La langue française

Veillée

Sommaire

  • Définitions du mot veillée
  • Étymologie de « veillée »
  • Phonétique de « veillée »
  • Citations contenant le mot « veillée »
  • Traductions du mot « veillée »
  • Synonymes de « veillée »

Définitions du mot veillée

Trésor de la Langue Française informatisé

VEILLÉE, subst. fém.

A. − [Le plus souvent à la campagne] Soirée plus ou moins longue, entre le dîner et le coucher, consacrée à une réunion de famille ou entre amis et/ou voisins. Longues veillées; veillées d'hiver; le soir à la veillée; raconter des contes, des histoires à la veillée. C'était le moment ou jamais des réunions du soir (...) la saison des veillées devant l'âtre autour des bolées de cidre chaud (Lorrain, Sens. et souv., 1895, p. 235).Les premiers instants sont silencieux, on entend le doux ronflement des rouets et le léger cliquetis des aiguilles qui s'entrecroisent (...) mais bientôt (...) l'on devise gaiement pendant les quatre ou cinq heures que dure ordinairement la veillée. Les vieillards pleins de souvenirs (...) narrent des récits que l'on se transmet oralement depuis des générations (Menon, Lecotté, Vill. Fr., 2, 1954, p. 89).
Loc. verb., vieilli. Faire la veillée. Participer à une telle réunion. Chaque soir les sœurs et les frères, auxquels se joignaient les amis de Saxon, faisaient la veillée autour du feu de la cuisine. Tout en écossant les légumes pour l'hiver, on causait des menus événements du jour (Barrès, Colline insp., 1913, p. 163).
P. méton., rare. Les personnes qui assistent à une telle réunion. Les muscles et les mots se détendent (...). Et peu à peu les voix ne sont plus à personne; la veillée cause (Romains, Vie unan., 1908, p. 221).
B. − Fait de ne pas dormir. Synon. veille.
1. [Pour travailler] Ayant de tout temps très peu dormi, il prolonge jusqu'à trois heures du matin ses veillées studieuses (Gide, Journal, 1943, p. 222).
2. [Pour veiller un malade] Depuis trois mois qu'elle ne sortait pas, clouée près du lit de Jeanne, elle n'avait pas d'autre compagnon de veillée au chevet de la malade que le grand Paris étalé à l'horizon (Zola, Page amour, 1878, p. 965).
3. [Pour veiller un mort] . Synon. de nuit funèbre*.Veillée mortuaire. Il songea à la veillée funèbre, auprès de son père mort (Rolland, J.-Chr.,Adolesc., 1905, p. 368).
4. HIST. Veillée d'armes/des armes (plus rare). Nuit de prière, de méditation que le futur chevalier passait avant l'adoubement. Pendant la veillée des armes, tel lira au futur chevalier une édifiante vie de saint, ou bien, si le jeune « bacheler » n'est pas d'humeur austère, viellera simplement pour le distraire (Faral, Vie temps st Louis, 1942, p. 110).
P. ext.
Réunion nocturne, moment ou période précédant une action armée, une bataille. La veillée de ce soir-là était une veillée d'armes. N'étaient invités que les jeunes hommes qui devaient participer à l'expédition sur la voie ferrée; ils arrivaient l'un après l'autre, posant leur mitraillette contre le mur, près de la porte d'entrée (Vailland, Drôle de jeu, 1945, p. 148).
Réunion nocturne, moment ou période précédant un événement important. L'automne devenait une veillée d'armes; et quand, à l'heure de la marée, le vent s'élevait, les vieux tilleuls frémissaient de présages (Mauriac, Journal 2, 1937, p. 116).
REM.
Veglione, subst. masc.,vieilli. Fête de nuit, parfois costumée. Le veglione de l'Opéra (Nouv. Lar. ill., Lar. 20e). Voilà ma nuit mangée, flûte! Si encore la petite dame saoule revenait, celle de la nuit du veglione, qui m'a jeté la monnaie de son addition! (Colette, Music-hall, 1913, p. 83).
Prononc. et Orth.: [vεje], [ve-]. Martinet-Walter 1973 [vε-], [ve-] (9, 8). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1292 veilliee « soirée passée en commun pour travailler ou causer » (Trad. des institutes en français ds Bartsch-Horning 1887, p. 639, ligne 8); 1616 veillée (Crespin); b) 1823 « temps qui s'écoule entre le moment du repas du soir et celui du coucher » passer la veillée (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 2, p. 83); 2. 1580 « état de veille » (Montaigne, Essais, I, 40, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, p. 249); d'où a) 1690 « action de veiller un malade, de passer la nuit auprès d'un défunt avant les obsèques » (quatre veillées de malade (Fur.)); b) 1871 veillée d'armes « toute veillée précédant un acte, un événement important » (Zola, Fortune Rougon, p. 247); c) 1904 veillée des armes « nuit de méditation qui précédait l'adoubement du chevalier » (Nouv. Lar. ill.). 1 dér. de veille*; suff. -ée, v. ; 2 part. passé subst. fém. de veiller*. Fréq. abs. littér.: 511. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 438, b) 857; xxes.: a) 968, b) 757.

Wiktionnaire

Nom commun

veillée \ve.je\ féminin

  1. Temps pendant lequel on veille, soirée.
    • D’ailleurs il a pas mal lu, Nastase; autrefois, avec Totome, ils passaient des soirées et des veillées à chercher des mots chics dans le petit Larousse; […]. — (Louis Pergaud, Un point d’histoire, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • À Scionzier, en août 1852, l'altercation se déroule dans l'auberge, à 22 h 30, jour de la vogue, en « fin de veillée. » Quatre jeunes gens, tous fabricants de pignons de montre, entonnent « La République en Savoie règnera » au nez des carabiniers présents dans la salle. — (Sylvain Milbach, L'éveil politique de la Savoie: Conflits ordinaires et rivalités nouvelles (1848-1853), Presses universitaires de Rennes, 2008)
    • À la veillée, il y a souvent bal ou cinéma dans l’une ou l’autre commune proche. Car, maintenant, on vit quasiment sur plusieurs communes bien que l’État ait supprimé les trains, grâce aux mobylettes. — (Claude Kerlaz, La fin des paysans)
    • Je vous écris à la veillée, ainsi qu’au citoyen Estibaudois, à qui j’envoie l’état des comestibles et effets reçus à Konanama, sans vous parler du pillage que les nègres ont fait des effets des déportés et des miens… — (Louis Ange Pitou, Voyage à Cayenne, dans les deux Amériques, et chez les antropophages, Volume 2)
    • Une de ces occasions très favorable se situe le soir lors de la veillée quand la nuit est tombée, que tous les campeurs sont présents et disponibles. Car il n’est pas de veillée sans feu, ni de camping sans veillée comme le montrent toutes les histoires de camping. — (France et ‎Élisabeth Poulain, L’esprit du camping)
  2. (Québec) Fête en soirée.
    • On vous garde pour le souper, car, ce soir, il y a une veillée. — (La Bottine souriante, Dans nos vieilles maisons)
    • Déjà cinq heures du matin, la veillée tire à sa fin. — (La Bottine souriante, Dans nos vieilles maisons)
  3. (En particulier) (Vieilli) Assemblée que les gens de village ou les artisans faisaient le soir pour travailler ensemble, en causant.
    • La pâleur exsangue de son visage, les halos bleuâtres qui cernaient ses orbites, confortaient cette impression de veillée funèbre. Et pourtant ses yeux bougeaient sans fin, toupillaient, poulopaient, infatigables dans leur habitacle ; […]. — (Patrice Delbourg, Une douceur de chloroforme, Bègles : Le Castor Astral éditeur, 2017)

Forme de verbe

veillée \ve.je\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe veiller.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

VEILLÉE (vè-llée, ll mouillées, et non vè-yée) s. f.
  • 1Veille que plusieurs personnes font ensemble, et, particulièrement, assemblée que les gens de village ou les artisans font le soir pour travailler ensemble en causant. Vieux récits qui, charmant la foule émerveillée, Des crédules hameaux abrègent la veillée, Delille, Jard. III. Ah ! rendez-moi, rendez-moi mon village Et sa veillée et ses chansons ! Béranger, Nostalg. On s'entretient de vous parfois dans les veillées, Hugo, Rayons et ombres, 42.
  • 2Action de garder un malade pendant la nuit. Il est dû à cette garde tant de veillées.
  • 3Anciennement, pâté de veillée, pâté que les maîtres étaient obligés de donner à leurs compagnons le jour de la Saint-Remi, pour les avertir qu'il fallait, à partir de ce temps-là, se remettre à travailler après souper.

HISTORIQUE

XVIe s. La volupté a ses veillées, ses jeunes et ses travaulx, Montaigne, I, 69. Notre veillée est plus endormie que le dormir …nos songes valent mieulx que nos discours, Montaigne, II, 327.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « veillée »

Veillé.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De veiller.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « veillée »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
veillée vɛje

Citations contenant le mot « veillée »

  • Quand le coq chante à la veillée, il a déjà la queue mouillée. De Proverbe français
  • Si tu as été aimé, si tu as donné du bonheur ou de l'espérance, il se trouvera forcément quelqu'un, au jour de ta mort, pour te fermer les yeux, quelqu'un pour rassembler tes amis, organiser une veillée et t'entourer de tes souvenirs les plus chers. De Jacques Attali / Le Premier Jour après moi
  • Une fois au buron, c’est Yves Lavernhe qui accueillait le petit groupe, avec son accordéon, ses airs traditionnels anciens et surtout, sa gentillesse et sa bonne humeur communicative. Toute la soirée, à la manière des veillées d’antan, Yves a captivé son auditoire racontant, avec son accent qui vous transporte dans votre imaginaire, contes et légendes locaux saupoudrés ici et là de patois, ajoutant ce petit plus croustillant au récit. Des étoiles, des histoires, et des ritournelles plein la tête, c’est bien tard dans la nuit que la veillée s’est achevée et que chacun, repu par le repas 100 % maison et terroir préparé par Bernard et Michèle de la Ferme du Verdier, est reparti vers son foyer. centrepresseaveyron.fr, Au Buron des Boules, une veillée contée hors du temps - centrepresseaveyron.fr
  • Laissez-vous porter par le conte de Maxime Chevrier qui vous invite à redécouvrir Les Herbiers lors d'une veillée au coeur du centre-ville. , Veillée théâtralisée dans la ville

Traductions du mot « veillée »

Langue Traduction
Anglais vigil
Espagnol vigilia
Italien veglia
Allemand mahnwache
Chinois 守夜
Arabe يقظ
Portugais vigília
Russe бдение
Japonais 徹夜
Basque vigil
Corse vigilia
Source : Google Translate API

Synonymes de « veillée »

Source : synonymes de veillée sur lebonsynonyme.fr
Partager