La langue française

Volatilité

Sommaire

  • Définitions du mot volatilité
  • Étymologie de « volatilité »
  • Phonétique de « volatilité »
  • Citations contenant le mot « volatilité »
  • Traductions du mot « volatilité »

Définitions du mot « volatilité »

Trésor de la Langue Française informatisé

VOLATILITÉ1, subst. fém.

A. − CHIM., PHYS. Propriété d'un corps qui peut passer facilement à l'état de gaz, de vapeur. Tout acide peut s'unir à l'alcool et former un éther correspondant. Parmi ces nouveaux composés, les uns conservent la volatilité et l'odeur pénétrante de l'éther ordinaire (Berthelot, Synth. chim., 1876, p. 137).La durée des effets d'une substance est évidemment en rapport inverse de sa volatilité (Roger dsNouv. Traité Méd.fasc. 61925, p. 16).
B. − Au fig.
1. Rare. Tendance à disparaître facilement; finesse extrême. La volatilité de l'esprit, de la pensée (Lar. 19e).
2. INFORMAT. ,,Caractéristique d'une mémoire qui perd l'information lorsqu'une coupure (...) de l'alimentation survient`` (Morvan 1980).
3. BOURSE. ,,Caractéristique de dispersion des cours d'une valeur mobilière par laquelle est mesuré son risque boursier`` (Lar. encyclop. Suppl. 1975). La volatilité d'une action boursière (Lexis1975).
REM.
Volatibilité, subst. fém.,chim., phys., synon.[Le] pétrole (...) s'évapore sans laisser aucun résidu, de plus, ce qui est très avantageux, on peut l'obtenir à tous les degrés de volatibilité voulus. On obtient des pétroles qui s'évaporent aussi vite que l'éther jusqu'à des huiles lourdes qui mettent plusieurs mois à s'évaporer complètement (Meyer, Art émail Limoges, 1895, p. 27).
Prononc. et Orth.: [vɔlatilite]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1641 phys. (E. de Clave, Nouvelle lumière Philosophique des vrais Principes et Elemens de nature, Paris, O. de Varennes, chap. XXX, p. 233); 2. a) 1784 « légèreté, finesse extrême ou excessive » (Bonnet, Essai de psychol., p. 132: des sucs proportionnés à la finesse et à la volatilité de son nectar [de la vigne]); b) 1845-46 « id. en parlant d'un esprit » (Besch.). Dér. sav. de volatil*; suff. -té*.

VOLATILITÉ2, subst. fém.

Vx, rare
A. − Aptitude d'un animal à voler. (Dict. xixeet xxes.).
B. − Aptitude à être propagé par le vent. Volatilité des graines (Dict. xixeet xxes.).
Prononc.: [vɔlatilite]. Étymol. et Hist. 1. a) 1778 « qualité de ce qui est susceptible d'une expansion subite » un état d'expansion et de volatilité (Buffon, Des époques de la Nature, p. 44); b) 1784 « aptitude à se répandre, à être porté dans les airs » la volatilité des graines (Bern. de St-P., Ét. nature, t. 2, p. 414); 2. 1845-46 « aptitude d'un animal à voler » la volatilité des oiseaux (Besch.). Dér. sav. de volatile*; suff. -té*.

Trésor de la Langue Française informatisé

VOLATILITÉ1, subst. fém.

A. − CHIM., PHYS. Propriété d'un corps qui peut passer facilement à l'état de gaz, de vapeur. Tout acide peut s'unir à l'alcool et former un éther correspondant. Parmi ces nouveaux composés, les uns conservent la volatilité et l'odeur pénétrante de l'éther ordinaire (Berthelot, Synth. chim., 1876, p. 137).La durée des effets d'une substance est évidemment en rapport inverse de sa volatilité (Roger dsNouv. Traité Méd.fasc. 61925, p. 16).
B. − Au fig.
1. Rare. Tendance à disparaître facilement; finesse extrême. La volatilité de l'esprit, de la pensée (Lar. 19e).
2. INFORMAT. ,,Caractéristique d'une mémoire qui perd l'information lorsqu'une coupure (...) de l'alimentation survient`` (Morvan 1980).
3. BOURSE. ,,Caractéristique de dispersion des cours d'une valeur mobilière par laquelle est mesuré son risque boursier`` (Lar. encyclop. Suppl. 1975). La volatilité d'une action boursière (Lexis1975).
REM.
Volatibilité, subst. fém.,chim., phys., synon.[Le] pétrole (...) s'évapore sans laisser aucun résidu, de plus, ce qui est très avantageux, on peut l'obtenir à tous les degrés de volatibilité voulus. On obtient des pétroles qui s'évaporent aussi vite que l'éther jusqu'à des huiles lourdes qui mettent plusieurs mois à s'évaporer complètement (Meyer, Art émail Limoges, 1895, p. 27).
Prononc. et Orth.: [vɔlatilite]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1641 phys. (E. de Clave, Nouvelle lumière Philosophique des vrais Principes et Elemens de nature, Paris, O. de Varennes, chap. XXX, p. 233); 2. a) 1784 « légèreté, finesse extrême ou excessive » (Bonnet, Essai de psychol., p. 132: des sucs proportionnés à la finesse et à la volatilité de son nectar [de la vigne]); b) 1845-46 « id. en parlant d'un esprit » (Besch.). Dér. sav. de volatil*; suff. -té*.

VOLATILITÉ2, subst. fém.

Vx, rare
A. − Aptitude d'un animal à voler. (Dict. xixeet xxes.).
B. − Aptitude à être propagé par le vent. Volatilité des graines (Dict. xixeet xxes.).
Prononc.: [vɔlatilite]. Étymol. et Hist. 1. a) 1778 « qualité de ce qui est susceptible d'une expansion subite » un état d'expansion et de volatilité (Buffon, Des époques de la Nature, p. 44); b) 1784 « aptitude à se répandre, à être porté dans les airs » la volatilité des graines (Bern. de St-P., Ét. nature, t. 2, p. 414); 2. 1845-46 « aptitude d'un animal à voler » la volatilité des oiseaux (Besch.). Dér. sav. de volatile*; suff. -té*.

Wiktionnaire

Nom commun

volatilité \vɔ.la.ti.li.te\ féminin

  1. (Didactique) Caractère de ce qui est volatil.
    • Cette opération, qui se fait dans un appareil analogue à l'appareil distillatoire, est fondée sur la différence de volatilité de l'alcool et des huiles odorantes qui ne bouillent, en général, qu'à des températures bien supérieures à 100°. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 147)
    • D'une part, il est analysé, à la fois sur les marchés britanniques et internationaux, la rentabilité et la volatilité des marchés obligataires, immobiliers et des actions. — (Najat El Mekkaoui de Freitas, Fonds de pension et marchés financiers, 1999)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VOLATILITÉ. n. f.
T. didactique. Caractère de ce qui est volatil. La volatilité de l'alcool.

Littré (1872-1877)

VOLATILITÉ (vo-la-ti-li-té) s. f.
  • 1Ancien terme de physique. Qualité de ce qui est susceptible d'une expansion subtile. La volatilité du feu. La lumière, quoique douée… d'une volatilité qu'on croirait lui être essentielle, Buffon, Hist. min. Introd. t. VI, p. 16.
  • 2 Terme de chimie. Faculté dont jouissent certains corps solides ou liquides de se transformer en vapeur, en gaz. [Le tellure] remarquable par son extrême fusibilité, sa volatilité qui égale presque celle du mercure, Fourcroy, Conn. chim. t. I, p. CXX.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

VOLATILITÉ, s. f. (Gram.) Il paroît que cette qualité qui consiste à se dissiper de soi-même, tient beaucoup à la divisibilité extrème. Ce principe n’est pourtant pas le seul ; la combinaison y fait aussi beaucoup.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « volatilité »

(Siècle à préciser) Dérivé de volatil avec le suffixe -ité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « volatilité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
volatilité vɔlatilite

Citations contenant le mot « volatilité »

  • "Notre performance au premier semestre a été impactée par la pandémie de Covid-19, la chute des taux d'intérêt, la hausse des risques géopolitiques et la plus grande volatilité des marchés", a déclaré le directeur général de la banque, Noel Quinn. LaLibre.be, Pandémie, risques géopolitiques et volatilité des marchés... ce qui plombent le bénéfice de HSBC - La Libre
  • La séance de vendredi s'est traduite graphique par une bougie au corps allongé, sans atteindre toutefois la longueur du corps de la bougie précédente, qui a rimé avec rupture des 5 000 points. Ce seuil hautement symbolique continue d'être au coeur d'évolutions nerveuses (cf lundi et mardi), sans qu'il soit possible de qualifier de support ou de résistance ce niveau graphique et technique. Une poursuite d'un tracé nerveux de part et d'autre de ce seuil symbolique, dans une volatilité marquée, est encore d'actualité. Mercredi, cette psychologie de marché versatile et nerveuse s'est confirmée, avec une accélération à la hausse sans véritable fédération sectorielle, et une clôture finalement loin des sommets de séance, comme nous le relevions plus haut, laissant pour cicatrice une ombre haute non négligeable. Reste à savoir si cette ombre aura une influence importante sur la bougie hebdomadaire, qui sera achevée dans son tracé vendredi soir. BFM Bourse, CAC 40 : Versatilité, nervosité, volatilité - BFM Bourse
  • Zurich (awp) - Le négoce des produits structurés a été porté au deuxième trimestre par la volatilité sur les marchés consécutive à la pandémie de coronavirus. Les chiffres d'affaires du secteur ont augmenté de 5% à 87 milliards de francs suisses, a indiqué mercredi l'Association suisse produits structurés (SVSP). , Les produits structurés portés par la volatilité due au Covid-19
  • Le Vix est utilisé pour suivre la volatilité du S&P 500, un indice américain géré par Standard & Poor’s et basé sur les 500 plus grandes sociétés cotées aux Etats-Unis Capital.fr, Indice Vix : Qu'est-ce que c'est ? Comment le calculer ? - Capital.fr

Traductions du mot « volatilité »

Langue Traduction
Anglais volatility
Espagnol volatilidad
Italien volatilità
Allemand volatilität
Chinois 挥发性
Arabe التقلب
Portugais volatilidade
Russe летучесть
Japonais ボラティリティ
Basque lurrunkortasun
Corse volatilità
Source : Google Translate API
Partager