La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « véridiction »

Véridiction

Variantes Singulier Pluriel
Féminin véridiction véridictions

Définitions de « véridiction »

Wiktionnaire

Nom commun - français

véridiction \ve.ʁi.dik.sjɔ̃\ féminin

  1. Affirmation vraie suivant la vision du monde d’un sujet particulier, plutôt que vraie objectivement.
    • Les quatre modes de véridiction antiques.
    • Savoir comment les sujets sont effectivement liés dans et par les formes de véridiction où ils s’engagent.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « véridiction »

(Date à préciser) Terme créé par Michel Foucault.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « véridiction »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
véridiction veridiksjɔ̃

Citations contenant le mot « véridiction »

  • Pour les observateurs de la vie judiciaire, une affaire infiniment emblématique est en train de s’acheminer vers sa conclusion : celle des prolongations automatiques de détentions provisoires. Le pouvoir de véridiction de cette affaire, son potentiel de dévoilement, sont tels qu’elle mérite assurément d’être portée à la connaissance des citoyens. Club de Mediapart, L'honneur de juges | Le Club de Mediapart
  • Si toutes ces analyses se font nécessairement à travers un matériau historique, ce matériau historique a pour objectif de montrer, non pas combien la vérité est changeante ou la définition du sujet relative, mais de quelle façon les subjectivités comme expériences de soi et des autres se constituent à travers les obligations de vérité, à travers les liens de ce qu’on pourrait appeler la véridiction. La constitution des expériences de soi et des autres à travers l’histoire politique des véridictions, c’est cela que j’ai essayé de faire jusqu’à présent. (p. 15‑16) , « Ce réel en quoi consiste le discours ». Sur Subjectivité et vérité de Foucault (Acta Fabula)
  • « Le Courage de la Vérité (Le Gouvernement de soi et des autres II) », édité par Frédéric Gros et publié par l’édition Hautes Etudes, est cet ouvrage qui reproduit le dernier cours que Michel Foucault aura prononcé au Collège de France, de février à mars 1984. La thématique centrale de cette œuvre est un triptyque s’articulant entre les modes de véridiction, les techniques de gouvernabilité et les pratiques de soi. Quatre formes de véridiction, à savoir le dire-vrai prophétique, le dire-vrai du sage, le dire-vrai de l’enseignant et la parrêsia, sont traitées, mais une attention toute particulière est portée sur la notion de parrêsia qui, étymologiquement, est l’activité qui consiste à tout dire : pan rêma. Foucault l’a défini comme le « tout-dire » indexé à la vérité, c’est à dire « tout dire de la vérité, ne rien cacher de la vérité, dire la vérité sans la masquer par quoi que ce soit ». Contrairement aux trois premières formes de véridiction, la parrêsia se distingue en ce qu’elle requiert une certaine forme de courage. Pour qu’il y ait parrêsia, selon Foucault, il faut que le sujet, en disant la vérité qu’il marque comme étant son opinion, sa pensée, sa croyance, prenne un risque, risque qui concerne la relation même qu’il a avec celui auquel il s’adresse. Il faut pour qu’il y ait parrêsia que, en disant la vérité, on ouvre, on instaure et on affronte le risque de blesser l’autre, de l’irriter et de le mettre en colère et de susciter de sa part un certain nombre de conduites pouvant aller jusqu’à la plus extrême violence. En somme, en disant la vérité, toute la vérité envers et contre tous, le parrèsiate est bien celui qui prend le risque de mettre en question sa relation à l’autre, et même sa propre existence.   Le Nouvelliste, Le Nouvelliste - Haïti : Le temps des crises et le courage de la vérité    
  • Dans le droit pénal français, la preuve génétique bouleverse le régime de véridiction judiciaire, qui repose sur la discussion des preuves et admet une part d’approximation et de conviction. La vérité judiciaire n’est donc pas absolue. Or, avec l’ADN, la véridiction judiciaire s’appuie sur une deuxième forme de vérité, la science, et c’est l’usage combiné de ces deux méthodes qui donne toute sa force à la preuve génétique. Le Monde.fr, « La preuve génétique bouscule le système judiciaire »
  • Nous avons repéré une quinzaine de modes d'existence : la technique, l'art, le droit, la science, la politique, l'organisation, les affects, mais la liste n'est sûrement pas close... Chaque mode d'existence possède son propre régime de vérité (ou de véridiction): une déclaration d'amour, une décision de justice ou un ordinateur sont «vrais», mais chacun à sa manière. Prenons l'exemple du droit: la vérité juridique sera le fruit d'une confrontation entre les deux parties. Il n'y a pas de vérité objective en droit et, pourtant, personne ne songerait à dire d'un jugement qu'il contrevient à la vérité: la décision de justice s'impose comme un mode de véridiction légitime. L'art, la religion, la science ou la politique obéissent à leur propre régime de véridiction, chacun ayant sa légitimité. Bibliobs, "A quoi tenons-nous vraiment, nous les Modernes ?"
  • 7Gilles Gourbin (« Diderot face au grand fantôme de la liberté », p. 45) précise que Diderot est le penseur de l’émancipation du peuple au motif qu’il revendique la véridiction, l’indiscrétion philosophique, autrement dit l’insolence cynique, attitudes qui lui confèrent une portée « révolutionnaire » (« L’intérêt du puissant passe. L’empire de la vérité dure à jamais », citation p. 119). Mais le paradoxe significatif, selon Gilles Gourbin, c’est que la vérité se livre par le truchement de l’imaginaire. Aussi illusoire soit‑il, le « sentiment » de liberté entretient le « désir » de liberté, et ne pas renoncer à l’amour de la liberté est donc déterminant : l’illusion finit toujours par révéler ce qu’elle dissimule, et il faut donc laisser au peuple l’illusion de la liberté. Voici une analyse qui doit plus à Zizek, philosophe lacano‑marxiste (la vérité a structure de fiction d’après Lacan) qu’à Marx lui‑même, si l’on songe que la critique de l’idéologie dominante passe, pour l’auteur du Capital, par la démystification de la pseudo‑liberté entretenue par le système capitaliste. Par ailleurs, la « politique expérimentale » de Diderot – le fait d’accepter les tâtonnements inhérents à toute pratique politique – fait place en définitive à l’insurrection, et n’exclut pas sa transformation en révolution sanglante. Dans tous les cas, l’insistance des auteurs porte sur la nécessité d’élucider la « nébuleuse » diderotienne, de tracer des lignes de démarcation, de « forer » ce qui se présente comme indifférencié (relativement), et de rapprocher ce qui peut l’être. , Diderot politique (Acta Fabula)

Traductions du mot « véridiction »

Langue Traduction
Anglais truthfulness
Espagnol veracidad
Italien veracità
Allemand wahrhaftigkeit
Chinois 真实性
Arabe الصدق
Portugais veracidade
Russe правдивость
Japonais 誠実さ
Basque egiazkoak
Corse verità
Source : Google Translate API

Antonymes de « véridiction »

Véridiction

Retour au sommaire ➦

Partager