Abrité : définition de abrité


Abrité : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ABRITÉ, ÉE part. passé et adj.

Sens propre et fig. Qui était, ou qui est à l'abri :
1. Ces braves, secondés par la troisième division du Maréchal Soult et par l'infanterie de la jeune garde, que Napoléon avait fait avancer rapidement sous le commandement du Général Savary, soutinrent jusqu'au soir cette lutte inégale, dans laquelle trente mille Français combattaient à découvert contre quatre-vingt-dix mille Russes abrités par de forts retranchements. G. Sand, Histoire de ma vie,t. 2, 1855, p. 146.
2. Plus jamais je n'assisterai à une course de taureaux. (...) nous eût-il été donné de voir une belle corrida et d'applaudir un Martial Lalanda, nous aurions dû tout de même subir ce qui, tout à coup, me paraissait horrible à crier : l'attachement de cette foule assise, inactive, abritée, embusquée, « planquée », à un spectacle dangereux pour l'homme, mortel pour la bête. F. Mauriac, Journal,3, 1940, p. 221.
Rem. En emploi adj., abrité peut signifier par ell. « qui est à l'abri des intempéries », et suggérer par là l'idée d'une protection active procurée par le lieu ainsi qualifié :
3. ... elle avait adopté ce lieu si doux, si chaud, si abrité. J. Michelet, L'Insecte,1857, p. 363.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 486. Fréq. rel. : xixes. : a) 488, b) 976; xxes. : a) 742, b) 680.

Abrité : définition du Wiktionnaire

Forme de verbe

abrité \a.bʁi.te\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe abriter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Abrité : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ABRITER. v. tr.
Mettre à l'abri. Abriter un espalier. Cette maison est abritée par une montagne. S'abriter derrière un mur. Voici l'orage, abritons-nous. Dans les sièges, on fait des fossés, des épaulements, pour s'abriter contre le canon.

Abrité : définition du Littré (1872-1877)

ABRITÉ (a-bri-té, tée) part. passé.
  • Vignes abritées du vent. Ils étaient abrités par les retranchements. Navire abrité dans le port. Si notre accueil le touche, Si, par nous abrité, Il [l'exilé] s'endort sur la couche De l'hospitalité…, Béranger, Exilé.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « abrité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
abrité abrite play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « abrité »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « abrité »

  • L’histoire commence pour nous il y a près d’un an quand, au détour d’un reportage quelconque, une personne nous livre cette anecdote : le Pont de Sains aurait abrité un coffre ayant appartenu au célèbre corsaire dunkerquois Jean Bart. Il faut bien l’avouer, de prime abord, l’information nous a semblé farfelue. Puis, au fil d’innombrables appels téléphoniques et de rencontres, on s’est pris à y croire. , Féron : le Pont de Sains a-t-il abrité un coffre de corsaire ? | L'Observateur

Images d'illustration du mot « abrité »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « abrité »

Langue Traduction
Portugais protegido
Allemand unterschlupf gewährt
Italien ospitato
Espagnol ubicado
Anglais sheltered
Source : Google Translate API

Synonymes de « abrité »

Source : synonymes de abrité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « abrité »



mots du mois

Mots similaires