La langue française

Acéphale

Sommaire

  • Définitions du mot acéphale
  • Étymologie de « acéphale »
  • Phonétique de « acéphale »
  • Évolution historique de l’usage du mot « acéphale »
  • Citations contenant le mot « acéphale »
  • Traductions du mot « acéphale »
  • Synonymes de « acéphale »

Définitions du mot « acéphale »

Trésor de la Langue Française informatisé

ACÉPHALE, adj. et subst.

I.− Au propre. Sans tête.
A.− Emploi adj., rare. Statue acéphale (Ac. 1798-1932) :
1. Après avoir promené un regard de mépris et de domination sur la foule, il dit au bourreau : « Tu montreras ma tête au peuple; elle en vaut la peine. » Le chef de Danton demeura aux mains de l'exécuteur, tandis que l'ombre acéphale alla se mêler aux ombres décapitées de ses victimes : c'était encore de l'égalité. F.-R. de Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 1, 1848, p. 379.
2. D'autres personnages offraient aux génies funéraires des lotus en fleur ou en bouton, des plantes bulbeuses, des volatiles, des quartiers d'antilope et des buires de liqueurs. Des Justices [« juges »] acéphales amenaient des âmes devant des Osiris aux bras pris dans un contour inflexible, ... T. Gautier, Le Roman de la momie,1858, p. 175.
B.− ZOOLOGIE
1. Emploi adj. Foetus, monstre acéphale (Ac. 1835-1932), mollusques acéphales. Synon. mollusques acéphalés* :
3. Des organes du mouvement des mollusques acéphales. Les mollusques acéphales ont le corps enveloppé par une membrane en grande partie musculeuse, qu'on nomme le manteau. G. Cuvier, Leçons d'anatomie comparée,t. 1, 1805, p. 414.
4. Un grand nombre de mollusques acéphales ont la faculté de transporter leur demeure testacée d'un lieu dans un autre, à l'aide d'un appendice musculeux qu'ils font rentrer et sortir à volonté, et avec lequel ils s'accrochent et se traînent sur le sable et les rochers. G. Cuvier, Leçons d'anatomie comparée,t. 1, 1805p. 418.
2. Emploi subst., masc. plur. Classe de mollusques :
5. Un grand nombre d'espèces sont pourvues de coquilles, mais ces coquilles ne sont jamais bivalves. C'est dans le troisième ordre, celui des acéphales, qu'on en trouve de telles. Il y a bien quelques-uns de ces animaux qui rampent aussi sur le ventre : mais leur tête est enveloppée sous le manteau charnu dont les coquilles sont doublées; ou plutôt il n'y a point de tête du tout, mais seulement une bouche. G. Cuvier, Leçons d'anatomie comparée,t. 1, 1805p. 83.
6. Les huîtres, les moules sont des acéphales. Ac.1835-1932.
7. Lamellibranches ou Acéphales ou Bivalves. Mollusques à tête non distincte, enfermés dans une coquille composée de deux valves réunies par un ligament... H. Coupin, Animaux de nos pays, dict. pratique,1909, p. 473.
Rem. Syntagmes par ordre de fréq. croissant ds G. Cuvier, Leçons d'anatomie comparée, 1805 : acéphales testacés (t. 2, p. 309, 311), acéphales nuds (t. 3, p. 184, 299), acéphales sans coquille (t. 4, p. 125, p. 342, p. 428), acéphales à coquille ou les coquilles des acéphales (t. 1, p. 176; t. 2, p. 311; t. 4, p. 426).
C.− Autres emplois techn.
1. ENTOMOL., subst. masc. plur. ,,Nom d'un groupe d'insectes dont on a fait depuis l'ordre des arachnides palpistes.`` (Besch. 1845).
2. P. ext., BOT. ,,Nom donné à l'ovaire qui ne porte point immédiatement le style, comme dans les labiées, les achnacées, etc.`` (Besch. 1845).
II.− Au fig.
A.− Emploi adj.
1. [En parlant d'une pers.] Sans tête, sans personnalité marquée :
8. De polycéphale qu'il était alors (par le dédoublement de son moi), et partant acéphale, tout à coup il redevint un chef, aux deux sens du mot, un cerveau en commandement. J. Richepin, Le Cadet,1890, p. 324.
9. J'oblige à reculer la stérile, la niaise inquiétude, celle qui n'est point l'exigence des grands cœurs, mais le balancement des êtres acéphales. M. Barrès, Les Amitiés françaises,1903, p. 16.
2. [En parlant du groupe de pers.] Qui n'a pas de chef dont la personnalité s'impose. Gouvernement acéphale :
10. Tours, Bourges, Moulins, ont également participé à l'existence de cette école acéphale; on l'appelait l'école de la Loire; ... comme elle, le grand fleuve coule, nonchalant et indécis, dans un lit trop vaste. L. Hourticq, Hist. générale de l'art,La France, 1914, p. 123.
Spéc., HIST. ECCLÉS. Concile, secte acéphales (Ac. 1798-1932). ,,Se dit de ceux qui au Concile d'Ephèse, ne voulurent donner leur adhésion ni à Saint Cyrille, ni à Saint Jean d'Antioche.`` (Ac. Compl. 1842), cf. en outre Besch. 1845, Littré, DG.
3. P. ext., VERSIF. ANC. Hexamètre acéphale. Dont le commencement est tronqué :
11. Hexamètre acéphale ... vers ayant une brève à la place de la première longue. Il y avait, pense-t-on, allongement au temps fort. L. Laurand, Manuel des études grecques et latines, Paris, Picard, 1924, p. 765.
P. anal. :
12. Donc ce rythme [au début de l'air du Chalet, d'Adam] ... est un rythme décapité, acéphale, on lui a enlevé la tête, l'ictus initial... c'est la basse, l'accompagnement, qui remplit le rôle factice d'ictus. Mathis-Lussy, Le Rythme musical,1911, p. 15.
B.− Emploi subst., masc. plur., MYTH. ANC. Nom d'un peuple situé, selon Hérodote, dans la partie occidentale de la Libye.
Rem. Les Acéphales, appelés aussi Blemmyes, avaient les yeux sur la poitrine. ,,Ce qui doit se prendre au figuré d'un peuple barbare et insoumis.`` (Besch. 1845).
Prononc. − 1. Forme phon. : [asefal]. 2. Dér. et composés : acéphalé, acéphalie, acéphalien (-ienne), acéphalo-p. ex. acéphalopode (cf. Rob.).
Étymol. ET HIST. − 1. 1375 fig. « sans chef » (Raoul de Presles, Cité de Dieu, 2, Exp. sur le chap. 22 ds R. hist. litt. Fr., I, p. 487 : Après il y a batailles qui s'appellent acéphales, c'est-à-dire qu'ils n'ont point de chief, si comme sont les compaignes); 2. 1518 surnom donné à la secte monophysite des Eutychiens, dans trad. (Trad. Platina, Faicts et gestes des saincts Peres, 46 vo, ibid. : En ce temps sourdit une heresie qu'on appeloit acephale); 3. 1527 « décapité, sans tête » (Fr. Dassy, Peregrin, fo35, ibid. : acéphale et descapité); 4. 1799 zool. « qui n'a pas de tête » (Ac. : Acéphale. Qui n'a point de tête : insectes acéphales...). Empr. ou lat. acephalus (dep. début iies., Velius Longus, Gramm. éd. Keil, VII, 54, 10 ds TLL s.v., 356, 25, métrique : acephalus versus); 1 ds Isidore, De eccles. off., 2, 3, 1 ds Blaise 1954, en parlant de clercs non soumis à l'autorité épiscopale; 2 ds Isidore, Orig., 8, 5, 66 ds TLL s.v., 356, 35 : Acephali dicti, id est sine capite, nullus enim eorum reperitur auctor...; 4 en lat. médiév., hist. nat., xiiies., Nicolaus, Anat. 76 ds Mittellat. W. : animal akhephalum, quod dicitur carere capite. − Le lat. remonte lui-même au gr. α ̓-κ ε ́ φ α λ ο ς « sans tête ».
STAT. − Fréq. abs. litt. : 54.
BBG. − Baudr. Pêches 1827. − Bénac 1956. − Bouillet 1859. − Feugère (F.). Dans le vocabulaire de Duguesclin. Déf. Lang. fr. 1968, no45, p. 26. − Littré-Robin 1865. − Nysten 1814-20. − Perraud 1963. − Privat-Foc. 1870. − Séguy 1967. − Springh. 1962.

Wiktionnaire

Adjectif

acéphale \a.se.fal\ masculin et féminin identiques

  1. Qui n’a pas de tête.
    • Mollusques acéphales.
    • Fœtus, monstre acéphale.
    • Statue acéphale.
  2. (Figuré) Qui n’a pas ou ne reconnaît pas de chef, autonome.
    • Concile acéphale, secte acéphale.
    • Hérétiques acéphales.

Nom commun

acéphale \a.se.fal\ masculin et féminin identiques

  1. Personne sans tête.
    • Cet admirable mot : c'est une spécialité, semble avoir été créé pour ces espèces d'acéphales politiques ou littéraires. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • L’Image du monde de Pierre d’Ailly parle d’une humanité fraîchement découverte et suprêmement heureuse, « gens beatissima » composée de pygmées, de macrobes et même d’acéphales. — (Lévi-Strauss, Tristes tropiques, 1955, p. 81)
  2. (Zoologie) Animal sans tête.
    • Les huîtres, les moules sont des acéphales.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ACÉPHALE. adj. des deux genres
. T. didactique. Qui n'a point de tête. Mollusques acéphales. Fœtus, monstre acéphale. Statue acéphale. Il signifie au figuré Qui n'a point ou ne reconnaît point de chef. Concile acéphale, Secte acéphale. Hérétiques acéphales. Il s'emploie comme nom masculin, surtout en termes de Zoologie. Les huîtres, les moules sont des acéphales.

Littré (1872-1877)

ACÉPHALE (a-sé-fal') adj.

Terme didactique.

  • 1Qui n'a point de tête. Un monstre acéphale.
  • 2 Fig. Qui n'a point ou qui ne reconnaît pas de chef. Concile acéphale. Secte acéphale.
  • 3Dans la versification ancienne, vers acéphale, vers tronqué au commencement, et particulièrement l'hexamètre qui commençait par une brève.
  • 4 S. m. Espèce fabuleuse d'hommes sans tête. St Augustin assure qu'il a vu des acéphales, Voltaire, Oreilles, 5.
  • 5 En termes d'histoire naturelle, animaux qui n'ont point de tête. Les huîtres sont des acéphales.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « acéphale »

Du grec ancien ἀκέφαλος, aképhalos (« sans tête ») dérivé de κεφαλή, képhalế (« tête »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ἄϰέφαλος, de α privatif et ϰεφαλή, tête, (voy. CÉPHALIQUE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « acéphale »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
acéphale asefal

Évolution historique de l’usage du mot « acéphale »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « acéphale »

  • En attendant d'aller découvrir cette exposition, les Aveyronnais peuvent d'ores et déjà admirer une œuvre majeure du Louvre, celle de la statue acéphale de Gudea, dite à l'épaule brisée, dédiée au dieu Ningirsu. Pierre Soulages a énormément d'affection pour cette statue "qui l'a nourrie, en tant qu'artiste", explique Christophe Hazemann, directeur adjoint du musée. En plus de celle-là, le public pourra également découvrir "le bord de mer à Palavas" de Gustave Courbet, Faust (une eau-forte) de Rembrandt, et deux œuvres de Francisco Goya. La visite réserve également des surprises comme cette œuvre de Victor Hugo une "Tâche d'encre" (collection particulière).  centrepresseaveyron.fr, À Rodez le musée évoque Pierre Soulages, le Louvre et bien d'autres œuvres surprenantes - centrepresseaveyron.fr
  • Architectures au pluriel quand la guerre ne serait qu’une ? En tout cas ce premier plan de mémoire d’homme, d’une étonnante précision, est celui tenu par la statue acéphale de Gudea, prince de Lagash, dite L’Architecte au plan. La statue, créée en Mésopotamie vers 2120 av J.-C. et visible au Musée du Louvre, est dédiée au dieu Ningirsu. «Nous savons que cette enceinte protégeait un temple ; il reste le plan de l’enceinte, il ne reste rien du temple», note Philippe Prost qui semble ainsi souligner à quel point l’architecture de guerre accompagne la société telle que nous la connaissons tous, touchant profondément chacun d’entre nous sans souci de race, de religion ou de style. Chroniques d‘architecture, Architectures de guerre, architectures de crise, par Philippe Prost

Traductions du mot « acéphale »

Langue Traduction
Anglais headless
Espagnol acéfala
Italien acefala
Source : Google Translate API

Synonymes de « acéphale »

Source : synonymes de acéphale sur lebonsynonyme.fr
Partager