s. m. (Hist. nat) en Latin vitis Idœa, plante dont la fleur est d’une seule feuille en forme de cloche ou de grelot. Il sort du calice un pistil qui est attaché comme un clou à la partie postérieure de la fleur, & qui devient dans la suite un fruit mou ou une baie pleine de suc creusée en forme de nombril : cette baie est remplie de semences ordinairement assez menues. Tournefort, Inst. rei herb. Voyez Plante. (I)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « airelle »

(XVIe siècle) Avec le suffixe -elle, diminutif [1] de l’occitan aire (« baie noire »), attesté sous diverses formes régionales dans le Massif Central ou les Alpes, issu du latin atra, féminin de ater (« noir ») qui donne âtre ; pour la sémantique, à comparer de nigella (« nielle, nigelle »), dérivé botanique du latin niger (« noir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Portug. airella.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « airelle »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
airelle ɛrɛl

Évolution historique de l’usage du mot « airelle »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « airelle »

  • En plein dressage du plat lors de la finale de Top Chef opposant David à Adrien, ce dernier a eu une grosse frayeur. Alors qu'il commence à dresser ses assiettes à la chaîne pour servir les 4 chefs ainsi que les 100 convives chargé de juger l'preuve finale, sa bille d'airelle éclate. RTL People, Panique en plein dressage du plat de finale de Top Chef: les billes d'airelle ÉCLATENT dans l'assiette (vidéo) - RTL People
  • On les trouve souvent sur les étals des marchés au moment des fêtes : les airelles, cranberry et canneberges agrémentent nos plats en sauce ou nos desserts. Ces petites baies acides proviennent en réalité d'une même famille de plante : les Ericaceae du genre Vaccinium. Celle-ci regroupe plusieurs espèces, comme la Vaccinium myrtillus (myrtille européenne), la Vaccinium myrtilloides (fausse myrtille ou bleuet sauvage), la Vaccinium macrocarpon (airelle à gros fruits). Futura, Canneberge, cranberry, airelle ou myrtille : quelles différences ?
  • Quel qu’en soit l’usage, le prélèvement de la baie, de la fleur, du bourgeon, de feuilles, de rameaux ou de rosettes est effectué de façon manuelle, sans arrachage ou prélèvement complet de la plante. À noter que des modalités particulières s’appliquent pour la cueillette de la myrtille, l’airelle rouge, la gentiane jaune et l’arnica. , GARD La cueillette des plantes sauvages réglementée au Parc national des Cévennes – Objectif Gard
  • Le jus d’airelle rouge aide à faire baisser l'hypertension artérielle et améliore le fonctionnement des vaisseaux sanguins, selon une étude réalisée récemment par l'Université d'Helsinki, rapporte Medical Xpress. , Les scientifiques désignent une boisson qui aide à combattre l’hypertension artérielle - Sputnik France
  • La consommation régulière de jus d'airelles contribuerait à faire baisser la tension artérielle chez les hypertendus, assure la finlandaise Anne Kivimäki, dans la thèse de doctorat en science de l'alimentation qu'elle vient de soutenir à l'université d'Helsinki (helda.helsinki.fi, décembre 2019). Cette scientifique a étudié à la fois sur des rats prédisposés génétiquement à l'hypertension et sur d'autres simplement soumis à un régime élevé en sel l'effet cardiovasculaire de l'absorption pendant huit semaines de jus d'airelle, de canneberge et de cassis pressés à froid. Autant de baies réputées pour leur contenu élevé en polyphénols, des molécules anti-inflammatoires naturelles connues pour leur effets bénéfiques. Apparemment, les airelles sont les plus efficaces contre la tension. Les Echos, Des airelles contre l'hypertension | Les Echos
  • Véritables superfruits, les airelles sont des petites baies rouges issues de la famille des Ericacecae. Récolté depuis toujours pour ses bienfaits alimentaires, ce fruit rond renferme de multiples vertus intéressantes pour le bon fonctionnement de notre organisme. D’une très haute concentration en eau (90%), elle est très hydratante. Riche en antioxydants, l’airelle est un fruit efficace pour limiter le vieillissement cellulaire et pour régénérer les tissus. Grâce aux flavonoïdes et aux sels minéraux, la petite baie ronde permet d’éliminer l’eau en excès dans notre corps. L'essentiel, L’airelle rouge et ses nombreux atouts

Traductions du mot « airelle »

Langue Traduction
Anglais blueberry
Espagnol arándano
Italien mirtillo
Allemand preiselbeere
Portugais arando
Source : Google Translate API

Synonymes de « airelle »

Source : synonymes de airelle sur lebonsynonyme.fr
Partager