La langue française

Accueil > Arthur Rimbaud > Arthur Rimbaud, Illuminations : Éternité

Arthur Rimbaud, Illuminations : Éternité

Illuminations Arthur Rimbaud

Illuminations est publié dans son intégralité, à titre posthume, en 1895. Il reste des zones d'ombre sur ce que Verlaine a appelé « de superbes fragments ». Ces textes auraient été composés vers 1872-1875, selon le récit de Verlaine, mais, il n'y a pas de manuscrit proprement dit, uniquement des feuillets détachés, sans pagination, réunis à l'occasion de publication.

Pour citer l'œuvre : Les Illuminations (1886) , Texte établi par Félix Fénéon Publications de la Vogue, 1886 (p. 85-86).

ÉTERNITÉ


Elle est retrouvée.

Quoi ? L’éternité.
C’est la mer allée

Avec le soleil.

Âme sentinelle,

Murmurons l’aveu

De la nuit si nulle

Et du jour enfeu.

Des humains suffrages, 

Des communs élans, 

Donc tu te dégages : 

Tu voles selon…


Jamais l’espérance ;
Pas d’orietur.
Science avec patience…

Le supplice est sûr.

De votre ardeur seule, 

Braises de satin,
Le devoir s’exhale

Sans qu’on dise : enfin.

Elle est retrouvée.
Quoi ? L’éternité.
C’est la mer allée

Avec le soleil.

Commentaire de texte d'Arthur Rimbaud : Éternité

Pas de commentaire de texte pour le moment.

L'auteur : Arthur Rimbaud

Rimbaud

Arthur Rimbaud est un poète français, né le 20 octobre 1854 à Charleville et mort le 10 novembre 1891 à Marseille. Bien que brève, la densité de son œuvre poétique fait d'Arthur Rimbaud une des figures premières de la littérature française.

Sujets :  Illuminations

S'inscrire à notre lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir tous les nouveaux articles de lalanguefrancaise.com, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire

Retour au sommaire ➦

Partager