La langue française

Centranthe, centranthus

Définitions du mot « centranthe, centranthus »

Trésor de la Langue Française informatisé

CENTRANTHE, CENTRANTHUS, subst. masc.

BOT. Plante herbacée, de la famille des valérianées, à fleurs rouges ou blanches, cultivée comme plante ornementale. Synon. plus cour. valériane rouge.À droite, montaient (...) les centranthus retombant en neige immaculée (Zola, La Faute de l'Abbé Mouret,1875, p. 1348).
Étymol. et Hist. 1805 (Lamarck, A.-P. de Candolle, Flore fr., Paris, Agasse, t. 4, pp. 238-239). Adaptation du lat. sc. Kentranthus av. 1793 (Necker ds Lamarck, A.-P. de Candolle, loc. cit.) lui-même composé du gr. κ ε ́ ν τ ρ ο ν « aiguillon » (élément préf. centr-*) et α ̀ ν θ ο ς « fleur » (élément suff. -anthe*). Fréq. abs. littér. : 1.

Phonétique du mot « centranthe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
centranthe sɑ̃trɑ̃t

Citations contenant le mot « centranthe »

  • La centranthe rouge se plante au printemps ou en fin d’été. Son installation réussit en n’importe quelle saison, du moment que le sol est arrosée s’il fait secs durant le mois qui suit. auJardin.info, Valériane rouge, Centranthe rouge, Lilas d’espagne, Centranthus ruber
  • Il faut entendre s'exclamer Laetitia Hugot, botaniste, quand elle découvre deux nouvelles pousses de centranthe. Elle a dû affronter l'aplomb de falaises abruptes pour recenser ces plantes en voie de disparition accrochées à la roche. Il faut voir aussi Charles Pinelli, féru d'archéologie, bluffé par la découverte sous 400 mètres de fond de vestiges romains intacts depuis deux mille ans. Ces passionnés connaissent trop bien la valeur de leur île de Beauté. Ils sont les gardiens d'un trésor de la Méditerranée. TéléObs, "La Corse aux trésors"
  • La moyenne montagne, c’est l’étage du chêne vert (quand il n’a pas été trop coupé pour son utilisation comme charbon de bois…). Il est associé au genévrier oxycèdre ou cade. Dans quelques stations du bassin de l’Ourika, le frêne dimorphe, une endémique du Maroc et de l’Algérie. Le chêne liège est exceptionnel dans le Haut-Atlas, mais il y a un beau peuplement au-dessus de Tidili-Mesfiwa (et un seul exemplaire au bord de la route qui monte à l’Oukaïmeden !). Les sous-bois de chênes verts ne sont pas très fleuris (arabette de printemps, centranthe chausse-trape, saxifrage globuleuse, renoncule en épi, etc). L’adénocarpe à feuilles d’anagyre, endémique du Maroc à l’odeur désagréable, est très abondant sur les pentes sèches de la haute vallée de l’Ourika. Le rhodanthème de Gayan, la sauge à feuilles de pissenlit sont des endémiques, de même que la germandrée de Demnate, peu fréquente, avec sa corolle à tube curieusement résupiné. Tela Botanica, Entre botanique et randonnée : les sommets de l’Oukaïmeden – Tela Botanica
  • Des Caisses de Jean-Jean avec son lierre en forme de coeur, en passant par le Vallon du Renard avec le Pas du Loup et ses coris de Montpellier, le long des vignes du Domaine de Lauzières pour atteindre le Pas du Cerf avec en contrebas la bugle ivette, du Destet pour rejoindre Aureille par le mas de Vaudoret avec ses oliviers et la centaurée des collines, la Tour de guet du pas de la Figuière et ses oeillets prolifères, le Rocher des deux trous après avoir croisé des cèdres de l’Atlas, le Mont Gaussier avec la centranthe chausse-trappe et une pensée pour Vincent Van Gogh, le Val Aurousa avec ses orchidées et une superbe vue des vignes du Domaine de la Vallongue, le Jas de Pézou sur le chemin de la Baume Brignolle et ses stéhélines avec une pensée pour le botaniste bâlois, les Gypières avec les inules des montagnes et leur surnom d’arnica de Provenc, les crètes du Castellas de Mouriès avec ses globulaires buissonnantes nous annonçant le printemps tout proche, la chapelle Saint-Gabriel et ses orchidée, les tours de Castillon et ses éphédras que l’on retrouve aussi en contrebas des Opies, le plateau de la Caume et ses tulipes australes si furtives que l’on retrouve aussi vers le point culminant des Alpille, le Vallon des Glauges et ses ophrys jaunes, Saint-Michel-de-Frigolet et ses asphodèles, les Cascades de Saint-Rémy-de-provence avec l’origan sous le soleil de juillet, la Tour de l’Horloge d’Eygalières et ses immortelles à toupet, on peut se remémorer chaque plante et chaque fleur à un endroit précis des Alpilles tellement leur spécificité avec un paysage est surprenante. Tela Botanica, Découverte de la Flore des Alpilles – Tela Botanica

Traductions du mot « centranthe »

Langue Traduction
Anglais centranthe
Espagnol centranthe
Italien centranthe
Allemand zentrieren
Chinois 中心
Arabe المركز
Portugais centrante
Russe centranthe
Japonais 中心の
Basque centranthe
Corse centesima
Source : Google Translate API

Synonymes de « centranthe »

Source : synonymes de centranthe sur lebonsynonyme.fr

Centranthe

Retour au sommaire ➦

Partager