La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « vendredi »

Vendredi

Variantes Singulier Pluriel
Masculin vendredi vendredis

Définitions de « vendredi »

Trésor de la Langue Française informatisé

VENDREDI, subst. masc.

A. − [Dans le calendrier julien et grégorien] Jour de la semaine situé entre le jeudi et le samedi et qui est le cinquième jour ouvrable. Le vendredi matin, soir; l'après-midi du vendredi; faire qqc. le vendredi, tous les vendredis. C'était le vendredi; je n'avais pas voulu rester la nuit chez mon nouvel amant, parce que je suis superstitieuse et que le vendredi est un mauvais jour. Vous aviez tort, Mimi: en amour, le vendredi est un bon jour; les anciens disaient dies Veneris (Murger, Scènes vie boh., 1851, p. 251).Vénus est en exaltation dans les Poissons et c'est le vendredi, jour de Vénus, qu'aujourd'hui comme à l'époque romaine pré-chrétienne, nous mangeons du poisson (Divin.1964).
[Sans art.] À George Sand. Croisset, vendredi matin 22 mai 1868. C'est entendu! Nous déjeunons dimanche ensemble (Flaub., Corresp., 1868, p. 141).
P. méton., vieilli. Réception régulièrement donnée le vendredi. La dame (...) chaque fois qu'elle voyait Mmede Villeparisis, ne pouvait s'empêcher de penser que la duchesse de Guermantes n'allait pas à ses vendredis (Proust, Guermantes 1, 1920, p. 196).
B. − Gén. dans des expr. et loc.
1. RELIGION
a) LITURG. CATH.
Vendredi(-)saint (avec majuscule ds Ac.). Vendredi de la semaine sainte précédant Pâques où est commémorée la mort de Jésus-Christ sur la Croix. Synon. parascève.Chemin de croix, messe des présanctifiés, impropères du vendredi saint; jeûne et abstinence du vendredi saint; un temps de vendredi saint. Le jour du vendredi-saint. C'était le jour où Jésus, dépouillé de tout pour l'amour de nous, fut attaché nu sur la croix, et où les autels nus et dépouillés comme lui, rappellent aux fidèles la mémoire du sacrifice suprême (Montalembert, Ste Élisabeth, 1836, p. 201).Prête l'oreille, âme chrétienne, par cette après-midi désolée du vendredi saint, cependant que le dernier cierge jaune des ténèbres s'est éteint et c'est dans les bas-côtés le piétinement confus de la foule qui vient adorer le crucifix par terre! (Claudel, Poète regarde Croix, 1938, p. 210).L'Enchantement* du Vendredi Saint.
Le grand vendredi (vieilli). Même sens . « C'est le Stabat des désespérés! » Ils se sont tenus debout, au pied de la Croix, depuis la sanglante Messe du Grand Vendredi (Bloy, Journal, 1892, p. 66).
Office du vendredi saint. Depuis 1955, office comportant des lectures, en particulier la Passion selon saint Jean, les grandes prières de l'Église pour le monde, l'adoration de la croix et la communion avec les hosties consacrées le jeudi saint. La communion permet de faire le lien entre l'office du jeudi saint et celui du vendredi saint. S'il n'y a pas de messe le vendredi, c'est pour souligner cette unité (Théo, Paris, Fayard, 1989, p. 925).
[P. réf. à cette commémoration] Jour de pénitence marqué par le jeûne, par l'abstinence de viande, ou par toute autre forme de pénitence et de partage. Depuis quand déjeune-t-on deux jours de suite? dit-il. C'était hier jeudi. Et il compléta sa réponse en désignant de son appui-main ce commandement de l'Église: « Vendredi chair ne mangeras (...) » (Murger, Scènes vie boh., 1851, p. 46).Il ne faut jamais oublier l'esprit de pénitence... Les Psaumes de la Pénitence... Le vendredi, le chemin de la Croix (Dupanloup, Journal, 1851-76, p. 116).Faire maigre, manger maigre le vendredi. V. maigre1B 2 b.
Premier vendredi (du mois). Dévotion pratiquée par certaines catholiques sur l'affirmation, faite par sainte Marguerite-Marie Alacoque, que le Christ ne laisserait jamais mourir dans le péché mortel ceux qui communieraient neuf premiers vendredis du mois de suite. « Je ferai une neuvaine, disait-elle, si je le rencontre aujourd'hui même. » (...) Elle ajouta: « Je ferai les neuf premiers vendredis du mois aussi. Mais rien que si je le rencontre aujourd'hui (...) » (Roy, Bonheur occas., 1945, p. 172).
b) ISLAM. Prière du vendredi. [P. allus. au Coran et au fait qu'Adam aurait été créé un vendredi] Prière à la mosquée, le vendredi, précédée d'ablutions rituelles et constituant une des obligations cultuelles. Les cinq piliers de l'Islam (...) notamment le jeûne du ramadan et la prière du vendredi (Philos., Relig., 1957, p. 44-1).
2. [P. réf. au dernier repas du Christ avec ses douze apôtres, à la trahison et à la mort violente de Judas qui occupait la treizième place] Jour considéré comme néfaste. Je ne suis pas superstitieux; mais je recherche volontiers ce qui passe pour néfaste (...). Ainsi ne manqué-je jamais l'occasion de passer sous une échelle, de voyager un vendredi, ou de prendre appui sur un treize (Gide, Journal, 1943, p. 190).
Vendredi treize, vendredi 13. Jour considéré comme néfaste par les uns, comme jour de chance par les autres. Tranche de la Loterie nationale du vendredi 13. Aujourd'hui, date fatidique, Vendredi, treize, nous avons, Malgré tout ce que nous savons, Mené le train d'un hérétique (Baudel., Fl. du Mal, 1864, p. 125).
3. Proverbe. Tel qui rit vendredi, dimanche pleurera. V. pleurer I A 2 c.
Prononc. et Orth.: [vɑ ̃dʀ ədi]. Ac. 1694, 1718: -dy; dep. 1740: -di. Étymol. et Hist. 1119 vendresdi (Philippe de Thaon, Comput, éd. E. Mall, 571); 1260 vendredi de croiz aouree « vendredi saint » (Étienne Boileau, Mestiers, 26 ds T.-L., s.v. aorer); ca 1300 le saint Vendredi (Guillaume de Saint-Pathus, Vie de St Louis, éd. H. Fr. Delaborde, p. 39); 1671 vendredy saint (Pomey). Du lat. Veneris diem propr. « jour de Vénus »; cf. a. fr. a. wallon divendres [diem Veneris] (ca 1130 Ver del Juise, 451 ds T.-L.), ce dernier type dominant dans les pays septentr. et mérid. (cf. 1391, Gaillac, divendres d'apr. A. Vidal ds R. Lang. rom. t. 42, p. 220); pour la localisation précise et la crit. des ex. de ce type en a. fr., v. Henry, pp. 25-31. Fréq. abs. littér.: 3 474. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 4 470, b) 9 677; xxes.: a) 5 626, b) 2 390. Bbg. Baehr (R.). Zu den rom. Wochentagsnamen. In: [Mél. Rohlfs (G.)]. Halle, 1958, pp. 26-56.

Wiktionnaire

Adverbe - français

vendredi \vɑ̃.dʁə.di\ adverbe de temps

  1. Le jour du vendredi. Note d’usage : Peut être suivi de matin, soir ou une date sans article.
    • Je pars vendredi.

Nom commun - français

vendredi \vɑ̃.dʁə.di\ masculin

  1. Cinquième jour de la semaine ; qui suit le jeudi et précède le samedi.
    • C'était un vendredi soir. « Vendredi, bon commencement », dit le proverbe polonais; mon cocher allemand, un colon du village de Mariahilf, prétendait au contraire que le vendredi était un jour de malheur, Notre-Seigneur étant mort ce jour-là sur la croix. — (Chevalier Léopold de Sacher-Masoch; Don Juan de Kolomea, in Contes Galiciens, traduction anonyme de 1874)
    • Les études révèlent un risque d’écrêtement du trafic ferroviaire dès 2025, lorsque la demande est la plus critique, c’est à dire le vendredi soir à l’heure de pointe. — (LGV Paris-Orléans Clermont-Ferrand-Lyon, Dossier du maître d’ouvrage ; Débat public, Octobre 2011-Janvier 2012, page 49)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

VENDREDI (van-dre-di) s. m.
  • Le sixième jour de la semaine. J'attends toujours les vendredis avec impatience, c'est le jour de vos lettres ; Saint-Pavin avait fait un jour une épigramme sur les vendredis, qui était le jour qu'il me voyait chez l'abbé ; il parlait aux dieux, et finissait. Multipliez les vendredis, Je vous quitte de tout le reste, Sévigné, 94. Cet homme se tourmentera jour et nuit pour une misérable passion ; ouïr une messe, entendre un sermon, jeûner un vendredi pour ses péchés, il ne le peut, Fléchier, Sermons, Pentecôte. Le curé de Saint-Méry… le faisant condamner [un bourgeois de Paris] à faire amende honorable, un dimanche, à la porte de la paroisse, pour avoir mangé de la viande le vendredi, Saint-Foix, Ess. Paris, Œuv. t. III, p. 302, dans POUGENS. Tous ceux [préjugés] qui ne viennent pas de la sensibilité, sont ridicules, comme la croyance que le vendredi est un jour malheureux, Genlis, Veillées du château t. II, p. 441, dans POUGENS.

    Le vendredi saint, le vendredi de la semaine sainte. On a dit aussi : le grand vendredi.

    Laid comme le péché du vendredi (du vendredi saint).

    Fig. et familièrement, courir à une chose comme le vendredi aux tripes, y répugner, ne pas la faire volontiers.

    Fig. Tel qui rit vendredi, dimanche pleurera [c'est-à-dire souvent la tristesse succède à la joie en fort peu de temps], Racine, Plaid. I, 1.

HISTORIQUE

XIIe s. Li jurs del Noel fu cel an par vendredi, Th. le mart. 135.

XIIIe s. À Paris la cité [j']estoie un venredi, Berte, I. Pour ce qu'il ert [était] divenres…, ib. En cest estor conquist Charnaige Qu'en [on] mangera lait et fromage Le vendredi communement, Et le samedi ensement, Barbazan, Fabliaux, t. IV, p. 98 (Bataille de Charnaige et de Careme) Reproche pardurable leur dona Dieux, que par le fondement d'arrieres sanioient [saignaient] par lunoisons ; et si font encore li Jui le venredi de la croiz aorée [le vendredi saint], Psautier, f° 96.

XIVe s. Un annel d'or… et le porte le roy communement les vendredi, De Laborde, Émaux, p. 535.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

VENDREDI. Ajoutez :

PROVERBE

Le vendredi fait le dimanche, dicton populaire d'après lequel le temps qu'il fait vendredi annonce le temps qu'il fera dimanche ; ce dicton n'a aucun fondement.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

VENDREDI, s. m. (Astronom.) est le sixieme jour de la semaine, consacré autrefois par les païens à Vénus, dont il a conservé le nom ; il est appellé dans l’office de l’Eglise feria sexta : c’est le jour consacré à Dieu chez les Turcs, comme le dimanche chez les Chrétiens.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « vendredi »

Berry, venerdi, venredi, venderdi ; wallon, verdi ; bourguig. varedi ; picard, verdi ; provenç. venre, vendre, divenres ; espagn. viernes ; ital. venerdi ; du lat. Veneris dies, jour de Vénus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin veneris (« vénusien ») et dies (« jour »), soit « le jour de Vénus », dont dérivent le nom de ce jour dans la plupart des langues latines. Les Grecs avaient déjà adopté ce jour en Aphrodites hemera (« jour d’Aphrodite ») et la plupart des langues hindoues ont Shukravar ou Sukravar, d’après Shukra, le nom sanskrit de la planète Vénus. Les langues germaniques et nordiques suivent cette tradition ou étymologie indoeuropéenne avec une référence à Freyja, la déesse de l’amour et de la beauté : Freitag en allemand, fredag en norvégien, vrijdag en néerlandais. Les langues slaves se distinguent de cette référence étymologique à la déesse de la beauté : pátek, piątek ou пятница piatnitsa, en tchèque, polonais ou russe, font référence au « cinquième jour ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « vendredi »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vendredi vɑ̃drœdi

Citations contenant le mot « vendredi »

  • Des records absolus et mensuels ont été battus dans tout le pays ce vendredi annonce Météo France. lindependant.fr, Canicule - Jusqu'à 41° ce vendredi, de nombreux records battus en France, 35/36°C attendus ce samedi dans l'Aude et les Pyrénées-Orientales - lindependant.fr
  • Avioth, au nord de Montmédy, dans la Meuse, vaut le détour pour son village et pour sa basilique. La visite guidée de cette dernière se déroule chaque vendredi à 15h jusqu’au 28 août. Au programme, la découverte de l’histoire et les mystères de la basilique d’Avioth. , Culture - Loisirs | Visite guidée de la basilique : rendez-vous le vendredi
  • Ce vendredi 31 août, sur la Plaine Balzac, avait lieu la soirée « quartier d’été », animée par Cap Couleurs, la MJC du Plateau, Unvsti, la Maison du Projet, les petits débrouillards et la compagnie Drôle d’Hazard. Le Telegramme, Balzac était en fête ce vendredi - Saint-Brieuc - Le Télégramme
  • Qui rit vendredi, c'est toujours ça de pris. Qui pleure vendredi, dimanche ne saura quoi faire. De François Cavanna / Humour secret
  • Quand il est converti, un cannibale, le vendredi, ne mange que des pêcheurs. De Emily Lotney
  • Se faire enterrer un vendredi 13 ? Il faut vraiment ne pas être superstitieux. De Léo Campion
  • Ma foi, sur l'avenir bien fou qui se fiera : tel qui rit vendredi, dimanche pleurera. De Jean Racine / Les Plaideurs
  • Ce que le peuple ne croit pas mardi, il finit par le croire vendredi ; il suffit de le vouloir assez longtemps. De Yves Beauchemin / L'Enfirouapé
  • Suite au fait que lundi tombe un mardi ce mercredi, notre réunion du jeudi se tiendra vendredi ce samedi car dimanche est un jour férié. De Red Skelton
  • Il est exact que ça porte malheur de se marier un vendredi 13, car il n'y a pas de raison pour que ce jour fasse exception. De Georges Courteline
  • Le secret de la longévité de notre mariage ? Un bon restaurant deux fois par semaine. Dîner aux chandelles et musique douce... Elle le mardi, moi le vendredi. De Henry Youngman
  • Les prédictions pour la semaine qui vient. Poisson : vendredi est votre jour. Taureau évitez les voyages en Espagne. Cancer : faites un dépistage. Balance : essayez de perdre du poids. De Philippe Geluck / Le Docteur G. fait le point
  • La personne qui achète un billet de loterie le lundi en vue d'un tirage le vendredi a deux fois plus de «chances» de mourir avant le tirage que de gagner le gros lot. De Jean Dion / Le Devoir - 18 Février 1999
  • Je tiens à exprimer ma tristesse pour les attentats terroristes qui ont ensanglanté la France, tard vendredi, faisant de nombreuses victimes. J’adresse l’expression de ma souffrance, mes condoléances au président de la République française et à tous les citoyens. Je suis proche, en particulier, des familles de ceux qui ont perdu la vie et des blessés. De Pape François / Angélus du 15 novembre, Rome
  • Depuis que les femmes travaillent, on est passé de Merci mon Dieu, c’est vendredi à Merci mon Dieu, c’est lundi. Si une mère n’a jamais dit ça c’est que ses enfants n’ont pas encore atteint l’adolescence. De Ann Diehl / Vogue - Janvier 1985
  • Un physicien moderne étudie la physique quantique les lundis, mercredis et vendredis et médite sur la théorie de la relativité gravitationnelle les mardis, jeudis et samedis. Le dimanche, il prie... pour que quelqu’un trouve la corrélation entre les deux. De Norbert Wiener
  • Des travaux de réhabilitation sur le pont suspendu de Cézy se dérouleront entre le lundi 3 et le vendredi 7 août. Au cours de cette phase, la circulation sera interdite non seulement aux véhicules mais aussi aux piétons. Une signalisation prévient les usagers en amont. www.lyonne.fr, Le pont de Cézy fermé jusqu'à vendredi à la circulation pour des travaux d'inspection - Cézy (89410)
  • En raison des fortes chaleurs, un épisode de pollution à l’ozone est attendu, vendredi, dans la région. Seuls les véhicules Crit’Air 0, 1 et 2 seront autorisés à circuler. Le Monde.fr, Pollution : la circulation différenciée mise en place vendredi en Ile-de-France
  • La nuit de jeudi à vendredi sera particulièrement chaude avec des températures encore proches des 25°C en fin de soirée. Le thermomètre peinera à descendre, au moment le plus frais, sous les 21°C. Cette température correspond au seuil de canicule si cela se produit au moins trois nuits d'affilée. Seuls la Seine-et-Marne, le sud de l'Essonne et des Yvelines devraient connaître des températures légèrement inférieures. leparisien.fr, Météo : près de 40°C attendus vendredi en Ile-de-France - Le Parisien

Traductions du mot « vendredi »

Langue Traduction
Anglais friday
Espagnol viernes
Italien venerdì
Allemand freitag
Chinois 星期五
Arabe يوم الجمعة
Portugais sexta-feira
Russe пятница
Japonais 金曜日
Basque ostirala
Corse vennari
Source : Google Translate API

Synonymes de « vendredi »

Source : synonymes de vendredi sur lebonsynonyme.fr

Vendredi

Retour au sommaire ➦

Partager