La langue française

Accastillage

Sommaire

  • Définitions du mot accastillage
  • Étymologie de « accastillage »
  • Phonétique de « accastillage »
  • Évolution historique de l’usage du mot « accastillage »
  • Citations contenant le mot « accastillage »
  • Traductions du mot « accastillage »
  • Synonymes de « accastillage »

Définitions du mot accastillage

Trésor de la Langue Française informatisé

ACCASTILLAGE, subst. masc.

A.− MAR., vx. Château d'avant ou d'arrière d'un navire; l'ensemble des 2 châteaux :
1. Une large coupée qui sépare l'accastillage de poupe de celui de l'avant, rend très facile l'embarquement des marchandises et celui de la chaloupe dont la partie antérieure est d'une construction aussi originale que celle de la jonque. Dumont d'Urville, Voyage au pôle sud et dans l'Océanie, t. 7, 1842, p. 279.
2. On appelait [dans la flotte à voiles] accastillage la construction de ces châteaux d'avant et d'arrière qui s'élevaient aux deux extrémités du navire; ... A. Croneau, Construction pratique des navires de guerre, t. 1, 1892, p. 6.
B.− P. ext. Ensemble de la partie émergée d'un navire; une de ces parties. Synon. Œuvre(s) morte(s) :
3. Les praos employés à la pêche du tripang sont de grands bateaux de cinquante à soixante mètres de longueur, dont la carène est d'une assez bonne construction, mais les œuvres mortes ou l'accastillage sont si hauts sur l'eau et tellement surchargés de tillacs, de cabines ou de baraques, qu'on suppose d'abord ces bateaux beaucoup plus grands qu'ils ne le sont réellement. Dumont d'Urville, Voyage au pôle sud et dans l'Océanie, t. 6, 1842, p. 259.
4. ... une lisse de fortes dimensions réunit à la fois les deux branches du coltis et les deux extrémités des préceintes [de la jonque]. Cette lisse est à environ 10 pieds au-dessus de l'eau; plus haut s'élèvent les deux allonges du coltis, destinées à soutenir un accastillage monstrueux qui forme en avant un double éperon dont un Chinois seul peut concevoir l'utilité. Dumont d'Urville, Voyage au pôle sud et dans l'Océanie, t. 7, 1842, p. 278.
5. Il expliquait en quoi le Sovereign de 1637 différait du Royal William de 1670 et de la Victory de 1735. Il comparait les accastillages. Il regrettait les tours sur le pont et les hunes en entonnoir du Great Harry de 1514,... V. Hugo, Les Travailleurs de la mer,1866, p. 139.
6. La partie [du navire] située au dessus [de la flottaison] est l'accastillage ou œuvres mortes. Quinette, Rochemont, Travaux maritimes,t. 1, 1900, p. 126.
En partic. Ces mêmes parties envisagées du point de vue de leur aspect ornemental :
8. Paddy O'Moore fut émerveillé. L'ameublement des cabines, les tentures, les tapisseries, tout l'accastillage d'érable et de palissandre excita son admiration. Ayrton, au contraire, ne donna qu'une approbation modérée à ces superfluités coûteuses. J. Verne, Les Enfants du capitaine Grant,t. 2, 1868, p. 88.
Prononc. : [akastija:ʒ]. − Rem. Gattel 1841 ainsi que Littré transcrivent encore le mot avec l mouillé.
Étymol. ET HIST. − 1690, Fur. : Accastillage. Terme de marine qui se dit en parlant des châteaux qui sont sur l'avant et sur l'arrière d'un vaisseau; 1702 « id. » (N. Aubin, Dict. de mar., Amsterdam, 1702 : Accastillage. C'est le château sur l'avant et le château sur l'arrière : Bak en Schans, Vertuining. Le Roy, par une Ordonnance de l'année 1675, défend aux officiers de ses vaisseaux de faire aucun changement aux accastillages et aux soutes, par des séparations nouvelles, à peine de cassation des officiers); 1842 sens plus gén. (Ac. Compl. : accastillage : s. m. (marine). Partie de l'œuvre morte d'un grand bâtiment qui s'élève au-dessus du second pont. Il se dit aussi des dispositions relatives à la commodité et à l'ornement d'un bâtiment). Dér. de accastiller*. − Boulan, 1934 p. 61; Schmidt, 1914, pp. 117-118.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 3.
BBG. − Boulan 1934, p. 61. − Gruss 1952. − Jal 1848. − Le Clère 1960. − Mots rares 1965. − Schmidt 1914, pp. 117-118. − Soé-Dup. 1906. − Will. 1831.

Wiktionnaire

Nom commun

accastillage \a.kas.ti.jaʒ\ masculin

  1. (Marine) Partie non submergée d’un navire.
    • On dit qu’un navire a l’accastillage ras, lorsque la partie la plus élevée de son accastillage domine peu la lisse de vibord. — (François Frédéric Leméthéyer, Dictionnaire moderne des termes de marine et de la navigation à vapeur, Havre, 1843, page 3)
    1. (Vieilli) Châteaux avant et arrière d'un navire.
      • Se dit aussi des murailles de bois qui sont au-dessus du pont supérieur et qu'on nomme aussi Accastillage. — (Louis Nicolas Bescherelle (aîné), Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française, tome deuxième, à Paris chez Garnier frères, 1857, page 111)
  2. (Marine) Accessoires et parties non structurelles d’un bateau.
    • Enfin, on procédait à la mise en place de l’accastillage proprement dit : manœuvres dormantes, voile, passerelle, rames, ancre, etc. — (Frédéric Durand, Les Vikings et la mer, 1996)
    • L’ameublement des cabines, les tentures, les tapisseries, tout l’accastillage d’érable et de palissandre excita son admiration. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
  3. (Musique) Ensemble des pièces métalliques d'une batterie ou d'une guitare électrique.
    • Composition de la batterie de Frank : Cymbales : Paiste ; Peaux: Attack ; Pédales et accastillage : HW ; Fûts : Noble & Cooley. — (Frank Briggs, Premières leçons : Batterie, Melbay, 2011, page 2)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ACCASTILLAGE (a-ka-sti-Ila-j', ll mouillées) s. m.
  • 1 Terme de marine. Partie de l'œuvre morte d'un grand bâtiment qui reçoit des sculptures et des ornements. Voilà un bel accastillage. Les accastillages sont bien soignés dans ce port.
  • 2Dans l'ancienne marine, le château de l'avant et le château de l'arrière d'un vaisseau.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « accastillage »

(1690) Dérivé de accastiller avec le suffixe -age.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Accastiller.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « accastillage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
accastillage akkastilaʒ

Évolution historique de l’usage du mot « accastillage »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « accastillage »

  • La vitrine de l’ancien magasin d’accastillage se fond dans le décor. © Ouest-France , Saint-Briac. La vitrine d’Annick Bugault change au gré de ses coups de cœur - Redon.maville.com
  • Ah oui, vous noterez aussi la nouvelle finition de la calandre, le nuancier étendu et l’accastillage gris du nouveau Bright Pack optionnel. Un peu court pour un restylage, mais après tout l’I-Pace n’a même pas encore fêté ses deux ans. TopGear, Jaguar peaufine l'I-Pace - TopGear
  • Un phénomène récurrent depuis une quinzaine d’années, dans les ports mais aussi, dans les chantiers navals, entreprises d’accastillage ou lieux de stockage. , Côtes-d'Armor : la gendarmerie alerte sur les vols de moteurs de bateaux | La Presse d'Armor

Traductions du mot « accastillage »

Langue Traduction
Anglais chandlery
Espagnol acastillaje
Portugais acessórios
Source : Google Translate API

Synonymes de « accastillage »

Source : synonymes de accastillage sur lebonsynonyme.fr
Partager