La langue française

Acrostiche

Définitions du mot « acrostiche »

Trésor de la Langue Française informatisé

ACROSTICHE, subst. masc. et adj.

A.− Subst. masc., STYL. Pièce dont les vers sont disposés de telle manière que la lecture des premières lettres de chacun d'eux, effectuée de haut en bas, révèle un nom, une devise, une sentence, en rapport avec l'auteur, le dédicataire, le sujet du poème, etc. :
1. − Ah! vous êtes poète aussi? − Je puis me vanter d'avoir un assortiment complet de chansons de fêtes, de complimens de bonne année, d'acrostiches simples et doubles, d'épithalames et d'épitaphes, le tout arrangé avec des variations applicables aux circonstances. V. de Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin,t. 4, 1813, p. 77.
2. Maintenant nous allons retourner aux petits amusements des anciens jésuites, à l'acrostiche, aux poèmes sur le café ou le jeu d'échecs, aux choses ingénieuses, au suicide. G. Flaubert, Correspondance,1852, p. 40.
3. Le Carmen apologeticum, écrit en 259, est un recueil d'instructions, tortillées en acrostiches, dans des hexamètres populaires, césurés selon le mode du vers héroïque, composés sans égard à la quantité et à l'hiatus et souvent accompagnés de rimes telles que le latin d'église en fournira plus tard de nombreux exemples. J.-K. Huysmans, À rebours,1884, p. 45.
4. L'acrostiche était au Moyen-âge le moyen employé pour signer son nom ou désigner discrètement les personnes auxquelles on voulait montrer de la sympathie ou qu'on désirait honorer. C'est ainsi que dans la ballade pour Robert d'Estouville (Test. 1378 et suiv.), Villon, sous le voile de l'acrostiche, célébrera l'épouse du prévôt de Paris; indépendamment des pièces où Villon se nomme sous cette forme. Deschamps avait fait de même (cf. Œuvres, t. XI, p. 137). Au xiiiesiècle, Adenet le Roi dans son roman de Cleomadès avait dissimulé sous un acrostiche le nom de ses deux collaboratrices, la Royne de France Marie, Madame Blanche. L. Thuasne, François Villon,Commentaires et notes, Paris, Picard, t. 2, 1923, p. 271.
Syntagmes usuels : acrostiche simple (voir déf. et ex. 1); - double, acrostiche dans lequel le même mot se lit à la fois à l'initiale et à la finale des mots (ex. 1); -quintuple ou pentacrostiche, acrostiche dans lequel le mot se lit cinq fois de suite à l'initiale des vers; - à l'envers, acrostiche dans lequel la lecture des lettres initiales s'effectue de bas en haut; - à l'hémistiche, acrostiche où les lettres qui composent le nom à lire, se trouvent à l'initiale de l'hémistiche.
B.− Adj., STYL. Qui entre dans la composition de la pièce de vers appelée acrostiche :
5. Question des « synthèses » c'était on peut le dire sans bobard, un inégalable joyau... une pharamineuse réussite... « L'œuvre complète d'Auguste Comte, ramenée au strict format d'une « prière positive » en vingt-deux versets acrostiches »! ... Pour cette inouïe performance, il avait été fêté, presque immédiatement, à travers toute l'Amérique... la latine... L.-F. Céline, Mort à crédit,1936, p. 407.
Prononc. : [akʀ ɔstiʃ].
Étymol. ET HIST. − 1. Adj. 1582 « composé d'autant de vers qu'il y a de lettres dans le nom constituant le sujet de la pièce, chacun d'eux commençant par une des lettres de ce nom » (Filb. Bretin, Poésies amoureuses, p. 38 ds Gdf. Compl. : chanson acrostique); 2. subst. 1585 « pièce composée d'autant de vers qu'il y a de lettres dans le nom constituant son sujet et dont chacun commence par une des lettres de ce nom » (Bullandre, Le lièvre, 46 ds DG : Acrostiches féminins). Empr. du gr. α ̓ κ ρ ο σ τ ι χ ι ́ ς « pièce où les initiales de chaque vers réunies forment un sens » (attesté chez Denys d'Halicarnasse) composé de α ́ κ ρ ο ς adj. « extrême » et de σ τ ι ́ χ ο ς « vers ».
STAT. − Fréq. abs. litt. : 22.
BBG. − Alleau 1964. − Bél. 1957. − Bible 1912. − Bouillet 1859. − Daire 1759. − Dem. 1802. − Fér. 1768. − Gramm. t. 1 1789. − Hanse 1949. − Morier 1961. − Springh. 1962. − Thomas 1956.

Wiktionnaire

Adjectif

acrostiche \a.kʁɔs.tiʃ\ masculin et féminin identiques

  1. Qualifie une pièce de vers acrostiche.
    • Sonnets acrostiches.
    • Vers acrostiches.

Nom commun

acrostiche \a.kʁɔs.tiʃ\ masculin ou féminin (l’usage hésite)

  1. (Rhétorique) Pièce de vers dans laquelle les initiales de chaque vers, lues verticalement, composent un mot ou un texte.
    • J’en veux faire un poème en forme d’acrostiche, Dans les deux bouts du vers et dans chaque hémistiche. — (Molière, Les Fâcheux, acte III, scène 2)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ACROSTICHE. n. m.
Pièce de vers dont les lettres initiales forment le nom d'une personne ou d'une chose. Un acrostiche ingénieux. Un sonnet par acrostiche. Il est aussi adjectif des deux genres. Sonnets acrostiches. Vers acrostiches.

Littré (1872-1877)

ACROSTICHE (a-kro-sti-ch')
  • 1 S. m. Ouvrage composé d'autant de vers qu'il y a de lettres dans le nom pris pour sujet, chaque vers commençant par une des lettres de ce nom prises de suite. Non-seulement on fit des vers sibyllins, mais on les fit en acrostiches, Voltaire, Mœurs, Sibyll.
  • 2 Adj. On fit des vers grecs acrostiches imputés à une sibylle, Voltaire, Phil. V, 49.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ACROSTICHE, s. f. (Belles-Lettres.) sorte de poësie dont les vers sont disposés de maniere que chacun commence par une des lettres du nom d’une personne, d’une devise ou tout autre mot arbitraire. Voyez Poeme, Poesie. Ce mot vient du Grec ἄκρος, summus, extremus, qui est à une des extrémités, & στίχος, vers.

Nos premiers Poëtes François avoient tellement pris goût pour les Acrostiches, qu’ils avoient tenté tous les moyens imaginables d’en multiplier les difficultés. On en trouve dont les vers, non-seulement commencent, mais encore finissent par la lettre donnée ; d’autres où l’Acrostiche est marquée au commencement des vers, & à l’hémistiche. Quelques-uns vont à rebours, commençant par la premiere lettre du dernier vers, & remontant ainsi de suite jusqu’au premier. On a même eu des sonnets Pentacrostiches, c’est-à-dire, où le même acrostiche répeté jusqu’à cinq fois formoit comme cinq différentes colonnes. Voyez Pentacrostiche.

Acrostiche, est aussi le nom que donnent quelques Auteurs à deux épigrammes de l’Anthologie, dont l’une est en l’honneur de Bacchus, & l’autre en l’honneur d’Apollon : chacune consiste en vingt-cinq vers, dont le premier est le précis de toute la piece ; & les vingt-quatre autres sont remplis d’épithetes commençant toutes dans chaque vers par la même lettre de l’alphabet, c’est-à-dire par a dans le second vers, par b dans le troisieme, & ainsi de suite jusqu’à Ω ; ce qui fait pour chaque Dieu quatre-vingt-seize épithetes. Voyez Anthologie.

Il y a beaucoup d’apparence qu’à la renaissance des Lettres sous François I. nos Poëtes, qui se piquoient beaucoup d’imiter les Grecs, prirent de cette forme de poésie le dessein des Acrostiches, qu’on trouve si répandus dans leurs écrits, & dans ceux des rimeurs qui les ont suivis jusqu’au regne de Louis XIV. C’étoit affecter d’imposer de nouvelles entraves à l’imagination déja suffisamment resserrée par la contrainte du vers, & chercher un mérite imaginaire dans des difficultés qu’on regarde aujourd’hui, & avec raison, comme puériles.

On se servoit aussi dans la cabale des lettres d’un mot pour en faire les initiales d’autant de mots différens ; & Saint Jerome dit que David employa contre Semeï, un terme dont chaque lettre signifioit un nouveau terme injurieux, ce qui revient à nos acrostiches. Mém. de l’Acad. t. IX. (G)

Acrostiche, s. f. en Droit, s’est dit pour cens. Voyez Cens.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « acrostiche »

(Date à préciser) Emprunt savant au grec ancien ἀκροστιχίς, akrostikhís.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ἀϰρόστιϰον, de ἄϰρος, indiquant la pointe, l'extrémité (voy. ACROTÈRE), et στίϰον, rangée, ligne, vers, de στίζειν, piquer (voy. STIGMATE). Quand, réfléchissant sur l'enchaînement des significations, on descend de l'idée de vers à celle de ligne dans une page, de l'idée de ligne à celle de rangée, de l'idée de rangée à celle de l'acte par lequel on fixe et détermine les points qui constituent cette rangée, on assiste à un travail curieux de l'esprit humain, qui se reproduit dans toutes les acceptions détournées et abstraites.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « acrostiche »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
acrostiche akrɔstiʃ

Évolution historique de l’usage du mot « acrostiche »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « acrostiche »

  • Sandrine nous a fait un acrostiche (si vous prenez la première lettre de chaque vers vous obtenez des mots) : France Bleu, Joyeux anniversaire : France Bleu Picardie fête ses 35 ans vendredi 5 juin
  • Dans le cadre de « Partir en Livre », fête du livre jeunesse, la bibliothèque de la MJC d’Auboué a organisé un après-midi de découverte des acrostiches. Les enfants du centre de loisirs se sont portés volontaires pour décomposer leur prénom. , Edition Briey | Des acrostiches pour jouer avec les mots

Traductions du mot « acrostiche »

Langue Traduction
Anglais acrostic
Espagnol acróstico
Italien acrostico
Portugais acróstico
Source : Google Translate API

Synonymes de « acrostiche »

Source : synonymes de acrostiche sur lebonsynonyme.fr

Acrostiche

Retour au sommaire ➦

Partager