La langue française

Valériane

Sommaire

  • Définitions du mot valériane
  • Étymologie de « valériane »
  • Phonétique de « valériane »
  • Citations contenant le mot « valériane »
  • Traductions du mot « valériane »

Définitions du mot valériane

Trésor de la Langue Française informatisé

VALÉRIANE, subst. fém.

A. − BOT. Genre de plantes herbacées, le plus souvent vivaces, de la famille des Valérianacées, à feuilles opposées, à bouquets ramifiés de petites fleurs roses, blanches ou jaunâtres selon les espèces. Cueillir des valérianes. En appos. Ô gentils qui m'écoutez, si l'on vous dit que quiconque flaire l'herbe valériane, il lui naît un lézard dans le cerveau (...) n'en croyez rien, ce sont des erreurs (Hugo, Homme qui rit, t. 2, 1869, p. 115).
Valériane celtique. Synon. de nard* celtique.La racine de la valériane celtique a une odeur aromatique, et un goût âcre et amer (Brard1838).
Valériane (officinale). Synon. sav. de herbe au(x) chat(s) (v. chat1III B 1 a).La valériane officinale (...) a une racine très-petite formée d'un collet écailleux entouré de tous côtés de radicelles blanches, cylindriques et ténues, qui prennent par la dessiccation une apparence cornée (Littré-Robin1858).Sur la berge il déracina un grand plant de valériane.Maman, tu te rappelles? Quand la minette se roulait sur ses genoux et que Marguerite disait: « Comme elle m'aime, cette minette... » Eh bien! c'était parce qu'il avait frotté le tablier de Marguerite avec ces racines (Pourrat, Gaspard, 1931, p. 133).
Valériane rouge. Synon. de centranthe.La Valériane rouge a de belles touffes de fleurs d'un rouge vif; elle croît sur les rochers, dans les lieux pierreux, dans les fentes des murs (Bouillet1859).
B. − P. méton., PHARM. Racine de la valériane officinale utilisée notamment pour ses propriétés antispasmodiques et calmantes. Eau, extrait, pilule, sirop, tisane de valériane; administrer, boire, prendre de la valériane. Mmede Girardin, qui m'a vu tout le temps souffrant de l'estomac et des entrailles, m'a donné l'ordonnance d'un lavement à la valériane, qu'elle tient de Brouardel (Goncourt, Journal, 1884, p. 387).Il retrouvait les insomnies nerveuses d'autrefois. Deux fortes cuillerées de valériane lui firent au bout de trois quarts d'heure perdre le contact des draps (Malègue, Augustin, t. 2, 1933, p. 335).
Prononc. et Orth.: [valeʀjan]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. Ca 1265 (Vocab. plantes, ms. Harley, 978, éd. Th. Wright, 140b). Empr. au lat. médiév.valeriana (xes.), d'apr. le lat. Valeria « province romaine de la Pannonie », anc. région située à peu près à l'emplacement actuel de la Hongrie, où cette plante était très répandue. Fréq. abs. littér.: 31.
DÉR. 1.
Valérianacées, valérianées, subst. fém. plur.,bot. Famille de végétaux dicotylédones, à fleurs gamopétales réunies en corymbes ou en panicules, dont le type est la valériane. Les Valérianacées ont des feuilles opposées, sans stipules, et des fleurs en inflorescences fourchues (E. Tomanova, Plantes sauvages, 1981, p. 12).Au sing. Plante appartenant à cette famille. (Ds Rob. 1985). [valeʀjanase], [valeʀjane]. Ds Littré. 1resattest. 1807 valerianées (A. L. de Jussieu, in Annales du Museum d'Hist. nat., X, 308-309 ds R. Ling. rom. t. 42, p. 453), 1870 valerianacées (Privat-Foc., s.v. valerianées); dér. sav. de valériane, suff. -acées* et -ées*.
2.
Valérianate, subst. masc.,chim., pharm. Sel ou ester de l'acide valérique utilisé comme calmant dans les maladies nerveuses. Valérianate d'amyle, de fer, de magnésie, de potasse, de quinine, de soude, de zinc; pilule, lavement de valérianate; boire, prendre du valérianate. Il me conseilla de changer mes remèdes, (...) d'essayer le valérianate de bismuth, qui agit un peu sur les nerfs (Michelet, Journal, 1860, p. 540).P. métaph. Ils ont tous deux [Nietzsche et Stendhal] dénoncé dans le christianisme une sorte de valérianate spirituel contre le spleen européen (Mauriac, Essais psychol. relig., 1920, p. 107). [valeʀjanat]. 1reattest. 1838 (J. J. Berzelius, Traité de chimie, II, p. 347 ds Quem. DDL t. 28); dér. sav. de valériane, suff. -ate*.
3.
Valérianelle, subst. fém.,bot. Synon. de mâche.Valérianelle potagère. V. ancolie ex. 3. [valeʀjanεl]. 1reattest. 1765 (Encyclop.); de valériane, suff. -elle*.
4.
Valérique, valérianique, adj.,chim. [En parlant de divers composés] Extrait de la valériane. Composé valérique; aldéhyde valérique. (Ds Rob.). L'acide valérianique est incolore, oléagineux, doué d'une saveur âcre (J. J. Berzelius,Traité de chimie,II,p. 346 ds Quem. DDL t. 28). [valeʀik], [valeʀjanik]. 1resattest. 1838 acide valérianique (J. J. Berzelius, Traité de chimie, II, p. 347 ds Quem. DDL t. 28), 1841 acide valérique (A. d'Orbigny, Dict. d'hist. nat., t. 1, s.v. Acides); du rad. de valériane; suff. -ique*. L'angl. valeric est att. dep. 1852 (v. NED).

Wiktionnaire

Nom commun

valériane \va.le.ʁjan\ féminin

  1. (Botanique) Nom donné à plusieurs plantes de la famille des valérianacées.
    • […], l’observateur vouloit s’assurer si ce mieux étoit dû à la vertu vermifuge de la valériane, ou à ses propriétés nervines : […]. — (Observation qui constate l’efficacité de la valériane sauvage (valeriana sylvestris) dans les violentes maladies de nerfs, d’après l’expérience d’Erich Odhélius, dans L’esprit des journaux, vol.2, page 388, 1792)
    • Il supprima les alcools, le café, le thé, but des laitages, recourut à des affusions d’eau froide, se bourra d’assa-fœtida, de valériane et de quinine. — (Joris-Karl Huysmans, À rebours, 1884)
    • Vous feriez bien de commencer tout de suite par aller vous coucher, en prenant, avant de vous mettre au lit, quelques gouttes de valériane, afin que vous soyez demain frais et dispos. — (Stefan Zweig, trad. Alzir Hella (2002), La pitié dangereuse, Grasset, Paris, 1939, page 103)
    • Un vieux mur, fleuri comme une plate-bande. Les scabieuses, les dernières digitales, des valérianes, que j’ai toujours vues très rouges en Franche-Comté, et des bignoniers un peu suffoqués par le lierre… — (Colette, Le képi, Fayard, 1943 ; éditions Le Livre de Poche, 1968, page 81)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VALÉRIANE. n. f.
T. de Botanique. Genre de plantes monopétales dont une espèce, caractérisée par son odeur forte, sert en médecine. Valériane officinale. Grande valériane.

Littré (1872-1877)

VALÉRIANE (va-lé-ri-a-n') s. f.
  • 1Genre de plantes où l'on distingue : la valériane officinale, valeriana officinalis, L. ; la grande valériane, valeriane phu, L. ; la valériane dioïque, dite aussi valériane des marais ; la valériane celtique, dont la racine, mêlée à celle de la valérianelle couchée, porte dans les officines le nom de nard celtique ; la valériane à feuilles d'asaret, appelée nard de montagne.
  • 2Valériane bleue, un des noms vulgaires de la polémoine bleue, dite encore valériane grecque.
  • 3Valériane rouge, un des noms donnés au centranthe rouge, mis d'abord dans le genre valériane et appelé aussi behen rouge.

HISTORIQUE

XVIe s. Le goust de la valeriane est agreable aux chats, la mangeans avec appetit, De Serres, 607.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

VALÉRIANE, s. f. (Hist. nat. Bot.) valeriana, genre de plante à fleur monopétale, en forme d’entonnoir, profondément découpée & soutenue par un calice qui devient dans la suite une semence, le plus souvent oblongue, presque plate, & garnie d’une aigrette. Tournefort, Inst. rei herb. Voyez Plante.

Valériane, (Bot.) dans le système de Linnæus, le calice de ce genre de plante n’est qu’une espece de bordure feuillée qui entoure le germe ; la fleur est d’un seul pétale en tuyau, contenant un suc mielleux, & se divisant dans les bords en cinq segmens obtus ; les étamines sont des filets droits, pointus, de la même longueur que la fleur ; leurs bossettes sont arrondies ; le pistil a son germe au-dessous du réceptacle ; le stile fin comme un cheveu est aussi long que les étamines ; le fruit est une capsule qui s’ouvre & tombe ; les graines sont oblongues ; les especes de ce genre de plante offrent de grandes variétés, & presque toutes, cultivées, sauvages, aquatiques, sont employés en maladies.

La grande valériane des jardins, valeriana hortensis, I. R. H. 132, a la racine grosse comme le pouce, ridée, située transversalement & à fleur de terre, fibreuse en dessous, de couleur jaunâtre ou brune en dessus, d’une odeur à-peu-près comme celle de la racine du cabaret, sur-tout quand elle est seche, & d’un goût aromatique.

Elle pousse des tiges hautes d’environ trois piés, grêles, rondes, lisses, creuses, rameuses, garnies d’espace en espace de deux feuilles opposées, lisses, les unes entieres, les autres découpées profondément de chaque côté, comme celles de la scabieuse.

Ses fleurs naissent en ombelles aux sommités des tiges & des rameaux, formant une espece de girandole, petites, de couleur blanche, tirant sur le purpurin, d’une odeur suave, qui approche un peu de celle du jasmin. Chacune de ces fleurs est un tuyau évasé en rosette, taillée en cinq parties avec quelques étamines à sommets arrondis. Quand la fleur est passée, il lui succede une semence applatie, oblongue, couronnée d’une aigrette.

Cette plante se multiplie aisément ; elle fleurit en Mai & Juin.

Valériane, (Mat. médic.) grande valériane, & petite ou valériane sauvage, c’est la racine de ces plantes qui est d’usage en Médecine.

La grande valériane & la valériane sauvage different beaucoup entre elles quant au degré d’activité. La derniere est beaucoup plus efficace que la premiere, quoique plusieurs médecins aient recommandé l’une ou l’autre presque indistinctement ; ce n’est presque plus que la valériane sauvage qui est usuelle aujourd’hui. La racine de cette plante a, lorsqu’elle est seche (état dans lequel on a coutume de l’employer), une odeur forte, pénétrante, desagréable, & une saveur amere, acerbe, dégoûtante. Elle tient un rang distingué, peut-être le premier rang parmi les remedes anti-épileptiques tirés du regne végétal. Plusieurs auteurs dont le témoignage est très-grave, rapportent des observations d’épilepsie guérie par l’usage de cette racine, à plus forte raison est-elle recommandée & employée avec succès contre les autres maladies convulsives, & principalement dans l’asthme convulsif & la passion hystérique. Cette racine est aussi un emmenagogue éprouvé ; on l’ordonne en substance à la dose d’un gros jusqu’à deux dans une liqueur appropriée, & à celle de demi-once jusqu’à une once en décoction.

Ce remede donné à haute dose, & continué pendant quelques jours, a coutume de produire des sueurs abondantes ; on pourroit par conséquent l’employer avec succès toutes les fois que cette évacuation est indiquée, & sur-tout dans les maladies chroniques, telles que le rhumatisme, certaines maladies de la peau, l’asthme humide, &c.

La racine de la grande valériane entre dans la thériaque, le mithridate, l’orviétan, & les trochisques hedichroi ; & celle de la petite valeriane dans l’eau thériacale, l’eau épileptique, l’orvietanum præstantius, la poudre anti-spasmodique & les trochisques de myrrhe de la pharmacopée de Paris, l’onguent martiatum, &c. La racine & les feuilles entrent dans l’emplâtre diabotanum, l’extrait dans la thériaque céleste. (b)

Valeriane greque, polemonium, genre de plante décrit sous le nom de polemonium. Voyez Polemonium.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « valériane »

(Siècle à préciser) Du latin Valeria (« région de Pannonie où cette plante était répandue ») qui donne le latin médiéval valeriana herba.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Génev. valerienne ; provenç. espagn. et ital. valeriana.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « valériane »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
valériane valerjan

Citations contenant le mot « valériane »

  • Le rapport sur le marché Extrait de racine de valériane propose une méthodologie de recherche systématique, une évaluation approfondie et un haut niveau de précision afin d’aider le lecteur à collecter les informations à partir de sources directes et indirectes. Le marché de l’extrait de racine de valériane se développe rapidement là où les modèles de prévision ont été pris en compte dans les différentes régions. Le rapport sur le marché de l’extrait de racine de valériane a apporté un éclairage profond sur le marché de l’extrait de racine de valériane et a même collecté les informations à partir de sources primaires et secondaires. Le marché de l’extrait de racine de valériane est classé en différentes sections, notamment par les utilisateurs finaux, par produit, par région, par application et par type. Le rapport de recherche sur l’industrie des extraits de racine de valériane décrit le marché mondial en expliquant les principaux acteurs opérant sur le marché des extraits de racine de valériane. Plusieurs paramètres sont utilisés dans ce rapport, tels que le modèle à cinq forces de Porters, l’analyse SWOT et l’analyse du pilon. Journal l'Action Régionale, Taille du marché mondial de l’extrait de racine de valériane 2020: BioTae, JIAHERB, Foodchem, Martin Bauer, Productos Quimicos Gonmisol – Journal l'Action Régionale
  • Composée de tiges hautes et cylindriques, elle dispose de feuilles opposées et divisées en folioles pointues et ciselées. La valériane fleurit de mai à août. Ses fleurs sont petites de couleur blanc rosé. La racine en séchant exhale une odeur caractéristique, désagréable pour notre odorat, mais qui déclenche une véritable frénésie chez les chats. La valériane pousse dans les lieux humides de l’Europe tempérée et des Etats-Unis. , VIDEO : La valériane, déjà conseillée par Hippocrate pour lutter contre les insomnies | La Gazette du Centre Morbihan
  • Le rapport sur le marché mondial valériane thé commence par un aperçu de base de l’industrie qui comprend des définitions, une brève introduction, des classifications, la taille, la part, les applications et la structure de la chaîne d’approvisionnement. Le rapport de marché fournit également une évaluation analytique des principaux défis auxquels est confronté le marché valériane thé actuellement et dans les années à venir, ce qui aide les participants au marché à comprendre les problèmes auxquels ils peuvent être confrontés lorsqu’ils opèrent sur ce marché sur une plus longue période. , valériane thé va connaître une croissance phénoménale d’ici 2025 | Avantages, opportunités d’affaires et investissements futurs – Énergies Renouvelables Afrique
  • Marché mondial valériane glycol 2020 – Le rapport de recherche sur l’industrie fournit une analyse d’impact (COVID-19), une dynamique du marché au niveau régional et national pour identifier et tous les aspects clés du marché mondial valériane glycol et des données complètes d’étude commerciale qui améliorent la compréhension. La portée du rapport couvre une vue d’ensemble de la concurrence fournissant des parts de marché aux entreprises ainsi que des profils d’entreprise pour les principales entreprises contribuant aux revenus. Le développement technologique a conduit à des avantages supplémentaires liés à l’utilisation de valériane glycol Marché, ce qui contribue à augmenter le taux d’adoption parmi les utilisateurs finaux. Le rapport sur le marché mondial valériane glycol comprend une étude détaillée couvrant les facteurs sous-jacents influençant les tendances du secteur. , valériane glycol offre-demande du marché, taille, part, croissance, prix, tendance de développement du marché et analyse de l’utilisateur final, perspectives 2020-2026 – InFamous eSport

Traductions du mot « valériane »

Langue Traduction
Anglais valerian
Espagnol valeriana
Italien valeriana
Allemand baldrian
Chinois 缬草
Arabe فاليريان
Portugais valeriana
Russe валериана
Japonais バレリアン
Basque valeriano
Corse valerianu
Source : Google Translate API
Partager